Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
15

Développer son anglais à l’étranger grâce au Working Holiday Visa

De Alexandre, publié le 22/02/2016 Blog > Langues > Anglais > Apprendre L’Anglais Au Canada, En Australie Et En Nouvelle-Zélande

Quitte à apprendre l’anglais à l’étranger, pourquoi ne pas choisir des destinations de rêve ?

Ne la jouons pas petit et voyons donc les choses en grand : partez améliorer votre anglais en Australie, au Canada et en Nouvelle-Zélande !

Il existe un visa, réservé au 18-30 ans, qui vous permet de passer plusieurs mois dans ces 3 pays, à découvrir et/ou à travailler : le Working Holiday Visa.

Mais quels sont les critères d’obtention du WHV ?

Pourquoi se rendre dans ces 3 pays pour développer son anglais ? Et comment apprendre l’anglais en voyageant ?

Avantages et bénéfices d’améliorer son anglais à l’étranger

Vous l’aurez peut-être déjà remarqué lors de l’un de vos séjours à l’étranger, mais entre la théorie que l’on vous enseigne à l’école, et la pratique dans un pays anglophone… Il y a souvent un monde d’écart !

Un monde de compréhension, d’incompréhension même, et de vocabulaires inconnus.

On se met alors à maudire ses professeurs en croyant qu’ils nous ont au final appris n’importe quoi. Pas de panique toutefois, vos professeurs vous ont simplement enseigné un anglais que l’on peut qualifier de standard, voire même d’international. Tant au niveau de l’accent anglais, que des expressions.

Dites-vous donc qu’en ayant bien suivi leurs cours, vous posséder de belles bases de travail, à enrichir une fois à l’étranger ! Car c’est bel et bien en vous rendant hors de vos frontières, dans un pays anglophone quelconque, que vous parviendrez à faire décoller votre anglais.

Les premiers pas seront sûrement un peu difficiles. Notamment en ce qui concerne les accents, les prononciations et les expressions que vous rencontrerez sur place. Mais cela aura l’avantage de décupler vos sens et votre écoute.

Petit à petit vous assimilerez ces nouveaux codes et votre apprentissage de l’anglais se mettra alors à exploser !

Que vous soyez en Angleterre, aux USA, au Canada ou ailleurs. Pour de longues vacances, des études, un stage ou du travail, le mieux est encore de savoir s’entourer d’anglophone : amis, colocataires, managers, collègues… Chaque jour devient alors une nouvelle occasion de progresser en anglais.

Le Visa ne fonctionne pas pour apprendre l’anglais en Angleterre.

Le Working Holiday Visa vous ouvre les portes de l’Australie

Comment faire progresser son anglais en Australie ? Découvrez l’Australie, Sydney et la langue anglais par la même occasion.

Vous l’aurez sans doute remarqué autour de vous, mais avec l’avènement du programme Working Holiday Visa, de plus en plus de Françaises et de Français s’envolent pour l’Australie. Pour une durée de plusieurs mois ou plusieurs années. Découvrons ensemble les modalités du WHV pour l’Australie.

Démarches et conditions pour obtenir son WHV Australie

Le Working Holiday Visa Australie est, comme son nom l’indique, un visa permettant de séjourner légalement en Australie pendant un moment donné. Il s’adresse à de nombreux ressortissants de par le monde, dont les Français. Si le visa autorise donc à un séjour touristique et/ou professionnel, il n’impose rien. Vous pouvez donc rester en Australie durant plusieurs mois et sans travailler. Libre à vous !

Sachez toutefois qu’il est réservé aux jeunes de 18 à 30 ans. Vous pouvez l’obtenir en quelques jours, et, selon le moment de l’année, il est même possible de recevoir son visa en quelques heures. Son coût est de $440AUS.

Parmi les autres critères, on vous demandera :

  • Un passeport en cours de validité sur la durée de votre séjour,
  • L’équivalent de $5 000AUS (soit 4 000€), mais on ne viendra pas vérifier sur votre compte…
  • Ne pas avoir d’enfants à charge.
  • Ne pas faire la demande en Australie.
  • Bénéficier d’une assurance médicale en cas de rapatriement.

En réunissant tous ces critères, vous pourrez étudier 4 mois maximum, travailler 6 mois pour le même employeur ou séjourner sur place 12 mois. A signaler qu’en travaillant 88 jours en ferme, en forêt ou en construction par exemple, vous aurez droit à un 2ème WHV, de 12 mois maximum.

Avantages de partir en Australie pour apprendre l’anglais

Apprendre à parler l’anglais en Australie est donc une chose plus que réalisable grâce à ce visa accessible aux 18-30 ans. Puisqu’en 12 mois, voire 2 ans si vous daignez travailler ardemment durant 88 jours, vous aurez le droit de séjourner 24 mois en Australie.

Un temps largement suffisant pour apprendre ou améliorer son anglais, jusqu’à, pourquoi pas, devenir bilingue. D’autant plus que l’accent australien n’est pas le plus difficile à assimiler dans un premier temps. Beaucoup moins que le britannique en tout cas !

Avec ce WHV, l’Australie a appris ces dernières années à recevoir cet afflux de population venu de France et du monde entier. Si bien que vous n’aurez aucune difficulté à trouver une colocation sur place. Le mieux est évidemment de s’orienter vers des colocs’ anglophones.

Vous souhaitez progresser en anglais et voyager en Australie ? Comment dit-on « perdu au milieu de nulle part » en anglais ?

Par ailleurs, comme le suggère le visa, vous aurez à votre disposition de multiples offres d’emploi sur place. Bien souvent des petits jobs, plutôt bien payés d’ailleurs, mais qui auront surtout l’avantage de vous faire travailler dans un environnement anglais.

Vous recevrez vos consignes de managers australiens et apprendrez à travailler avec des collègues australiens. De quoi faire faire un bond à votre anglais sur place.

Enfin, apprendre l’anglais à l’étranger, cela se fait aussi en tombant amoureux du pays. Une chose qui ne vous sera pas difficile à Sidney, Melbourne, Perth, Canberra, Brisbane, Darwin ou lors de vos road trips dans les terres australiennes. Un voyage de tous les instants et des rencontres qui vous immergeront dans l’anglais version « aussie ».

A la conquête du Canada pour y développer son anglais

Si l’Australie a ce côté « bout du monde » et aventures qui plaît tant aux Français, le Canada est l’autre destination phare chez les expatriés tricolores. A tel point que depuis l’ouverture du PVT Canada, près de 7 000 candidats français se sont rendus en Amérique du Nord chaque année.

Quelles démarches pour partir au Canada avec un Working Holiday Visa ?

Pour partir au Canada, les critères énoncés plus haut pour l’Australie sont sensiblement les mêmes. La grande différence se situera toutefois au niveau des quotas. Si l’Australie ouvre grand ses portes, ce n’est pas le cas du pays du grand nord. Les candidats doivent donc veiller à ne faire aucune erreur sur leur dossier, sous peine de voir leur candidature rejetée.

Par ailleurs, vous ne recevrez pas de réponse en quelques heures ici. Il faudra au moins attendre 2 semaines.

Autre différence notable : le WHV Canada est ouvert aux 18-35 ans.

Pour le reste, c’est semblable : la possibilité de rester jusqu’à 24 mois maximum sur place, avoir un passeport valide pour la durée du séjour, des économies d’au moins 2100€ et s’acquitter de $150 canadiens pour le WHV.

Apprendre l’anglais au Canada : les avantages du pays

Comment faire pour découvrir le Canada et l'anglais en même temps ? Apprendre l’anglais avec ce type de paysages comme décor… Il y a pire.

Le Canada fait partie des meilleures destinations pour apprendre l’anglais !

Avec près de 24 mois devant vous dans le pays, sky is the limit ! Charge à vous dès lors de choisir une province franco-anglaise, pour une adaptation plus douce dès le début, ou d’opter pour l’immersion totale.

Mais globalement, quelle que soit la grande ville dans laquelle vous vous rendiez (Toronto, Ottawa, Calgary, Edmonton, Montréal, Québec, Victoria ou Vancouver), vous y trouverez toujours un melting pot extraordinaire. Et pas seulement franco-anglais.

Le monde entier se rue vers le Canada, en provenance de l’Asie ou d’Amérique Latine. Vous trouverez donc sur place une population expatriée comme vous, ou habituée à accueillir les étrangers. Votre intégration n’en sera donc que plus réussie, ce qui facilitera vos progrès en anglais.

Car, ne vous y trompez pas, c’est bel et bien en anglais qu’il vous faudra vous exprimer au Canada. Vous pourrez y améliorer votre accent anglais et un vocabulaire forcément très proche de l’américain !

Rester au Canada après son WHV

Nous souhaitions vous parler d’une dernière chose à propos du Canada. Si votre désir est non seulement d’apprendre l’anglais, ou de le développer simplement, sachez qu’il vous sera peut-être possible de faire bien plus que 24 mois sur place. En effet, et même s’il est imposé de rentrer en France à la fin du Working Holiday Visa, sachez que les provinces franco-anglaises canadiennes cherchent depuis quelques années à renforcer la francophonie.

Les francophones voulant s’installer sur place ou monter une affaire, sont donc bien vus. De quoi vous permettre de baigner définitivement dans cet environnement multilingue.

Apprendre l’anglais et partir à l’aventure en Nouvelle-Zélande

Pays du Seigneur des Anneaux et de rugby pour beaucoup, la Nouvelle-Zélande est bien plus que cela. Une terre aux traditions ancestrales et aux paysages légendaires. Idéal pour progresser an anglais dans l’une des merveilles du continent océanien.

Obtenez votre Working Holiday Visa pour la Nouvelle Zélande

Ici aussi, les conditions sont relativement similaires à l’Australie :

  • Avoir entre 18 et 30 ans,
  • Avoir un passeport valide au moins 3 mois après le retour,
  • Ne pas avoir de personnes à charge,
  • Disposer de $4200NZ (soit 2300€) et d’une assurance santé en cas de rapatriement.

Pour ce qui est du séjour enfin, il est de 12 mois maximum, mais il est possible de l’allonger de 3 mois supplémentaires, en justifiant de 3 mois de travail dans les secteurs de l’horticulture ou de la viticulture.

Devenez bilingue au pays de Frodon !

A la recherche de l'anneau et d'un meilleur niveau en anglais ? Le Village des Hobbits : passage obligatoire durant votre Working Holiday Visa en Nouvelle-Zélande.

La Nouvelle-Zélande est principalement divisée en 2 îles : l’Île du Nord (Auckland et Wellington sont les villes principales) et l’ïle du Sud (Christchruch ville principale). Mais quel que soit l’endroit que vous choisissiez en vous rendant à l’autre bout du monde, vous serez bien obligés de vous immerger à 100% dans l’anglais !

Qu’attendez pour apprendre l’anglais en Nouvelle-Zélande ?

Attendez-vous à 15 mois à l’autre bout de la Terre, à apprendre l’anglais et à travailler avec des collègues ou managers néo-zélandais. Si dans les premiers temps l’accent local vous surprendra peut-être, en quelques semaines d’immersion vous vous ferez rapidement aux prononciations locales.

Enfin, se rendre en Nouvelle-Zélande pour 15 mois maximum, c’est aussi se donner le temps de visiter le pays du nord au sud. Vous aurez donc toute la liberté de vous rendrez dans les nombreuses zones protégées du pays, ses lacs, ses forêts, le village des Hobbits ou pourquoi pas un trek sportif en montagne.

Bref, le cocktail est parfait pour tomber amoureux de ce pays du bout du monde et d’interagir avec la population locale. Votre apprentissage de l’anglais et de l’accent néo-zélandais n’en sera que meilleur !

N’hésitez pas à vous servir de nos phrases utiles en anglais afin d’être à même de communiquer avec les locaux 😉

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz