Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Comment vous débrouiller en espagnol en toute circonstances ?

De Simon, publié le 20/04/2016 Blog > Langues > Espagnol > 5 Astuces pour Tenir une Conversation en Espagnol

L’espagnol est une magnifique langue qui est parlée par plus de 500 millions de locuteurs à travers le monde.

Pour les Français et les occidentaux en règle générale, c’est l’une des langues les plus faciles à apprendre car elle a des racines communes avec le français mais aussi l’italien ou l’anglais.

Toutefois, l’apprentissage d’une nouvelle langue ne se fait pas en un jour : cela demande du temps, de l’investissement personnel, du dévouement, des connaissances basiques en grammaire espagnole, en syntaxe, en orthographe, il faut aussi connaître du vocabulaire usuel.

Mais le plus important, pour savoir parler espagnol, il faut s’exprimer, à l’écrit comme à l’oral.

L’espagnol est une formidable langue vivant et à ce titre, chaque élève doit la fait vivre à travers des conversations.

Mais comment faire pour arriver à tenir une conversation en espagnol quand on ne connaît pas grand-chose, quand le vocabulaire est limité, quand on bafouille à la peur de se tromper ?

Voici 5 astuces concrètes qui vous aideront à vous sortir de tous les mauvais pas, et ainsi, progresser en espagnol !

Etre capable de communiquer en espagnol avec un natif ou un hispanophone est essentiel.

Pour pouvoir se débrouiller seul, si on doit donner un rendez-vous ou simplement de l’argent à un ami ; il faut connaitre le vocabulaire espagnol de base de la « débrouille ».

Apprendre à parler espagnol s’est aussi connaitre les expression d’une conversation en espagnol. Pas forcément besoin de votre dictionnaire francais espagnol.

Il vous suffira des phrases clés pour communiquer et converser en langue castillane. Vous pouvez faire cela en vous amusant sans forcément sortir vos leçons d’espagnol en pleine rue.

Ayez conscience de vos difficultés en espagnol

Tout le monde le sait, parler une langue vivante en quelques semaines est quasiment impossible et même si cela fait plus longtemps que vous être dans cet apprentissage, personne ne vous tiendra rigueur si vous faites des erreurs, surtout les locuteurs natifs.

S’il y avait un premier conseil à donner pour discuter en espagnol, c’est d’admettre quelle sont vos limites et quelles sont vos difficultés.

Bien sûr, c’est toujours frustrant de ne pas pouvoir dire en espagnol ce que l’on pense en français mais parfois il faut faire montre d’humilité et reconnaître que l’on a des limites.

Où apprendre du vocabulaire et des expressions idiomatiques espagnoles ? Peut-être est-il un peu tôt pour lire Don Quichotte en espagnol ?

En identifiant ce que vous savez, ce que vous souhaitez apprendre et ce que vous ne savez pas, vous faites déjà un tri dans votre apprentissage, cela permet de l’affiner et d’être plus efficace.

Au moment de discuter avec hispanophone, ne prenez pas le risque de mal vous faire comprendre, ne prenez pas non plus le risque d’abîmer votre confiance en vous car dans tout apprentissage, il y a des hauts et des bas.

Tout apprenant traverse des périodes de fulgurance où l’on a l’impression d’apprendre tout et très vite et d’autres moments où l’on croit que l’on stagne, voire qu’on ne parvient plus à apprendre.

Ces phases sont naturelles et il faut les accepter.

En réalisant concrètement le chemin déjà parcouru et ce qu’il vous reste à apprendre, vous ferez toujours des progrès. On parle alors d’auto-diagnostic.

En mettant le doigt sur ce qu’il vous faut travailler, vous effectuez un ajustement de vos connaissances sur les verbes, les adjectifs, et les noms, vous avez un regard lucide sur vous-même et cela est le signe évident que vous êtes sur la bonne voie pour apprendre les rouages de la langue espagnole en l’occurrence.

Ne vous préoccupez pas de faire des erreurs de prononciation

Prendre des cours d’espagnol et le parler quand ce n’est pas sa langue maternelle implique nécessairement de faire des erreurs. Parfois, le meilleur moyen de s’en rendre compte est d’écouter la langue elle-même, avec des podcasts espagnols par exemple.

Que ce soit pour le manque de mots en espagnol ou le vocabulaire qui est souvent approximatif ou trop simple, pour les erreurs de grammaire et de conjugaison, pour la syntaxe qui est défaillante, il ya toujours quelque chose qui n’est pas parfait.

Mais cela faut partie de l’apprentissage d’une langue étrangère ces erreurs font partie du vôtre comme celui de n’importe quelle personne non-hispanophone.

Mais l’important n’est pas tant la manière et la justesse avec laquelle vous vous exprimez mais bien ce que vous dites, le contenu en lui-même. Si vous voyagez en Amérique latine ou que vous faites un road-trip en Espagne en traversant des villes Ceuta, Barcelona, Santander ou encore Saragosse, vous découvrirez qu’il existe mille et une façons de vous faire comprendre.

Les erreurs linguistiques n’ont rien d’inquiétant si votre interlocuteur est parvenu à vous comprendre : cela démontrera que vous avez su fait passer votre message avec brio.

Ensuite, c’est avec l’expérience, un bon dictionnaire espagnol et la pratique en cours d’espagnol et ailleurs que vous pourrez vous améliorer sur le vocabulaire adéquat, sur les inflexions, les accents toniques espagnols, la conjugaison des verbes, etc.

La meilleure façon de parler en espagnol, c'est encore de vous jeter à l'eau. N’hésitez pas à interroger votre interlocuteur pour vous faire comprendre !

Si vous ne parvenez pas à dire un mot précis, essayez de trouver son équivalent, son synonyme ou imagez-le avec des verbes d’action comme « prendre », « faire », « aller, etc.

Apprenez également des petites astuces pour parler espagnol comme connaître des phrases utiles en espagnol comme « Comment dites-vous XX en espagnol ? » ou «  Quel est le mot pour YY ? ».

N’hésitez pas à poser des questions à votre interlocuteur en lui demandant « que signifie ce mot ? »

D’une part, vous lui montrez de l’intérêt pour votre conversation et il sera très heureux de pouvoir vous aider.

D’autre part, pour vous, c’est l’occasion d’apprendre du nouveau vocabulaire, de découvrir diverses tournures de phrases, peut-être même d’appréhender du vocabulaire plus familier voire argotique.

Que votre interlocuteur soit votre professeur d’espagnol ou qu’il soit un hispanophone, demandez-lui toujours ce que vous ne comprenez pas et voyez s’il peut vous aider à corriger vos erreurs, tout du moins les plus importantes.

Enfin, il est possible de vexer ou de frustrer votre interlocuteur par inadvertance, n’attendez pas pour vous excuser et vous expliquer.

« Je vous prie de m’excuser, je suis Français, je ne parle pas très bien l’espagnol. Mais j’essaie d’apprendre. »

Si vous le voyez rire ou froncer les sourcils, demandez ce qui se passe pour mettre les choses au clair le plus vite possible.

Dites à votre interlocuteur que vous avez du mal à vous exprimer en espagnol

Quand vous êtes face à votre interlocuteur, n’hésitez pas à lui dire ce que vous éprouvez.

En effet, au lieu de prendre le risque de mal vous comprendre, voire de blesser ou de fâcher la personne en face, il est préférable de lui avouer que vous éprouvez des difficultés à parler en espagnol de manière fluide et compréhensible.

C’est faire acte de courage et de reconnaissance de ses limites que d’assumer publiquement que vous avez du mal à vous exprimez dans une langue étrangère : votre interlocuteur sera sûrement toucher par cette justesse et cet aveu et se montrera clément avec vous.

La suite est simple : gommer ses défauts en regardant notamment des vidéos espagnoles sur Youtube.

L’important, ne l’oubliez pas, ce n’est pas tant de bien dire les choses mais de pouvoir faire passer votre message.

En montrant vos limites tout en demandant que l’on vous aide, vous vous assurez de toujours apprendre quelque chose de nouveau en espagnol.

Votre interlocuteur sera rassuré de voir que les sont vos limites et surtout que vous les connaissez : il se fera alors un plaisir de vous aider à comprendre et à traduire certains mots.

Parlez d’abord au présent

Souvent, quand on apprendre une langue étrangère comme l’espagnol, il arrive que l’on entende des mots qui nous semblent familiers mais qui ne ressemblent pas du tout à ce que vous avez appris.

C’est notamment le cas pour verbes que l’on ne reconnaît plus : l’explication est simple, le temps a changé.

Votre interlocuteur parle au passé, évoque au conditionnel une situation hypothétique ou vous propose un rendez-vous pour le lendemain.

Quand on apprend l’espagnol, l’une des bases de l’apprentissage est de connaître les différents temps de conjugaison des verbes réguliers et verbes irréguliers.

Pour ne pas vous tromper avec votre interlocuteur, pour vous faire parfaitement comprendre et surtout pour ne pas vous emmêler les pinceaux entre les différentes conjugaisons, parlez toujours au présent.

Même si, sur le plan syntaxique c’est totalement faux, l’important est que vous autre fait passer votre idée.

Boostez votre compréhension orale avec des cours d'espagnol ! Prendre des cours d’espagnol en ligne.

Pour apprendre à manier les temps des verbes, vous pouvez :

  • Prendre des cours avec un prof d’espagnol qui vous donnera des listes de verbes avec les différents temps à apprendre par cœur.
  • Créer vos propres listes de verbes à apprendre en créant des tableaux avec les temps importants (passé simple, imparfait, futur, conditionnel et présent)
  • Créer aussi vos listes de vocabulaire en essayant de les intégrer dans des situations concrètes.

L’avantage de faire ces listes de mots par vous-même est que vous allez mieux les retenir et que vous saurez les utiliser dans les bonnes tournures.

Ne paniquez pas et concentrez-vous avant de parler en espagnol

Si vous avez déjà effectuez l’étape précédente et que les résultats ne sont pas au rendez-vous, prenez du recul sur votre apprentissage rapide de l’espagnol.

Respirez à fond, ne cédez pas à la panique et détendez-vous.

Quand vous devez traduire un mot ou une expression, quand vous devez comprendre ce que vous dit votre interlocuteur mais qu’un blocage apparaît, rappelez-vous d’une chose : revenez aux bases de votre apprentissage en espagnol !

Il y a toujours un moyen de retomber sur vos pieds en tachant de comprendre et de décortiquer le mot ou l’expression que vous avez entendue.

Apprenez à vous exprimer avec confiance

La difficulté d’apprentissage de l’espagnol n’est jamais un mur infranchissable ; au contraire, voyez cela comme un défi à relever et trouvez un moyen de contourner la situation en vous expliquant, en imitant, en mimant la situation.

Comment garder une contenance durant une conversation en espagnol ? C’est votre message plus que la manière dont vous parlez qui compte.

Demandez directement à votre interlocuteur ce qu’il veut dire, demandez-lui de parler plus doucement, de mieux articuler.

Dites-lui que vous n’êtes pas hispanophone natif mais que vous cherchez à apprendre cet idiome.

Assumez totalement ce que vous dites, même si c’est truffé de fautes ou d’incohérences et dites-le avec confiance. Il y a de fortes chances pour que l’on vous corrige et que vous fassiez donc de beaux progrès dans votre ambition de parler espagnol rapidement !

Comment les cours d’espagnol peuvent vous aider dans cette démarche ?

Si vraiment votre niveau n’est pas suffisant pour suivre une conversation courante en espagnol, alors il est peut-être intéressant de vous orienter vers des cours avec un professeur expérimenté.

Que ce soit des cours en ligne, des cours du soir dans un institut ou des cours particuliers avec un professeur indépendant, il y a toujours un professionnel pour vous aider à vous améliorer en espagnol.

Où apprendre la langue espagnole avec un professeur de qualité ? Un cours particulier en espagnol pour discuter facilement.

Avec votre professeur, vous allez vous entrainer à parler et à écrire en espagnol et c’est cet entrainement qui vous fera acquérir une aisance pour converser de manière fluide.

Pourquoi suivre un cours espagnol ? Voici quelques avantages qui illustreront dans votre démarche :

  • L’opportunité de parler et de vous immerger totalement dans une ambiance hispanophone, seul avec votre professeur ou en groupe avec d’autres élèves, ce qui boostera votre compréhension orale.
  • Vous avez le droit de vous tromper : les cours d’espagnol vont vous apprendre à modifier votre vocabulaire et à vous exprimer pour que vos interlocuteurs vous comprennent.
  • Le professeur est un professionnel, il est pédagogue et va mettre toute son expertise pour vous aider à progresser.

A noter qu’il est toujours très intéressant de coupler les cours particuliers par des films en VO espagnole !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,00 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
jams
Invité
jams

Trop cool

wpDiscuz