Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quel est le bon déroulement d’une session de yoga ?

De Romain, publié le 21/02/2017 Blog > Sport > Yoga > Comment Organiser un Cours de Yoga ?

Vous avez décidé de tout abandonner pour devenir prof de yoga à plein temps ou en temps partiel pour vous occuper de votre famille.

Votre travail ne vous plaisait plus et vous avez envie de prendre (enfin) soin de vous. Après une formation auprès d’un maitre yoga, vous avez réussi à atteindre le niveau de bienveillance avec vous-même et les autres que vous permet le yoga.

Vous vous dites donc qu’il est temps de l’apprendre, à votre tour, à toute personne souhaitant découvrir une nouvelle vision de la vie.

Vous vous demandez comment mettre une place une séance de yoga ?

Nous vous disons tout.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Quel type de yoga ?

Au cours de votre apprentissage, votre professeur vous a parlé de différents types de yoga. Effectivement, il en existe un grand nombre :

  • Hatha Yoga ;
  • Ananda Yoga ;
  • Anusara Yoga ;
  • Amrit Yoga ;
  • Astanga Yoga ;
  • Bikram Yoga ;
  • Yoga intégral ;
  • Ishta Yoga ;
  • Iyengar Yoga ;
  • Jivamukti Yoga ;
  • Kundalini Yoga ;
  • Kriya Yoga ;
  • Power Yoga ;
  • Sivananda Yoga ;
  • Svaroopa Yoga ;
  • Tri Yoga ;
  • Viniyoga ;
  • Yoga prénatal ;
  • Yoga pour enfants ;
  • Yoga Égyptien ;
  • Yoga tibétain ;
  • Ainsi que différentes pratiques inspirées du yoga.

Quelles sont les formes de yoga les plus appréciées par les occidentaux ? Depuis des millénaires de pratique, le yoga a eu le temps d’évoluer et de se transformer.

 

En France, certains sont plus populaires que d’autres. C’est le cas de :

  • Hatha Yoga (assez doux et pour tous types de personnes) ;
  • Ashtanga Yoga (dynamique et pour des personnes avec une bonne condition physique) ;
  • Vinyasa Yoga (fluide et faisant le bonheur des fans de danse de tous âges) ;
  • Yoga Bikram (très dynamique et prisé des adeptes de fitness) ;
  • Kundalini Yoga (calme, pour les personnes spirituelles).

Ce sont donc sur ceux-ci que nous allons nous concentrer.

En fonction du type du cours de yoga concerné, vous adapterez votre séance.

Pourtant, nous remarquons que même si les pratiques peuvent changer entre les différents styles de yoga, le fond reste plus ou moins identique.

Permettre à vos élèves d’oublier leur quotidien

Avant toutes choses, vous pouvez aider vos participants à se détendre et à laisser leur soucis derrière eux.

En effet, en faisant appel à vous, ils veulent prendre un certain recul vis-à-vis des événements de leur vie.

Et parce que cela ne se fait pas d’un claquement de doigts, fournissez à vos élèves une sorte de sas de décompression.

Souvenez-vous de ce moment quand vous sortiez du travail. Le chemin du retour vous permettait de faire un point sur votre journée et de vous détendre.

Dans les cours de yoga, c’est la même chose. Mais avec l’objectif de préparer son corps pour la suite.

Ainsi, allongés, assis ou debout, demandez à vos apprentis yogis de se concentrer sur leur respiration et de laisser leurs pensées s’évacuer naturellement. Ce n’est pas grave si des pensées vagabondes et parasites surgissent. C’est spécifique à l’être humain de penser en discontinue (même en dormant).

Prenez au moins 5 minutes pour que chacun expérimente un état de calme intérieur acquis grâce à l’immobilité du corps et le silence (ou une musique douce).

Mettre en place des exercices de respiration

Pour réussir à se connecter avec son corps et ses émotions, la respiration est d’une grande aide.

Vous avez sûrement déjà fait le rapprochement entre votre état émotionnel et votre souffle.

Quand vous êtes en colère ou stressé(e), vous ne contrôlez plus rien. Votre respiration devient alors plus rapide qu’en phase de calme intense. Dans ces moments, au contraire, elle est profonde et lente.

Comment le yoga peut-il nous aider à nous calmer facilement ? Etre stressé nous fait perdre nos moyens. Le yoga permet de prendre du recul vis-à-vis de notre situation.

Les yogis ancestraux avaient déjà compris le lien entre notre rythme respiratoire et notre mental.

D’ailleurs, si vous connaissez la sophrologie, vous remarquez que le travail principal de cette discipline se fait aussi au niveau du souffle et de l’air qui pénètre dans notre corps, qui va dans les poumons et qui est ensuite expulsé. En sophrologie, il est courant de faire une purge du corps en soufflant fortement.

Dans la pratique du yoga, la respiration possède un rôle tout aussi important. Les exercices en lien avec celle-ci ont un nom : Pranayama.

Pendant ce temps de méditation préparatoire, demandez à vos pratiquants de ressentir entièrement le rythme de leur respiration. Cela leur permettra de se concentrer sur le moment présent afin d’être en phase spirituelle pour la suite.

À ce stade de la séance, les personnes qui sont venues pour mieux gérer leur stress auront appris que le fait de respirer lentement et profondément peut les aider dans les situations où elles se sentent envahies par ce mal des temps modernes.

Gérer un enchaînement de postures

Nous arrivons à la phase principale de votre séance de yoga. Ici, la pratique change en fonction des différentes formes de yoga enseignées.

Parmi les postures (Asanas) les plus connues, nous retrouvons :

  • la posture de la chandelle ;
  • la posture du cobra ;
  • la posture de la pince ;
  • la posture du lotus ;
  • la posture de la sauterelle ;
  • la posture de salutation au soleil ;
  • la posture de la charrue ;
  • la posture du poisson ;
  • la posture du cadavre (savasana).

Il en existe de nombreuses autres que nous vous invitons à découvrir sur cette liste très complète.

Comment une personne qui manque de souplesse peut-elle réussir les positions les plus difficiles ? Votre objectif : donner à vos élèves assez de confiance en leurs capacités pour les aider à se surpasser sans forcer.

Elles font suite à une séance d’échauffement pour préparer son corps et, donc, ne pas se faire mal. Comme tous les sports, en fait.

Concernant le Hatha Yoga, vous devrez choisir une série de postures à tenir pendant 3 minutes chacune. Entre chaque, les participants sont invités à se détendre et à intégrer les sensations liées à cette position.

Le Yoga Ashtanga est composé de 6 séries de postures, toujours identiques et enchaînées de façon fluide et dynamique. La difficulté allant croissante, il est normal que les élèves débutant(e)s ne réussissent pas à finir les séances les premières fois. C’est à vous de les inciter à aller aussi loin que possible.

Le Yoga Vinyasa est issu du Yoga Ashtanga. Cela dit, bien qu’il en reprenne les principes, vous êtes libre de choisir les enchaînements de postures. N’oubliez pas de placer un vinyasa entre chaque position pour les lier. Développez votre créativité et proposez à vos élèves des séances sans cesse nouvelles. Le plus important : vous adapter en fonction du niveau de votre groupe.

Pour le Bikram Yoga, vous devez chauffer la pièce à 40 °. Il ne possède pas le nom de Hot Yoga pour rien. Puis, enchaînez une série de 26 postures dans un ordre bien précis, maintenues pendant 2 minutes chacune.

Le Yoga Kundalini vous permet de choisir votre série d’exercices. Appelés Kriyas, nous vous avons trouvé un lien de séries d’exercices dont vous pourrez vous inspirer pour vos cours. Ils sont plus ou moins longs. Donc, si vous connaissez les capacités physiques de vos pratiquants, vous pourrez adapter votre stage de yoga en fonction. Cela dit, généralement, les séances de Kundalini Yoga sont assez calmes. Elles sont plutôt orientées vers le spirituel, les chants et les mantras.

La méditation : une partie importante de chaque cours de yoga

Les postures, c’est bon. Maintenant, si vous le désirez, vous pouvez proposer aux personnes du groupe une séance de méditation qui mettra un terme au cours.

Parce que certaines postures s’y prêtent plus que d’autres, vous pouvez intégrer cette méditation dans votre enchaînement.

Toutefois, si vous souhaitez en faire une phase à part entière de votre séance, voici 5 postures spécialement adaptées à la méditation :

  • La posture du cadavre: simplement allongé sur le sol, jambes légèrement écartées et muscles entièrement relâchés ;
  • La posture du lotus: une des positions les plus connues et les plus pratiquées pour méditer. Assis avec vos jambes devant vous, vous posez vos pieds sur vos cuisses et vous placez vos mains sur vos genoux (à plat ou en formant un mudra) ;
  • La posture du demi-lotus: c’est la même position que le lotus, mais plus simple à effectuer. Le pied gauche sera contre votre périnée et le pied droit viendra par-dessus ;
  • La posture birmane: autrement appelée position en tailleur, vous placez vos jambes pliées vers l’avant, avec un pied vers l’aine et l’autre devant ;
  • La posture égyptienne: c’est la plus simple, mais elle demande un accessoire. Vous êtes simplement assis sur une chaise avec vos mains posées sur vos cuisses et les pieds à plat sur le sol. Votre tête doit être soutenue.

Pour chacune de ces positions, le dos doit être bien droit afin d’assurer une bonne droiture de votre colonne vertébrale et une respiration libre et profonde.

La médiation : une pratique ancestrale qui nous aide à nous recentrer sur nos émotions. Apprenez à vos élèves la bonne position pour être aussi serein que certains moines asiatiques.

Si vous le désirez, vous pouvez fournir des coussins de méditation (Zafu). Laissez le silence se faire, mettez une musique apaisante en fond ou récitez des mantras (on parle alors de méditation chantée).

Fin de la séance

Voilà, la session est terminée. Maintenant, un bon professeur ira voir ses élèves pour leur demander comment s’est passé le cours et discuter avec eux des sensations ressenties.

Un coach, c’est une personne qui a envie de partager sa passion ou d’apprendre une pratique.

Le yoga étant une activité physique demandant de se recentrer sur ses émotions, il est intéressant de recueillir les impressions de chaque élève, novices et experts, après chaque cours.

La relation entre enseignant et élèves est à double sens. Les deux parties s’instruisent autant au contact de l’autre.

En parlant avec les différents participants, vous pourrez les aider à accueillir les nouveaux ressentis qui s’offrent à eux. C’est aussi une bonne opportunité de leur fournir des indications pour pratiquer le yoga à domicile, au quotidien.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 1,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *