Aide
Donner des cours
Prof en prépa, agrégé Normal'sup, Bac+12, docteur, colleur à Henri IV, cours à tout niveau. 60€
Matthieu
(8 avis)
Paris 17e 
Noté 5/5 par ses élèves
5h Répond en 5 heures
Profil et diplôme vérifiés

Prof en prépa, agrégé Normal'sup, Bac+12, docteur, colleur à Henri IV, cours à tout niveau.

Durée : variable selon les élèves et les besoins. - Prix : 60.00€ - Lieu : Paris 18e (75018)
Préparation efficace aux examens et aux concours les plus prestigieux.

Si je propose des cours particuliers, c’est parce que selon moi, réussir son épreuve de philosophie ou de culture générale n’est pas un art réservé à quelques initiés. C’est bien souvent la connaissance rigoureuse des quelques aspects fondamentaux de la dis¬sertation qui empêchent d’aborder tous les sujets et par là même les sujets difficiles. Il faut que tous les termes barbares tels que « pro¬blématique, transition, structure, plan… » perdent la fausse aura qui les dessert, pour montrer en quoi les exigences qui leur sont propres sont une invitation à la réflexion et une aide véritablement précieuse. Le but de mes cours est précisément de rendre l’élève ou l’étudiant familier avec cette méthode pour exceller dans les épreuves et les concours.
J’insiste notamment sur 3 points : la rigueur de l’analyse des sujets ; la construction précise d’une problématique efficace ; la construction logique d’un plan.

En effet, avant tout, il faut apprendre à lire le sujet. Pourquoi réapprendre ce que l’on sait depuis l’enfance, demandera-t-on ? Pour cette simple raison que la lecture attentive des sujets est loin d’aller de soi. Comme l’effort philosophique lui-même, cette lecture suppose que l’on reconnaisse la complexité propre au sens, tout en s’astreignant à la rigueur de sa circonscription. Aucun sens n’est si simple qu’on n’ait besoin de l’interroger. La fausse simplicité est le premier ennemi de l’apprenti philosophe et c’est dans ce piège que tombent beaucoup d’étudiants et de candidats aux concours.
Mais ce travail n’est que préparatoire. L’objectif reste de déga¬ger une problématique. C’est à la fois le moment le plus nécessaire et le plus difficile de la dissertation de philosophie et de culture générale. C’est le plus nécessaire car cela n’aurait aucun sens de réfléchir si cela n’était pas à partir d’un pro¬blème qui motive la pensée. Si une notion va de soi, alors elle n’appelle pas la réflexion. Mais en même temps, c’est l’étape la plus difficile car la plupart du temps les vrais problèmes sont cachés et l’on se perd très rapidement dans des interrogations trop générales et « passe-partout ». Par conséquent, la problématisation est l’étape la plus cruciale pour distinguer les candidats. On peut dire quasiment dès les premières minutes de l’introduction si la réflexion aura ou non une orientation rigoureuse. Il importe par conséquent de préciser absolu¬ment ce que l’on attend.
Vient alors la construction du développement. Il faut rappeler ici la définition d’un argument. Il ne s’agit en rien d’une affirmation gratuite, même s’il s’agit d’une opinion partagée. Un argument est une assertion soutenue par des raisons fortes, autrement dit une affirmation explicitement corrélée à ses raisons.
Il va donc de soi que sans savoir tout sur tout, on ne peut bien travailler sans un minimum de connaissances, l’épreuve ayant aussi pour vocation d’en vérifier la teneur. C’est pourquoi mes cours sont l’occasion de faire des synthèses sur des auteurs ou des notions quand certains développements ne sont pas encore assez assimilés par l’élève.
Cependant, il ne suffit pas d’avoir des connaissances et de trouver des arguments. Encore faut-il les présenter d’une manière lisible et efficace, sans quoi deux exposés aux fonds identiques peuvent avoir plusieurs points de différence. Voici ce qu’écrivait récemment un président du jury de concours: « [Dans de nombreux cas] les références théoriques mobilisées sont, soit sommaires, soit erronées. De ce fait les raisonnements peuvent souffrir d’un manque d’approfondissement certain. » C’est en effet ce qui arrive quand on présente mal ses arguments, même si l’on a des connaissances sur le sujet. Comment échapper à ce défaut ? Là encore, c’est une pure question de technique. Si vous suivez précisément mes conseils, vos qualités se verront et seront appréciées.

En dernier lieu, c’est bien l’excellence que visent mes cours, qu’il s’agisse de préparer le bac ou les concours les plus prestigieux. La rigueur et la méthode que je vous enseignerai sont ce par quoi vous pourrez vous distinguer.

Infos pratiques sur Matthieu

J'enseigne la philosophie. Pour les niveaux terminale, BTS, supérieur, formation pour adultes.

Durée : variable selon les élèves et les besoins. - Prix : 60.00€ - Lieu : Paris 18e (75018)

Expériences de Matthieu

Planning des cours : Dissertation de philosophie et de culture générale

Apprentissage de la méthode de la dissertation.
Appronfondissement des notions du programme.
Eventuellement, préparation aux oraux des ENS et des Ecoles de commerce.

Lieu des cours : Paris 18e (75018)

Informations pratiques

  • Durée de la formation : variable selon les élèves et les besoins.
  • Nombre maximum d'élèves durant la formation : 3
  • Public concerné : tous
  • Prix du stage : 60.00€
  • Validité du stage : toute l'année

Voir l'annonce de ce professeur

Prof en prépa, agrégé Normal'sup, Bac+12, docteur, colleur à Henri IV, cours à tout niveau.

Je prépare au BAC ainsi qu'aux concours des ENS, des Ecoles de commerces (HEC : 100 % d'admis parmi mes élèves! les derniers ont eu 15, 18 et 19), des IEPs et des écoles d'ingénieurs, en philosophie, en réflexion argumentée, et en culture...

Satisfaction Garantie en savoir plus

Les professeurs similaires

des cours de philosophie à proximité ? Voici une sélection d'annonces de professeurs pouvant vous accompagner.