Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment apprendre à jouer du piano ?

De Simon, publié le 13/03/2017 Blog > Musique > Piano > Quelle est la Meilleure Façon d’Apprendre le Piano ?

Tout seul en autodidacte, avec un professeur, dans une école de musique : les manières d’apprendre le piano sont nombreuses. Vous avez l’embarras du choix. Mais justement, comment choisir la meilleure façon d’apprendre le piano ? C’est probablement la première question que vous vous posez si vous souhaitez apprendre à jouer de ce bel instrument.

Sans attendre, on peut donner tout de suite la réponse : il n’y a pas de réponse miracle. Tout dépend de votre ambition, de votre motivation, de votre façon de travailler, de votre connaissance préalable de la musique et de votre budget. Mais une chose est sure : si votre projet est de progresser vite et d’apprendre à jouer des morceaux de piano ambitieux, le recours à un professeur est fortement recommandé.

Explications…

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Apprendre à jouer du piano en commençant par le solfège !

Avant de poser vos mains sur le clavier pour jouer votre premier morceau, il vous faudra être capable de déchiffrer une partition. L’apprentissage du piano débute donc avec l’étude du solfège.

Vous pensiez y échapper ?

C’est possible dans certains cas puisqu’il existe des méthodes d’apprentissage du piano sans solfège, mais sachez que vous serez vite limité… En effet, quand on veut développer efficacement sa pratique du piano, la lecture de la musique sur une portée est indispensable.

La lecture des notes est indispensable pour apprendre à jouer du piano. Pour un apprentissage du piano plus facile, initiez-vous au solfège.

Les bonnes raisons de se mettre au solfège

Vous appréhendez déjà les exercices laborieux ?

Tout ce que vous voulez c’est pratiquer le piano ?

Si au début, le solfège n’est pas très motivant, pensez aux bénéfices que vous allez en retirer :

  1. Vous progresserez plus rapidement au piano en ayant les connaissances de base en solfège,
  2. Vous pourrez lire tous types de partitions et ne serez pas limité dans le choix des morceaux étudiés au piano,
  3. Avec un peu d’expérience, vous pourrez écrire votre propre musique et vous essayer à la composition,
  4. Vous gagnerez en autonomie dans la pratique du piano,
  5. Vous développerez votre oreille.

Comment apprendre le solfège ?

Le solfège n’est pas si difficile à assimiler…

Une fois que l’on s’y met, les automatismes arrivent rapidement. En quelques leçons, vous serez déjà familiarisé avec les bases qui faciliteront votre apprentissage du piano. Ensuite, vous progressez facilement, au fur et à mesure que vous jouerez du piano.

Pour vous initier au solfège, plusieurs possibilités :

  • Tout seul : avec une bonne méthode, un métronome (pour le rythme), un peu d’assiduité et de persévérance, il est tout à fait possible de s’initier au solfège en autodidacte,
  • Avec un prof particulier : votre professeur de piano pourra vous initier au solfège pendant vos cours de musique. Quelques exercices en début de cours suivi de la pratique à partir d’un morceau suffiront à vous apprendre le solfège pas à pas,
  • En école de musique ou au conservatoire : des cours collectifs de solfège vous permettront de mieux comprendre comment lire la musique sur une partition. Au programme, lecture, écriture, dictée de notes…

Qu’allez-vous apprendre pendant vos cours de solfège ?

Quelles sont les bases indispensables en solfège pour apprendre le piano plus rapidement ? C’est assez simple. Il vous faudra de :

  • Distinguer les notes et leur valeur : noire, blanche, croche, double croche…
  • Savoir placer les notes sur une portée, connaître le dièse et le bémol (variation d’1/2 ton) ou encore les silences,
  • Lire les portées écrites en clé de sol puis en clé de fa. La clé d’Ut étant généralement enseignée en niveau confirmé,
  • Savoir ce que sont les rythmes et les mesures.

Avec ces premières bases, vous pourrez déjà explorer de nombreuses partitions de piano et vous entraîner derrière le clavier. Par la suite, vous apprendrez à travailler les accords piano de la main gauche ou encore les intervalles.

Optimiser ses prédispositions naturelles pour apprendre à jouer du piano

Apprendre le piano (et le solfège) n’est pas réservé qu’aux plus jeunes…

On peut en effet se lancer à tout âge. Comme dans tout apprentissage, certains ont des facilités naturelles. Des études se sont d’ailleurs penchées sur la question.

Des scientifiques de l’Université Mc Gill au Canada ont ainsi mené une expérience révélatrice des facultés personnelles innées pour apprendre la musique.

Les chercheurs ont ainsi demandé aux participants de réaliser des tâches musicales pour déterminer quelles zones de leur cerveau s’activaient. Ils ont ensuite eu pour objectif pendant 6 semaines d’apprendre à jouer certains morceaux, alors qu’ils n’avaient jamais pratiqué la musique.

Il ressort que les personnes dont les zones du cerveau impliquées dans la mémorisation puis la reproduction de la musique s’activaient le plus au départ, ont connu plus de facilités dans leur apprentissage.

Par conséquent, si lors de vos débuts devant un piano ou un synthétiseur, vous et votre enseignant découvrez que vous possédez des qualités innées, à la fois pour la musique et le piano, exploitez-les ! Jouez sur vos points forts et ne vous reposez certainement pas sur vos acquis ! Cela vous permettra d’apprendre le piano bien plus vites que d’autres débutants en musique…

Autre exemple, celui de Zach Hambrick, professeur de psychologie. Il a quant à lui étudié le rôle du facteur génétique dans le talent musical. Pour cela, il a basé son étude sur des jumeaux (vrais et faux). Il a ainsi pu constater que la tendance d’un individu à pratiquer une activité musicale est influencée par ses gênes. Les musiciens les plus talentueux pratiquent aussi beaucoup plus dans le but de s’améliorer que les moins brillants.

De grands pianistes autodidactes ont marqué l'histoire de la musique. Art Tatum, virtuose du piano a marqué le jazz.

Alors, si certains génies du piano se sont formés en autodidacte, la grande majorité a suivi apprentissage de la musique plus traditionnel. Dans tous les cas, même avec une prédisposition pour la musique, ce n’est que la pratique assidue et régulière qui permet d’atteindre un excellent niveau.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de déterminer de quelle manière vous allez le mieux progresser. Peut-être deviendrez-vous un pianiste autodidacte accompli.

Pour la petite histoire, parmi les grandes figures du piano, voici quelques exemples qui montrent à quel point il n’y a pas de cursus idéal  pour apprendre le piano, ce qui compte avant tout, c’est la passion pour la musique et l’instrument :

  • Erik Satie a cherché à acquérir une connaissance musicale académique, mais a été renvoyé du conservatoire de Paris, où ses professeurs le jugeaient incompétent,
  • Mozart lui-même n’a eu que pour seul prof de musique, son père.
  • Paul McCartney, multi-instrumentiste et totalement autodidacte est un des plus grands compositeurs contemporain,
  • Art Tatum, musicien en grande partie autodidacte et presque aveugle était un virtuose et un génie de l’improvisation. Il reste un des pianistes de jazz les plus marquants.

Ray Charles disait de lui :

« Le piano a quatre-vingt huit touches et il n’a que dix doigts. Mais il le faisait sonner comme s’ils étaient deux à jouer. » 

Jouer du piano en autodidacte : une fausse bonne idée ?

Apprendre à jouer du piano seul : conseils et astuces.

Il est tout à fait possible d’apprendre le piano tout seul. De manière générale, rien n’est impossible…

Pour que votre apprentissage en autodidacte soit efficace, vous devrez vous munir de trois documents/ressources au minimum. C’est en tous cas la condition sine qua non pour apprendre sérieusement à jouer du piano.

Ces documents sont les suivants :

  • un livre de méthode pour débutants,
  • un manuel pratique de solfège pour débutants,
  • Une partition de morceaux pour pianistes débutants,

La méthode est le support le plus important dans l’apprentissage du piano. L’organisation de la plupart des méthodes permet une progression didactique pas à pas. Si vous suivez correctement le parcours pédagogique sous-tendu par la méthode, vous éviterez bien des égarements.

Deux remarques à ce sujet :

  • Il est tout à fait possible de trouver des méthodes tout en un, qui comportent à la fois les clés de l’apprentissage, les bases du solfège et des partitions ou extraits de partitions.
  • Internet est un outil qui permet de trouver gratuitement toutes les ressources nécessaires pour apprendre à jouer du piano, mais ce n’est pas l’idéal. Vous aurez besoin d’imprimer et de classer des dizaines voire des centaines de documents pour pouvoir les étudier et les travailler face à votre piano. Par contre, n’hésitez pas à visionner sur internet des vidéos de conseils sur YouTube ou Dailymotion, ou des vidéos dédiées à l’apprentissage (vidéos de cours de piano). Il en existe aujourd’hui des centaines, parfois très claires et très instructives. Elles peuvent constituer un parfait complément à votre apprentissage (voir la chaîne YouTube Gradus ad Parnassum par exemple).

Évidemment, l’inconvénient majeur de l’apprentissage en solo, c’est l’absence d’encadrement. Personne ne sera là pour vous conseiller personnellement sur la manière de jouer ou sur le solfège. Vous pourrez très bien jouer n’importe comment sans que personne ne soit là pour vous le dire. C’est un peu embêtant… Comment savoir si vous commettez ou non des erreurs de doigtés, des fautes de rythme, de lecture de notes, de positionnement du corps, etc. ? L’apprentissage du piano en autodidacte expose au risque de prendre de mauvaises habitudes parfois difficiles à corriger.

Par ailleurs, au cours de l’apprentissage du piano, tout le monde tombe à un moment ou un autre sur des points de blocage. C’est inévitable : vous en ferez l’expérience. Or, il est souvent difficile de surmonter ces blocages sans une aide extérieure et personnalisée. Ceci n’est d’ailleurs pas spécifique à l’apprentissage du piano.

apprendre-le-piano-seul Motivation et persévérance sont les maitres mots !

En définitive, pour apprendre à jouer au piano tout seul, il faut être particulièrement motivé et persévérant. L’expérience montre que beaucoup de personnes qui décident de commencer l’apprentissage du piano tout seul (sans cours de piano) finissent par baisser les bras et abandonner. Même si le piano est un loisir, son apprentissage suppose une grande fermeté dans la volonté et une exigence continue. Il est très facile de se décourager.

Pour résumer donc : possible en théorie (et même parfois en pratique), l’apprentissage du piano en autodidacte n’est certainement pas la méthode la plus simple, surtout si vous souhaitez vraiment progresser et acquérir un bon niveau.

Apprendre le piano avec un professeur : l’approche la plus rapide et la plus efficace

L’avantage, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre à jouer du piano avec un professeur de piano, que vous soyez un parfait débutant ou au contraire un pratiquant de plus ou moins longue date. L’avantage d’apprendre le piano avec un professeur est évident : c’est celui de l’encadrement, et plus précisément de l’encadrement personnalisé.

L’avantage d’apprendre le piano avec un professeur est évident : c’est celui de l’encadrement, et plus précisément de l’encadrement personnalisé. Apprendre le piano en étant encadré par un professionnel est un atout majeur !

Un professeur de piano (particulier ou rattaché à un établissement), doit être considéré comme une sorte de guide visant à vous permettre de réaliser tous vos objectifs.

Plus qu’un simple encadrant, le professeur particulier de piano est aussi une personne qui pourra vous motiver et vous empêcher de baisser les bras lors de vos cours de piano. C’est d’autant plus nécessaire qu’il est souvent difficile d’atteindre des objectifs ambitieux tout seul. Le professeur de piano pourra également vous communiquer son enthousiasme pour la musique : il n’y a rien de plus efficace pour motiver quelqu’un qu’un professeur passionné. C’est aussi un des grands avantages du recours au professeur de piano.

Après, il y a professeur et professeur. Lorsque vous choisirez votre professeur, sur Superprof par exemple, vous devrez prendre en compte plusieurs critères. Le principal est bien sûr le niveau enseigné. Si vous êtes déjà un prodige et que vous souhaitez simplement parfaire votre technique pianistique, évitez les professeurs de piano proposant uniquement des cours de débutant.

Cours de Piano à Bastille avec le sourire, tous niveaux (débutant, supérieur, préparations aux concours/examens), solfège et accompagnement chant ou instruments possible également. Découvrez l’un des Superprof de piano, Eric en cliquant sur l’image !

D’autre part, certains professeurs ont une approche du piano centrée sur l’idée loisir, d’autres proposent des cours beaucoup plus « académiques » et exigeants. Ainsi, il arrive que certains élèves ambitieux soient déçus face au manque d’autorité de leur professeur de piano, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Par conséquent, choisissez un professeur de piano qui corresponde à votre état d’esprit.

Pour choisir le bon professeur de piano, vous devez au préalable vous poser plusieurs questions :

  • Qu’est-ce que je connais déjà ? Quelles sont mes bases ?
  • Quels sont mes points forts et mes points faibles ?
  • Comment faut-il apprendre le piano ?
  • Quels points aimerais-je travailler en priorité (le solfège, la technique, tel style musical…) ?
  • Pourquoi je veux apprendre le piano ? Ou plutôt : quels sont mes objectifs ? Pouvoir pianoter devant mes amis et ma famille, apprendre des morceaux simples, apprendre des morceaux ardus, me perfectionner, consolider ma pratique et mes bases ?
  • Quels sont les objectifs d’un cours de piano ?
  • Quelle est ma motivation ? Combien d’heures par semaine suis-je prêt à consacrer à l’apprentissage du piano ? A quel point suis-je capable de faire des sacrifices pour atteindre mes objectifs ?
  • Quand pratiquer le piano ?

Si vous avez la réponse à toutes ces questions, vous aurez beaucoup plus de facilités à trouver le professeur qui vous correspond. Pour que l’apprentissage soit le meilleur possible, expliquez clairement à votre professeur dès le début les raisons qui vous ont amené à faire appel à ses services (et à ses cours de piano). Vous pourrez ainsi définir un planning de travail ensemble.

Conseil : si vous n’avez pas les moyens de vous offrir un professeur de piano, renseignez-vous pour savoir s’il existe un conservatoire communal près de chez vous ou bien assurez-vous que le professeur puisse vous fournir l’instrument durant ces cours. Sachez aussi que généralement les professeurs de piano sur Superprof proposent des tarifs largement inférieurs à ceux pratiqués ailleurs.

Apprendre le piano avec un prof : école de musique ou cours particuliers ?

Vous préférez être guidé par un professeur pour faire vos premiers pas, ou plutôt vos premières gammes au piano ?

Vous pourrez ainsi progresser plus rapidement et surtout être soutenu pour ne pas perdre votre motivation face aux premières difficultés.

Seulement voilà, vous êtes face à un choix important : professeur particulier ou école de musique ?

Pour les plus jeunes, les cours particuliers de piano permettent de progresser rapidement. L’apprentissage du piano peut se faire à tout âge. Le plus important ? La motivation.

Le premier critère de choix reste le côté pratique.

En effet, si vous n’avez pas d’école de musique ou de conservatoire à proximité, vous n’allez pas faire des dizaines de kilomètres chaque semaine pour vous rendre à votre cours. Dans ce cas, trouvez un bon professeur particulier de piano à côté de chez vous.

Si ce n’est pas le cas et que vous pouvez facilement envisager l’une ou l’autre des possibilités, posez-vous dans un premier temps des questions sur votre démarche :

  • Dans quel but souhaitez-vous apprendre le piano (pour le plaisir, devenir professionnel un jour… ) ?
  • Quel type de cours recherchez-vous (cours personnalisé, enseignement très cadré…) ?
  • Quel type de musique souhaitez-vous jouer (classique, jazz, variété, moderne…) ?
  • Préférez-vous les cours individuels ou communs ?

Concrètement, en ayant répondu à ces quelques questions, votre orientation se fera tout naturellement.

Pour plus de précisions :

Si vous suivez des cours en conservatoire ou école de musique, vous allez y trouver :

  • La rigueur et la régularité dans le cursus,
  • Une formation tournée vers le classique,
  • Des cours de piano, mais aussi de solfège obligatoires,
  • Des cours dispensés en commun,
  • Des échanges entre élèves facilités,
  • Des examens pour valider le niveau atteint.

Avec des cours particuliers, vous profiterez :

  • D’un enseignement personnalisé,
  • De plus grandes possibilités dans le style de musique abordé,
  • De flexibilité dans l’organisation des cours,
  • De cours adaptés à votre rapidité d’apprentissage.

Généralement le conservatoire et l’école de musique sont le choix des musiciens qui se destinent à une carrière professionnelle. C’est une manière d’acquérir des bases solides et une très bonne culture musicale. Si vous souhaitez apprendre le piano pour vous faire plaisir avant tout et jouer des morceaux qui vous plaisent, autre que le répertoire classique, un professeur particulier pourra vous accompagner et répondra plus facilement à vos attentes.

Dernière alternative qui peut être intéressante : apprendre à jouer du piano lors d’un stage.

Votre emploi du temps ne vous permet pas de suivre des cours de piano de manière hebdomadaire mais vous souhaitez profiter d’un accompagnement ?

Vous pouvez combiner les moyens d’apprendre en suivant un stage de piano ponctuellement tout en continuant à apprendre en autodidacte à côté.

L’avantage ?

Lors du stage, vous prenez du recul sur ce que vous avez appris par vous-même. C’est une solution qui permet de rectifier vos éventuelles erreurs et de profiter d’astuces pratiques pour continuer votre progression plus efficacement par la suite.

Pratiquer le piano pour apprendre à jouer : les vertus du travail !

Que vous appreniez le piano tout seul ou bien au contraire à l’aide d’un professeur particulier de piano, la pratique joue un rôle essentiel. Pour être efficace, la pratique du piano doit être régulière. S’entraîner régulièrement est la meilleure façon d’apprendre le piano.

Pour ne pas vous relâcher, imposez-vous un rythme régulier, par exemple une heure de piano tous les jours, ou tous les deux jours (en fonction de vos ambitions pianistiques). La régularité est d’ailleurs au moins aussi importante que le volume horaire. Mieux vaut pratiquer une heure tous les trois jours que cinq heures par-ci par-là.

Vous ne progresserez jamais dans la pratique du piano sans les entraînements et les exercices (les fameuses gammes !). Il n’existe malheureusement pas de solutions miracles. Vous pouvez avoir un excellent professeur, mais si vous ne pratiquez pas plusieurs heures par semaine votre progression sera très faible, sinon inexistante.

Et avec des heures d’entrainement, vous arriverez peu être au niveau de notre Superprof, Antoine P (portrait d’un professeur de piano). Jouer du Chopin ne sera alors plus qu’une formalité pour vous.

 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 3,25 sur 5 pour 4 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *