Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
13

Peut-on progresser au piano avec les tutos Internet ?

De Thomas, publié le 03/04/2017 Blog > Musique > Piano > Les Tutoriels pour Débuter au Piano

L’apprentissage du piano évolue avec l’époque dans laquelle on vit. Les méthodes d’apprentissage également. Les mentalités changent, au même titre que les techniques.

Dans cette réflexion, nous allons voir quelles sont les nouvelles manières d’apprendre le piano, comment elles marquent une différence avec les cours de piano « traditionnels » ou « classiques », et surtout si elles sont efficaces. C’est-à-dire si elles apportent un plus pour les progrès de l’élève.

Personnellement, je ne me suis jamais servi de tutos internet. Malgré mes 24 ans, je suis toujours resté à la vieille école au niveau des apprentissages.

Je joue du piano avec grand plaisir, comme on en jouait au XIXe siècle.

J’ai appris le piano avec des professeurs de plus de 55 ans. Et j’ai pu m’apercevoir de l’efficacité de leur méthode. Si bien que j’applique la même avec mes élèves aujourd’hui. C’est pour cela que nous allons nous pencher sur ces autres manières d’apprendre, plus ou moins ludiques, sans le stress des auditions de fin d’année… Faut-il oui ou non dire un grand merci aux nouvelles technologies en la matière ?

N.B. Cela ne dispense pas de se mettre au solfège pour apprendre à lire notes de musique et à déchiffrer des tablatures. Cette capacité de lecture sera également nécessaire pour tous les autres instruments : clarinette, hautbois, guitare classique, saxophone, trompette, harmonica, orgue, violon, flûte à bec, accordéon, contrebasse, flûte traversière, cor anglais, clavecin ou que sais-je d’autre…

Bémol, clef de fa, clef de sol, octave : ces notions et ce vocabulaire à mémoriser ne doivent plus avoir le moindre secret pour le pianiste chevronné ! Pour vous aider, les cours de solfège en ligne ne sont pas rares non plus, et vous trouverez plus d’un exemple de musiciens à qui il est arrivé d’apprendre le solfège par ce biais !

Écouter de la musique est en soi excellent pour le cerveau et les neurones. C’est génial pour être au top de la forme ! L’histoire de la musique nous offre naturellement l’exemple de Mozart, ce petit génie qui a appris la rythmique dès son berceau grâce à son père Léopold !

Il n’y a pas mieux que la musique classique pour développer ses qualités et ses potentialités, mais aussi sa personnalité en forgeant le caractère !

La mauvaise réputation qu'on lui prête parfois n'est qu'un échantillon, une comprition de ce que le talent soulève de ressentiment dans la clique. Barbara | La chanteuse d’« Aigle noir » et d’une très belle anthologie ne bénéficiait pas de l’alternative multimédia

Un autre volet, malheureusement moins prisé à notre époque, c’est que la discipline musicale apprend à chaque individu à travailler dur, à se corriger, à faire de son mieux. C’est une ascèse quotidienne qui permet de tâter avec succès de la symphonie…

Et comment pourrait-on passer sous silence les effets positifs du piano-forte sur la mémoire humaine, notamment par l’apprentissage par cœur des morceaux que l’on préfère ?

Dans tous les cas, il est manifeste que le web est une école de musique à part entière, ayant plus d’une leçon de piano à prodiguer à quiconque se donne la peine de se pencher sur la question en ayant la volonté de maîtriser cet instrument si amusant.

On trouvera de quoi avoir une démarche progressive, avec parfois même des jeux pour apprendre ! Le monde du piano numérique, c’est l’idéal pour quitter les nuls et leur monde compliqué à vivre !

À vous de jouer !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qu’un tuto de piano ?

Un tuto, ou tutoriel piano, est une vidéo souvent suivie d’un article explicatif sur un sujet précis. La vidéo détaille chaque étape de l’apprentissage, jusqu’à la finalité. Le tout en cinq à dix minutes grand maximum.

Apprendre à jouer du piano en regardant des tutos. Les tutos YouTube pour débuter le piano

Il ne faut d’ailleurs pas confondre les tutos avec les sites d’apprentissage en ligne, tenus par des professeurs qui proposent de vrais cours structurés en ligne, proposant quelquefois, en guise de complément, des rencontres de visu.

Les tutos sont accessibles essentiellement sur les plateformes telles que YouTube ou Dailymotion, et ils sont de plus en plus relayés sur les grands réseaux sociaux : Twitter, ou encore Facebook qui abrite des pages et groupes en plusieurs langues où les likers se partagent les piano tutorials du moment.

Qui fait des tutos ?

Justement, c’est là qu’est toute la complexité de l’approche de ce genre de « cours de piano ».

Tout le monde est en possibilité de réaliser des tutos. Les bons comme les mauvais !

Du pianiste confirmé au plus banal des anonymes, on peut retrouver tout et n’importe quoi sur ces plates-formes, pour le meilleur et pour le pire.

L’important est de pouvoir faire la différence entre les bons et les mauvais tutos. Et, pour ce faire, nous avons quelques astuces à vous donner.

Pourquoi font-ils des tutos ?

Les raisons de faire des tutos sont très variées et différentes selon les personnes.

Et on ne va pas se voiler la face. Très peu sont dans la démarche d’enseigner comme le fait un prof.

Les tutos vendeurs – du type « la meilleure méthode pour apprendre le piano » dans le monde entier – sont à bannir.

Pour la plupart, poster un tuto sur YouTube est l’occasion de montrer son talent, de se faire un nom et encenser par proches et moins proches. L’ambition véritable peut aussi être de se faire repérer pour ensuite devenir musicien ou chanteur, le rêve de beaucoup d’adolescents au XXIe siècle.

Un certain nombre d’artistes se sont servis d’Internet pour faire parler d’eux. Grégoire (Boissenot de son vrai patronyme), par exemple. Mais aussi Justin Bieber (qui l’eût cru !).

Certains artistes proposent des tutos de piano sur leur chaine Youtube. Les tutos d’artistes pour apprendre le piano

Mais il ne faut pas oublier que la visée ultime, c’est de faire des vues ou des likes, et de générer de l’abonnement, de la fidélisation. Car, sur ces plates-formes, au bout de 1 000 abonnés, on obtient une rémunération. C’est la moindre des choses quand on sait toutes les pubs que les annonceurs y affichent !

La démarche éducative est donc en pointillés. Et, de toute façon, on peut très bien comprendre que l’envie ne soit pas forcément d’enseigner, mais bien juste de se montrer.

Cela ne porte pas en soi à conséquence : on peut faire très bien, même en vue d’une fin détournée.

Que trouve-t-on dans un tuto ?

Un tuto, comme je l’ai dit, est un document audiovisuel.

Les avantages du piano (sous cette forme) est que l’image est jointe au son. Les tutos servent surtout à décortiquer un morceau, que l’on pourrait par ailleurs écouter en CD audio. Je conseille donc évidemment d’utiliser les tutos une fois que l’on a réussi à acquérir un certain niveau dans la pratique du piano. Une fois que l’on a ce niveau, utiliser un tuto évite d’acheter des partitions, ou permet également de faciliter la compréhension en cas de difficultés au piano.

Dans un tuto piano, on trouve toutes les explications nécessaires à la réalisation du morceau que l’on veut jouer. Tous les accords sont décortiqués, avec des passages vidéos montrant le pianiste en train de jouer.

Et, à la fin, le morceau est fini et complet. On peut donc le résumer ainsi : explication – morceau décortiqué accord par accord – morceau fini.

Voici un exemple de tuto YouTube pour jouer un morceau de Stromae :

On trouve même des astuces données par l’auteur du tuto, censées favoriser l’apprentissage, en le rendant plus pratique, et plus rapide.

Quand utiliser un tuto de piano ?

Comme j’ai commencé à l’expliquer plus haut, de mon point de vue il y a des moments bien précis où l’on peut utiliser un tuto Internet.

Je pense qu’il est préférable d’en utiliser lorsque notre niveau de jeu le permet. La question plus large étant de savoir quand jouer du piano.

Un pianiste débutant ne progressera pas en utilisant un tuto pendant sa phase d’apprentissage de l’instrument. Avant d’utiliser ces outils, il vaut mieux rester dans un enseignement « traditionnel » et « conventionnel », et acquérir tous les moyens pour ensuite utiliser un tuto.

Une fois que les bases sont acquises, et que l’on veut se faire plaisir, ces vidéos Internet peuvent alors rentrer en ligne de compte et avoir une place dans la vie musicale de la personne.

Les tutos pour compléter le travail d’un prof de piano

De mon point de vue, les tutos s’utilisent en complément de l’enseignement du professeur.

Faire de ces vidéos un substitut du prof n’est pas la bonne méthode pour apprendre le piano. Elles s’utilisent en complément d’un éventuel enseignement fait par un enseignant professionnel. C’est en faisant comme cela qu’une éventuelle progression peut rapidement être ressentie.

La raison en est simple : ces vidéos ne donnent aucune méthode de travail. C’est juste une technique de mimétisme, qui permet à la personne de reproduire ce qu’elle voit.

Compléter l'enseignement de son prof de piano avec des tutos. Apprendre de nouveaux morceaux grâce aux tutos de piano

Il est donc largement préférable d’utiliser Internet et ces techniques simplement en complément, et de préférence avant de commencer un morceau.

Comme ça l’élève peut utiliser la technique classique, ajoutée à celle-ci pour avancer plus vite. Et les deux combinées ensemble peuvent faire progresser l’élève, sans nul doute possible.

De l’importance de bien choisir son tuto de piano

Si vous prenez la peine de parcourir YouTube ou Dailymotion, vous verrez qu’il existe des dizaines de tutoriels différents pour chaque morceau un peu connu.

Bien choisir sa vidéo est donc très important, pour ensuite avancer plus vite, et surtout pour obtenir un rendu correct.

Quels éléments permettent de sélectionner un bon tuto ?

On va repérer un bon didacticiel selon plusieurs éléments.

La qualité de l’image et du son dans un premier temps : si la vidéo est mal cadrée, de mauvaise qualité, ou mal montée, il est préférable de ne pas en prendre compte.

Ensuite, il faut regarder le piano utilisé pour la vidéo, si la qualité de son est bonne, si les notes sonnent juste.

C’est mieux également de voir si la personne expliquant la démarche dans la vidéo s’exprime correctement, et si ses explications sont pertinentes et utiles.

Attention : le nombre de vues de la vidéo n’est pas forcément un gage de qualité. Il vaut mieux également vérifier que le morceau est joué correctement en fin de vidéo.

Comment choisir un bon tuto pour apprendre le piano ? La sélection de tutos sur Internet

En général, un bon tutoriel dure entre 10 et 15 minutes. Au-dessus, ce n’est pas efficace, et en dessous, vous pouvez être sûrs que ce sera incomplet.

Regarder plusieurs vidéos pour un même morceau, c’est une bonne idée ?

Une chose est sûre, ce n’en est pas une mauvaise.

Regarder plusieurs vidéos pour le même morceau peut permettre à l’élève de se familiariser avec une technique plutôt qu’une autre, avec la tonalité de morceau qui lui correspond, et aussi d’être plus réceptif à la personne qui explique, par rapport à une autre qui serait éventuellement plus malaisée à comprendre.

En cela, la relation entre le musicien de la vidéo et l’élève se rapproche un peu de la relation prof-élève classique. L’élève doit avoir confiance, et une relation de « proximité » doit se créer entre les deux.

C’est d’ailleurs sur ces points que se font les différences entre les youtubers qui maîtrisent leur sujet, et ceux qui tâtonnent, au point de perdre leur crédibilité.

Il est nécessaire de faire un travail de recherche important et précis avant de choisir la ou les vidéos qui nous serviront d’exemples. Si l’élève a la chance de pouvoir suivre des cours réels, ce travail peut être fait avec le prof, de manière à être guidé efficacement.

Pour le tuteur, ces vidéos peuvent servir d’appuis afin d’avancer un peu plus vite, mais elles ne doivent pas remplacer ses cours de piano. C’est tout un équilibre à trouver. Mais puisque les nouvelles technologies nous permettent d’embellir les cours, alors pourquoi ne pas composer avec ?

Les meilleurs tutos du web

Difficile de se prononcer, tellement l’offre est vaste ! Il serait d’ailleurs humainement impossible de jauger tous les tutos existant sur toutes les plates-formes du monde entier…

Enfin bon, nous avons malgré tout effectué pour vous une petite sélection, ne serait-ce que pour vous donner quelques idées ou pistes à explorer.

Pour commencer par le b.a.-ba, les grands débutants pourront se faire la main (ou les mains ?) avec de premiers exercices de familiarisation :

Souvent, dès que l’on commence à pianoter un tant soit peu, pour ne pas se lasser, on a envie de jouer des morceaux complets et dignes de ce nom. Et l’on a bien raison de ce faire !

Certaines œuvres, sans surprise, reviennent souvent, à cause d’un film à grand succès ou  alors d’une mélodie universellement appréciée… Qui n’aura jamais essayé de trouver les premières notes de la célèbre composition de Ludwig von Beethoven für Elise ?

Ça n’est vraiment pas compliqué à jouer !

Pour sortir des sentiers battus tout en accédant à un enseignement musical de qualité qui aide à progresser, on pourra s’intéresser à la chanson contemporaine et à des formes musicales variées.

C’est en s’ouvrant de nouveaux horizons et en jonglant d’un genre de musique à l’autre que l’on ressentira le moins un sentiment de lassitude.

De ce côté-là, la chaîne de Piano-Facile.Fr sur YouTube est pour le moins très intéressante.

Ce sont des centaines et des centaines de vidéos, avec un montage de type professionnel et une parfaite dynamique didactique.

Vous n’aurez aucun mal à retrouver, grâce à deux ou trois mots clés, les airs que vous désirez apprendre à jouer, de la musique du film Titanic à l’Hallelujah de Leonard Cohen/Jeff Buckley… sans oublier Imagine de John Lennon ou des thèmes de Game of Thrones.

Qui a dit que le piano était un vieil instrument démodé ? Certainement pas nous !

Des pièces de musique incontournables au pianoforte

Après avoir suivi un piano tuto comme nous venons d’en décrire, nul doute que vos doigts vont voler sur les touches.

Si lire une partition ne vous coûte plus, ce sera le moment de travailler – ou retravailler – une partition piano facile mais connue. Vous pouvez la piocher dans différents univers…

Côté tradition, ce sera la Marche funèbre de Chopin, la Marche turque de Wolfgang Amadeus Mozart, la Lettre à Élise et l’Hymne à la joie de Beethoven, tel Prélude de Bach, ainsi qu’une infinité de productions de Brahms, Debussy ou Liszt.

Si vous préférez la musique de film, vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi faire résonner la bande son d’Amélie Poulain, d’Intouchables ou de Ludwig.

Le dernier grand registre, c’est la chanson française (ou d’ailleurs). Là, quelle joie que de pouvoir jouer à ses copains une chanson populaire du genre Mistral gagnant, Jacques Brel ou un tube des Beatles !

Pour les plus vintage, la musique française recèle aussi les merveilles de Charles Trénet, Léo Ferré, La vie en rose, Françoise Hardy, Michel Polnareff, Dalida, Gilbert Bécaud, Cabrel, Dion, Jean-Jacques Goldman, Marc Lavoine, Jacques Dutronc, Florent Pagny, etc.

On pourra pousser jusqu’à Christophe Maé, David Guetta ou encore Bioley, mais ce sera peut-être contre droits d’auteur !

Comment trouver sa partition de piano ?

La bonne musique fait l’objet, comme toute chose, d’un commerce plus ou moins lucratif.

De grandes maisons sont depuis des années voire des décennies célébrées pour la qualité des annotations de leurs partitions.

Pour les variétés, Noviscore est sans conteste la plate-forme payante la plus en vue. Elle a l’avantage de mettre en avant les morceaux qui marchent le mieux.

Si l’on souhaite remonter les siècles, n’importe quelle librairie en ligne – généraliste aussi bien que spécialisée – propose des méthodes de piano et des cahiers de musique au format papier.

Une belle introduction à une composition et une acoustique d'exception ! Frédéric Chopin | Les Nocturnes d’un auteur-compositeur romantique de génie…

Là, c’est l’Urtext de Henle qui a souvent la part belle auprès des virtuoses et dans les conservatoires…

Souvent, chaque blog musical classe ses partitions par instruments de musique, par style (valse, adagio, tarentelle, sonata, andante, paso doble…) et/ou par auteur (Haydn, Purcell, Tchaïkovsky, Schumann…).

Pour télécharger, il n’y a souvent qu’à faire quelques clics – et de temps en temps à sortir sa carte bleue !

Do, ré, mi… et le tour est joué !

Quid des partitions gratuites ?

Beaucoup de partitions de chansons anciennes sont entrées dans le domaine public.

Selon les cas, leur notation sera plus ou moins heureuse. Mais comme il n’y a guère d’argent à débourser, on n’aura pas vraiment de mauvaise surprise.

C’est une excellente idée, surtout si vous souhaitez faire jouer un enfant ou un jeune.

Les partitions musicales gratuites concernent souvent des comptines, au piano facile, du style Ah vous dirais-je Maman, le Clair de lune ou Douce nuit

Une simple saisie de « partitions gratuites piano » sur n’importe quel moteur de recherche vous mettra en deux temps trois mouvements en présence de partitions gratuites pour piano.

Avec deux inconvénients très souvent : des publicités en pagaille… et des transcriptions qui sont partout les mêmes, d’un site à l’autre.

Petit aparté : n’oubliez pas de consulter l’onglet « Images » de votre moteur de recherche, car il n’est pas rare d’y trouver ce que l’on cherche ou, à défaut, d’autres merveilles !

En bref, les tutos permettent de parfaire son jeu et de progresser au piano

Après avoir fait le tour de la question, on voit qu’utiliser ces vidéos n’est pas une mauvaise chose. À condition de les utiliser intelligemment, avec justesse. Et là, oui, nous pourrons dire : merci encore au digital !

En complément de l’enseignement reçu par le prof, plutôt en début d’apprentissage de morceau, c’est parfait. Ces vidéos peuvent évidemment avoir leur utilité. Et c’est un bon moyen de parfaire son jeu et donc de progresser.

Mais à elles seules, elles ne suffisent pas.

C’est d’ailleurs l’occasion de se demander si, à terme, les cours virtuels ne remplaceront pas définitivement les cours où le prof est physiquement présent.

Est-ce qu’apprendre toutes les bases, les exercices, les gammes, les petites astuces qui nous font devenir un pianiste de génie de façon virtuelle est efficace, ou seulement possible ?

C’est une question importante, à l’heure où l’enseignement du piano mute pour s’adapter à l’époque dans laquelle nous vivons.

L’histoire du piano et de son apprentissage serait-elle en train de prendre un nouveau virage ?

En tout cas, si vous êtes intéressé par les cordes frottées, le violon alto par exemple, remarquez bien que les tutos vidéos vous seront proprement inutiles.

Il faut alors regarder du côté des cours et procédés classiques, et il est certain que vous ne trouverez rien de mieux que la méthode pour débutants de Frédéric Wales !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *