Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Soigner son alimentation pour dépenser moins d’argent

De Samuel, publié le 02/01/2017 Blog > Art et Loisirs > Cuisine > Apprendre à Cuisiner pour Faire des Économies

Au Paléolithique, entre 1,8 millions d’années et moins de 100 000 ans avant notre ère, l’Homo Erectus pratiquait déjà la cuisine, par sa maîtrise du feu, et la cuisson de la viande chassée.

Les premiers hominidés de la Préhistoire procédaient en effet à des préparations d’aliments tels que le nettoyage à l’eau, le prélèvement d’une partie consommable d’une charogne ou d’un fruit, l’ouverture d’un coquillage ou le broyage d’aliments au moyen d’un outil.

L’art culinaire existe donc depuis l’Antiquité, et n’a cessé d’évoluer, notamment grâce aux progrès de l’agriculture et de l’industrialisation.

Depuis quelques décennies, un « retour à la terre » s’observe : on fuit de plus en plus l’alimentation agro-alimentaire en raison de ses méfaits, pour préférer la cuisine biologique.

Désormais, il est possible de manger sainement en dépensant un minimum d’argent. Et oui ! Mais pour cela, il faut réapprendre à s’alimenter et changer ses habitudes alimentaires.

Apprendre la cuisine n’est pas difficile et en plus, c’est une pratique permettant de se faire plaisir et d’acquérir une alimentation saine tout en limitant son budget.

Transformez votre coin repas en véritable atelier cuisine !

Voici un mini-guide made in Superprof pour vous montrer qu’apprendre à cuisiner permet de faire des économies. 

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Choisir ses menus à l’avance

Vous êtes le/la préposé(e) aux courses alimentaires et avez une famille à nourrir ?

Célibataire, vous devez remplir votre frigidaire ?

Il y en a marre de se demander chaque jour ce que l’on va manger midi et soir, pas vrai ? « Bon, ce soir, ce sera pâtes, huile d’olive et courgettes, parce qu’il n’y a rien de plus en stock… »

Les vertus de prévoir son alimentation d'une semaine pour l'autre. Comportez-vous comme un grand Chef cuisinier : établissez vos menus à l’avance !

Pour éviter cela, faites vos menus de la semaine en avance.

Prenez cet exercice comme un jeu : en cherchant des idées de petits plats à concocter et des recettes de cuisine alléchantes pour la semaine, vous allez prendre du plaisir à apprendre la cuisine aux fourneaux.

Vous n’avez pas besoin de cuisiner comme un grand chef étoilé.

Apprendre quelques bases élémentaires de la cuisine vous fera progresser rapidement et tester des associations d’ingrédients, goûter, déguster des mets, errer au gré des inspirations créatives, épater vos amis, créer un vrai atelier gourmand.

Cela vous paraît difficile ? En panne d’inspiration ?

Notre équipe a trouvé pour vous un planificateur de menus équilibrés et en accord avec le rythme des saisons.

Ceux-ci sont élaborés à partir des orientations nutritionnelles du Programme National Nutrition Santé.

Vous choisissez le nombre de jours à planifier, votre calendrier, le nombre de personnes, la composition des repas (entrée, plat, dessert) et le site vous oriente vers des idées de menus ainsi qu’une liste de course optimisée.

Encore mieux qu’un livre de recettes de cuisine !

Faire soi-même coûte moins cher que d’acheter

Selon une étude de l’INSEE, les ménages français consacraient 35 % de leur budget à l’alimentation en 1960.

57 ans plus tard, le poste budgétaire alloué à l’alimentation s’est réduit à 20 % du revenu.

Transmettre le plaisir de cuisiner et acheter moins de produits manufacturés. Donner des cours de pâtisserie à vos enfants, et pourquoi pas ?

Une évolution qui traduit une propension moyenne à consommer moins grande, du fait de la hausse du pouvoir d’achat.

Mais surtout, les pratiques alimentaires ont drastiquement changé : de nos jours, l’on cherche à mieux manger en dépensant moins.

Votre revenu est modeste, voire faible et vous avez l’habitude des barquettes surgelées ?

Dans son combat contre la mal bouffe, Jean-Pierre Coffe (1938-2016) « militait » pour le changement des habitudes alimentaires des consommateurs. On le rejoindra sur un point : manger sainement n’est pas uniquement un plaisir réservé aux riches.

Préparer et cuire soi-même les aliments reste une solution et il importe de privilégier les produits non manufacturés.

Voici comment optimiser votre liste de courses de façon à limiter votre budget alimentaire :

  • ne pas faire de courses quand on a faim (pour n’acheter que ce dont on a besoin)
  • privilégier les fruits et les légumes (bio, de préférence), les pommes de terre, les œufs et les céréales
  • limiter sa consommation de poisson et de viande : plus onéreux, ils contiennent trop de graisses animales et de plus, mélanger plusieurs légumes avec des féculents permet de se passer de protéines carnées.
  • apprendre à cuisiner avec des aliments naturels peu transformés (haricots, pois, lentilles) : très bon marché, ils sont aussi très bons pour la santé ! Découvrez d’ailleurs pourquoi cuisiner est bénéfique pour la santé
  • fuir les sucreries : si un paquet de biscuits de 500 grammes coûte 4 €, soit 8 € le kilo, alors vous dépenserez moins en farine (ou poudre d’amandes), beurre, huile, œufs, levure, sucre ou cacao, pour cuire un gâteau d’un kilo !
  • apprendre à faire ses sandwiches : pour 4 € à 4,50 €, vous en ferez plusieurs avec une baguette de pain, un paquet de tranches de jambon et une plaquette de beurre, or c’est souvent le prix à payer dans une boulangerie pour un seul sandwich
  • varier les plaisirs : riz complet, pâtes fraîches, haricots, pois, lentilles, semoules, etc, achetés au détail contiennent moins de graisses que dans les boîtes de conserve, et sont assurément moins chers
  • acheter un maximum aux producteurs locaux, en panier bio en ligne, à la Ruche qui dit Oui !, par exemple

Apprendre la cuisine passe par apprendre à faire du jardinage. Si vous avez un espace extérieur – même une toute petite terrasse -, faites-vous un potager.

Mettez-vous à la permaculture, une méthode d’agriculture inventée en Australie dans les années 1970.

Au potager, vos légumes naturels poussent tandis que vous allez apprendre à les cuisiner. Cela va aussi réduire de beaucoup vos dépenses alimentaires.

Dernière astuce pour faire des économies : faire l’investissement de bons ustensiles de cuisine (mixeur, cuiseur, râpe, etc.) pour confectionner ses salades, éplucher et couper les légumes.

Finies les salades en sachet sous vide, les carottes râpées en barquettes avec mayonnaise chimique, les cassoulets ou raviolis en boîtes de conserve…

Aussi, un vrai poulet entier ou une grosse pièce de viande reviendront à moins cher au kilo que les morceaux découpés sous plastique dans un supermarché.

Faire en grande quantité et stocker la nourriture

Votre allié pour faire des économies et vous servir de vos cours de cuisine est le congélateur. Vous souhaitez apprendre la cuisine sans exploser la tirelire ?

Cuisiner ses plats en avance et les conserver au frigidaire pour moins dépenser. Lors de vos cours de cuisine, le professeur faisait tout en grand. Faites comme lui, pour optimiser vos coûts !

Sachez que de nombreux plats traditionnels (pot-au-feu, choucroute, couscous, etc.) sont dans la plupart des pays du monde, des plats populaires inventés par les populations pauvres.

Par conséquent, ils ne coûtent pas cher à préparer.

Une stratégie consiste à faire une préparation en grande quantité, puis de congeler ce qui n’est pas consommé le jour même ou le lendemain.

Cela sera moins onéreux de dépenser 20 € pour cuisiner un plat qui durera trois ou quatre jours, que d’aller tous les jours faire pour 10 € de courses pour manger midi et soir.

Si vous avez préalablement fait la chasse aux promotions et aux produits soldés, vous avez déjà de quoi faire dans le congélateur : faire des économies en cuisinant implique aussi de savoir comment gérer ses stocks de nourriture !

C’est la bête noire du grand Chef de restaurant : une réserve mal gérée mène au gaspillage et à la perte d’argent alors qu’en associant intelligemment ses produits, il est possible de préparer des mets sains, savoureux et équilibrés.

  • penser à faire une liste de ce qui est nécessaire avant de partir faire les courses
  • épuiser tout le stock de nourriture : cuisiner des plats avec ce qu’il reste
  • cuisiner en grande quantité les sauces (bolognaise, carbonara, béchamel, etc.), les soupes et potages, les plats (gratins, poêlées, quiches, etc.), coûte moins cher que d’acheter tout fait
  • congeler les surplus non consommés

La pratique de la cuisine, même lorsque l’on se pense débutant et que l’on est en train d’apprendre la cuisine, sert aussi à éviter le gaspillage.

La loi du 11 février 2016 à ce sujet est claire : le gaspillage de nourriture dans les grandes surfaces est désormais condamné.

Faites-en de même, car ce n’est pas très moral de jeter de la nourriture, surtout si l’on a un budget serré – c’est un peu comme si on jetait de l’argent.

En France, le gaspillage alimentaire est un fléau. Il suffit de sillonner sur les routes européennes et de regarder les fossés pour s’en rendre compte : des quantités incommensurables d’emballages plastiques, de cartons et de papiers sont jetés des fenêtres des voitures.

Selon Planetoscope, la France gaspille près de 10 millions de tonnes de produits alimentaires par an, dont 1,2 millions de tonnes concernent de la nourriture encore consommable.

Soit près de 20 kg de nourriture encore comestible par Français par an.

Vous déjà avez moins envie d’acheter de l’industriel préparé, j’espère !

Apprendre les bases de la cuisine – même avec deux ingrédients seulement – vous fera devenir éco-responsable et économe !

Découvrez également pourquoi cuisiner peut séduire le sexe opposé !

Apprendre à bien choisir ses aliments

Faire la cuisine dans une perspective de réduction de ses dépenses de consommation, c’est aussi sélectionner ses produits. Évidemment, l’on s’intéresse au rapport qualité/prix et si possible, aux conditions de production de l’aliment.

Plus le choix et la diversité des produits sont grands, plus on est tenté… Et plus on dépasse son budget ! Évitez d’aller vous fournir au supermarché !

Se mettre à l'agriculture comporte l'avantage de ne pas avoir à acheter de légumes ! Apprendre à cuisiner, c’est aussi se former pour faire soi-même de A à Z : entretenez votre potager bio !

Vos cours à l’école de cuisine vous l’auront peut-être appris : cuisiner sainement ne coûte pas plus cher que choisir finement ses denrées alimentaires.

  • suivre le cours des saisons : car importer des tomates ou des fraises en décembre coûte plus cher que d’attendre juillet pour les acheter au producteur local. Il en va de même pour les oranges, à consommer en hiver
  • privilégier les circuits de vente directe : en consommant frais et local, vous mettez de l’humanité dans le commerce et adhérez à une agriculture raisonnée, respectueuse du corps humain. Un argument supplémentaire pour apprendre à cuire soi-même ses légumes !
  • rendez-vous dans une épicerie bio de quartier ou à l’AMAP du coin
  • alternativement, au supermarché, oubliez les grandes marques et optez pour les marques distributeurs ou les produits « discount » ou « premier prix » : la majorité des articles, de marque ou pas, sont emballés dans les mêmes usines !

Vous êtes encore perdu(e) devant les fourneaux, tel(le) un archéologue grattant des fossiles fragmentés d’os du Paléolithique ? Vous vous demandez encore pourquoi faire la cuisine ou comment apprendre à cuisiner ?

Allez faire un tour sur Superprof.fr et prenez un coach en alimentation, un vrai Chef cuisinier qui vous donnera des cours de cuisine pour tous. Car cuisiner est un savoir fondamental !

Il formera à la cuisine végétarienne, la cuisine française, la cuisine du monde en prenant du plaisir, celui de bien manger !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *