Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Enseignants : 5 bonnes idées pour changer de métier !

Par Avner le 02/11/2016 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > 5 Exemples de Reconversions Réussies pour des Profs
Table des matières

Tout comme les saisons, le changement est devenu partie prenante de la vie d’un homme. Depuis l’école primaire jusqu’au fauteuil à bascule, nous sommes amenés à faire des choix.

Le monde professionnel n’échappe pas à cette règle et bien que le changement prenne ici le nom de « reconversion », il en conserve tous ses attributs en restant l’un des événements marquant de la vie de tout un chacun.

Alors que la crainte et la peur tentent de nous en dissuader dans un chant de sirènes qui en séduirait plus d’un, la reconversion professionnelle peut s’avérer être une réussite pour bons nombre de ses acteurs.

Un phénomène qui semble être en pleine croissance avec 1 actif occupé sur 4 qui a connu une transition professionnelle durant ces 12 derniers mois, selon une étude présentée par le Lab’Ho et le LISPE (Laboratoire Innovation Sociale et Performance d’Entreprise).

Dans le milieu de l’enseignement par exemple, les professeurs – de par leur compétences et leur expérience – ont l’opportunité de se reconvertir vers un métier qui saura combler leurs attentes à la fois professionnelles et personnelles.

Suivez-moi et allons ensemble passer en revue 5 différents types de reconversions réussies pour des enseignants.

Devenir professeur particulier dans le privé

Comment devenir prof à domicile ? Le business des cours particuliers n’attend que vous !

Possédant une connotation très forte, le mot reconversion est utilisé, en général, pour parler de quelque chose d’imprévu, d’étonnant, voire de brusque. Lié à une décision pro prise par quelqu’un.

Toutefois, cette reconversion peut-être minime, réalisée dans le cadre du secteur de travail. En effet, en passant du secteur public au secteur privé, le professeur opère aussi une reconversion. Aide aux devoirs, soutien scolaire ou encore cours à domicile, c’est dans de nombreux domaines, matières et pour une durée flexible que l’enseignement particulier peut intervenir dans le privé.

Ce type de reconversion n’est que du bonheur ! Aux oubliettes les équivalences à passer, les nouvelles formations à réaliser et les petits jobs pour lesquels postuler : l’enseignant est déjà qualifié pour le job ! C’est donc presque facile pour vous de donner des cours particuliers !

Une idée confirmée par Patricia de Treglodé, enseignante à domicile  :

« Tout mon parcours d’enseignante a préparé de manière logique ma reconversion professionnelle. »

Révolu quant à lui le temps des petites annonces à la Boulangerie… En plus de la promotion gratuite de vos activités que vous pouvez réaliser sur les plateformes de cours particuliers, la sphère privée vous offre aussi l’avantage de fixer vos prix !

En termes de tarifs, c’est donc un nouveau monde qui s’offre à vous. Si vous pensez que la prestation demandée ou votre niveau d’étude et votre expérience ont une certaine valeur, rajoutez un 0 ! (Attention, tout comme l’alcool, l’abus de 0 est dangereux pour la santé de la reconversion).

Évidemment, une adaptation au cadre dans lequel ce transfert de compétences se réalisera sera nécessaire. Il faudra prendre en compte la classe de l’étudiant, son avancement scolaire et mettre en place une méthode pédagogique adaptée.

Enfin, si vous êtes un enseignant par conviction, vous pouvez déjà enfiler votre costume de super héros car la flamme de votre passion risque de se raviver. Vous aurez désormais affaire à des élèves à votre écoute, qui cherchent à progresser et qui ont volontairement manifesté leur besoin d’aide (autorité parentale mise de côté). Au final, si vous réussissez votre mission, vous serez l’acteur et le témoin de l’accomplissement de votre élève dans les objectifs qu’il s’est fixés.

Il était donc peut-être fait pour vous ce rôle de professeur particulier…

De l’enseignement au Coaching

Qu'est-ce que le coaching scolaire ? Donner des cours à des classes entières, c’est avant tout savoir mener un groupe vers un seule et même objectif…

Pluri-disciplinaires, les qualités de l’enseignant offrent un boulevard de métiers qui pourrait amener à se reconvertir.

Très tendance, avec un marché qui était déjà estimé à environ 105 millions d’euros en 2010, selon Dauphine Junior Conseil, le métier de coach pourrait être une voie dans laquelle réaliser votre reconversion.

Fort de vos années d’expérience en tant que professeur, vous avez acquis la perspective nécessaire pour analyser :

  • les failles de la présentation devant une audience,
  • de l’organisation dans le milieu du travail
  • et du manque de confiance en soi pour être un leader.

Moyennant une bonne structuration de votre expérience, ces éléments seront des clés pour justifier de votre expertise et commencer à exercer.

Le développement de compétences, la hauteur des tarifs – avec des séances de 1h à 2h, allant jusqu’à 10 000 € pour certains coaches – ou encore l’envie d’indépendance sont tout autant de raisons qui peuvent vous amener à devenir coach.

Aussi, le fait de se former via un cursus permet d’acquérir des outils provenant de l’approche systémique, de la PNL ou encore de l’école Palo Alto, ce qui devrait vous aider dans votre nouveau métier.

Ancienne professeur, aujourd’hui Coach, Nathalie Digat est l’exemple même de la réussite dans ce type de reconversion. A présent, elle apprend entre autres « aux enseignants à savoir communiquer sereinement » si ça peut vous donner des idées de business…

Une fois votre réseau créé parmi les 1500 professionnels déjà établis en 2010 selon l’étude, vous pourrez « coacher » vos clients dans une démarche très proche de l’accompagnement thérapeutique.

Reconversion professeur : devenir psychologue ou psychothérapeute pour enfants

Peut-on passer de prof à psychologue pour enfants ? Votre connaissance de l’enfance pourrait bien vous aider pour changer de métier…

Professeur des écoles, le contact humain avec les enfants n’a aucun secret pour vous ?

Durant vos années d’exercice vous avez appris – parfois à votre insu – à les comprendre mieux que quiconque ?

Leurs balbutiements sont pour vous des phrases construites et leurs faits et gestes vous en disent bien plus sur eux qu’une biographie de leurs vies ?

Fort d’une expérience acquise sur le terrain, vos compétences en termes d’analyse rapide de la situation, de soutien et de propositions pédagogiques scolaires pertinentes sont déjà en vous.

Malgré vos compétences avérées, vous allez, un peu comme un boxeur qui se prépare à un nouveau combat, être soumis à une batterie de tests qui devraient un peu vous sonner. Il vous sera demandé d’être titulaire d’un diplôme en psychologie et de justifier de 3 ans d’exercices en tant que professeur des écoles après être passé par un Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM).

Je vous sens déçu… Comprenez que cette reconversion vous donne l’occasion de faire valoir les compétences qui sommeillent déjà en vous et ainsi de faire quelque chose que vous aimez… Une chance qui n’est pas donnée à tout le monde !

Prenez l’exemple d’Elsa Leroyer qui « ne se voyait pas faire ce métier professeur jusqu’à 67 ans« . Pour elle :

« La reconversion n’est pas une question de courage – comme on me le dit souvent – mais de désir. »

Ainsi, si ce désir de changement (tiens le revoilà) de carrière vous habite, alors pourquoi ne pas retourner étudier ? Après tout, vous l’avez déjà bien fait durant 25 ans, on n’est plus à quelques années près !

Enfin, je vous rassure, cette reprise d’étude peut s’avérer plus simple que prévue – surtout si vous avez des enfants – avec la possibilité de la réaliser par correspondance.

Alors le jeu en vaut-il la chandelle ?

Utiliser sa connaissance du français pour une reconversion dans la rédaction

Comment devenir professeur agrégé ? Votre amour de la langue française pourrait vous amener loin… Pourquoi pas ?

Professeur de français, l’orthographe, les liaisons et les concordances de temps n’ont aucun secret pour vous. Si l’enseignement vous a lassé, mais qu’il vous reste de la passion pour l’écriture, la rédaction devrait être faite pour vous.

A noter que l’amour de la langue de Molière est aussi (parfois) palpable vers des profs ayant donné des cours de maths, cours d’anglais, cours de sciences physiques (ou physique chimie), SVT, histoire géo…

L’avènement d’Internet ayant forcé les entreprises à enrichir leurs contenus éditoriaux, – pour répondre à la demande et aux mesures de référencement des sites –  elles sont nombreuses à recruter. Votre CV parlant pour vous, c’est dans de nombreuses entreprises ou à votre propre compte que vous pourriez exercer cette fonction.

Poussant la reconversion jusqu’au dernier stade de la rédaction, certains professeurs sont devenus auteurs. Avec l’amour des lettres et l’envie de leur rendre hommage comme moteur, ils utilisent leur expérience pour cette nouvelle étape de leur vie. Le fait d’avoir beaucoup lu a parfait leur syntaxe et enrichi leur vocabulaire pour, au final, fluidifier leurs écrits. L’organisation dont ils faisaient preuve et la motivation avec laquelle ils cherchaient à capter l’attention de leurs élèves, du temps où ils étaient professeurs, facilite grandement l’élaboration de leur ouvrage.

Le lien qui unit les deux activités est indéniable et l’on pourrait y voir une suite logique à l’enseignement.

Ne se limitant pas aux professeurs de français, on retrouve parmi les noms les plus populaires du paf de la littérature moderne, des reconversions qui surprennent et font sourire.

Ainsi J.K. Rowling, l’auteur de la mythique saga Harry Potter adaptée au cinéma, a débuté sa carrière comme professeur de langues vivantes. D’anglais au Portugal, puis de français en Écosse, alors qu’elle écrivait aux mêmes moments les lignes qui marqueront l’histoire du premier tome de la saga.

Non loin de chez nous, c’est un autre auteur bien connu de nos librairies françaises qui a trouvé sa voie dans la littérature en commençant comme professeur d’économie : Guillaume Musso.

A l’instar du forgeron, on ne naît pas entrepreneur, on le devient ! Une phrase toute faite mais qui prend tout son sens dans notre exemple ultime de reconversion pour les professeurs…

Devenir son propre patron et monter son affaire

Les similitudes entre un entrepreneur et un professeur. Comment passer de l’enseignement à l’entrepreneuriat ?

Facilitée voire suggérée ces dernières années, la voie entrepreneuriale fait de plus en plus saliver les Français.

En effet, en se référant à la 8ème édition de l’étude Hiscox « ADN d’un entrepreneur », 50% des entrepreneurs français ont toujours eu le projet de créer leur entreprise.

Un rêve enfoui qui devient enfin réalité ou une activité qui s’est imposée d’elle-même, nombreuses sont les raisons qui ont poussé ces entrepreneurs à franchir le cap et monter leurs affaires.

Une donnée qui tend à s’accentuer par l’accès à l’information facilité par internet, à la formation, ainsi que par la tendance actuelle qui nous dirige vers plus d’indépendance pour notre développement personnel.

Si diamétralement opposés, les métiers de professeur et d’entrepreneur présentent étonnamment des similitudes qui laissent penser qu’il est assez facile de les interchanger.

Regardons cela de plus près pour les réticents :

  • Ils sont soumis à l’approbation : leur statut de leader de la classe ou du bureau est vite égratigné par les nombreuses mesures auxquelles ils doivent se soumettre respectivement du corps éducatif (professeur principal, proviseur et parents d’élèves) et du corps entrepreneurial (marché, investisseurs et actionnaires).
  • Ils sont responsables : en termes de responsabilités c’est à eux que revient la charge douloureuse de s’expliquer lorsqu’un problème survient (mauvaises notes d’un élève, suivi du programme… pour le professeur) ou bien (baisse du chiffre d’affaires, faiblesse de la notoriété de la marque…pour l’entrepreneur).
  • Ils se renouvellent constamment : chaque nouvelle classe est une nouvelle rencontre qui laisse place à une nouvelle année scolaire chargée d’aventures. De la même façon pour chaque lancement de produit, l’entrepreneur part à la rencontre d’un nouveau public qu’il devra convaincre.
  • Ils ne comptent pas leurs heures : bien qu’on l’imagine à la salle des profs en train de siroter un bon café, notre cher professeur emporte régulièrement du travail à la maison. Ces mêmes copies qui s’entassent dans sa chambre à coucher sont les cousines des dossiers clients que l’entrepreneur rapporte à la maison en faisant mine à son conjoint de « juste jeter un œil »…

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Avner
Rédacteur Web et Consultant en marketing digital et réseaux sociaux. ✈️Digital Nomad passionné par l'histoire et l'expression culturelle à travers le monde.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz