Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Soutien scolaire : remède efficace pour faire face à l’échec de certains élèves ?

Par Aurélie le 15/12/2016 Blog > Cours particuliers > Soutien scolaire > Les Cours de Soutien pour Éviter le Fameux « Décrochage Scolaire »
Table des matières

Le décrochage scolaire, c’est quoi ?

Dans son rapport de 2013, l’INSEE explique :

« Selon le code de l’éducation, un décrocheur est un élève qui quitte un cursus de l’enseignement secondaire sans obtenir le diplôme finalisant cette formation. »

 

Aujourd’hui, 620 000 jeunes français âgés de 18 à 24 ans subissent un décrochage scolaire bien souvent lié à une perte de confiance envers les enseignants traditionnels et au manque d’accompagnement personnalisé.

Pourtant, l’éducation est un atout majeur dans la société actuelle !

Peu de carrières peuvent se former sans, au minimum, un Baccalauréat.

De plus, le décrochage scolaire entraîne bien souvent l’exclusion sociale des étudiants qui perdent foi dans le fonctionnement de notre pays.

Plus qu’une simple crise d’ado, le décrochage cache souvent des raisons bien sombres : toujours selon l’INSEE, 72% des élèves décrocheurs ont un « parcours de vie difficile » (problème de santé, décès d’un parent …).

Pour lutter contre le décrochage scolaire, de nombreux parents font aujourd’hui appel au soutien scolaire à domicile.

Pédagogue et efficace, le cours privé aide efficacement à booster la moyenne des élèves et à assurer leur réussite !

A quel âge un enfant peut-il sortir du système scolaire ?

Le décrochage peut toucher les étudiants les plus jeunes.

Pourquoi ?

Car les enfants, mais également les parents, savent que l’école n’est pas forcément le seul moyen d’éduquer la jeunesse.

Certains parents français préfèrent l’école à la maison par exemple, les cours par correspondance ou le recours au précepteur privé pour assurer l’éducation de leurs enfants.

Comment aider les élèves en difficulté grâce au soutien scolaire à domicile ? Dès l’âge de 6 ans, les parents peuvent choisir de retirer leur enfant du système scolaire en faveur de l’école à la maison !

Alors, à quel âge peut-on quitter l’école ?

Il y a en fait plusieurs réponses à cette question :

  • Dès l’âge de 14 ans, l’étudiant peut quitter la voie principale de l’éducation (collège, lycée) pour faire un apprentissage afin de se professionnaliser plus rapidement.
  • Depuis la loi Berthoin de 1959, le parcours éducatif « classique » est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans.
  • A partir de l’âge de 6 ans, un enfant peut quitter l’école. Dans ce cas de figure, les parents doivent lui prodiguer une instruction à domicile jusqu’à minimum 16 ans.

Un enfant qui décroche du système éducatif est-il obligatoirement en situation d’échec scolaire ?

La réponse est non !

L’étudiant peut très bien choisir de quitter l’école pour des raisons liées à ses propres convictions et à celles de ses parents.

Selon une enquête réalisée par l’US Census Bureau en 2001, voici les motivations qui se cachent derrière le choix de l’instruction à domicile :

  • La supériorité de l’éducation prodiguée par les parents (50,8%). Notez toutefois que le soutien scolaire est préférable à une omniprésence parentale,
  • Les motivations religieuses (33%),
  • La mauvaise qualité de l’environnement scolaire (29,8%),
  • L’objection au contenu des programmes scolaires (14,4%),
  • Le niveau insuffisant de l’enseignement scolaire (11,5%).

Cependant, dans la grande majorité des cas, le décrochage scolaire est lié à l’incapacité de l’élève à faire face aux difficultés de l’enseignement classique.

Manque de pédagogie, aucune aide aux devoirs, impossibilité d’approfondir ses capacités avec l’enseignant… Certains élèves français ne font plus confiance à leur professeur pour les aider à réussir leur parcours scolaire.

Sans aucune aide complémentaire, le décrochage scolaire devient vite inévitable !

Comment l’Education Nationale veut lutter contre le décrochage scolaire ?

Certains parents considèrent le soutien scolaire vital pour lutter contre les erreurs de l’Education Nationale.

Mais le gouvernement sait aussi lutter contre ses déboires.

Le décrochage scolaire est pris très au sérieux par le gouvernement français qui met en place de nombreuses réformes chaque année pour aider les jeunes en difficulté.

En 2014, à l’aube de son élection, le président français François Hollande avait déclaré vouloir diviser par 2 le nombre de décrocheurs !

Pour atteindre cet objectif, un plan d’action nommé « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire » a été créé par l’Education Nationale.

Les objectifs de ce projet :

  1. Renforcer le dialogue entre les parents et l’école.
  2. Installer une prévention contre l’échec scolaire dans les établissements.
  3. Proposer un accompagnement personnalisé de l’élève grâce au dispositif « Parcours aménagé de la formation initiale ».
  4. Renforcer le partenariat entre les régions et l’Etat.
  5. Développer des actions entre l’école et les entreprises.
  6. Mettre en place des stages de remise à niveau.
  7. Créer des « dispositifs relais » (classes et ateliers) pour lutter contre le rejet de l’institution scolaire etc.

Le décrochage scolaire est non seulement dangereux pour l’enfant, mais également un problème pour l’avenir du pays !

Comment faire appel à un professeur particulier de soutien pour obtenir de bonnes notes à l'école ? Le décrochage scolaire peut toucher tous les élèves, mêmes les surdoués !

En effet, beaucoup de talents se perdent à cause d’une éducation ratée.

L’échec scolaire n’est pas synonyme d’un manque de capacités, loin de là : il arrive même que des élèves surdoués décrochent de l’école à cause d’un mauvais fonctionnement et d’un manque de suivi de la part du professeur.

Pour lutter contre ces situations, il faut tout d’abord remédier à un problème majeur rencontré par les établissements : l’absentéisme.

Aujourd’hui, 4,4% des élèves français ont au moins 4 demi-journées d’absences injustifiées par mois !

Pourquoi tant d’absences ?

Car l’école ne plaît plus autant qu’avant : selon un sondage Opinion Way de 2012, dans 33% des cas, les élèves blâment la relation qu’ils entretiennent avec leur professeur comme raison principale de leur manque d’intérêt.

Impression d’être la « tête de turc », mauvaises notes injustifiées ou punitions à répétition… Le lien professeur-élève se dégrade de plus en plus, ce qui affecte directement le suivi de l’élève !

Malgré les efforts de l’Education Nationale pour installer de nouvelles structures, il faut d’abord prendre le problème à la racine : quels sont les moyens pour éveiller l’intérêt d’un élève déçu par le système scolaire ?

Comment le soutien scolaire peut aider un élève à continuer ses études ?

Pour pallier les difficultés rencontrées à l’école par votre enfant, la solution idéale est de faire confiance à un professeur particulier.

Le coaching scolaire peut prendre plusieurs formes !

Comment pallier l'échec scolaire via l'enseignement privé à domicile ? Avec Superprof, le cours de soutien scolaire coûte en moyenne 19,70€/heure !

Tout d’abord, l’enseignant à domicile propose dans leçons intensives dans toutes les matières étudiées à l’école :

  • Cours de maths,
  • Cours de français,
  • Cours de philosophie,
  • Cours d’anglais,
  • Cours d’allemand,
  • Cours d’espagnol,
  • Cours de physique-chimie,
  • Cours de biologie (SVT),
  • Cours d’histoire-géographie,
  • Cours d’arts plastiques (dessin),
  • Cours de musique,
  • Cours de sport (EPS), etc.

De plus, lors des cours particuliers à domicile, le professeur de soutien scolaire pourra accompagner votre enfant pour mettre le doigt sur ses difficultés scolaires.

Grâce à un emploi du temps adapté et à un rythme régulier et intensif, les cours de soutien scolaire à domicile pourront être une véritable arme contre les mauvaises notes !

En plus de transmettre ses connaissances, le professeur deviendra un conseiller pédagogique pour votre enfant afin de l’aider à faire les bons choix durant son orientation scolaire.

L’objectif du professeur particulier est avant tout la réussite scolaire de son élève : contrairement aux enseignants traditionnels, il pourra prodiguer un accompagnement scolaire personnalisé qui fera progresser votre enfant en moins de deux !

Faire appel à l’enseignement privé peut être la solution idéale pour réussir un examen :

  • Brevet des collèges,
  • Baccalauréat général, technologique ou professionnel,
  • Partiels à l’université,
  • Concours d’entrée pour les grandes écoles, etc.

La réussite à l’examen est bien évidemment primordiale pour assurer la continuité des études : avec un Bac en poche, votre enfant pourra accéder à toutes les plus grandes institutions scolaires !

Ici, pas question d’aborder un éventuel décrochage !

Dès la rentrée, l’intervenant aidera l’élève à perfectionner ses acquis pour envisager sereinement sa future formation professionnelle.

Ponctuel et pédagogue, le prof particulier dispense même des cours de soutien scolaire en ligne grâce aux leçons privées via webcam !

Le soutien scolaire : une nouvelle méthode pour faire aimer les études

Plébiscités par les élèves et les parents, les cours privés de tutorat sont un très bon moyen de voir l’éducation autrement.

Alors, quelles sont les différences entre les cours à la maison et l’enseignement traditionnel ?

Ici, c’est avant tout la pédagogie qui prime !

Comment augmenter sa moyenne grâce aux leçons de soutien scolaire personnalisées ? Plus en accord avec son temps, le professeur particulier pourra proposer à votre enfant de réviser efficacement grâce aux nouvelles technologies !

Les discussions élève-professeur particulier aident l’enseignant à construire des leçons adaptées spécialement à l’apprentissage de votre enfant.

L’élève pourra retrouver le goût de l’enseignement grâce à :

  • Une révision constante des leçons apprises en cours, pour ne plus « se perdre » entre les matières.
  • L’utilisation de moyens technologiques : applications sur smartphone, Skype …
  • La possibilité d’apprendre dans un autre environnement (maison, parc, café…).
  • L’apprentissage de techniques de révisions (type « mind-mapping »).
  • L’aide aux devoirs.
  • La communication orale, qui aide bien souvent les élèves à mieux retenir leurs cours.
  • L’échange avec le professeur pour comprendre ses difficultés scolaires.
  • La possibilité de prendre des cours en ligne pour réduire le stress de l’élève.

Bien souvent, une relation spéciale se créée entre l’élève et son professeur particulier : plus qu’un simple enseignant, ce dernier devient un conseiller qui aide l’étudiant à faire face aux difficultés de la vie scolaire.

La sensation d’être « perdu dans la masse », c’est fini !

Le professeur particulier connaît sur le bout des doigts le parcours de son élève, ses difficultés, mais également ses points forts !

Les parents d’Amandine, élève de Terminale ES, expliquent :

« Il y a un échange entre le professeur et l’élève, ce qui permet de retrouver confiance en soi. L’enseignant particulier a su de la classe de seconde jusqu’à la terminale ES donner avec pédagogie et méthode le programme mis en place. Le plus concret est évidemment les notes obtenues au baccalauréat et au concours ce qui a contribué à décrocher le précieux diplôme. »

L’enseignement privé permet donc à la fois de booster la moyenne des élèves, d’assurer une remise à niveau, mais aussi (et surtout) d’atteindre les objectifs de l’Education Nationale (moins de décrochage scolaire, meilleure réussite aux examens, etc.).

Le professeur particulier pourra faire aimer les études à son élève grâce à des techniques pédagogiques inédites et plus ludiques !

Pour éviter le rattrapage, voire le décrochage scolaire, l’enseignement privé est donc la meilleure solution !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Aurélie
Passionnée d'arts et de voyages, je milite pour la transmission culturelle ! Il n'y a pas d'heure pour la littérature, la littérature n'est jamais à l'heure.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz