Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Avoir des idées en langue anglaise : c’est possible ?

De Romain, publié le 07/12/2016 Blog > Langues > Anglais > Apprendre à Penser en Anglais pour Devenir Bilingue

Cet article s’adressant à tous types de niveaux en anglais, nous n’allons pas l’écrire en anglais, rassurez-vous.

Pourtant, à terme, c’est quelque chose que vous ferez régulièrement : passer du français à l’anglais sans effort.

C’est indispensable pour devenir bilingue en anglais.

Comment faire ? Pourquoi est-ce important ?

Nous allons vous apporter quelques conseils pour vous améliorer en anglais en apprenant à penser dans la langue de Shakespeare.

Imaginez-vous l’importance de Penser en Anglais

Penser en anglais : quelle drôle d’idée !

Et pourtant, c’est nécessaire pour une maîtrise complète de la langue anglaise.

Pourquoi raisonner dans la langue de Shakespeare doit être votre objectif ? Au moment où vous vous mettrez à penser comme un anglophone, vous pourrez dire que vous êtes bilingue.

D’après les chercheurs, la pensée et la parole en français ou en langues étrangères seraient liées à deux zones du cerveau, situées dans l’hémisphère gauche : l’aire de Broca et l’aire de Wernicke.

Une personne qui est à l’aise dans une langue va permettre à ces zones de rentrer en activité. Et, en effet, avant de dire quelque chose, généralement, nous nous le récitons mentalement à nous-mêmes.

Les chercheurs ont observé qu’une personne qui débute dans l’apprentissage de la langue anglaise n’utilisera pas les mêmes zones du cerveau qu’un anglophone (bilingue ou non) ou un anglais de langue maternelle.

D’après Agnès Corbisier, maitre de langue à l’université libre de Bruxelles, pour penser en anglais, il faut repérer les points communs et les différences entre notre façon de nous exprimer en français et en anglais.

Cela afin d’acquérir un automatisme qui structurera des phrases en anglais sans effort.

N’utilisez PAS de Dictionnaire en langue anglaise

Avoir un dictionnaire français-anglais est, pour certains, indispensable.

Effectivement, ce genre d’ouvrage peut vous aider.

Pourtant, trop vous reposer dessus peut être contreproductif.

Pourquoi ?

Pour la simple et bonne raison que vous ne prendrez pas le temps de réfléchir et de retenir le vocabulaire.

Pourquoi les ouvrages de langue peuvent être des freins à l'apprentissage ? Trop utiliser un traducteur peut vous empêcher de vous améliorer.

Le cerveau a besoin de faire un certain effort pour retenir des informations.

Prenons un exemple que vous avez sans doute vécu : l’utilisation du GPS.

En vous servant d’un GPS pour vous guider, vous déconnectez votre cerveau et vous suivez votre appareil sans réfléchir.

Par contre, si vous n’utilisez pas votre GPS, vous allez prendre conscience de l’environnement qui vous entoure. La première fois, vous allez sûrement vous perdre. La seconde, peut-être aussi. La troisième, vous aurez quelques repères qui vous aideront à choisir la bonne direction. Et plus vous prendrez la même route, plus il sera facile de vous repérer sans avoir besoin de soutien.

D’après les spécialistes, c’est le mélange de la répétition et de la mise en situation qui permet une meilleure mémorisation.

Un dictionnaire anglais/français est une béquille qui vous aide sur le moment, mais qui empêche votre cerveau de travailler.

En vous aidant sans chercher à imprimer mentalement, vous ne retiendrez rien.

Ainsi, si vous souhaitez apprendre à penser en anglais, mettez-vous dans un contexte favorisant la mémorisation de mots de vocabulaire, sans aide extérieure.

Apprenez des Phrases Entières (plutôt que des mots)

Savez-vous qu’il vaut mieux apprendre des phrases entières plutôt que des mots, sortis de leur contexte ?

En récitant par cœur, vous aurez plus de mal à les retenir. Par contre, en plaçant les mots dans une phrase, vous leur donnerez une signification et un sens.

Les chercheurs ont démontré que cette image mentale que vous vous créez aidait à mémoriser.

D’ailleurs, vos premiers cours de linguistique vous permettront d’étudier les constructions de phrases.

Phrase interrogative, phrase déclarative ou phrase exclamative : chacune se construit différemment.

Savoir déjà cela vous aidera à comprendre le métalangage de la langue anglaise (tout ce qui à trait à la construction de phrase).

C’est la base de la grammaire anglaise.

Vous aurez ainsi l’automatisme de savoir comment construire vos phrases.

Il faudra ensuite les compléter par le vocabulaire adapté.

En faisant cela, vous construirez vos phrases et y placerez des mots dans leur contexte linguistique plus facilement.

C’est bien plus efficace que d’apprendre une liste de termes par cœur.

Commencez le Plutôt Possible

C’est un fait : plus l’être humain est jeune et plus il a tendance à emmagasiner aisément les informations liées à son environnement.

Pour être bilingue facilement, commencez tôt ! C’est prouvé : les enfants ont plus de facilités à utiliser un nouveau langage.

On parle de plasticité auditive. En d’autres termes : un enfant jeune perçoit mieux les sons des langages qui ne sont pas sa langue maternelle.

À partir de 12 ans, nous commençons à perdre ce « don ». C’est pourquoi les adultes ont plus de mal à apprendre que les enfants.

Ne vous en faites pas, peu importe l’âge, il est toujours temps de se mettre à apprendre une nouvelle langue.

Rien n’est impossible si vous avez la bonne méthode.

Le mieux, évidemment, étant de trouver un partenaire d’apprentissage d’anglais qui va vous aider à pratiquer autant que possible.

Mais vous pouvez très bien vous créer des listes de mots liés aux différents champs sémantiques que vous souhaitez apprendre et maîtriser.

Obligez-vous à utiliser ces mots dans une phrase précise.

Dans tous les cas, faites cela assez rapidement (dès le début de votre apprentissage de votre nouvelle langue vivante en fait).

Ainsi, vous pourrez vous donner une liste courte de quelques mots tous les jours que vous vous obligerez à utiliser.

Cela sera beaucoup plus facile que de vous obliger à apprendre 20, 30 ou 100 mots d’un coup.

Pour apprendre l’anglais et progresser, il vaut mieux travailler peu, mais régulièrement que beaucoup en une seule fois.

Vous verrez votre niveau d’anglais augmenter lentement mais sûrement.

Trouvez-vous un Ami Anglophone

Pour favoriser le bilinguisme, il n’y a pas de mystère, il faut pratiquer. Mais pratiquer seul, c’est difficile.

Donc, à moins que vous ayez prévu de réaliser un séjour linguistique, nous vous conseillons de prendre un(e) correspondant(e).

Pour communiquer avec lui (ou elle), plusieurs choix :

  • Échanger par email et/ou chat (voire même lettres si vous aimez écrire) ;
  • S’appeler ou utiliser Skype.

Nous vous conseillons de faire les deux. Vous pouvez débuter par des échanges d’email qui vous aideront à travailler votre expression écrite. Ainsi, vous prenez le temps d’écrire chaque phrase, en faisant attention à ne pas faire d’erreur.

N’hésitez pas à lui demander de vous corriger.

Puis, pour développer vos compétences, il est ensuite possible de passer au chat. C’est toujours de l’écriture, mais instantanée, donc plus naturelle.

Le but étant d’améliorer votre compréhension, votre vocabulaire et votre orthographe.

Une fois que vous vous sentez prêt, passez à l’expression orale.

Si vous débutez, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur de parler lentement. Vous pourrez ainsi percevoir et imiter son accent et sa prononciation.

Puis, c’est à vous de voir ensuite si vous voulez qu’il s’exprime de façon plus naturelle ou si vous préférez qu’il continue à parler doucement.

Ce qui est intéressant avec un bon correspondant, c’est que vous vous améliorerez sans même le percevoir.

Juste en parlant avec lui, vous passerez un bon moment (comme quand vous discutez avec un ami). Vous pourrez aussi lui poser des questions sur l’aspect culturel de son pays (Angleterre ou autre pays anglophone). Ainsi, vous vous ouvrez à une autre culture (très proche de la notre, c’est vrai).

Ce qui ne peut qu’être un plus pour vous.

Concernant le rythme, nous vous incitons à le faire le plus souvent possible. À vous de voir en fonction de votre emploi du temps si vous pouvez assumer une discussion quotidienne ou non.

Faites selon vos préférences. Mais dites-vous que vous partez pour un exercice de longue durée.

Nous pensons qu’il vaut mieux organiser une ou deux sessions par semaine pendant des années qu’une session par jour que vous arrêterez au bout de quelques mois.

Voyagez un Maximum

Vous pouvez être de type baroudeur à prendre votre sac à dos et à parcourir le monde.Vous pouvez être aussi du type à tout prévoir et à préférer les clubs vacances, avec option excursions en groupe.

Dans les deux cas, vous avez toujours la possibilité de vous perfectionner en anglais.

Évidemment, le must du must, c’est l’immersion totale.

En vous rendant dans un pays anglophone, en séjournant là-bas, en travaillant sur place et évitant les Français, vous progresserez à une vitesse folle.

Pourquoi le séjour linguistique est un excellent moyen de maîtriser une nouvelle langue ? Aller dans un pays anglophone : la meilleure méthode pour être à l’aise en anglais.

Vous n’aurez pas d’autres choix que de parler anglais. L’être humain s’adaptant facilement à chaque nouvel environnement, vous saurez très vite vous débrouiller.

Ce qui est bien avec l’anglais, c’est que c’est la langue universelle. En sachant vous exprimer en anglais, vous serez capable d’aller (presque) n’importe où.

Parmi les meilleures destinations à découvrir, nous vous proposons :

  • L’Angleterre évidemment ;
  • Les USA ;
  • L’Australie ;
  • L’Irlande ;
  • Le Canada ;
  • L’Afrique du Sud.

De Londres à New York en passant par Cape Town, Melbourne ou Dublin, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

Londres ou Dublin sont assez proches de nous. Quelques heures seulement en avion.

Les autres villes sont plus éloignées, mais font le bonheur des personnes qui souhaitent se dépayser.

Dans tous les cas, et peu importe là où le vent vous porte, vous reviendrez avec des souvenirs plein la tête.

Et qui sait ?

Peut-être aurez-vous envie d’y rester un peu plus longtemps que prévu. Voire même d’y habiter pour de bon ?

Selon nous, le mieux pour penser en anglais est de rester quelques mois dans le pays, dans une immersion totale.

À un moment, vous prendrez des automatismes qui vous permettront d’être aussi à l’aise en français qu’en anglais.

Et si vous ne pouvez pas voyager (par manque de temps, d’argent ou parce que vous ne pouvez pas mettre votre vie en pause), vous mettre en relation avec un correspondant est une excellente idée.

Complété par un travail régulier, vous avez toutes les clés pour progresser rapidement.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz