Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Astuces pour pianistes débutants pour jouer sur les accords

De Samuel, publié le 06/04/2017 Blog > Musique > Piano > Comment Apprendre Les Gammes au Piano ?

Un prêtre catholique Italien, Pierre Dumoulin (né en 1961) a dit : Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes.

Apprendre à jouer du piano requiert souvent trois choses : apprendre le solfège, connaître les accords de base, et apprendre les gammes du piano.

Le pianiste débutant qui maîtrise ainsi un enchaînement de trois ou quatre accords magiques – ceux qui reviennent très souvent, dont la liste de chansons construites sur la même armature d’accords Do, La, Sol, Fa est bluffante -, et qui sait comment improviser dessus a déjà acquis une bonne base dans la pratique pianistique.

C’est la répétition des gammes qui va permettre au pianiste débutant de progresser dans la coordination main droite-main gauche, et de se délier les doigts.

Pour débuter au piano ou bien pour progresser vers un niveau confirmé, le musicien va répéter lentement au clavier les notes de l’accord joué à la main gauche, et au fur et à mesure, harmoniser de la main droite, les notes qui « sonnent » bien à son oreille : une mélodie sera créée.

Mais il faudra mémoriser les schémas de ces notes qui sonnent bien pour éviter les fausses notes.

C’est pour cela qu’il faut apprendre le solfège, à lire une partition et qu’il est nécessaire – voire fondamental – d’apprendre les gammes par cœur. 

  • Mais alors qu’est-ce qu’une gamme réellement ?
  • Comment les apprendre par cœur ?
  • Comment improviser avec ?

C’est précisément ce sur quoi la rédaction de Superprof s’est penché pour cet article.

Voici comment apprendre les gammes au piano.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qu’une gamme au piano ?

Commençons par rappeler une lapalissade : Rome ne s’est pas faite en un jour.

Aucun élève ne peut prétendre maîtriser le piano après seulement quelques cours.

Il faut connaître les intervalles pour maîtriser son jeu pianistique. Les gammes, c’est presque mathématique : dans une octave, combien place-t-on de tons et de demi-tons ?

C’est comme en cours de maths : il va falloir s’accrocher si vous souhaitez réellement apprendre le piano, se motiver et surtout, garder la volonté de travailler régulièrement et de répéter des choses basiques, à un tempo lent, pour progresser.

Une gamme est par définition une suite de notes conjointes d’un même mode – mineur ou majeur -, dont la dernière note répète la première jouée à l’octave inférieure – si la gamme est descendante – ou supérieure si elle est ascendante.

On complique un peu avec un cours de solfège improvisé :

Une gamme, dans la théorie musicale, est la succession ordonnée des différents degrés d’une tonalité.

Si l’on prend la gamme de Do par exemple, elle comprend sept notes, plus l’octave supérieure : do-ré-mi-fa-sol-la-si-do.

C’est la gamme de Do majeur, qui comprend six tons, c’est-à-dire six intervalles – l’espacement entre chaque touche du piano – de notes.

Un ton correspond au passage entre deux touches blanches, un demi-ton représente le passage d’une touche blanche à une touche noire, signifiant un dièse ou un bémol.

On mesure, comme en mathématiques, l’écart entre les notes.

Dans la gamme de Do, l’on obtient donc : ton, ton, demi-ton, ton, ton, ton, demi-ton.

C’est facile au piano, à chaque fois que l’on change de touche, l’on compte un demi-ton supplémentaire et c’est pourquoi il n’y a qu’un demi-ton sur le clavier entre le le Mi et le Fa, entre le Si et le Do.

Maintenant, en harmonie, on dit que les intervalles de la gamme de Do majeur sont :

  • La tonique (do, premier degré),
  • La seconde (ré, second degré),
  • La tierce (mi, troisième degré),
  • La quarte (fa, quatrième degré),
  • La quinte (sol, cinquième degré),
  • La sixte (la, sixième degré),
  • La septième (si, septième degré),
  • L’octave (do).

Voilà ce qu’est le degré en harmonique : la place de la note dans son échelle musicale. 

Interrogation surprise !

  • Quel est l’accord de cinquième degré dans la gamme de Do majeur ?
  • A quoi correspond l’accord de !la dans la gamme de do majeur ?

(Réponses à la fin de l’article).

Grâce à ces quelques rudiments de solfège, l’on va pouvoir effectuer toutes les gammes majeures et mineures au clavier du piano.

Pourquoi entend-on nous parler de gammes majeures et mineures ?

Cette question peut sembler, à tout le moins, obscure. Il n’en est rien en réalité, c’est une question de sonorités différentes.

Certaines gammes sont dites majeures, d’autres mineures car elles dépendent des différents intervalles de notes, de la façon dont on répartit les tons et les demi-tons dans une octave.

Mémoriser les notes compatibles avec les accords. Pour apprendre à jouer les gammes mineures et majeures, il vaut mieux avoir un piano devant soi.

Retenons pour rester simple, qu’une gamme mineure donnera une coloration triste, nostalgique, voire mélancolique au morceau de piano et à la mélodie.

Une gamme majeure à l’inverse, sera plus joyeuse à l’oreille.

Tout savoir sur les gammes majeures

Nous parlons de gamme majeure pour désigner en fait l’ancien mode de Do – nommé mode ionien -, adopté par l’Occident pour écrire le mode majeur en musique classique.

Pour jouer une gamme majeure au piano, il suffit de suivre une règle fondamentale. Il faut toujours respecter l’intervalle du mode majeur suivant : ton, ton, demi-ton, ton, ton, ton, demi-ton.

Ainsi, pour jouer une gamme de Do majeur, l’on doit jouer : do-ré-mi-fa-sol-la-si-do.

L’on doit transposer pour les autres gammes majeures :

  • Gamme de Ré majeur : ré-mi-fa#-sol-la-si-do#-ré,
  • Gamme de Mi majeur : mi-fa#-sol#-la-si-do#-ré#-mi,
  • Gamme de Fa majeur : fa-sol-la-si b-do-ré-mi-fa.

Et ainsi de suite pour chaque tonique. Pour mieux comprendre, il peut être bon de s’aider d’un dictionnaire des gammes majeures.

Tout savoir sur les gammes mineures

Le mode « mineur naturel » correspond à l’ancien mode de La, ou mode éolien, adopté par l’Occident pour écrire le mode mineur.

Il a une atmosphère plus sombre, parfois plus orientale, qu’il a fallu adapter au fil du temps.

La gamme de La mineur est pourtant différente de la gamme de Do majeur.

Peu à peu, un demi-ton fut donc introduit entre la septième et la huitième note de la gamme – la sensible – afin d’imiter le mode du Do majeur, et cela a créé la gamme mineure harmonique.

Par exemple, la note Si est la note sensible – la note de septième degré – de la gamme de Do majeur et de Do mineur.

Puis, l’enchaînement du sixième degré – le La bémol – au septième degré – le Si – donne une sonorité orientale dans la gamme de Do mineur.

L’Occident a donc employé la gamme mineure mélodique ascendante et descendante – on augmente d’un demi-ton les sixième et septième degrés pour obtenir une sonorité moins orientale – pour créer les mélodies.

Le mode mineur harmonique étant, lui, désormais employé pour jouer les accords piano.

Et à chaque gamme majeure, correspond sa gamme mineure.

En harmonie musicale, il y a quatre types de gammes mineures, par exemple, celle de do :

  • La gamme mineure naturelle : ton, demi-ton, ton, ton, demi-ton, ton, ton (do-ré-mi b-fa-sol-la b-si b-do),
  • La gamme mineure harmonique : ton, demi-ton, ton, ton, demi-ton, un ton et demi, demi-ton (do-ré-mi b-fa-sol-la b-si-do),
  • La gamme mineure mélodique ascendante : ton, demi-ton, ton, ton, ton, ton, demi-ton (do-ré-mi b-fa-sol-la-si-do),
  • La gamme mineure mélodique descendante : ton, ton, demi-ton, ton, ton, demi-ton, ton (do-si b-la b-sol-fa-mi b-ré-do).

En ligne, l’on trouve tout pour apprendre à transposer toutes les gammes mineures.

Apprendre les gammes au piano en plusieurs étapes

Pour apprendre le piano et ses gammes, il n’y a pas de secret, il faut travailler, travailler, répéter, et répéter encore.

Faire des montées et des descentes de notes, un exercice fastidieux, mais ô combien bénéfique ! Répéter ses gammes au piano : quelle longue route sinueuse !

Qui n’a pas entendu un voisin répéter inlassablement les mêmes montées et descentes de notes ? Et bien c’était ça, les gammes…

Voici quelques étapes pour parvenir à faire ses gammes proprement et progresser.

  1. Faire 15-20 minutes de gammes par jour. L’on ne le dira jamais assez : pour apprendre ses gammes par cœur, il vaut mieux n’en travailler qu’une pendant vingt minutes par jour plutôt que de toutes les faire en une seule répétition, un seul jour par semaine. Il y en a tellement – 15 gammes majeures et 15 gammes mineures – qu’il vaut mieux procéder petit à petit, une par une. Les capacités du cerveau seront stimulées et l’apprenant parviendra mieux à les mémoriser. De fait, de jour en jour, des automatismes vont se créer et c’est ainsi que ce dernier pourra progresser au piano. En outre, il convient de maîtriser chaque gamme avant de passer à une autre.
  2. Travailler avec le bon doigté. Afin de ne pas prendre de mauvaises habitudes, il convient dès le début d’adopter un doigté idoine. Poser un doigt par touche – ce sera facile pour la première gamme de Do majeur, mais cela se corse pour les gammes dièses et bémols – pour réaliser ses exercices de piano. Cette méthode piano favorisera l’acquisition d’une dextérité à la main gauche comme à la main droite. ATTENTION :  au piano, une technique particulière doit être respectée dans le doigté. Il est important de maîtriser la technique du passage du pouce.
  3. Répéter la gamme de Do majeur, puis passer à toutes les gammes mineures et majeures. C’est la première de toutes, et la plus simple. Elle ne se joue que sur les touches blanches du piano (do-ré-mi-fa-sol-la-si-do). Faire des montées et des descentes de cette gamme majeure permet non seulement de se faire l’oreille, mais aussi d’acquérir de la vélocité et de la dextérité lorsqu’elle est maîtrisée. Tenter, autant que faire se peut, de bien lier les notes entre-elles afin d’avoir un jeu le plus fluide possible.

Lorsque l’apprenti pianiste jouera ses morceaux préférés – le Prélude de Bach, Sonate au Clair de Lune de Beethoven, Mistral Gagnant de Renaud, Élisa de Gainsbourg, la Lettre à Élise de Beethoven ou la Marche Turque de Mozart -, son jeu sera plus fluide.

En faire de même pour toutes les 14 autres gammes mineures, majeures, dièses et bémols.

Voici encore d’autres astuces pour progresser :

  • S’aider de vidéos pour apprendre en ligne,
  • Travailler avec un métronome,
  • Augmenter le tempo progressivement,
  • Ne plus s’aider de la partition,
  • Ajouter des accords à la main gauche pour accompagner.

Pourquoi apprendre les gammes est vital pour devenir un bon pianiste ?

Les virtuoses et les pianistes professionnels ne le sont pas devenus par hasard.

Pour devenir un bon pianiste, du moins pour acquérir un bon style de jeu pianistique, il faut apprendre ses gammes par cœur et les maîtriser sur le bout des doigts.

Improviser sur tout type d'accord : l'objectif des apprenants répétant leurs mineures, majeures et pentatoniques. Les gammes pour un professionnel du piano jazz : comme le pinceau pour le peintre, c’est fondamental !

C’est presque plus important que de connaître le solfège piano, même si évidemment, ces deux exercices sont liés.

Pourquoi ?

Pour l’improvisation. Un bon pianiste qui connaît ses gammes mineures et ses gammes majeures va pouvoir improviser sur tout type de morceau de n’importe quel style musical.

Piano jazz, piano classique, rock, tango, blues…Reconnaître la tonique de chaque accord lui donnera la clé pour jongler avec les notes et jouer des solos, des mélodies en improvisation pure et parfaite.

Seconde raison, pour pouvoir simplifier un morceau de piano. Avant de jouer du Chopin et de savoir comment bien jouer du piano, il vous faudra réviser vos gammes.

Le temps de lecture d’une partition est plus long que l’écoute active pour un musicien doté d’une oreille absolue et d’un niveau de jeu pianistique professionnel.

Grâce aux gammes, le pianistes est en mesure de réaliser des arrangements personnels, qui sont parfois encore plus harmoniques, plus mélodieux que le morceau original.

La dernière raison – le meilleur pour la fin – est évidemment la composition : connaître les gammes – et donc les accords, la théorie musicale, les différents degrés – permet de toucher à l’art de créer sa propre musique.

Pour progresser rapidement , vous pourrez :

  • Ecouter des grands compositeurs
  • Réviser vos arpèges
  • Découvrir de nouveaux cours, leçons et méthodes pour débutants au piano

(Réponse aux questions de la première partie de l’article : l’accord de cinquième degré dans la gamme de Do majeur est le Dol majeur. L’accord de la, est le sixième degré.)

Découvrez également s’il existe ou non une meilleure méthode pour apprendre le piano

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Une réponse à “Comment Apprendre Les Gammes au Piano ?”

  1. Yves Blasquez dit :

    Merci pour le lien vers mon blog ‘Fiches de musique’ à la pade de présentation des degrés de la gamme.
    Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *