Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Comment être professeur de langue anglaise ?

Par Philippe le 16/11/2016 Blog > Langues > Anglais > Quelle Formation pour Devenir Prof d’anglais ?
Table des matières

Ça y est, vous avez trouvé votre vocation ?

Vous souhaitez enseigner la langue de Shakespeare et êtes prêt à sauter le pas ?

Super ! Maintenant, l’essentiel est de mettre toutes les chances de votre côté en connaissant à fond les moyens et les voies permettant de devenir enseignant. Chasser toute mauvaise surprise possible, c’est avancer serein !

Ce sera pour vous l’occasion de vérifier que vous avez le bon profil et que vous remplissez toutes les conditions nécessaires, tout en vous faisant une meilleure idée de ce qui vous attend.

Des études à forte sélectivité, mais rien de trop terrible non plus, je vous rassure !

Survie assurée !

Qui peut Devenir Prof d’Anglais ?

Le seul critère vraiment nécessaire pour enseigner l’anglais… c’est de le vouloir ! Comme toute perspective professionnelle, c’est avant tout une question d’orientation et de projet.

Le premier constat, c’est que la plupart des professeurs certifiés de langues étrangères font toute leur carrière dans l’enseignement public. Ils ont été recrutés sur concours et, aimant leur métier, ils continuent leur bonhomme de chemin jusqu’à leur retraite. Dans ce cadre, leur carrière est assurée.

Exercer dans l'enseignement public peut entraîner plus d'une mutation. Ancienneté | La fin de carrière est dans l’Éducation nationale mieux rémunérée que les débuts| source : stocksnap.io

On peut en dire autant de l’enseignement privé sous contrat, où les intervenants sont rémunérés par le même ministère de l’Éducation nationale. On trouve cependant là davantage d’enseignants contractuels, parfois de jeune âge, qui font de l’enseignement un premier job, avant de passer à autre chose, quelquefois simultanément à la fin de leurs études (doctorat…).

Dans la même veine, on pourrait parler des profs du privé hors contrat, ou encore des titulaires d’une licence se portant volontaires auprès d’une académie pour assurer des remplacements ponctuels.

Il arrive que des professionnels bilingues du privé, ressentant l’appel de la vocation professorale, passent le concours à un âge plus avancé que de coutume. Le troisième concours est tout indiqué pour ces reconversions. S’ils sont fonctionnaires, la voie du concours interne peut être une excellente opportunité.

Enfin, dans toutes les situations et à tous les âges, il est possible de donner des cours particuliers d’anglais, à temps plein ou en guise d’activité complémentaire. Rien ne doit pouvoir vous arrêter devant votre passion !

Sous Quelles Conditions ?

La formation initiale à suivre

Aucune formation initiale universitaire en particulier n’est officiellement imposée. Néanmoins, cela ne signifie pas que certaines ne soient pas plus pertinentes que d’autres pour avoir de bonnes cartes en main et bénéficier d’une meilleure préparation.

Un excellent niveau d’anglais est nécessaire. De là, il est possible d’opter pour des études supérieures d’anglais (langue et civilisation, ou bien langue appliquée…). On pourra aussi songer à des études tout à fait différentes (d’histoire ou de littérature par exemple), mais effectuées à l’étranger, dans un pays anglophone – les universités écossaises ont par tradition conservé une politique d’admission et tarifaire très intéressante en direction des étudiants français.

Dans tous les cas, il vaut mieux terminer son parcours universitaire par une préparation directe aux concours, que ce soit via le CNED si vous travaillez déjà, ou bien dans une ESPE (école supérieure du professorat et de l’éducation) proposant un master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation).

Niveau requis

En soi, l’inscription aux concours externes d’enseignant de l’Éducation nationale exige un master 2, soit un niveau bac+5.

Vous pouvez vous inscrire dès avant l’obtention de votre diplôme, et même lors de votre année de M1, mais attention : le M2 vous sera demandé avant toute titularisation définitive.

Des dérogations existent : 1° si le candidat a déjà été ou est fonctionnaire titulaire au sein d’un corps de personnels d’éducation ou enseignants, 2° s’il a au moins trois enfants, 3° s’il est sportif de haut niveau, ou 4° s’il est ou a été maître contractuel d’un établissement d’enseignement privé sous contrat définitivement admis à une échelle de rémunération.

Casier judiciaire

Les conditions générales d’accès à un emploi public exigent de la part de l’administration un contrôle des antécédents judiciaires des admis.

Grâce aux donnés renseignées par les étudiants au moment de leur inscription, les autorités peuvent vérifier leurs casiers judiciaires respectifs. Les condamnations inscrites au bulletin n°2 sont rédhibitoires.

Les peines sont effacées du casier au bout d’un certain temps : immédiatement en cas d’amnistie, ou au bout de 3 ou 5 ans, sauf quand il y a une peine à purger.

La connaissance, ça s'échange pour un meilleur futur social. Métier d’enseignant | Avez-vous déjà pensé à enseigner les maths, le français langue étrangère FLE, ou encore l’histoire géographie ? | source : pixabay.com

L’admis doit en outre ne pas avoir été déchu de ses droits civiques ou électoraux.

Votre parcours en primaire, collège, lycée

Un recrutement sur concours ne tiendra bien évidemment pas compte de vos antécédents scolaires. Ce sont vos copies et vos prestations orales du moment qui seront évaluées.

Pourtant, il est bien évident que votre scolarité passée doit vous avoir prouvé vos capacités dans la langue de nos voisins d’outre-Manche. Ce sera tout d’abord un moyen de vous donner confiance quant à votre potentiel, mais également de bien vous situer parmi les autres candidats.

Le CAPES

Outre les conditions que nous venons d’évoquer, il faut savoir que le Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré se passe branche par branche. Il y a donc un CAPES d’anglais spécifique, avec un certain nombre de places disponibles chaque année (1225 au concours externe 2016).

Le CLES2 et le C2i2e ne sont pas absolument nécessaires à la titularisation. Mais c’est toujours un plus que d’avoir ce bagage, car on peut le mettre en avant lors des oraux.

Le concours se déroule en deux temps : les épreuves d’admissibilité vers mars-avril (pour tous les inscrits) et celles d’admission (pour les seuls admissibles).

Il n’y a que deux épreuves écrites :

  • une composition en anglais sur un dossier de textes littéraires ou de civilisation portant sur une des thématiques ou notions piochée dans les programmes du secondaire (coefficient 2 ; durée : 5h) ;
  • un thème ou une version littéraire accompagnée d’une explication argumentée des choix de traduction (coefficient 2 ; durée : 5h).

En cas de premier succès, les épreuves orales sont au nombre de deux :

  • une mise en situation professionnelle (avec 3h de préparation, 1h de passage ; coefficient 4) comprenant 1° un exposé en anglais d’un dossier en lien avec une notion imposée ; 2° une leçon en français sur une part des documents du dossier, en rapport avec les programmes de lycée et de collège ;
  • un entretien prenant appui sur un dossier (2h de préparation, 1h de passage ; coefficient 4), avec 1° un exposé en anglais sur un document vidéo ou audio, et 2° une analyse de productions d’élèves, écrites aussi bien qu’orales, ayant trait à des situations d’enseignement et à des documents institutionnels.

Le troisième concours du CAPES est ouvert à ceux qui ont au moins cinq ans d’expériences professionnelles dans le secteur privé, sans aucune condition en matière de diplôme. Pour le concours interne, il faut au moins 3 ans de services publics et l’équivalent d’une licence (bac+3).

Des Alternatives dans le Recrutement ?

Le sésame du CAPES reste précieux.

Les postes sont limités, et certains doivent trouver d’autres moyens de parvenir à leur fin, à savoir enseigner l’anglais.

Des équivalences ? Quid des voies professionnelles ?

Il est possible de passer l’agrégation sans le CAPES.

C’est également un concours, encore plus difficile, qui ouvre sur une carrière légèrement différente (possibilité d’enseigner dans des classes préparatoires et nécessité officieuse pour obtenir une chaire universitaire) et donne droit à un barème de rémunération plus avantageux.

La grammaire English doit être connue sur le bout des doigts, comme si c'était une langue maternelle. Langue étrangère | L’anglais est devenu la langue internationale et commerciale par excellence | source : unsplash.com

Pour ceux qui n’auraient pas le niveau M2 nécessaire au CAPES, selon son parcours, il est possible d’obtenir une équivalence de niveau en faisant valider des « acquis professionnels ».

Sinon, le troisième concours, avec peu de postes, est accessible sans condition de diplôme.

Selon une philosophie de vie différente, on pourra opter pour l’indépendance en donnant des cours à domicile.

L’enseignement privé

Les établissements privés sous contrat recrutent directement des contractuels, au niveau licence.

Mais la majorité de leurs effectifs est constituée de titulaires du CAFEP : le concours est strictement identique au CAPES, avec les mêmes épreuves, les mêmes sujets et les mêmes jurys. Leurs classements respectifs sont simplement effectués à part, avec moins de postes disponibles au CAFEP.

Diverses structures associatives recherchent des enseignants (cours à des retraités, à des demandeurs d’asile, à des chômeurs, à des prisonniers…), sans parler des établissements privés d’enseignement supérieur qui ont quelques heures d’anglais à faire assurer. C’est l’idéal pour une activité pédagogique de complément ! Mais il faut pouvoir faire ses preuves et avoir les compétences requises.

Les lycées professionnels et le concours CAPLP

CAPLP signifie « Certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel ». Là aussi, il y a trois concours (externe, interne et troisième).

Les enseignants de l’instruction professionnelle ont la particularité d’enseigner deux matières (il y a une section langues vivantes-lettres).

Dans le cas du concours externe, s’il faut également justifier d’un certain diplôme, la sélectivité est moins forte que dans le cadre du CAPES, plus prisé et ouvrant sur des carrières légèrement mieux rétribuées.

À l’écrit, le CAPLP de la section concernée comprent une épreuve de langue vivante (coefficient 2, durée 5h) et une de lettres (idem). Les oraux sont analogues aux épreuves d’admission du CAPES. Aussi, il peut être judicieux de préparer et de passer les deux concours, afin de maximiser ses chances de réussite.

Actuellement en terminale, après le bas, je souhaite devenir enseignant en langue étrangère. Expérience professionnelle | L’enseignement catholique est une vocation didactique pas comme les autres | source : visualhunt.com

*

La vocation de prof d’anglais brasse large ! C’est tout un univers, qui ne se limite pas au prestigieux CAPES.

D’autres voies, très honorables, peuvent être empruntées pour partager ses savoirs en anglais, aussi bien dans la fonction publique que dans le secteur privé ou par le travail indépendant.

Avec un peu de motivation donc, nul doute que vous trouverez votre place et ferez votre trou !

Car, dans le pire des cas, le simple fait de maîtriser l’anglais vous ouvrira bien des portes !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Philippe
Amateur de matières littéraires et de langues, autodidacte touche-à-tout, transmettre des savoirs par les mots à l'heure du numérique me tient à cœur.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz