Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Comment exercer son activité d’accompagnement scolaire ?

De Simon, publié le 19/09/2016 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Quel Statut Choisir pour Donner des Cours de Soutien Scolaire ?

Vous avez toujours rêvé de devenir enseignant, mais vous n’avez pas envie de tenter l’expérience de l’Éducation Nationale et du statut de fonctionnaire ? En effet, pour certaines personnes, le simple fait de se retrouver devant une classe d’élèves dissipés suffit à leur passer l’envie de dispenser des cours.

Si c’est votre cas, avez-vous pensé à donner des cours à domicile en devant professeur particulier ? Vous aurez ainsi à charge des élèves en difficultés scolaires que vous devrez aider afin de leur permettre de remonter la pente et de se perfectionner dans la matière qui fait défaut. Aussi passionnant qu’enrichissant (personnellement et professionnellement).

Mais pour pouvoir être efficace, encore faut-il choisir le bon statut. Alors, quel statut pour les professeurs qui donnent des cours de soutien scolaire ?

Soutien scolaire en ligne ou accompagnement personalisé : quelle formule choisir pour vos cours particuliers ? Un choix à faire pour donner des cours de soutien scolaire !

Réponse dans notre article pour celles et ceux qui veulent tout savoir du soutien scolaire

Professeur indépendant en tant que salarié CESU.

Le premier statut juridique que nous vous proposons de découvrir est celui de salarié CESU. Ce mode de paiement, émis en 2012, s’adresse aux professionnels des services à domicile. Vous en faites évidemment partie.

Il existe deux types de CESU :

  • Le CESU préfinancé: généralement attribué par les CE ou d’autres organismes, c’est un titre nominatif.
  • Le CESU déclaratif: titre émis par les banques et servant à régler les prestations de vos cours particuliers de maths, d’un professeur d’anglais à domicile ou d’un soutien scolaire en français.

Comment ça marche ? La personne qui vous embauche (votre employeur donc) doit s’inscrire sur le site du CNCESEU. Cela se fait rapidement et facilement. Une fois cette étape effectuée, il peut ensuite vous payer en CESU. C’est aussi simple que cela. Ainsi, votre employeur profite d’une réduction d’impôt très intéressante. Tout le monde y gagne.

Pour les cours particuliers à domicile (cours de mathématiques, cours d’espagnol, cours particuliers de français, etc.), le statut de salarié CESU est une excellente idée.

Besoin de cours de rattrapage pour réussir sa scolarité ? La facilité des chèques emplois service pour faire du coaching scolaire.

À savoir : si vous travaillez moins de 8 h hebdomadaire à domicile ou moins de 4 semaines consécutives dans l’année, un contrat de travail n’est pas obligatoire. Toutefois, en tant que salarié CESU, la rédaction d’un contrat de travail avec votre nombre d’heures travaillées, vos prestations et votre rémunération nous semble une bonne idée.

Dans tous les cas, ce qui est bien avec le titre de salarié CESU, c’est que vous profitez des mêmes droits qu’un travailleur salarié normal (protection sociale, congés payés, arrêt de travail, etc.).

C’est un titre très apprécié des personnes faisant de l’enseignement à domicile. Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à visiter cette page. Vous y trouvez toutes les informations pour bien démarrer votre activité.

Professeur indépendant en auto entrepreneur

Passons maintenant en revue le régime d’auto entrepreneur (remplacé par celui du micro entrepreneur). Ce statut concerne une grande partie des indépendants qui décident de se lancer à leur propre compte. Car, en effet, pour débuter, c’est un statut social et juridique qui possède de nombreux avantages.

Avant tout, pour devenir auto entrepreneur, il vous suffit de vous inscrire sur le site autoentrepreneur.fr. Généralement, vous recevez votre immatriculation en quelques semaines. Une fois cette étape effectuée, vous pouvez commencer votre activité de soutien scolaire en français, de soutien en maths ou en physique chimie.

Concernant les avantages de l’autoentrepreneur, sachez que vous profitez d’un régime social particulier : le micro social simplifié. En gros, cela signifie que vous bénéficiez d’une comptabilité simplifiée vous permettant de déclarer vos revenus de prof de soutien scolaire et de payer vos impôts et taxes plus facilement. En fait, le calcul de vos cotisations sociales et impôts correspond plus ou moins à 25 % de votre chiffre d’affaires tous les mois. Facile. De plus, bon à savoir, en étant chômeur, vous bénéficiez d’une aide pendant les 3 premières années de votre activité qui vous permettent de diminuer vos charges sociales (l’ARCE).

Par contre, en contrepartie (parce qu’il en faut bien une), vous êtes plafonné en termes de chiffres d’affaires. Pour les professions libérales, le plafond se situe à 32 900 € par an.

Combien ca coûte de donner des cours d'aide aux devoirs ? Devenez un auto-entrepreneur dans le domaine de l’éducation.

Voici aussi quelques informations à connaitre sur le statut d’auto entrepreneur :

  • Vous ne facturez pas de TVA sur vos prestations (vous ne pouvez pas donc la récupérer non plus).
  • Vous ne pouvez pas non plus déduire vos charges.
  • Vous êtes obligé de vous inscrire au registre du commerce.
  • Vous êtes maintenant aussi obligé de dédier un compte bancaire à votre activité.

De ce fait, le statut d’auto entrepreneur concerne les personnes qui souhaitent se simplifier la vie et surtout, qui envisage de se lancer sans prendre trop de risque. L’enregistrement des statuts se faisant relativement rapidement, vous pouvez commencer et tester votre activité sans attendre.

Que vous envisagiez de réaliser du soutien scolaire en primaire, des cours de remise à niveau pendant les vacances scolaires ou un soutien scolaire au collège, tout au long de l’année scolaire : le statut d’auto entrepreneur peut être un excellent tremplin pour commencer.

Plus d’informations sur ce statut ici.

Professeur indépendant en société ou entreprise individuelle.

Vous envisagez de faire progresser votre activité ?

Quel type d'entreprise est-il le plus adapter pour faire de l'accompagnement scolaire ? Choisir le statut qui vous convient le mieux pour donner des cours.

Passons maintenant aux choses sérieuses en devenant professeur indépendant pédagogue en société ou entreprise individuelle.

Professeur indépendant en société

Afin de bien dissocier les deux types de statuts, nous allons commencer par le professeur indépendant, spécialiste des cours à domicile, en société.

Débutons par la constitution de votre société qui se révèle bien plus complexe et lourde que la création d’une entreprise individuelle. En effet, vous devez faire intervenir un notaire, posséder un capital social de départ minimum, rédiger vos statuts et mettre en place un plan financier. De ce fait, vous comprenez déjà que la charge de travail administrative et les responsabilités juridiques seront importantes. Sans oublier la comptabilité qui se révèle fastidieuse ; entraînant pour beaucoup l’obligation de faire appel à un expert-comptable.

À savoir aussi qu’une société est soumise au régime de l’impôt sur les sociétés, généralement avantageux quand vous faites de gros bénéfices.

De ce fait, la société n’est intéressante que si votre activité marche bien. Si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure, montez une société. Avant, mieux vaut tester le statut d’auto entrepreneur ou celui d’entreprise individuelle.

Pour information, sont concernées par ce statut les sociétés à responsabilité limitée (SA, SCRL ou SPRL) et les sociétés à responsabilité illimitée (SCRI, SNC, SCS).

Professeur indépendant en entreprise individuelle

L’entreprise individuelle, d’ailleurs, parlons-en. Avant tout, alors que la société est considérée comme une personne morale, en entreprise individuelle, vous travaillez en votre nom, et l’entreprise (personne morale) est confondue avec vous (personne physique). Et cela change tout puisque, de ce fait, l’immatriculation et la constitution des statuts sont beaucoup plus faciles (tout comme la dissolution de l’entreprise d’ailleurs). Le régime fiscal est aussi simplifié. Vous avez donc le choix entre un régime réel simplifié, un régime réel ou un régime de microentreprise (correspondant à celui de l’auto entrepreneur). Sont concernés les EIRL, les EURL, les SASU, les SELARL ou encore les SELAS.

Par contre, vous êtes obligé de vous acquitter de l’impôt sur le revenu. Toutefois, vous pouvez demander à opter pour l’impôt sur les sociétés si vous le désirez. De plus, votre patrimoine étant confondu avec celui de votre entreprise, si vous devez payer des dettes, vous serez redevable sur vos biens. Pour le métier de professeur particulier, vous n’aurez normalement pas beaucoup d’investissement, mais il est intéressant de le savoir. De plus, si vous désirez évoluer, il va être plus difficile d’emprunter aux banques qu’avec un statut de société.

En somme, si vous aimez être libre quant au développement de votre société, ce statut est fait pour vous. Et contrairement au statut d’auto entrepreneur, vous pouvez cotiser à un régime complémentaire de retraite, d’invalidité-décès et d’assurance vieillesse.

Pour tout savoir sur les entreprises individuelles, rendez-vous sur cette page.

Vous avez compris qu’il est important de bien choisir votre statut initial. Cela va ensuite influer sur votre activité au quotidien. Parce que la réussite scolaire ou l’échec scolaire de vos élèves dépend de vos compétences, il convient de sélectionner le bon statut qui vous permettra de dispenser vos cours de physique, vos cours de musique, vos cours de langue ou d’histoire géographie en toute sérénité. Pour vous concentrer sur la mise en place d’exercices interactifs performants qui aideront vos élèves de terminale, de classe préparatoire, de primaire ou de collège à bien réviser et à progresser, prenez le temps de vous renseigner sur les avantages et inconvénients de chaque statut, en fonction de votre situation personnelle et professionnelle.

Découvrez également comment fixer le tarif de vos cours de soutien

Professeur particulier en organisme de soutien scolaire

Finissons notre tour d’horizon en évoquant la possibilité de donner des cours particuliers en étant salarié dans un organisme spécialisé en réussite scolaire.

Mais quel organisme de soutien paye le mieux ? Et surtout, est-il préférable d’être salarié d’un organisme de soutien ou prof indépendant ?

Pourquoi choisir un organisme de soutien scolaire pour aider des élèves ? Donner des cours en tant que salarié ?

Si vous ne voulez pas être indépendant et si vous voulez profiter des avantages du salariat : pourquoi ne pas essayer ? Généralement, les organismes font le bonheur des étudiants qui cherchent un job d’été ou un job étudiant pendant l’année, des retraités qui veulent trouver un job ou des professeurs qui souhaitent un complément de revenu.

Ce qui est bien avec les organismes, c’est qu’ils ont déjà développé une relation de confiance avec leurs clients. De ce fait, vous n’avez pas à chercher vos clients. Par contre, il est clair que la rémunération sera moins élevée que si vous travaillez à votre compte, puisque l’organisme récupère une partie de la recette générée par votre prestation. Cela dit, celle-ci fluctue en fonction du niveau des élèves : vous gagnerez donc plus d’argent en faisant cours à domicile un élève de maths sup qu’à un élève de terminale ES ou un élève passant le brevet des collèges.

Renseignez-vous sur la politique de rémunération des organismes qui vous intéressent. Éditions Bordas (grâce au service Bordas Soutien scolaire), Anacours, Acadomia, Cours Legendre : voici quelques organismes auxquels vous pouvez vous intéresser. Consultez régulièrement les annonces de cours particuliers émis par ces entreprises et n’hésitez pas à postuler. En fonction de votre langue maternelle et de vos compétences (en baby-sitting, en math, physique, SVT, français ou pour donner des cours d’informatique, par exemple), vous trouverez plus ou moins facilement.

Vous l’avez compris : choisir le bon statut vous permet de pratiquer votre activité en minimisant les risques. Ainsi, vous vous concentrez pleinement sur vos prestations et fournissez donc à vos élèves un service de qualité.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un consultant de votre CCI (Chambres de commerce et d’industrie) pour vous aider à choisir le bon statut. Une fois celui-ci trouvé et adopté, le chemin vers la réussite de votre entreprise ne tient qu’à vous.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz