Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Mieux qu’un cours d’espagnol, découvrez notre sélection de films espagnols

Par Simon le 14/03/2016 Blog > Langues > Espagnol > Les 10 Meilleurs Films pour Apprendre l’Espagnol
Table des matières

Pour apprendre l’espagnol, même en démarrant de 0, il existe de multiples méthodes. Souvent, elles sont d’ailleurs complémentaires.

Ainsi, en parallèle de vos cours d’espagnol, on vous recommandera souvent d’essayer de baigner un maximum dans un environnement hispanophone. Cela peut par exemple commencer par le visionnage de films en VO espagnole ou VOST.

Voici une sélection de 10 films pour commencer !

Carnet de voyage : parfait pour découvrir l’espagnol sud-américain

Lors des 10, 15 dernières années, le cinéma latino-américain a produit des films d’une rare force et d’une intensité captivante. Indéniablement, « Carnet de voyage », sorti en 2004, rentre dans cette catégorie.

Réalisé par Walter Salles et réunissant notamment Gael Garcia Bernal ou Rodrigo de la Cerna, ce film argentin est un road movie se déroulant en 1952. Il raconte l’histoire d’un étudiant en médecine argentin, prénommé Ernesto Guevarra.

Quels sont les meilleurs longs métrages qui vous aideront à parler espagnol ? Carnet de Voyage

A l’âge de 30 ans, celui-ci décide de traverser l’Amérique Latine en compagnie de son ami Alberto Granado. Un voyage initiatique qui permettra, entre autres, à Ernesto de devenir l’un des personnages les plus emblématiques du 20ème siècle : Che Guevarra.

Un road movie passionnant, historique et ô combien dépaysant, qui vous permettra de travailler l’espagnol via les mots et expressions sud-américaines notamment, ainsi que les accents argentins ou chiliens. Un must du cinéma hispanophone qui vous distraira entre deux cours d’espagnol.

 

Le Labyrinthe de Pan : le box office des films espagnol

Sélectionné au Festival de Cannes 2006, Le Labyrinthe de Pan est un ovni fantastique signé de la main de l’un des plus illustres réalisateurs mexicains, Guillermo Del Toro. Et si le cinéma hispanophone est avant tout réputé pour ses fresques sociales et psychologiques, Le Labyrinthe de Pan est l’occasion rêvée pour s’essayer à une touche beaucoup plus fantastique !

Le film de Del Toro a lieu dans l’Espagne franquiste de l’après-guerre et met en scène une petite fille du nom d’Ofelia. Cette dernière est désignée comme la princesse d’un monde souterrain. C’est alors que le film ne cesse d’osciller entre compte fantastique et film de guerre.

Le Labyrinthe de Pan navigue donc sans cesse entre univers enfantin, un peu à la manière du Monde de Narnia, et une atmosphère angoissante et pesante. Une réussite assurément qui a séduit le public dans le monde entier. A regarder évidemment en VO ou VOST pour se plonger dans un univers totalement original, peuplé de soldats et de monstres.

Rec : un vocabulaire simple à la porté de tous

Attention : film d’horreur ! Pourquoi pas après tout… Rien ne vous empêche de considérer REC comme un support vous permettant de travailler la langue espagnole. Evénements catastrophiques oblige, le vocabulaire y est évidemment des plus simplistes, ce qui est donc parfait pour débuter en espagnol.

REC est par ailleurs une sorte de référence dans son domaine, si vous ne connaissez pas le film. Réalisé par Paca Plaza et Jaume Balaguero (Espagnols) en 2007, REC est depuis devenu une saga comptant 4 films. A sa sortie en 2007, le long-métrage a connu un véritable succès. Pourquoi ? Puisqu’il a (re)lancé un genre : celui du film d’horreur en caméra embarqué. On appelle cela aussi du « found footage » (images retrouvées), genre crée par Le Projet Blair Witch.

Ici l’action se situe à Barcelone, en compagnie d’une journaliste et d’un caméraman suivant des pompiers de nuit. Le reportage les mènera dans un immeuble où un virus étrange sévit. Ils se retrouvent alors rapidement mis en quarantaine par les autorités…

Parle avec elle : idéal devenir bilingue en espagnol

Le cinéma espagnol, c’est aussi (et avant tout) Pedro Almodovar. Le réalisateur espagnol est si reconnu dans le monde entier qu’il en vient parfois à personnifier le cinéma ibérique à lui seul ! Il faut dire que le cinéma d’Almodovar, à travers ses nombreux films, marque toujours.

On le déteste ou on l’adule, mais on lui reconnait en tout cas une alchimie si spéciale entre l’absurde, le thriller psychologique, le sexe, la comédie sociale, le drame… « Parle avec elle » est aussi un mélange de tout cela.

Quels sont les meilleurs films pour apprendre l'espagnol ? Hable con ella

Réalisé en 2002, le film narre l’histoire de deux hommes, de leur 1ère à leur 2ème rencontre plusieurs mois plus tard, de leur histoire d’amitié qui naîtra alors et surtout, des deux femmes dans le coma sur lesquelles ils veillent.

Bien évidemment, la VO ou la VOST vous permettront ici de faire face à des dialogues plus soutenus et plus denses. Parfait pour des niveaux intermédiaires à expert.

Et oui, ce film vaut le détour. Vous comprendrez mieux qu’il est important d’apprendre l’espagnol. Notamment pour votre culture cinématographique et pour vous aider en cours d’espagnol.

 

Femmes au bord de la crise de nerfs : apprendre l’espagnol sous la camera de Almodovar

Nous restons encore une fois dans l’univers de Pedro Almodovar, avec l’un de ses films les plus connus : Femmes au bord de la crise de nerfs ! Mais alors que le film précédent verse plus dans l’angoissant et le doute, Almodovar livre ici une véritable comédie. Réalisé en 1988, le film met notamment à l’honneur deux des acteurs fétiches du réalisateur espagnol : Antonio Banderas et Carmen Maura.

Femme au bord de la crise de nerfs, c’est avant tout une comédie totalement loufoque. Dans les dialogues, dans les crises de nerfs justement, mais aussi dans les costumes. Le rythme y est soutenu. La VO ou la VOST permettront donc aux apprentis linguistes de niveau intermédiaire ou bon d’essayer leur oreille espagnole à du Almodovar humoristique et énergique.

Nos chers voisins : une comédie familiale facile d’accès

La Comunidad, ou Mes chers voisins pour la version française, est une comédie espagnole réalisée en 2002, par Alex de la Iglesia. Contrairement aux derniers films mentionnés, celui-ci est l’œuvre parfaite pour réviser et entendre un espagnol plus standard. Plus facile d’accès pour les débutants en cours d’espagnol.

Mes chers voisins est en effet une comédie familiale dont les dialogues se révèlent sensiblement simples à comprendre et à assimiler. Par ailleurs, l’univers comique et potache du film ne vous empêtrera pas dans une intrigue venant faire obstacle à votre apprentissage.

Mes chers voisins narre l’histoire d’un agent immobilier, interprété par Carmen Maura, l’une des muses d’Almodovar donc, qui, au moment de faire visiter l’appartement d’un locataire décédé, trouve cent millions de pesetas. Une somme que l’ancien locataire avait gagné au loto et sur laquelle une communauté de voisins veille depuis un bon bout de temps. Ceux-ci vont tout mettre en œuvre pour séquestrer l’agent immobilier et la faire craquer !

Cellule 211 : des dialogues en espagnol facile à comprendre

Revenons vers un cinéma plus proche du thriller policier. Cellule 211 est un excellent exemple de la bonne santé du 7ème Art ibère et de la capacité qu’a le cinéma espagnol à exporter certains de ses films.

Sorti en 2009, Cellule 211 raconte l’histoire assez terrible et angoissante de Juan, tout nouvellement employé dans une prison de haute sécurité. Soucieux de bien faire les choses, le personnage principal décide de se rendre à la prison un jour avant ses grands débuts. Soit le moment que les prisonniers ont choisi pour mener à bien des émeutes et une mutinerie… Blessé et abandonné par ses futurs collègues, il se retrouve enfermé avec les criminels, qui ne le connaissent évidemment pas encore. Pour sauver sa peau, il doit feinter de faire partie des leurs.

Cellule 211 est un très bon film de voyous, comme on dit.

En le regardant en VO ou VOST (format idéal pour les cours d’espagnol), vous découvrirez par ailleurs des dialogues assez simples à appréhender et surtout, du vocabulaire un peu plus courant, de la rue, voire très familier. Et oui, c’est aussi ça apprendre une langue étrangère !

Dans ses yeux : le meilleur film étranger de 2010

Thriller policier encore, « Dans ses yeux » n’est ni plus ni moins que l’Oscar du Meilleur Film Etranger de l’année 2010. Cela vous classe un film déjà. On retrouve dans cette œuvre de Jose Juan Campanella cette intensité dans les émotions que nous offre régulièrement le cinéma argentin.

D’ailleurs, c’est un peu le fil rouge du film. Benjamin Esposito, policier, enquête depuis 25 ans sur un meurtre non-élucidé. Obsédé qu’il est par la non-résolution de cette affaire, qui a privé un mari de « l’amour pur » de sa femme. Une histoire qui lui rappelle sans cesse la sienne, lui, l’amoureux transi d’une collègue de travail.

Les films espagnols peuvent vous aider dans votre apprentissage de l'espagnol. En effet, les dialogues et les images vous permettent de d'apprendre l'espagnol en vous divertissant. Dans ses yeux

25 ans plus tard, de nouveaux éléments vont lui permettre d’enfin avancer sur la piste du meurtrier. Interprété de main de maître par Ricardo Darin et Soledad Villamil, « Dans ses yeux » est un thriller policier et amoureux des plus haletants.

 

Inside : l’angoissant film colombien

Place au cinéma colombien désormais. Hispano-colombien pour être tout à fait exact, ce qui vous permettra de travailler les deux accents et leurs expressions. Inside est un film assez intriguant se déroulant dans une immense maison isolée.

Elle appartient à Adrian un chef d’orchestre suspecté du meurtre de son ancienne petite-amie. Ce dernier fait emménager Fabiana chez lui qui, peu à peu, remarque de nombreux phénomènes anormaux. Angoissant et très bien joué.

Ouvre les yeux : un super thriller espagnol

Terminons enfin cette sélection par un énième film espagnol, celui-ci réalisé par Alejandro Amenabar (1988). Ouvre les yeux a d’ailleurs fait l’objet d’un remake américain que vous avez peut-être déjà vu : Vanilla Sky avec Tom Cruise et Penelope Cruz.

Dans « Ouvre les yeux », vous retrouverez justement Penelope Cruz, autre muse du réalisateur, au sommet de sa beauté. Un thriller digne des plus grands films d’Almodovar.

Si le grand écran vous passionne, vous pourrez aussi compléter votre culture espagnole en consultant notre article sur les meilleurs livres pour apprendre l’espagnol.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz