Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Conseils de coach pour vaincre les maladies chroniques par l’activité physique

De Samuel, publié le 29/05/2017 Blog > Sport > Coach Sportif > Se Soigner Grâce au Coaching Sportif

Responsables de 63% des décès, les maladies chroniques (cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, cancers, affections respiratoires chroniques, diabète) sont la toute première cause de mortalité dans le monde.

Ces chiffres de l’OMS se suffisent à eux-mêmes pour montrer le taux de létalité élevé des maladies chroniques de notre époque contemporaine.

L’organisation mondiale de la santé enfonce le clou : « en 2008, 29 % des 36 millions de personnes décédées de maladies chroniques dans le monde avaient moins de 60 ans et la moitié étaient des femmes ».

On pourrait ajouter à la liste de ces pathologies parfois fatales l’hypertension artérielle, l’obésité et la dépression.

L’un des dénominateurs communs de toutes ces maladies est la mauvaise hygiène de vie, notamment la sédentarité, c’est-à-dire le manque d’activité physique.

Or il a été prouvé que faire du sport permet justement de limiter la survenue de maladies neurodégénératives ou auto-immunes, de maladies du cœur, du sang ou des tissus.

Faire du sport et être suivi par un coach sportif personnel serait donc, avant de recourir aux traitement médicamenteux, le premier antidote à tout agent pathogène.

Superprof établit pour ses lecteurs un éventail des maux qui peuvent être soignés grâce au coaching sportif.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Faut-il se lancer dans le coaching sportif en cas d’hypertension ?

Sport et hypertension

L’hypertension artérielle, ce « tueur silencieux », affecte jusqu’à 14 millions de Français(es), soit près de 21 % de la population totale.

Et si mesurer sa fréquence cardiaque était vital ? Ménager son cœur et faire du sport santé avec un préparateur physique peut sauver la vie !

Une hypertension artérielle est une pathologie cardio vasculaire qui se caractérise par une pression artérielle trop élevée.

Or une tension artérielle élevée est dangereuse pour la santé car elle comporte des risques d’insuffisance cardiaque, d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral.

Les causes identifiées sont :

  • L’hérédité, pour ceux qui ont des antécédents familiaux,
  • Le mode de vie (consommation de tabac et d’alcool, mauvaise alimentation),
  • Le manque d’activité physique.

Les études scientifiques sont unanimes sur un point : les activités sportives contribuent pour beaucoup à réduire le risque de développer une maladie du cœur.

On pourrait croire qu’il est dangereux de faire du sport lorsque l’on est hypertendu.

C’est l’inverse : l’entraînement sportif empêche l’athérosclérose dans les vaisseaux sanguins et la thrombose, favorise la circulation sanguine, transforme les graisses en muscles et réduit la tension artérielle.

Les personnes hypertendues qui se mettent au sport pour la perte du poids ou pour de la remise en forme, doivent juste veiller à prendre des précautions d’usage :

  • Solliciter un avis médical,
  • Faire une échocardiographie,
  • Mesurer la tension artérielle avec un tensiomètre,
  • Éviter les activités sportives trop intenses et trop violentes pour le système cardiaque,
  • Faire 3 à 4 entraînements sportifs par semaine,
  • Mesurer sa fréquence cardiaque pendant l’effort au moyen d’un pulsomètre (base de référence = 180 – âge),
  • Ne pas négliger l’échauffement et les étirements après l’activité sportive,
  • Bouger un peu chaque jour : marcher, faire du vélo,
  • Faire des exercices de respiration : pour éviter l’ischémie,
  • Adopter un programme nutritionnel sain.

Notons que certains sportifs de haut niveau souffrent aussi d’hypertension artérielle à cause de l’hérédité. De ce point de vue, les cours de sport permettent de surmonter ses fragilités.

Il est donc recommandé de solliciter un programme de coaching personnel – avec son personal trainer – pour soigner son hypertension artérielle.

Les vertus du sport et ses bienfaits sur la santé physique et mentale ne sont plus à prouver.

L’hypertension est un mal indolore qui ne touche pas uniquement les personnes en surpoids ou souffrant d’obésité : on peut fièrement afficher un ventre plat sur la plage et être hypertendu.

En revanche, quelqu’un qui fait du sport à domicile ou en salle de fitness – personal training, abdos fessiers, cardio training, body bike, aquagym, etc. – verra se renforcer les parois de ses valves cardiaques et ainsi réduira significativement sa pression artérielle systolique.

Quel sports privilégier alors pour vaincre son hypertension ?

  • Privilégier les sports d’endurance,
  • Faire de la natation,
  • Marcher jusqu’à une heure par jour,
  • Faire du jogging,
  • Aller dans un club de natation,
  • Faire du cyclisme,
  • Faire des séances de remise en forme à la salle de fitness ou à la maison.

Vaincre l’obésité grâce au coaching sportif

Selon l’OMS, le surpoids concerne 1,4 milliards d’individus de 20 ans et plus dans le monde. Et d’ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards.

Redécouvrir les trésors des légumes thérapeutiques pour perdre du poids. Pour retrouver la forme et maigrir, les cours de gym douce peuvent aider, ainsi qu’une alimentation saine…

Les personnes obèses sont celles qui ont un indice de masse corporelle trop élevé (en surpoids au-delà de 25, obésité au-delà de 30).

Mais comme rien n’est immuable, la personne diagnostiquée obèse peut tout-à-fait vaincre son obésité et retrouver une silhouette mince et affinée. Comment ?

Par le sport, pour améliorer sa condition physique !

En fonction de la corpulence et de la morphologie, le programme d’amincissement en coaching personnalisé doit être adapté aux objectifs : perdre du poids, ne pas vouloir aller trop vite !

Devenir mince n’est pas sculpter son corps comme celui des sportifs de haut niveau, mais retrouver la forme physique et mentale grâce à un coach minceur.

Pour y parvenir, celui-ci érigera un programme nutritionnel optimisé (un régime alimentaire sain et diététique) selon les activités sportives à réaliser, natation, aerobic, zumba, body step, marche à pied, vélo elliptique, etc.

Les vertus du sport sur l’obésité sont, in fine, nombreuses.

On sait par ailleurs que pratiquer une activité physique régulière élimine les graisses et alimente les muscles, ce qui permet notamment de fixer la cellulite – pour les femmes – et d’accélérer la perte de poids.

L’on ne se leurrera pas : vaincre son obésité ne se fera pas en un claquement de doigts. Mais avec beaucoup de détermination, des résultats peuvent être rapidement constatés !

Voici la rigueur qu’il faut s’imposer pour un coaching réussi :

  • Adapter l’effort à sa condition physique,
  • Lutter contre la sédentarité, marcher tous les jours, ne pas rester assis, respirer, jardiner,
  • Faire deux ou trois entraînements sportifs par semaine pour affiner sa silhouette (arts martiaux ou natation),
  • Avoir une alimentation santé saine et équilibrée,
  • Éviter alcool, tabac et grignotage.

Veiller quoi qu’il arrive à ménager tout effort physique soudain – pour quelqu’un de sédentaire – ou tout cours de sport intensif.

En effet, des mouvements trop brusques peuvent occasionner des blessures irréversibles pouvant aller jusqu’à entraîner la mort !

Parmi ces risques, on trouve : 

  • Avoir un accident cardio vasculaire,
  • Développer des troubles métaboliques et respiratoires,
  • Risque d’hypertension artérielle,
  • Avoir des douleurs articulaires,
  • Adopter de mauvaises postures,
  • Se blesser.

Faire du sport, oui, mais lentement et en adéquation avec les capacités cardiaques et respiratoires de la personne obèse.

Sport et diabète : le coaching sportif peut-il aider ?

En 2016, un rapport du centre européen d’études sur le diabète (CEED) souligne que 5,1 millions d’individus sont concernés par la maladie du diabète en France.

Que l'on ait un diabète de type 1 ou 2, les activités sportives peuvent améliorer le fonctionnement du pancréas ! Insulinodépendant, contrôler son taux de glucose pendant et après l’effort physique est capital !

Un chiffre représentant 8 % de la population française.

Seconde cause d’accident cardio vasculaire, le diabète, lorsqu’il est détecté – on distingue un diabète de type 1 (insulinodépendant) et un diabète de type 2 – n’est pas à prendre à la légère.

Ce trouble de la glycémie résulte d‘un dysfonctionnement du pancréas dans la sécrétion d’insuline, ou d’une incapacité de l’insuline à pénétrer dans les tissus musculaires (l’hormone de la glycémie retournant alors dans le sang).

La personne diabétique est donc soumise à des crises d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie, le corps humain étant incapable de réguler le taux de glucose dans l’organisme.

L’activité sportive pratiquée avec un coach sportif personnel va permettre de lutter contre ce fléau.

Mais avant de prendre des cours avec son coach en salle de sport, il est fondamental de consulter un médecin pour faire un check-up afin de limiter le risque d’accident vasculaire. Car sport et diabète peuvent être risqués…

L’avis médical doit aider à déterminer le rythme et l’intensité du sport, empêcher l’hyperglycémie et l’hypoglycémie et surtout, connaître les précautions à prendre (dose d’insuline à injecter, par exemple).

Voici quelques conseils à donner : contrôler systématiquement sa glycémie à jeun, pendant et après l’effort physique.

  • Avoir toujours dans sa poche un petit encas sucré,
  • Emporter son lecteur de glycémie, des bandelettes, de quoi faire face à une hypoglycémie,
  • Ne pas hésiter à échanger avec son coach sportif, diplômé de STAPS ou d’un BPJEPS AGFF,
  • Adopter un programme nutritionnel diététique sans sucres ajoutés.

La pratique des activités sportives – le sport à domicile ou en salle de fitness – aide à réguler la glycémie dans le corps humain.

Le sport a un effet hypoglycémiant : le corps humain possède davantage de glucose dans le sang avant un entraînement sportif d’une demi-heure que deux heures après.

Par ailleurs, faire du sport – entraînements cardio, de training, de stretching, de pilates, de step, d’exercices de renforcement musculaire, d’exercices abdominaux, de zumba au club de sport ou les activités sportives telles que la natation, la course à pied – empêchera TOUJOURS d’éventuelles complications du diabète.

Le sport élimine les graisses qui empêchent le glucose de pénétrer dans les cellules et il rend plus efficiente la production d’insuline : effets thérapeutiques garantis pour le traitement du diabète de type 1 et le diabète de type 2 !

Les diabétiques devront donc privilégier des sports de faible intensité permettant des efforts prolongés : marche, jogging, cyclisme, natation.

Soigner la dépression avec un coach sportif

Ensuite, faire du sport régulièrement aide à produire les hormones du bonheur et du bien-être.

L'écueil des médicaments : on soigne le cerveau pour détruire les parois digestives ! Pourquoi ne pas faire un jogging plutôt que de se ravager l’estomac avec des calmants chimiques ?

De fait, cela éviterait à la proportion des 5 % à 15 % de la population d’être frappés par un épisode dépressif chaque année.

Lorsque l’on fait du sport, même de petits exercices cardio ou de yoga, des abdominaux et des pompes, on se sent mieux : confiance en soi, motricité, meilleure santé physique et mentale.

L’organisme n’est en effet pas une matière minérale inerte, il a besoin de bouger !

Et en plus, le sport agit sur la chimie du corps humain comme prendre un puissant antidépresseur naturel, sans effets secondaires néfastes.

Les entraînements de son coach sportif personnel – jogging, entraînement de yoga, de fitness, de body sculp ou de zumba, cours de body step, pilates etc. -, libèrent des neurotransmetteurs  endorphine, dopamine, mélatonine et sérotonine -, qui aident à réguler les émotions, le bien-être et le bonheur.

Une personne dépressive se trouve dotée d’une quantité insuffisante de ces hormones, et les activités sportives vont donc permettre d’impulser l’équilibre émotionnel de la personne, donc de lutter contre la dépression.

Le sport permet aussi de se socialiser après une longue période d’isolement, de mieux aborder les épisodes de stress et de retrouver confiance en soi.

Une personne dépressive en effet va de plus en plus s’enfermer dans le repli sur soi et s’éloigner de la vie sociale. De fait, la moindre action – même sortir boire un verre – peut devenir insurmontable.

Le coaching sportif agit aussi comme une psychothérapie non médicamenteuse, car outre le fait d’améliorer la condition physique de son/sa client(e), il contribue aussi à guérir son client de la dépression.

Pourquoi ? Parce que les activités sportives relâchent les tissus musculaires, augmentent le niveau d’oxygène dans le corps humain et installent un cycle vertueux plus efficace que les antidépresseurs !

Sport et dépression : un cocktail qui fonctionne !

Sport et cancer : du coaching sportif contre la récidive ?

Et sport et cancer alors ?

Le sport serait aussi un médicament contre le cancer : une activité physique adaptée et régulière permettrait « de limiter les rechutes de 40 % et d’améliorer la survie de 40 % ».

Empêcher la prolifération des cellules tumorales dans le corps humain en courant tous les jours. En sus de se tonifier et de garder la forme, Paul évite la récidive de son cancer du côlon grâce au jogging.

Pratiquer une activité physique régulière améliore la régénération des cellules viables et atténue la prolifération des cellules cancéreuses clones que le système immunitaire ne peut détecter.

Et si les personnes diabétiques ou en surpoids doivent se méfier des activités sportives intensives, les conseils des chercheurs et des coachs sportifs vont dans le sens inverse en ce qui concerne les maladies cancéreuses.

Si un cancer du sein, un cancer du côlon, ou toute autre cellule tumorale vient d’être détecté, alors le sport intensif est conseillé.

Aussi, le coach sportif joue un rôle déterminant dans le traitement du cancer, car son programme d’entraînement sportif personnalisé peut empêcher certaines récidives de survenir.

L’activité physique et le coaching personnel vont :

  • Réduire le taux de cytokines dans le sang, donc éliminer la sensation de fatigue intense,
  • Empêcher la prise de poids, facteur à risques de récidives,
  • Grâce à un entraînement sportif personnalisé, éviter la destruction des muscles liée à l’affaiblissement par la maladie.

De nombreuses études scientifiques, notamment celles de la Cami Sport et Cancer – une association créé en 2000 par le cancérologue Thierry Bouillet et le karatéka Jean-Marc Descotes – rappellent les vertus du sport contre le cancer.

L’une d’entre-elles, publiée en octobre 2016, a porté sur 1 544 patients, dont deux tiers étaient des femmes atteintes du cancer du sein.

99 % des patients évoquent l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être, et ils sont 83 % à constater des chances supplémentaires de guérir ainsi qu’une atténuation de la fatigue et des douleurs.

Une activité physique régulière permet de :

  • Diminuer le risque de récidive de 50 %,
  • Préparer le corps aux traitements,
  • Limiter les complications post-opératoires,
  • Lutter contre la fatigue,
  • Augmenter les chances de survie.

Selon l’INSplus l’individu est actif, mieux il a de chances de battre la maladie.

Un corps humain en activité physique libère de nombreuses hormones – dopamine, sérotonine, mélatonine – qui aident les cellules saines de mieux s’attaquer aux cellules tumorales.

Nul besoin de sculpter son corps comme des sportifs de haut niveau, mais le programme d’entraînement va améliorer la lutte contre la fatigue et aider à supporter les traitements de l’immunothérapie ou de la chimiothérapie.

  • Exercices de remise en forme,
  • Musculation pour la prise de masse,
  • Cardio training, stretching, abdos fessiers,
  • Pilates, course à pied,
  • Boxe (avec un préparateur physique),
  • Cours de zumba pour retrouver la forme,
  • Faire de la natation,
  • Faire des étirements de tous les muscles.

Ceux qui pensent que le cancer empêche de pratiquer un sport se trompent : on leur conseille à ce titre de regarder le parcours incroyable de Lance Armstrong et d’Éric Abidal, des sportifs de haut niveau dans leur combat réussi contre le cancer !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *