Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Mieux qu’un cours d’espagnol, Regarder un long métrage en langue espagnole

Par Simon le 27/03/2017 Blog > Langues > Espagnol > Les 20 Meilleurs Films pour Apprendre l’Espagnol
Table des matières

Pour apprendre l’espagnol, même en démarrant de 0, il existe de multiples méthodes. Souvent, elles sont d’ailleurs complémentaires.

Ainsi, en parallèle de vos cours d’espagnol, on vous recommandera souvent d’essayer de baigner un maximum dans un environnement hispanophone. Cela peut par exemple commencer par le visionnage de films en VO espagnole ou VOST.

Le cinéma espagnol a de quoi s’enorgueillir.

De Pedro Almodóvar à Alejandro Amenábar, les réalisateurs espagnols ont remporté l’appréciation des critiques de films et des auditoires à l’échelle internationale, avec une poignée d’Oscars pour couronner le tout. Donc, si vous prévoyez un week-end canapé aux allures hispaniques, sortez le pop-corn et lisez cet article 😉 

Voici une sélection de 20 films pour bien commencer !

Carnet de voyage : parfait pour découvrir l’espagnol sud-américain

Lors des 10, 15 dernières années, le cinéma latino-américain a produit des films d’une rare force et d’une intensité captivante. Indéniablement, « Carnet de voyage », sorti en 2004, rentre dans cette catégorie.

Réalisé par Walter Salles et réunissant notamment Gael Garcia Bernal ou Rodrigo de la Cerna, ce film argentin est un road movie se déroulant en 1952. Il raconte l’histoire d’un étudiant en médecine argentin, prénommé Ernesto Guevarra.

Quels sont les meilleurs longs métrages qui vous aideront à parler espagnol ? Carnet de Voyage

A l’âge de 30 ans, celui-ci décide de traverser l’Amérique Latine en compagnie de son ami Alberto Granado. Un voyage initiatique qui permettra, entre autres, à Ernesto de devenir l’un des personnages les plus emblématiques du 20ème siècle : Che Guevarra.

Un road movie passionnant, historique et ô combien dépaysant, qui vous permettra de travailler l’espagnol via les mots et expressions sud-américaines notamment, ainsi que les accents argentins ou chiliens. Un must du cinéma hispanophone qui vous distraira entre deux cours d’espagnol.

Le Labyrinthe de Pan : le box office des films espagnols

Sélectionné au Festival de Cannes 2006, Le Labyrinthe de Pan est un ovni fantastique signé de la main de l’un des plus illustres réalisateurs mexicains, Guillermo Del Toro. Et si le cinéma hispanophone est avant tout réputé pour ses fresques sociales et psychologiques, Le Labyrinthe de Pan est l’occasion rêvée pour s’essayer à une touche beaucoup plus fantastique !

Le film de Del Toro a lieu dans l’Espagne franquiste de l’après-guerre et met en scène une petite fille du nom d’Ofelia. Cette dernière est désignée comme la princesse d’un monde souterrain. C’est alors que le film ne cesse d’osciller entre compte fantastique et film de guerre.

Le Labyrinthe de Pan navigue donc sans cesse entre univers enfantin, un peu à la manière du Monde de Narnia, et une atmosphère angoissante et pesante. Une réussite assurément qui a séduit le public dans le monde entier. A regarder évidemment en VO ou VOST pour se plonger dans un univers totalement original, peuplé de soldats et de monstres.

Rec : un vocabulaire simple à la portée de tous

Attention : film d’horreur ! Pourquoi pas après tout… Rien ne vous empêche de considérer REC comme un support vous permettant de travailler la langue espagnole. Evénements catastrophiques oblige, le vocabulaire y est évidemment des plus simplistes, ce qui est donc parfait pour débuter en espagnol.

REC est par ailleurs une sorte de référence dans son domaine, si vous ne connaissez pas le film. Réalisé par Paca Plaza et Jaume Balaguero (Espagnols) en 2007, REC est depuis devenu une saga comptant 4 films. A sa sortie en 2007, le long-métrage a connu un véritable succès.

Pourquoi ? Puisqu’il a (re)lancé un genre : celui du film d’horreur en caméra embarqué. On appelle cela aussi du « found footage » (images retrouvées), genre crée par Le Projet Blair Witch.

Ici l’action se situe à Barcelone, en compagnie d’une journaliste et d’un caméraman suivant des pompiers de nuit. Le reportage les mènera dans un immeuble où un virus étrange sévit. Ils se retrouvent alors rapidement mis en quarantaine par les autorités…

Parle avec elle : idéal pour devenir bilingue en espagnol

Le cinéma espagnol, c’est aussi (et avant tout) Pedro Almodovar. Le réalisateur espagnol est si reconnu dans le monde entier qu’il en vient parfois à personnifier le cinéma ibérique à lui seul ! Il faut dire que le cinéma d’Almodovar, à travers ses nombreux films, marque toujours.

On le déteste ou on l’adule, mais on lui reconnait en tout cas une alchimie si spéciale entre l’absurde, le thriller psychologique, le sexe, la comédie sociale, le drame… « Parle avec elle » est aussi un mélange de tout cela.

Quels sont les meilleurs films pour apprendre l'espagnol ? Hable con ella

Réalisé en 2002, le film narre l’histoire de deux hommes, de leur 1ère à leur 2ème rencontre plusieurs mois plus tard, de leur histoire d’amitié qui naîtra alors et surtout, des deux femmes dans le coma sur lesquelles ils veillent.

Bien évidemment, la VO ou la VOST vous permettront ici de faire face à des dialogues plus soutenus et plus denses. Parfait pour des niveaux intermédiaires à expert.

Et oui, ce film vaut le détour. Vous comprendrez mieux qu’il est important d’apprendre l’espagnol. Notamment pour votre culture cinématographique et pour vous aider en cours d’espagnol.

Femmes au bord de la crise de nerfs : apprendre l’espagnol sous la camera de Almodovar

Nous restons encore une fois dans l’univers de Pedro Almodovar, avec l’un de ses films les plus connus : Femmes au bord de la crise de nerfs ! Mais alors que le film précédent verse plus dans l’angoissant et le doute, Almodovar livre ici une véritable comédie. Réalisé en 1988, le film met notamment à l’honneur deux des acteurs fétiches du réalisateur espagnol : Antonio Banderas et Carmen Maura.

Femme au bord de la crise de nerfs, c’est avant tout une comédie totalement loufoque. Dans les dialogues, dans les crises de nerfs justement, mais aussi dans les costumes. Le rythme y est soutenu. La VO ou la VOST permettront donc aux apprentis linguistes de niveau intermédiaire ou bon d’essayer leur oreille espagnole à du Almodovar humoristique et énergique.

Nos chers voisins : une comédie familiale facile d’accès

La Comunidad, ou Mes chers voisins pour la version française, est une comédie espagnole réalisée en 2002, par Alex de la Iglesia. Contrairement aux derniers films mentionnés, celui-ci est l’œuvre parfaite pour réviser et entendre un espagnol plus standard. Plus facile d’accès pour les débutants en cours d’espagnol.

Mes chers voisins est en effet une comédie familiale dont les dialogues se révèlent sensiblement simples à comprendre et à assimiler. Par ailleurs, l’univers comique et potache du film ne vous empêtrera pas dans une intrigue venant faire obstacle à votre apprentissage.

Mes chers voisins narre l’histoire d’un agent immobilier, interprété par Carmen Maura, l’une des muses d’Almodovar donc, qui, au moment de faire visiter l’appartement d’un locataire décédé, trouve cent millions de pesetas. Une somme que l’ancien locataire avait gagné au loto et sur laquelle une communauté de voisins veille depuis un bon bout de temps. Ceux-ci vont tout mettre en œuvre pour séquestrer l’agent immobilier et la faire craquer !

Cellule 211 : des dialogues en espagnol faciles à comprendre

Revenons vers un cinéma plus proche du thriller policier. Cellule 211 est un excellent exemple de la bonne santé du 7ème Art ibère et de la capacité qu’a le cinéma espagnol à exporter certains de ses films.

Sorti en 2009, Cellule 211 raconte l’histoire assez terrible et angoissante de Juan, tout nouvellement employé dans une prison de haute sécurité. Soucieux de bien faire les choses, le personnage principal décide de se rendre à la prison un jour avant ses grands débuts. Soit le moment que les prisonniers ont choisi pour mener à bien des émeutes et une mutinerie… Blessé et abandonné par ses futurs collègues, il se retrouve enfermé avec les criminels, qui ne le connaissent évidemment pas encore. Pour sauver sa peau, il doit feinter de faire partie des leurs.

Cellule 211 est un très bon film de voyous, comme on dit.

En le regardant en VO ou VOST (format idéal pour les cours d’espagnol), vous découvrirez par ailleurs des dialogues assez simples à appréhender et surtout, du vocabulaire un peu plus courant, de la rue, voire très familier. Et oui, c’est aussi ça apprendre une langue étrangère !

Dans ses yeux : le meilleur film étranger de 2010

Thriller policier encore, « Dans ses yeux » n’est ni plus ni moins que l’Oscar du Meilleur Film Etranger de l’année 2010. Cela vous classe un film déjà. On retrouve dans cette œuvre de Jose Juan Campanella cette intensité dans les émotions que nous offre régulièrement le cinéma argentin.

D’ailleurs, c’est un peu le fil rouge du film. Benjamin Esposito, policier, enquête depuis 25 ans sur un meurtre non-élucidé. Obsédé qu’il est par la non-résolution de cette affaire, qui a privé un mari de « l’amour pur » de sa femme. Une histoire qui lui rappelle sans cesse la sienne, lui, l’amoureux transi d’une collègue de travail.

Les films espagnols peuvent vous aider dans votre apprentissage de l'espagnol. En effet, les dialogues et les images vous permettent de d'apprendre l'espagnol en vous divertissant. Dans ses yeux

25 ans plus tard, de nouveaux éléments vont lui permettre d’enfin avancer sur la piste du meurtrier. Interprété de main de maître par Ricardo Darin et Soledad Villamil, « Dans ses yeux » est un thriller policier et amoureux des plus haletants.

Inside : l’angoissant film colombien

Place au cinéma colombien désormais. Hispano-colombien pour être tout à fait exact, ce qui vous permettra de travailler les deux accents et leurs expressions. Inside est un film assez intriguant se déroulant dans une immense maison isolée.

Elle appartient à Adrian un chef d’orchestre suspecté du meurtre de son ancienne petite-amie. Ce dernier fait emménager Fabiana chez lui qui, peu à peu, remarque de nombreux phénomènes anormaux. Angoissant et très bien joué.

Crimen Ferpecto (Le Crime Farpait)

Ce film espagnol, sorti en 2004, est réalisé par Alex de La Iglesia. Il met en scène Guillermo Toledo, Monica Cervera et Luis Varela. Voici le pitch comme dirait un célèbre homme en noir officiant sur C8 le samedi soir. Le Crime Farpait raconte l’histoire d’un vendeur d’un grand magasin qui tue un de ses collègues par accident. Une des vendeuses du rayon parfumerie est témoin de la scène et profite de tout cela pour faire chanter le vendeur, notamment sur le plan sexuel.

Une comédie pour prendre un cours d’espagnol, porque no ? L’inversion des lettres dans le titre du film est volontaire et vous comprendrez la raison en le visionnant. L’occasion vous sera donné de pratiquer un très bon castillan en écoutant Guillermo Toledo qui joue le rôle de Rafael, le meilleur vendeur du magasin et séducteur irrésistible, qui conquiert toutes les vendeurs du rayon prêt-à-porter.

Mar Adentro

On passe de la comédie au drame avec ce film dramatique espagnol réalisé par Alejandro Amenabar et mettant en scène Javier Bardem, Mabel Rivera, Celso Bugallo et Clara Segura dans les rôles principaux. Mar Adentro traite de l’histoire vraie de Ramón Sampedro, devenu tétraplégique à la suite d’un accident et joué par Javier Bardem. Ce film espagnol a été récompensé par l’Oscar du meilleur film étranger ainsi que le Golben Globe du meilleur film étranger.

Pourquoi ne pas découvrir les films espagnols à travers la filmographie de Javier Bardem ? Javier Bardem est poignant dans le rôle de Ramon Sampedro, devenu tétraplégique et souhaitant mettre fin à ses jours.

Il a également reçu 14 Goyas, récompenses de cinéma décernées chaque année depuis 1987 par l’Académie des arts et des sciences cinématographiques d’Espagne. Ils sont l’équivalent des César français ou des Oscars américains.

Pourquoi voir ce film ? Pour l’histoire forte qui se noue entre Ramón, qui ne peut plus bouger que la tête depuis son accident, et Rosa, jeune ouvrière pleine de joie de vivre qui souhaite aider Ramón. Une histoire sur la fin de vie qui résonne de façon particulière de nos jours où le débat sur l’euthanasie et le suicide assisté déchaîne l’opinion publique (affaire Vincent Humbert).

 Prodigieux, Javier Bardem manie le pathétique et l’humour d’une justesse achevée. Puissante envie de vivre que dégage cette mort lumineuse. ” peut-on lire parmi les critiques spectateurs du site vodkaster.com

Blanca Nieves (Blanche Neige)

Film réalisé par Pablo Berger, ce drame sorti en 2013 raconte l’histoire de Carmen, une belle jeune fille dont l’enfance a été marquée par une belle-mère acariâtre. L’action se situe dans les années 20 dans le sud de l’Espagne. Carmen va faire la rencontre d’une troupe ambulant de nain toreros qui vont l’intégrer dans leur troupe et lui donner le surnom de « Blanca Nieves » ou Blanche Neige en français.

« Étincelant visuellement, ce film se décline comme un poème lumineusement cruel, rythmé par la flamenco endiablé d’Alfonso de Vilallonga. » peut-on lire sur une critique de Metro. En noir et blanc, sans dialogues, cette version andalouse et muette de « Blanche-Neige » demeure à découvrir pour son intensité, notamment son regard sur la corrida.

Lucia y el Sexo (Lucia et le Sexe)

Film de Julio Medem, qui avait été récompensé au début de sa carrière cinématographique par le Goya du meilleur réalisateur. « Après la mort de son petit ami, Lucia, qui est serveuse à Madrid, disparaît. Elle s’est exilée sur une île méditerranéenne afin de se ressourcer. Dans le calme de son exil, elle redécouvre les aspects troubles de son ancienne relation amoureuse. » peut-on lire sur le synopsis d’Allociné.

L’actrice principale, Paz Vega, a été récompensée par le Goya de la révélation féminine, ce qui a marqué un tournant dans sa carrière et lui vaudra ensuite d’être remarquée par un certain Pedro Almodovar qui lui donnera un petit rôle dans « Parle avec elle ».

Vicky Cristina Barcelona, pour l’ambiance catalane de Barcelone

Le plus américain des films espagnols ! Pourquoi ? Parce que ce film a été écrit et réalisé par Woody Allen mais a été tourné à New York, dans les Asturies et en Catalogne ! N’hésitez pas à le mettre en version originale espagnole pour écouter Javier Bardem et Penelope Cruz. Pour les anglophones, vous pourrez aussi le revoir en version américaine et tomber sous le charme de Scarlett Johansson, blonde sensuelle à la voix légèrement cassée mais tellement sexy.

Quelles sont les différences entre le castillan et le catalan ? Réponses dans ce film ! Vicky Cristina Barcelona : une histoire d’amour à trois, racontée par Woody Allen, dans la cité catalane.

L’action de Vicky Cristina Barcelona (VCB) se situe à Barcelone, où 2 Américaines, Vicky (la belle actrice brune Rebecca Hall) et Cristina (Scarlett Johansson) passent des vacances, l’une pour terminer son master en identité catalane et l’autre pour se changer les idées après une rupture amoureuse. C’est dans la cité catalane qu’elles tombent sous le charme de Juan Antonio (Javier Bardem), jouant le rôle d’un artiste peintre qui les invite à passer un week-end de plaisir dans sa belle maison d’Oviedo. Ajoutez le retour de Maria Elena, l’ex-femme de Juan Antonio, jouée par la ténébreuse et magnifique Penelope Cruz et vous obtiendrez un film très sensuel. VCB a reçu un Golden Globe Award en 2009 en tant que meilleure comédie.

Todo sobre mi madre (Tout sur ma mère)

Film franco-espagnol de Pedro Almodovar réalisé en 1999, Todo sobre mi madre vous permettra de découvrir l’espagnol des Madrilènes. Infirmière à Madrid, Manuela emmène son fils unique Esteban au théâtre pour voir jouer ‘Un tramway nommé désir. » Bouleversé par une révélation sur son père, Esteban est victime d’un accident mortel. Le film est un hommage à cette femme qui va tout mettre en oeuvre pour retrouver le père d’Esteban, qui entre temps a changé de sexe. L’histoire d’une femme prête à tout pour surmonter la mort de son fils.

Poignant, amoral et atypique comme beaucoup de films d’Almodovar, Todo sobre mi madre est au final un hymne à vie et à la femme, à qui le réalisateur voue une passion sans limites. Ce grand film espagnol a été récompensé au Festival de Vannes par le Prix de la mise en scène et par un Oscar pour meilleur film en langue étrangère.

Volver (Revenir), le cours d’espagnol à Madrid !

Encore un grand film de Pedro Almodovar qui met en scène une de ses actrices fétiches, Penelope Cruz. Ce long métrage a d’ailleurs fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes en 2006.

Volver est l’histoire de Raimunda, jouée par Penelope Cruz, qui vit avec son compagnon Paco et sa fille de 14 ans. En compagnie de Soledad, sa soeur, Raimunda retourne dans son village natal pour entretenir les tombes de leur parents et rendre visite à leur tante Paula, qui perd un peu la tête. A leur retour à Madrid, le mari de Raimunda tente de violer Paula et celle-ci en essayant de se défendre le tue accidentellement.

Comment Penelope Cruz s'est elle imposée comme l'actrice espagnole la plus connue dans le monde ? La magnifique Penelope Cruz, est la muse du réalisateur Pedro Almodovar.

Volver est une déclaration d’amour aux femmes, à toutes les femmes. Pour tous ceux qui apprennent l’espagnol, ce film sera intéressant pour des dialogues plein de vie entre des personnages que le destin n’a pas épargnés. « Volver regorge ainsi de drames enfouis mais brûle d’optimisme. Un concentré de l’univers d’Almodóvar, pour l’humour, noir et décalé, pour la science du récit et pour l’amour des femmes. » peut-on lire dans la critique de Télérama.

La Mala Educación (La Mauvaise éducation)

Dernier film du triptyque consacré à Almodovar, La Mauvaise Education met en scène Enrique et Ignacio, deux amis qui ont été élevés dans une école religieuse et qui ont subi les mauvais traitements et les sévices d’un prête pédophile, le père Manolo. Un thème malheureusement d’actualité, sans vouloir bien sûr faire de généralités.

Comment le cinéma espagnol s'est révélé au monde grâce à Almodovar ? Pedro Almodovar est un des plus grands réalisateurs espagnols. Ses films sont marqués par l’omniprésence de l’amour et des femmes.

Le film se déroule intégralement en Espagne, principalement dans les villes de Madrid, Valence et Alella. Il met en scène le jeune Gael Garcia Bernal, acteur mexicain, qui doit assumer un triple rôle d’un frère mythomane, revanchard et d’un homosexuel mal dans sa peau. Cet acteur sera révélé aussi dans le film Babel, aux cotés de Brad Pitt et Cate Blanchett, réalisé par Innaritu.

Tesis, pour frissonner en espagnol !

Fini les comédies dramatiques et place à un thriller réalisé par Alejandro Amenabar, également scénariste, écrivain, acteur et producteur hispano-chilien. En fait, il s’agit du premier long métrage réalisé par Amenabar, qui a fait sensation au Festival de Berlin et qui a raflé 7 Goyas.

Angela, étudiante en cinéma préparant une thèse sur la violence audiovisuelle, découvre au fil de son enquête que les snuff movies (films dans lesquels les personnes meurent réellement) existent bel et bien et que leurs auteurs ne sont pas très loin d’elle…..

Un film interdit au moins de 16 ans à découvrir, avant de regarder dans le même genre, Les Autres, qui a connu un énorme succès commercial grâce notamment à Nicole Kidman. Tesis est cité dans le Top 25 des meilleurs film espagnols, d’après le site sens critique.com.

Dans ses Yeux, pour découvrir l’espagnol argentin

Film réalisé par Juan José Campanella et sorti en 2010, ce drame se déroule en Argentine dans le Buenos Aires des années 1970. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre très violent d’une jeune femme. L’affaire est classée mais l’a toujours obsédée. Il décide alors d’écrire un roman sur cette histoire criminelle, ce qui le ramène à l’amour qu’il éprouvait alors pour sa collègue de travail.

L’occasion de découvrir de l’intérieur un pays plongé dans une « guerre sale » après le retour du général Peron en 1973 et l’occasion d’entendre parler argentin et de remarquer les différences entre cette variante d’espagnol et le castillan de Madrid ! Un cours d’espagnol comparatif, intéressant pour bien saisir les différences entre les 2 langues!

Ouvre les yeux : un super thriller espagnol

Terminons enfin cette sélection par un énième film espagnol, celui-ci réalisé par Alejandro Amenabar (1988). Ouvre les yeux a d’ailleurs fait l’objet d’un remake américain que vous avez peut-être déjà vu : Vanilla Sky avec Tom Cruise et Penelope Cruz.

Quels sont les meilleurs films espagnols ? De "Ouvre les yeux" à "Mar Adentro" en passant par "Le crime Farpait" ou "Le Labyrinthe de Pan". Vous êtes attiré par la culture espagnole au cinéma ?

Dans « Ouvre les yeux », vous retrouverez justement Penelope Cruz, autre muse du réalisateur, au sommet de sa beauté. Un thriller digne des plus grands films d’Almodovar.

Si le grand écran vous passionne, vous pourrez aussi compléter votre culture espagnole en consultant notre article sur les meilleurs livres pour apprendre l’espagnol.

Comment la télévision peut-elle améliorer vos compétences en espagnol ?

Regarder des films et séries en espagnol comporte des atouts : 

  • Entendre la prononciation correcte : Soit comment le mot est formé et prononcé ; nous apprenons en entendant le mot et en imitant le ton et l’accent des personnes que nous écoutons.
  • Entendre et comprendre la structure des phrases en espagnol .Plus vous vous exposez à un dialogue fluide, plus vous augmentez votre familiarité avec la façon dont les phrases sont construites.
  • Permet de faire attention aux expressions et de noter l’argot local. L’espagnol est la langue officielle de 21 pays. Chacun de ces pays a son propre dialecte et le vocabulaire occasionnels. En accédant à des films en provenance de ces pays, vous pouvez entendre des accents, mais plus important encore, l’utilisation des mots et l’argot de la rue.
  • Vous permet d’approfondir votre apprentissage de l’espagnol à un niveau qui vous est accessible et peu couteux. Lorsque vous ne vivez pas dans un pays de langue espagnole, il peut être difficile d’entendre, de parler ou de se familiariser avec la langue. En regardant des films, vous pouvez commencer à combler ce fossé social.

Comment apprendre l'espagnol en regardant une série ? Les sous-titres sont vos meilleurs amis pour lire l’espagnol.

Derniers conseils :

  1. Mettez les sous-titres en espagnol. Ajoutez-les au film que vous regardez afin que vous puissiez lire et améliorer vos compétences en lecture en espagnol.
  2. Fermez les yeux et écoutez: Prenez un moment pour vous éloigner de l’écran de télévision afin de vous concentrer sur le dialogue qui a lieu. En perdant l’aide de visuels, êtes-vous capable de comprendre ce qui est dit ?
  3. Regardez un film que vous connaissez et que vous aimez qui est doublé en espagnol.
  4. Lisez d’abord le livre. De nombreux livres espagnols ont été adaptés  en films. En lisant le livre d’abord, vous vous laissez le temps de vous concentrer sur vos capacités de lecture et de compréhension, puis lorsque vous regardez le film, il revient à la vie sur le grand écran et vous permet de développer vos compétences d’écoute.
  5. Téléchargez le script espagnol.

Les meilleurs sites espagnols de streaming gratuit

  1. Gnula – C’est le meilleur site pour regarder des films gratuits en ligne. De nombreux documentaires, des genres et des années à choisir. Les films sont gratuits et se chargent rapidement. Un excellent site pour regarder des films en ligne, avec des versions récentes et plusieurs choix de films, sous-titres latins et espagnols. Il est très facile à utiliser. Tous sont libres de naviguer sur le site.
  2. Cinecalidad – Une large sélection de films complets et prêts à voir immédiatement de votre ordinateur. Il reste simple et rapide, mais est un concept un peu différent auquel nous sommes habitués. Il y a beaucoup d’options pour des films en streaming en espagnol.
  3. DOP – C’est un endroit merveilleux. Vous pouvez regarder des films gratuitement en castillan ou sous-titrés en espagnol. Il y a peu de publicité ce qui gène parfois la navigation.
  4. InkaPelis – Une des meilleures adresse actuellement pour les séries en ligne.
  5. Yaske – Facile à utiliser. Yaske a beaucoup de films latino-américains en qualité HD. La mise en page est très agréable.
  6. VerSyNovelas – Bien qu’un peu lent parfois, il est difficile de quitter la liste et sélection de films. Il est simple, avec peu de publicité, et a tout pour regarder des films gratuitement.
  7. PelisGratis – Un menu propre, bien catalogué et gratuit. Mais beaucoup de publicités…..

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz