Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
3

Comment se préparer au GMAT ?

De Simon, publié le 02/03/2016 Blog > Soutien scolaire > Maths > Tout ce qu’il Faut Savoir pour Réussir le GMAT

Le Graduate Management Admission Test (GMAT) est un examen standard d’origine américaine qui se déroule entièrement en langue anglaise.

Il est destiné principalement aux étudiants anglophones et comporte deux sections : une partie verbale et une partie de connaissances en mathématiques.

Mais comment se préparer au GMAT ? Existe-t-il une méthode ? Quels conseils suivre ?

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Présentation du GMAT

Avant de bien se préparer au GMAT, encore faut-il sa voir de quoi il s’agit, n’est-ce pas ?

Ce test sert à mesurer votre aptitude à étudier le management. Si vous vous demandez vers quel métier vous orienter après des études de mathématiques, le GMAT s’avère une opportunité à saisir pour réussir dans le management.

L’examen du GMAT est une évaluation de vos facultés supérieures de raisonnement jugées importantes par les diverses écoles de commerce et le monde des affaires. Le GMAT : c’est quoi ?

Le test en lui-même dure 3h30 et se découpe de la façon suivante :

  • 75 minutes pour répondre à 37 questions quantitatives
  • 75 minutes pour répondre à 41 questions de vocabulaire
  • 30 minutes pour chacune des 2 épreuves de rédaction analytique (des maths appliquées au management en somme).

L’examen du GMAT est une évaluation de vos facultés supérieures de raisonnement jugées importantes par les diverses écoles de commerce et le monde des affaires.

La partie quantitative mesure votre capacité à raisonner et à résoudre des problèmes de façon… quantitative. Il faudra notamment avoir des notions en arithmétique, en algèbre, en géométrie. Pas besoin non plus d’être un chercheur en mathématiques.

Cependant. il vaut faudra bien plus qu’un niveau de lycéen en maths.

La partie verbale sert à mesurer votre capacité à lire et à comprendre un texte mais aussi à argumenter et à corriger ledit texte pour en transmettre par écrit le sens dans la langue de Shakespeare.

Enfin, la partie de rédaction analytique mesure votre capacité à interpréter et analyser des données provenant de diverses sources pour résoudre un problème.

Les candidats qui se demandent que faire après un Bac S peuvent se tourner vers cet examen ; ils sont généralement mieux armés que les autres étudiants pour la partie mathématique mais il ne faut pas occulter le partie verbale.

Le score maximal pouvant être atteint est de 800 points alors que le score minimal pour l’avoir est de 200 points.

On estime, en moyenne, que les candidats des écoles françaises qui se lancent dans l’aventure du GMAT oscillent entre 650 et 700 points, ce qui indique un niveau plutôt élevé.

Singularité du GMAT

La singularité du GMAT est que la difficulté des questions s’adapte à votre niveau.

On dit alors que le GMAT est « computer adaptive ».

Comment cela fonctionne-t-il ?

Dans chacun des 2 grandes parties, la 1ère question est souvent de difficulté moyenne. Si vous répondez de manière exacte, la question qui suit est alors plus difficile.

Mais si votre réponse est mauvaise, il est possible que la question suivante soit un plus facile.

Tout au long du questionnaire, il en sera ainsi : c’est ainsi que le logiciel pourra déterminer le niveau de difficulté qui vous correspond et vous attribuer une note en fonction.

La note au GMAT est une pièce cruciale pour constituer votre dossier de MBA (Master of Business Administration = maîtrise en administration des affaires). Par conséquent, plus votre score au GMAT sera élevé, plus vos chances au MBA le seront également.

4 piliers pour une bonne préparation au GMAT

Consacrer du temps pour réviser

L’examen du GMAT n’est pas un quelque chose qu’il faut prendre à la légère ou en toute dilettante, loin de là.

Vous devez réviser quotidiennement pendant une période qui s’étale entre 3 et 4 mois. En cours particuliers maths par exemple.

Comment s'entraîner avant de passer son GMAT ? Une bonne préparation est essentiel pour le GMAT.

N’oubliez pas de revoir vos bases car de nombreuses questions en mathématiques sont surtout du niveau classe de Troisième ou de Seconde.

S’entrainer avec les bons outils

Internet regorge d’outils en ligne pour vous entraîner et vous mettre en situation réelle.

Le site www.mba.com propose un logiciel entièrement dédié à la préparation du GMAT.

Utilisez votre ordinateur pour vous familiariser dans votre pratique et mieux comprendre les conditions du test, c’est ainsi que vous gagnerez en confiance, en efficacité et pertinence.

L’aide d’un coach

Bien sûr, vous pouvez vous entraîner et vous préparer seul devant votre écran ou en compulsant des manuels en lien avec cet examen.

Mais comme la préparation s’étalonne sur plusieurs mois et qu’il est nécessaire d’y consacrer du temps chaque jour, pourquoi ne pas faire appel à quelqu’un pour vous soutenir ? Un prof spécialiste des cours particuliers maths.

Profitez du soutien d'un professionnel avec vous ! Le coaching comme outil de votre succès au GMAT

Contactez un organisme privé pour vous aider : les cours y sont plus stimulants et cela va vous imposer un rythme de travail, surtout si vous éprouvez des difficultés pour vous organiser.

De plus, avec un organisme privé comme une plateforme de soutien scolaire, vous avez l’avantage des cours particuliers, c’est-à-dire que ceux-ci vont s’adapter à votre cursus.

A noter que certaines écoles proposent un coaching pour compléter vos révisions.

Mettre au point une stratégie

Nous l’avons vu précédemment, le GMAT est un examen adaptatif, c’est-à-dire que chaque bonne réponse renforce la difficulté de la question suivante.

Pour parvenir à vos fins et réussir ce test, il faut établir une stratégie et vous ferez la différence : soyez très attentif aux 10 premières questions, apprenez à gérer votre temps entre les questions difficiles et les plus faciles, sachez repérer les questions dites « expérimentales » et qui ne comptent pas beaucoup de points.

Tous ces petits réflexes vont vous aider à gagner des points.

D’autres conseils pour préparer le GMAT

S’il devait y avoir un seul conseil à retenir pour vous préparer au test du GMAT, ce serait de vous entraîner et cela est valable pour tous les styles d’exercices.

Vous avez la possibilité d’utiliser des annales de cours de maths avec leurs corrigés : faites chaque type d’exercices plusieurs fois pour comprendre totalement comment ils s’articulent, identifier comment la question est posée et petit à petit vous allez acquérir des automatismes.

Faire une mise au point

Ensuite, vous devez absolument faire un point sur votre niveau afin de vous situer.

Utilisez le site www.mba.com ou tentez les différents exercices que vous trouverez sur Internet et voyez comment vous vous situez.

Si votre résultat est inférieur à ce que vous pensiez, il y a 3 possibilités à cela :

  • Votre niveau d’anglais n’est pas assez élevé pour passer le GMAT : vous allez devoir prendre des cours pour booster votre niveau. La solution la plus rapide et la plus efficace dans ce sens est de prendre des cours particuliers en anglais (+ cours particuliers maths). Le professeur indépendant va adapter son programme à vos besoins et à vos attentes tant en prenant compte de vos lacunes.
    Vous serez certain de faire de réels progrès en travaillant régulièrement avec un prof de maths particulier.
  • Votre niveau d’anglais est trop élevé mais vous n’avez simplement pas l’habitude de ce type de questions.
    Là encore, il faudra vous entraîner, vous habituer à lire et à répondre à ce type de questionnaire.
  • Votre niveau dans la partie verbale est suffisant mais pas dans la partie quantitative.
    Vous devez réviser vos mathématiques et notamment les notions élémentaires qui doivent être acquises en classes de Troisième et Seconde, en géométrie comme en algèbre.

Le practice test

Le « practice test », c’est un examen blanc.

Entraînez-vous régulièrement pour réussir ! Mettez-vous en situation réelle !

Cela peut s’avérer intimidant au départ mais c’est une étape essentielle pour vous confronter à la réalité de cet examen.

Plusieurs sites proposent des « practice tests » mais évitez si possible celui du site de Kaplan qui reflète très peu la réalité des scores obtenus par les élèves le jour de l’examen officiel.

Une fois que vous connaîtrez votre score, vous serez plus à même de déterminer la quantité de travail qui vous attend.

En ayant une bonne stratégie et une bonne préparation, comptez environ 200 heures de préparation pour doper votre score au GMAT de 100 points.

Pour l’expression écrite

  • Essayez de vos entraîner à taper plus rapidement sur votre clavier sinon vous perdrez du temps inutilement.
  • Lisez régulièrement la presse anglophone pour acquérir du vocabulaire, saisir de nouveaux automatisme. Abonnez-vous à des fils RSS pour les blogs, abonnez-vous aux pages et comptes des principaux quotidiens sur les réseaux sociaux.
  • Apprenez du vocabulaire dont vous êtes certain de vous servir. Concentrez-vous notamment sur les connecteurs logiques comme « moreover » (de plus) ou « nonetheless » (néanmoins) qui démontreront votre aisance dans votre manière de vous exprimer. Cela vous rapportera des points.

Pour les QCM

  • Passez du temps sur les premières questions qui sont souvent déterminantes : ainsi, selon le système de « computer adaptive », votre note va dépendre du nombre de bonnes réponses que vous pourrez enchaîner avant de vous tromper la 1ère
  • Prenez l’habitude de ré »pondre aux QCM, n’hésitez pas par procéder par élimination.
  • Apprenez à gérer votre temps : comme le temps est limité, si vous voyez que vous ne parvenez pas à répondre à une question, répondez au mieux après avoir éliminé les réponses les moins plausibles et passez à la suivante.

Comment gérer son temps pour le GMAT ? Ne perdez pas une seconde !

  • Maitrisez parfaitement vos formules mathématiques basiques sur les aires et les volumes, mais aussi sur le calcul d’un périmètre, les pourcentages, les équations à 2 inconnues.
  • Constituez-vous un lexique avec le vocabulaire mathématique basique et celui des maths appliqués à la finance. Autant éviter de donner une mauvaise réponse à cause d’une mauvaise interprétation ou parce que vous n’avez pas compris le sens d’un mot.

Des méthodes assez similaires à celles appliquées pour obtenir son Brevet de maths !

Pour la partie verbale

  • Faites attention à bien lire les énoncés et les textes car plusieurs questions peuvent porter sur un seul texte parfois.
  • Lisez et écoutez tout ce que vous pouvez en anglais : films, documentaires, ebooks. Plus vous entraînerez votre cerveau à identifier et à reconnaître la langue anglaise, plus il saura l’intégrer dans votre façon de vous exprimer.

Vous n’avez pas encore passé votre bac ?

Découvrez comment réussir le bac S !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,80 sur 5 pour 5 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *