Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Pour quelles raisons la lecture des idiomes sémitiques se fait-elle en sens inverse de notre alphabet ?

Par Samuel le 10/02/2017 Blog > Langues > Arabe > Pourquoi Écrit-On l’Arabe de Droite à Gauche ?
Table des matières

« L’écriture est la peinture de la voix. »

Cette métaphore de Voltaire (1694-1778), écrivain et philosophe Français, montre bien la nécessité pour l’Homme d’exprimer des pensées, elles-mêmes traduites par la parole.

La transcription de la voix sur un support tel que la pierre, le bois ou le papier depuis la Préhistoire – et de nos jours sous forme numérique – illustre une nécessité première de l’humanité : celle de communiquer.

Toutes les sociétés ont un système d’écriture sur la planète. Pourtant, les individus sont incapables de se lire et de se comprendre entre-eux sans passer par un long processus d’apprentissage d’une langue étrangère.

Un européen muni de l’alphabet latin ne verra dans les lettres arabes que les dessins abstraits d’un typographe s’il ne prend pas de cours de langue arabe.

Nous ne sommes pas capables de lire la langue arabe sans apprendre les vingt-huit lettres de l’alphabet, la hamza et la structure grammaticale arabe.

On le sait tous, le sens d’écriture et de lecture divergent d’une civilisation à l’autre : de droite à gauche, de gauche à droite ou en boustrophédon.

Les langues sémitiques telles que l’arabe et l’hébreu se lisent de droite à gauche : on dit que ces langues ont un sens de lecture sinistroverse.

A l’inverse, en Europe, notre sens d’écriture de gauche à droite est dit dextroverse.

Quelle est la raison pour laquelle l’écriture arabe se fait de la droite vers la gauche ?

Il n’y a aucune certitude à ce sujet, mais nous allons tout-de-même tenter de fournir une réponse documentée à l’une des questions fréquentes sur la langue arabe dans cet article.

Le premier alphabet s’écrivait déjà de droite vers la gauche

Pour bien comprendre le sens d’écriture arabe sinistroverse, un rappel d’histoire des langues s’impose.

Les premières traces d’un système d’écriture remonteraient au 4ème millénaire avant notre ère, vers -3500, et correspondent à l’écriture cunéiforme employée en Mésopotamie.

Cette apparition fut conjointe aux hiéroglyphes de l’Égypte antique.

L'origine de l'écriture viendrait du Proche-Orient Et si les pays arabes de la péninsule arabique étaient indirectement descendants des pharaons ?

Pendant plus de 3000 ans, ce système d’écriture va évoluer et passer d’une graphie basée sur des signes pictographiques servant à désigner les choses, à une écriture composée de signes, de traits désignant peu à peu des sons et des phonèmes.

De l’idéogramme suggérant la signification d’une observation ou d’une pensée, l’humain passe progressivement à la lettre et invente l’alphabet.

Le premier connu est l’alphabet protosinaïtique. C’est un abjad, un système consonantique d’écriture archaïque du Moyen-Orient, composé de 23 signes remontant au 17ème siècle avant l’ère chrétienne.

Les signes découverts par les archéologues témoignent d’un mélange dérivé de hiéroglyphes Égyptiens avec les syllabes des langues sémitiques d’alors.

Quel était alors le sens d’écriture ?

Les hiéroglyphes, les signes cunéiformes et les lettres de l’alphabet protosinaïtique s’écrivaient de droite à gauche dans leur grande majorité.

L’alphabet protosinaïtique est le premier langage qui aurait donné, par dérivation, naissance à tous les autres (alphabet phénicien, araméen, alphabet arabe, hébreu, grec, latin).

L’écriture de la langue arabe, héritage des langues sémitiques

Au 10ème siècle avant J-C,  un peuple antique originaire du Moyen-Orient, peuplant les territoire actuels du Liban et d’Israël, parviennent à assurer une domination économique et commerciale sur le bassin méditerranéen : ce sont les Phéniciens.

Ces populations – non unies en tant que peuple – révolutionnent l’écriture en uniformisant les phonèmes sous formes de lettres reprenant les inscriptions protosinaïtiques : l’alphabet phénicien.

Vers l’an 1000 avant J-C, les Phéniciens abandonnent donc l’écriture cunéiforme et adoptent l’alphabet linéaire, un système d’écriture de droite vers la gauche, qui fut usité à travers toute la Méditerranée pendant plusieurs siècles.

De l'origine de l'écriture arabe dans les pays de culture arabique. L’alphabet pour lire l’arabe provient des pays arabo-musulmans, notamment d’un site antique non loin d’Alep, en Syrie.

Quel rapport avec le sens d’écriture de la langue arabe ?

Sur les actuels territoires de la Syrie, de l’Irak et de l’Iran, une autre langue sémitique s’impose comme langue officielle de l’Empire Perse et comme première langue officielle écrite du Proche-Orient, de l’an 300 avant J-C jusqu’à l’an 650 : l’araméen.

L’araméen était la langue maternelle des populations de l’Égypte jusqu’au Pakistan, y compris en Palestine pendant près de 900 ans.

Celui-ci fut aussi la langue officielle des empires d’Assyrie et de Babylone, de tout le gouvernement impérial de Mésopotamie et dont l’écriture se lisait de droite à gauche.

C’est cet idiome sémitique – l’araméen – qui donna naissance à l’alphabet arabe (alif, ba, ta, tha, jim, ha, kha, etc.), datant du 2nd siècle après J-C.

Il fallut attendre l’an 512, pour attester près d’Alep en Syrie d’une véritable existence de documents écrits de droite à gauche en langue arabe.

Pourtant, les traces étant trop anciennes, nul ne sait réellement pourquoi l’on a commencé à écrire l’arabe par la droite, seules de nombreuses hypothèses ont droit de cité.

L’explication du sens de l’écriture arabe toujours discutée

Si l’on connaît l’évolution de l’écriture arabe depuis sa découverte, si l’on sait que toutes les langues sémitiques écrivent de droite vers la gauche, il n’y a en effet pas de certitude historique absolue sur l’explication.

Pour certains, le sens d’écriture de la langue arabe – langue sémitique à racines trilitères, faites de trois consonnes – résulterait d’héritages linguistiques directs au syriaque ou à l’araméen.

Cependant, l’on trouve aussi une majorité de papyrus égyptiens avec déjà un sens de lecture des hiéroglyphes de droite à gauche.

L'écriture sur papyrus détermina-t-elle le sens de droite à gauche ? Au Ier millénaire avant notre ère, se forgent déjà langue et culture arabe…

En outre, les archéologues ont trouvé des traces d’écriture cunéiforme datant des années 2400-2350 avant J-C – bien avant l’invention des alphabets phénicien et araméen – dans un sens de gauche à droite.

Pour certains, il s’agit tout simplement d’un emprunt successif aux civilisations antiques du Proche-Orient, la langue arabe étant un dérivé des empires phénicien et araméen.

Une autre hypothèse avancée est la nature du matériau utilisé durant l’Antiquité :

  1. Le sens droite-gauche comme facilitant la lecture : les scribes du Proche-Orient déroulaient leur papyrus vers la gauche tout en écrivant de la main droite,
  2. Avant l’écriture, les humains gravaient leur signes cunéiformes dans la pierre : comme il y avait plus de droitiers que de gauchers, la taille de la pierre aurait commencé de la droite vers la gauche,
  3. Le sens de l’écriture arabe proviendrait de la position du scribe sous l’Antiquité : assis par terre, la main inclinée, avec un roseau imbibé d’encre,
  4. Tout simplement parce que les scribes utilisaient les techniques d’écriture déjà connues de leur époque,
  5. La direction de l’écriture dépendrait aussi de la façon dont on utilise l’instrument (plume, calame, pinceau, glaise, pierre, roseau, papyrus, stylet, etc.) : selon que l’on pose sa main ou non sur le support, selon que l’on tire l’instrument, que l’on le grave ou le poinçonne, selon que l’on écrive au moyen d’un fluide telle que l’encre ou que l’on entaille un support rigide.

La langue arabe est une langue toit : on a standardisé tout dialecte spécifique à chaque pays arabe (l’arabe marocain, par exemple) en un arabe littéraire, de manière à ce qu’il soit compris par tous les locuteurs du Monde Arabe, par les pays maghrébins, les Palestiniens ou encore au Caire.

Apprendre l’arabe est cependant un exercice plus complexe qu’apprendre l’allemand ou que prendre des cours d’anglais.

Parler arabe et apprendre à écrire de droite à gauche permet aussi d’apprendre la calligraphie arabe et la langue de l’islam.

L’apprenant découvre comment écrire les lettres selon la place qu’elles prennent dans les mots arabes : forme isolée, initiale, médiane ou finale.

Pour étudier la calligraphie arabe et apprendre l’écriture arabe de droite à gauche, recrutez un professeur d’arabe à domicile sur la plateforme Superprof.fr !

Pourquoi écrivons-nous de gauche à droite ?

Notre système d’écriture en alphabet latin dériverait directement de la civilisation Gréco-romaine.

Chez les Romains, les actes rédigés sur papyrus dans le sens droite-gauche étaient assignés aux esclaves qui, pour cela, étaient assis par terre.

Les hommes libres, ne pouvant consentir à adopter une position d’esclave, se seraient alors mis à écrire dans un sens contraire. De ce postulat, ils se mirent de plus en plus à écrire leurs actes de gauche à droite.

Quelles sont les causes du système scriptural latin et européen ? Écrivons-nous vraiment de gauche à droite parce qu’il y a davantage de droitiers que de gauchers ?

Les Grecs et les Romains ont alors conservé ce sens dans leurs écritures respectives, et cette direction s’est par la suite imposée partout en Europe latine.

Une autre hypothèse serait liée à la main directrice.

Autrefois, être gaucher était une tare, un facteur de stigmatisation.

D’ailleurs, il suffirait d’interroger les personnes ayant été à l’école dans les années 1950 pour se rendre compte qu’au 20ème siècle encore, les gauchers devaient devenir droitiers.

Il serait en effet difficile pour une majorité de droitiers, d’écrire de droite à gauche : ceux-ci devraient « casser » leur poignet et l’incurver vers le bas pour avancer sur le papier et éviter de passer avec leur paume sur une encre encore humide.

Alternativement, ils surélèveraient leur main, ce qui, somme toute, serait une position on ne peut plus fatigante.

Ceci dit, étant moi-même gaucher, je me rappelle personnellement avoir mis du temps à trouver une position confortable pour apprendre à écrire à l’école primaire sans faire de tâches d’encre sur la feuille, et sans que la maîtresse me gronde !

Ironie de l’histoire, ce sont peut-être les gauchers qui sont les plus à même d’apprendre à écrire arabe : ils visualiseront mieux ce qu’ils écrivent !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Samuel
Passionné d'écriture, de voyage et de musique. Curieux, j'aime découvrir et apprendre. J'aime aussi les chats, Brassens et les coquillettes. Basé à Montpellier, j'écris des livres pour moi et pour les autres.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz