Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Cours de japonais : règles grammaticales, syntaxiques et de politesse

De Laura, publié le 15/12/2016 Blog > Langues > Japonais > Grammaire, Syntaxe et Politesse : les Spécificités de la Langue Japonaise.

De la culture au mode de vie, de l’histoire à la langue : le Japohistoin a tout pour nous séduire !

Alors si vous souhaitez partir au Japon ou tout simplement prendre des cours de japonais, n’ayez crainte, avec un peu de pratique vous y arriverez !

Même si la langue nippone a la réputation d’être une langue difficile, vous verrez dans cet article qu’il y a des dizaines de moyens d’apprendre le japonais :

  • manga,
  • manuels,
  • vidéos…

Et, petit bonus pour les francophones : la grammaire japonaise est plus facile que la française. Pas mal, non ?

Prenez connaissance sans plus tarder des principes lexicaux et linguistiques dont vous aurez besoin pour pouvoir parler japonais. Let’s go !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Apprendre les bases de la grammaire japonaise

Un classement réalisé par l’UNESCO propose le top 10 des langues les plus difficiles dans le monde. Le japonais arrive en 5e position.

« La grosse difficulté de la langue vient de la différence entre la langue écrite et celle parlée. Mais aussi d’une grammaire qui sert à exprimer un vaste panel de politesse et de formalités linguistiques. Sans oublier les innombrables caractères chinois à mémoriser », souligne l’étude.

Pour bien apprendre la grammaire nippone et l’histoire de la langue japonaise, il vous faudra donc vous détacher de l’alphabet et des bases de la langue française.

Le japonais se compose de deux alphabets appelés hiragana et katakana. Les hiragana et les katakana se composent d’une cinquantaine de « lettres », qui sont en réalité des caractères chinois simplifiés adoptés pour former un alphabet phonétique :

  • le hiragana : c’est l’alphabet phonétique le plus utilisé. Il est principalement utilisé pour la grammaire,
  • le katakana : l’alphabet utilisé généralement pour distinguer les mots qui ne sont pas d’origine japonaise et qui n’ont pas de kanji appropriés.

Combien coûte un cours de japonais ? Ne vous fiez pas aux apparences : la grammaire japonaise est plus simple que la française !

Deux écritures que l’on retrouve dès l’origine du système graphique japonais.

Une fois que vous avez bien saisi ces nuances, nous pouvons maintenant aborder les différences grammaticales entre la langue japonaise et française :

  • en japonais, le verbe se met toujours à la fin.
  • le sujet est toujours suivi de wa (は),
  • le COD est toujours suivi de o (を) et le COI de ni (に) : ces petits mots sont des particules, très utilisés en grammaire japonaise,
  • il existe une 3ème auxiliaire en japonais : le desu (です). Il se met toujours à la fin de la phrase. Vous pouvez le traduire par l’auxiliaire « être« , mais seulement dans certains cas : il correspond aux expressions « correspondre« , « être équivalent à…« . Il sert aussi à indiquer que l’on s’adresse de manière polie à un interlocuteur, un peu comme le vouvoiement. On peut le traduire dans ce cas par quelque chose comme « je vous déclare que… « 
  • pour poser une question : vous appliquez toutes les règles citées ci-dessus et vous écrivez « ka » à la fin
  • les verbes et les adjectifs ne s’accordent pas avec le sujet. Ils sont invariables en genre, en nombre et en personne…

Pour assimiler la grammaire japonaise, il faut vous détacher au maximum du français. Le japonais suit une logique, que le français ne suit pas mot pour mot.

Apprendre la grammaire japonaise en vidéo

Il existe plusieurs façons d’apprendre la grammaire japonaise :

  • en lisant des livres, comme les manga,
  • en prenant des cours particuliers à domicile ou à l’université,
  • en parlant avec un ami japonais,
  • aller au japon.

Mais vous pouvez aussi vous asseoir confortablement devant votre ordinateur et vous connecter sur internet. Certains sites proposent des leçons de grammaire japonaise par vidéo.

Ce moyen éducatif, vous permet d’apprendre des bases linguistiques, sans contrainte de temps et d’argent. La plupart des vidéos sont en libre accès.

Nous vous avons sélectionné quelques sites internet qui proposent des cours de japonais en vidéo.

  • Digischool : ce site permet d’acquérir de nombreuses compétences en mathématiques, français, histoire-géographie mais aussi en japonais !

Digischool propose des vidéos pour apprendre les bases de la grammaire sur leur chaine Youtube. Vous découvrirez alors les principes basiques de la langue. Ce support permet d’avoir un cours vidéo gratuit.

  • Jeparlejaponais.com : pour apprendre en chansons, en dansant et en chantant. Une dizaine de vidéos ludiques qui vous apprendront les bases de la langue japonaise. Le site propose des livres, des mangas, des films en Version Originale et même des conseils pour vivre au Japon.

Les petites vidéos d’une durée de une minute vous donne des bases grammaticales.

  • Kandjilink.com : ce site est très bien organisé et vous fera progresser rapidement grâce à ses cours vidéos. Pour chaque thème, vous avez la possibilité d’accéder à la vidéo tout en ayant l’appui de texte ou tableau résumant la leçon. Les cours sont thématisés et bien expliqués. Les leçons sont illustrées par des images, des textes, des citations.

Vous pourrez aussi apprendre une notion que nous n’avons pas en français : le non-dit, très courant en japonais. Il s’exprime par :

  • les sous-entendus : des parties de la phrase (surtout le sujet) sont sous-entendues et déduites à partir du contexte. Par exemple, 買いますか (kaimasu ka), selon le contexte, peut se traduire « achètes-tu ? », « achetons-nous ? »
  • les phrases en suspens : les phrases non finies marquent que leurs auteurs expriment un fait relatif et non pas définitif. Le non-dit se déduit à partir du contexte.

Ces vidéos sont un gain de temps exceptionnel et sont très interactives. Elles peuvent aussi constituer un complément pour vos cours de japonais avec un professeur.

Syntaxe : japonais moderne et japonais classique

Où trouver des cours de japonais à Paris ? Le lexique japonais est constitué de deux grandes familles : le bungo et le kogo.

On distingue au Japon des différences au niveau de la syntaxe. En effet, il existe un japonais dit classique et l’autre dit moderne.

Le bungo (文語) est le nom donné à la langue classique et littéraire, japonaise, en opposition au kōgo, langue d’écriture actuelle inspirée du japonais parlé.

Il existe des différences lexicales entre ces 2 formes :

  • Le nombre de mots a été réduit dans le japonais moderne, le kogo par rapport au bungo.
  • Ou encore, d’autres mots ont encore changé de sens.
  • Certaines expressions du japonais moderne ont été empruntées au chinois.

Le Bungo est considérée comme la principale langue d’écriture au Japon jusqu’à la fin des années 1940.

Aujourd’hui : le bungo est présent dans de nombreuses tournures du japonais moderne et est toujours enseigné à l’école.

Le bungo, inventé vers le 10ème siècle, est une forme verbale qui est resté figé au fil des siècles. À contrario de certaines langues, le bungo n’a pas beaucoup évolué.

De nos jours, seul le kōgo est utilisé, dans la langue orale comme dans la littérature. Mais en grammaire et en vocabulaire, le bungo est parfois utilisé pour donner un effet de style, ou pour corriger une ambiguïté grammaticale que le kōgo ne parviendrait pas à éviter.

Les facilités françaises dans l’apprentissage du japonais

Comment devenir professeur de japonais à domicile ? La grammaire nippone est moins compliquée qu’elle n’y parait.

Contrairement à la prononciation du chinois, la prononciation du japonais ne pose pas de problème pour les francophones. Et pour d’autres langues aussi d’ailleurs, ce qui a permis à la langue japonaise de traverser la planète

La grammaire japonaise est elle aussi assez simple et abordable.

Par exemple, en français nous avons 6 pronoms personnels (je, tu, il/elle/on, nous, vous, ils/elles) pour un seul temps. En japonais, vous en avez un seul qui s’applique pour tous. Génial non ?

Même observation pour les temps… En français, nous avons le présent, l’imparfait, le passé simple, le passé antérieur, ou encore le futur antérieur…

En japonais vous avez, le présent et le passé. Et c’est tout. Le futur se forme en parlant au présent avec l’ajout d’un mot indiquant le futur. Trop simple !

Il n’y a pas de réelle conjugaison (au sens où on l’entend en français), mais plutôt des séries de déclinaisons relativement simples, liées en particulier aux structures temporelles et aux niveaux de langue.

Par exemple :

  • Je mange  – 食べる 「たべる」 taberu 
  • Je mangerai  – 明日 食べる「あした たべる」ashita taberu (demain je mange)

À la différence d’autres langues asiatiques, le japonais n’est pas une langue tonale et sa prononciation est relativement facile à maîtriser (90% des sons de la langue japonaise se retrouvent en langue française !).

Autre point : il n’y a pas d’espace entre les mots. La lecture se fait de gauche à droite, mais traditionnellement de haut en bas et, dans ce cas, les colonnes se suivent de droite à gauche.

Découvrez aussi en quoi la culture nippone a permis à la langue japonaise de se diffuser

La politesse dans la langue japonaise

Quels sont les diplômes pour devenir prof particulier de japonais ? La politesse fait partie intégrante de la langue japonaise.

La politesse japonaise, un mystère pour les Français !

En japonais, il existe une langue spécifique, dite du respect, qui est utilisée lors de conversations avec un vocabulaire singulier : le keigo (敬語)

C’est l’ensemble du système de politesse en japonais. À la différence des langues occidentales dans lesquelles la notion de politesse se réalise essentiellement à partir de vocabulaire et d’expressions plus ou moins polies (voire du vouvoiement, comme en français et en espagnol par exemple), le japonais possède un système grammatical bien défini pour exprimer la politesse.

La politesse en japonais se classe globalement en 3 catégories :

  1. teineigo (丁寧語), langage poli (politesse énonciative),
  2. sonkeigo (尊敬語), langage du respect (politesse référentielle),
  3. kenjōgo (謙譲語), langage de la modestie (politesse référentielle).

La politesse en japonais se traduit par différents mécanismes linguistiques avec des verbes spécifiques, une forme passive, des noms polis…

Ce sont souvent les Japonais traditionnels et conservateurs qui utilisent cette langue spécifique. Les médias japonais s’inquiètent souvent de l’inaptitude à utiliser correctement le langage honorifique chez les jeunes.

Les nouvelles générations n’apprennent pas ou peu le keigo comme il le faudrait et, pire encore, vous pouvez parfois trouver dans des manuels, des formules incorrectes qui dérogent aux règles de grammaire traditionnelles.

En résumé : le japonais est une langue « difficile », mais pas « complexe », avec une grammaire très simple, « trop » simple même, pour nous habitués à la complexité du français.

Voici quelques petits conseils pour pouvoir apprendre le japonais plus vite :

  • lire un manga en japonais,
  • chanter des chansons japonaises en version karaoke,
  • feuilleter un magazine (ou un site web) sur un sujet qui vous passionne (mais en japonais),
  • se trouver un correspondant japonais avec qui parler de ses passions communes,
  • trouver une réunion franco-japonaise d’échange linguistiques (surtout à Paris), pour notamment y apprendre la calligraphie nippone
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Une réponse à “Grammaire, Syntaxe et Politesse : les Spécificités de la Langue Japonaise.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *