Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Superprof une communauté de
1.421.871
professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Superprof une communauté de professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Tester son métabolisme avant de reprendre le sport

De Avner, publié le 15/06/2017 Blog > Sport > Coach Sportif > Comment Tester son Aptitude à l’Effort ?

L’été se profile et vient le temps de penser à son corps… Celui qui est chaque année assis sur une chaise au bureau durant plusieurs heures, celui qui tente d’assimiler les quantités de matières grasses et celui qui reste actif même lorsque vous piquez un somme.

Qu’elles soient tenues ou non, émettre des résolutions sur son état de santé comme l’ambition d’arrêter la malbouffe, l’alcool ou encore la cigarette, reprendre le sport… C’est déjà un premier pas vers le reconditionnement physique et physiologique de son corps qui prend de l’âge inévitablement.

Poussé par les publicités vantant les mérites du sport, des dernières chaussures de course à pied ou “running” et des applications de santé qui vous rappellent à l’ordre à coup de “notifications push”, on se dit qu’il est venu le temps de la remise en forme.

Minutes papillon ! Avant de courir chez un équipementier pour acheter le dernier jogging anti-transpiration, le tapis de yoga ou encore les gants de boxes de Rocky Balboa mieux vaut connaître ses limites physiques.

Bien que la médecine occidentale nous ait habitués à guérir plutôt que prévenir (inverse de la médecine orientale), les années passent et les modifications physiologiques imposées par les efforts sportifs ont un tout autre impact sur notre organisme.

Voyons voir où en est votre corps à cet instant T de votre vie avant de vous précipiter à la salle de gym.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Les dangers du sport sans test d’aptitude à l’effort

Pour les sportifs il n'est pas nécessaire d'effectuer un test d’effort de laboratoire. Les tests d’aptitudes servent à recueillir les éléments physiologiques indispensables permettant de programmer un entraînement.

A l’heure du mercato, les fans de football le savent bien… Avant de faire signer un joueur dans son équipe, il est nécessaire de passer par l’incontournable visite médicale.

On se souvient, par exemple, que le champion du monde Lilian Thuram n’avait pu rejoindre le Paris Saint Germain en raison d’un souffle au coeur découvert suite à sa visite médicale.

C’est donc dans une logique de précaution, afin d’éviter les accidents liés à la phase la plus dangereuse, qui est celle de la reprise de la pratique d’une activité sportive que l’on procède à un test d’effort.

H3 Pourquoi faire un test d’effort ?

Il est évident que lorsqu’on parle d’un test d’effort, on parle de celui réalisé en laboratoire, pratiqué pour recueillir des données médicales sur le patient, pour les personnes âgées d’une quarantaine d’années qui souhaitent reprendre une activité physique.

En effet, c’est vers cet âge que la dégénération des cellules fait effet et que – bien que l’on pense avoir encore la forme, la patate ou une énergie débordante – nos capacités physiques, notre coeur et nos vaisseaux fonctionnent différemment.

Selon certaines études et l’avis de plusieurs professeurs et docteurs renommés : les hommes de plus de 40 ans seraient les personnes les plus à risque ou exposées à faire un épisode cardiaque tel un infarctus pendant un exercice sportif.

Ce risque augmenterait d’autant plus si ces personnes présentent des facteurs de risque vasculaire majeurs comme :

  • L’hypertension chez les personnes en état de stress.
  • L’usage répété du tabac chez les fumeurs.
  • L’hypercholestérolémie liée à une alimentation riche en matières grasses.
  • Un héritage cardio-vasculaire avec des antécédents familiaux de maladies cardiaques.

Il est donc nécessaire voire indispensable d’encadrer cette reprise du sport pour maîtriser  sa remise en forme  et ce, même si l’on n’a pas l’ambition de devenir le Richard Virenque, le Ronaldo ou le Teddy Rinner de respectivement le cyclisme, le football et le judo.

Procéder à un test d’effort

Quelle est la différence entre un test d'effort en laboratoire et un test d'effort sur le terrain ? Bien que l’on soit sportif il existe un risque cardio-vasculaire.

Quand procède-t-on à un test d’effort ?

On a vu précédemment la catégorie de personnes qui sont censées procéder à un test d’effort ; voyons dans quel cas il peut être prescrit par un médecin.

Sur indication médicale, pour prévenir une mort subite comme celle de feu Michel Berger au tennis ou Marc Vivien Foé en plein match avec le Cameroun (Paix à son âme) plusieurs signaux peuvent alarmer le docteur :

  • Lorsqu’on ressent des palpitations, un essoufflement étrange avec du mal à respirer, des douleurs au thorax qui persistent on parlera : d’anomalie d’effort.
  • Lorsque l’on a un héritage cardiovasculaire à risque, un âge avancé, une hypertension artérielle ou encore lorsqu’on est un grand fumeur on parlera de facteurs de risques.
  • Lorsqu’on est un sportif de haut niveau, dans les sports d’endurance notamment comme le marathon, le semi marathon, le cyclisme ; le triathlon, la natation, les sports collectifs, les arts martiaux et les sports de combat et qu’on constate une baisse des performances on parlera de suivi longitudinal.

Ainsi, suivant l’objectif et le cas du patient on procédera à un test d’effort différent pour évaluer ses aptitudes cardio-vasculaires.

En quoi consiste le test d’effort ?

L'âge joue un rôle déterminant dans le métabolisme. Des tests peuvent être effectués par les techniciens, entraîneurs et préparateurs physiques.

Tout comme le rappeur 50 Cent dans son clip In da club (Oui j’ai une grande culture générale) le test d’effort consiste, pour le patient, à effectuer une série d’exercices physiques comme une séance de vélo ou encore de tapis de course qui s’intensifie par palier.

Recouvert d’électrodes sur le torse, ceux-ci permettent au médecin d’analyser l’activité électrique du coeur et du système vasculaire pour évaluer sa capacité lors d’un exercice physique quand le travail cardiaque est en haute activité.

Les graphes qui s’affichent sur l’écran du médecin et qui sont enregistrés sur sa base de données permettent de repérer des signes de dysfonctionnement, d’anomalies cardiaques comme :

  • L’ischémie.
  • La mauvaise oxygénation du coeur.

Combien coûte un test d’effort ?

Pour ceux qui n’ont pas de complémentaires santés, mutuelles ou CMU sachez que le  test d’effort ne coûte que 70 euros et compte tenu de l’aspect vital dont il relève celui-ci est nécessaire.

A noter qu’il est remboursé lorsqu’il est prescrit par un médecin.

Le test d’effort chez le sportif

A la différence des autres individus, chez les sportifs on aura recours à des tests de terrain. En effet, via différentes évaluations indirectes, on sera en mesure de comprendre la physiologie de l’individu pour améliorer ses qualités athlétiques en ayant recours à des entraînements personnalisés.

Les tests en laboratoires ne sont demandés que par :

  • Le coach, le président du club ou le sponsor pour vérifier l’état de santé de son athlète.
  • Les instances de santé, de la Ligue, les institutions ou organisations sportives, pour des raisons légales.

Le test de Ruffier Dickson

Les modifications physiologiques sont variables en fonction de l'activité sportive. La pratique sportive impose à l’organisme de grandes modifications physiologiques.
modifications physiologiques.

Pour évaluer son aptitude à l’effort, on peut avoir recours au test le plus populaire : le test de Ruffier Dickson.

En se basant sur les variations de fréquence cardiaque, suite à un effort physique lié à un exercice de musculation, ce test permet d’évaluer l’état de forme d’un individu.

Aussi appelé IRD, ce test se présente sous 3 étapes :

Étape 1 : S’allonger durant 5 minutes, calmement, puis prendre son pouls.

Étape 2 : Réaliser 30 “squats” ou flexions complètes sur les jambes,  bras tendus et pieds bien à plat sur le sol sous 45 secondes et en gardant un rythme régulier.

A noter qu’il est conseillé d’éviter de réaliser des montées et descentes trop lentes ou trop rapides pour ne pas altérer la valeur finale du test.

Prendre son pouls une nouvelle fois après avoir effectué ces flexions.

Étape 3 :

  • S’allonger de nouveau.
  • Attendre une minute.
  • Prendre son pouls une 3ème fois.

Calculs des indices Ruffier et Dickson

Indice Ruffier = (P1 + P2 + P3) – 200 / 10
Indice Dickson = ((P2-70) + 2(P3-P1))/10

L’indice de Dickson

Table des résultats de l’Indice de Dickson :

Indice < 0 = excellent
0 à 2 = très bon
2 à 4 = bon
4 à 6 = moyen
6 à 8 = faible
8 à 10 = très faible
10 < indice = mauvaise adaptation

Considéré comme plus fiable que l’indice de Ruffier, l’indice de Dickson indique deux choses :

  • Le rythme cardiaque, au repos, ralentit au fil des mois et des années chez les sportifs qui continuent de s’entraîner régulièrement : c’est un gage de qualité.
  • Naturellement, l’aptitude à l’effort sera facilité chez les individus qui jouissent d’une fréquence cardiaque basse.

Aussi, à la différence de l’indice de Ruffier, celui-ci prend en compte le fait que les individus émotifs, stressés à l’idée de réaliser ce test, peuvent avoir une fréquence cardiaque de repos (celle qu’on a vu dans la partie 1).

Bien que la condition physique soit très importante pour de nombreux sports, c'est une compétence qui définit vraiment la façon dont quelqu'un est à l'honneur. Habituellement, les éléments de compétences sont éliminés des tests de conditionnement physique afin de mesurer juste le composant de conditionnement physique, bien que ce soit parfois une tâche difficile. Les tests d’aptitude sportive couvriront les compétences de base du mouvement.
Chacun des tests a été soigneusement choisi par le Conseil des Européens
Fitness physique (Eurofit)

Les résultats du test seront alors faussés car il sera question d’analyser des données tronquées.

L’indice de Ruffier

  • Indice < 0 = très bonne adaptation à l’effort.
  • 0 < indice < 5 = bonne adaptation à l’effort.
  • 5 < indice < 10 = adaptation à l’effort moyenne.
  • 10 < indice < 15 = adaptation à l’effort insuffisante.
  • 15 < indice = mauvaise adaptation à l’effort.

A noter que le plus simple pour réaliser ces tests est de faire porter un cardiofréquencemètre (merci la technologie !) qui va pouvoir, de manière instantanée, mesurer la fréquence sans les écarts d’erreurs que l’on peut avoir lors de la prise manuelle du pouls.

Enfin, sachez qu’il est impossible d’avoir le même raisonnement et les mêmes tests d’aptitudes à l’effort pour un enfant ou un adolescent. En effet, sa fréquence cardiaque au repos étant plus élevée que l’adulte il doit suivre un test adapté à son statut.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz