Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
2
1

Le guide de la pratique urbaine du skate

De Simon, publié le 15/03/2016 Blog > Sport > Skate > A-t-on le Droit de faire du Skate dans les Lieux Public ?

Si vous êtes devenu un accro du skate, savez-vous si vous avez le droit de pratiquer votre passion préférée n’importe où ?

Existe-t-il une législation pour pratiquer le skateboard ?

Où faire du skate dans les lieux publics et sous quelles conditions ?

Superprof a mis la main sur les textes officiels et les différentes réglementations en lien avec les engins dits « à roulettes ».

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Définition

Le skate fait partie des engins à roulettes au même titre que la trottinette et les rollers.

On les reconnaît car ils n’ont pas de moteur et sont de petite taille.

Obligations a minima

Même s’ils suivent des cours de skate, les utilisateurs de skate sont assimilés à des piétons (article R.412-34 du Code de la Route) et sont donc soumis à une obligation de bons sens et de prudence comme n’importe qui.

Comme tout piéton, ils sont également soumis à des obligations particulières comme :

  • Le respect des feux tricolores
  • La circulation sur les trottoirs uniquement (et non sur la route)
  • L’obligation de d’emprunter les pages protégés pour traverser une voie.

Le texte officiel du Code la Route dit précisément qu’il n’existe aucun texte officiel rédigé dans le sens des engins à roulettes, que soit pour les trottinettes, les skateboards ou encore les rollers, sauf si les dits engins à roulette ne sont propulsés ou actionnés avec une force électrique quelconque.

Sauf s’il existe une course de skates sur la voie publique, il n’existe aucun référent juridique ni législatif qui impose une autorisation  pour pratiquer le skate.

Existe-t-il des lois officielles pour le skate ? Il semblerait bien que non. Respectez la vie d’autrui quand vous faites du skate !

A moins de trouver des cours de skate qui stipulent le contraire, il n’y a aucun document officiel valable pour le territoire français pour administrer voire codifier la circulation des engins à roulettes puisque cette activité est davantage considérée à un jeu.

Le skate n’est pas du tout assimilé à un moyen de déplacement à part entière, c’est un loisir avant tout selon la loi.
Une décision subjective

Le maire de chaque ville peut, s’il le souhaite, faire interdire l’usage du skate n’importe sur l’ensemble de sa commune en fonction des lieux et du temps.

C’est aussi pourquoi des espaces spécialement dédiés à la pratique du skate en milieu urbain ont vu le jour : ce sont les skateparks.

Lorsque vous faite du skate dans un lieu public, vous ne devez pas rouler sur la chaussée, utiliser les pistes cyclables et encore moins les voies de bus.

Les trottoirs et les aires piétonnes sont acceptés à condition de ne pas rouler trop vite et de respecter autrui.

Une pratique urbaine

Outre le skatepark, le skate est principalement une pratique urbaine, une pratique de rue : on appelle cela le « street ».

Cela permet de faire des figures selon les aléas et les configurations des lieux.

Le skate dans les lieux publics est une pratique pour se déplacer avant toute chose mais c’est l’occasion de découvrir de nouveaux coins pour avoir des sensations nouvelles en mettant à profit les différents matériaux proposés par la voirie.

Les différents moyens de faire du skate près de chez vous. Appropriez-vous la ville pour faire du skate !

Certains skateurs considèrent les piétons comme les bornes de slalom sur les pistes de ski, il faut alors anticiper les mouvements de chacun et les éventuelles réactions de panique.

Mais cette pratique demeure rare.

Les sites privilégiés des skateurs en milieu urbain sont avant out des lieux de passage mais la rue, les places, les chaussées, les trottoirs sont autant d’endroits de circulation et de pratiques sportives qui s’offrent à l’imagination des skateurs.

Un apprentissage indispensable

Un bon skateur sait qu’il faut s’entrainer durant de longues heures et de façon régulière pour réussir une figure, pour sauter un obstacle, ou pour maitriser son équilibre et sa vitesse.

Il n’existe pas vraiment de cours de skate pour réussir dans ce sport mais c’est quelque chose qui est en train de voir le jour çà et là.

Que ce soit directement au sein des skateparks ou dans les associations et MJC sportives, des skateurs proposent leurs services pour améliorer leurs performances, pour leur enseigner les règles de conduite dans les lieux publics et leur montrer de nouvelles techniques.

Comment faire du skate ? En inventant votre propre style. Apprenez à suivre vos envies avec le skate !

L’apprentissage s’effectue également en visionnant des vidéos que les skateurs s’échangent entre eux : plus rapide qu’un cours de skate traditionnel qui serait surtout théorique, la vidéo permet de mettre en mouvement telle technique, de faire des ralentis pour décomposer un mouvement.

Un goût pour l’improvisation

Mais le skate n’a rien d’académique ni de préparé comme peut l’être un autre sport avec des étapes à suivre. L’avantage du skate – et qu’aucun cours de skate ne pourra rendre – est cet intérêt pour l’improvisation.

Quand vous faites du skate, il existe des dizaines de moyens pour arriver à faire une figure et la pluralité de ces moyens en fait principalement l’une des composantes de son attrait.

Tout à coup, une poubelle, une rampe, de marche, un banc, n’importe quels éléments du « mobilier » urbain deviennent un obstacle à dépasser ou à éviter, et représentent de vrais défis réels.

Vos responsabilités de skateur

En tant que skateur, que vous ayez suivi des cours de skate ou non, vous avez des responsabilités et des obligations à respecter sans quoi vous pouvez être sanctionné de plusieurs façons :

  • Une infraction relative à la circulation des piétons relève d’une contravention de 1ère classe et peut amener à une amende entre 4 et 7 euros.
  • Un comportement dangereux qui mettrait volontairement la vie d’autrui en danger peut amener le skateur à être poursuivi par le tribunal correctionnel avec possibilité d’une peine d’1 an de prison et de 15000 euros d’amende.

Que faire en cas d’accident ?

En cas d’accident, leur responsabilité civile peut être mise en cause.

Tandis qu’un piéton se déplace entre 3 et 5 km / heure, la vitesse en skate peut parfois atteindre entre 15 et 25 km/heure.

Dans ces conditions, la cohabitation avec les piétons sur les trottoirs s’avère périlleuse voire dangereuse.

S’il vous arrivait à heurter un piéton et que celui-ci se blesse ou que vous lui causiez un préjudice matériel comme en cassant sa paire de lunettes, c’est votre responsabilité civile qui sera alors engagée.

Dans votre contrat d’assurances multirisques, il y a une clause qui permet de prendre en charge les dommages causés.

Un conseil ? Reprenez votre contrat et vérifiez qu’il n’existe pas de clause avec des exclusions de garantie pour les sports dits « à roulette ». Si cela devait se produire, contactez votre assureur et demandez-lui une extension de garantie pour être totalement couvert.

A noter : la responsabilité civile ne couvre que les dommages causés à autrui et non les vôtres.

Comme les chutes en skate sont assez fréquentes, vérifiez une nouvelle fois que vous êtes couvert par une quelconque assurance : cela peut très bien entrer dans le cadre d’une assurance extrascolaire, d’une assurance individuelle accident ou encore figurer dans les garanties des accidents de la vie.

Cette assurance vous versera alors des indemnités complémentaires avec les prestations de la Sécurité Sociale ainsi que de votre mutuelle pour tout préjudice subi.

Si, lors du heurt ou de l’accident avec le piéton, vous êtes en tort (à cause d’une vitesse excessive par exemple), vous risquez une amende et les dommages perçus chez la victime sont importants comme une blessure, c’est votre responsabilité pénale qui sera alors mise en cause.

Si, en tant que skateur, vous êtes renversé par un automobiliste, l’assureur de l’automobiliste vous indemnisera.

Le cas du skateboard électrique

Le skateboard électrique est un engin à moteur dont la vitesse peut parfois dépasser les 25 km/ heure.

Il est non autorisé sur la voie publique.

Toutefois, il n’existe pas (encore) de réglementation pour ce type de skateboard.

Le propriétaire d’un tel skate doit suivre là aussi certaines consignes évidentes en la matière car l’engin est motorisé.

Il lui est interdit de rouler sur les voies ou les lieux ouverts à la circulation publique et la pratique est strictement interdite aux mineurs de moins de 14 ans.

Comment apprendre à faire du skate sereinement ? Avec le skate électrique. Et si vous tentiez un nouveau genre de skateboard ?

Chaque propriétaire d’un skate électrique doit en théorie le déclarer auprès de son administration dans les 15 jours qui suivent l’achat ; un numéro d’immatriculation sera délivré qui doit être gravé sur une plaque qui sera fixée en évidence sur le skate.

A part l’âge légal de rouler sur un engin électrique, il n’existe pas de limite d’âge ou de  déclaration particulière à faire si vous désirez faire du skate électrique.

Peut-être existe-t-il des cours de skate pour appréhender cet engin motorisé, tout du moins pour apprendre les bases de cette pratique ainsi que les règles de la circulation dans les lieux publics.

Conclusion

Aujourd’hui, force est de constater que la législation en matière de circulation en skate dans les lieux publics demeure encore floue, voire quasi inexistante.

L’Etat n’ignore pas les enjeux liés à l’arrivée de ces nouveaux usagers de la voie publique que sont les skateurs mais aussi les amateurs de rollers ou de trottinettes.

De nombreuses études et rapport sont en cours, la question est posée mais tout reste ne suspens actuellement. Il y a même la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) qui a rendu un avis et un rapport à propos des équipements de sécurité pour les usagers des rollers mais qu’en est-il pour les skateurs ?

La question est en suspens.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *