Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

A partir de quand rêve-t-on en espagnol ?

De Alexandre, publié le 23/02/2016 Blog > Langues > Espagnol > Rêver en Espagnol : A Partir de Quand Peut-On le Faire ?

Vous avez souvent entendu vos amis partis à l’étranger dire : « C’est fou, je rêve en anglais maintenant ! » Ou en espagnol. Ou autres ! Si cela peut paraître agaçant aux « unilinguistes », il n’en demeure pas moins que le phénomène est réel.

De nombreuses personnes peuvent témoigner de telles expériences. Mais a-t-on pour autant des explications scientifiques ?

Par ailleurs, quel niveau d’espagnol faut-il avoir pour cela ? Débuter en espagnol suffit-il ?

Etape par étape, voyons ce que nous pouvons faire pour arriver à rêver en espagnol…

Existe-t-il des études nous permettant d’arriver à ce résultat ?

Avant de partir sur des extrapolations toutes plus folles les unes que les autres ou sur du vécu par telle ou telle personne…essayons de nous concentrer sur des preuves tangibles.

Justement, a-t-on à notre disposition des preuves tangibles venant attester que par a + b vous, moi, nous rêverons dans une langue étrangère à un moment donné ? Y’a-t-il une toute petite trace sur internet d’une étude venant enfin nous donner la recette de ce mystère de la vie ?

Existe-t-il des preuves scientifiques abordant le rêve dans une langue étrangère ? Attraper les rêves, les maîtriser… Autant de fantasmes devant lesquels nous sommes impuissants.

Malheureusement, alors que nous venons de piquer votre curiosité avec ces deux questions hautement importantes, il va falloir se contenter d’une réponse négative… En effet, malgré de multiples recherches (peut-être trouverez-vous le Saint Graal quelque part. Si oui, n’hésitez surtout pas à le mettre en commentaire !) : aucune trace d’une expérience surréelle menée à bien par un savant fou sur un cobaye. Nada !

Pourquoi parle-t-on souvent de cela entre expatriés alors ? Peut-on réellement rêver dans une langue étrangère ? Un Français peut-il, d’une nuit à l’autre, rêver en espagnol, dans cette langue qui n’est pas la sienne, mais qu’il maîtrise ?

La réponse ici est évidemment oui. Personne ne sait vraiment pourquoi ou à quel moment cela se déclenche, mais nombreuses sont les personnes à pouvoir attester de tels rêves !

A partir de ce double constat, que faire ? Et si nous assemblions ensemble toutes les pièces du puzzle pour essayer de mettre en place les ingrédients propices à un rêve en étranger ? Menons l’enquête…

Le phénomène ne semble en tout cas pas avoir de limite d’âge. Il n’est jamais trop tard pour apprendre l’espagnol et tenter sa chance.

Quel niveau faut-il pour rêver en espagnol ?

C’est la 2ème question qui nous vient en tête, après nous être inquiété de l’existence d’études scientifiques.

Vous serez très certainement d’accord avec nous, mais les chances de rêver en espagnol en 3ème C, après seulement 2 ans et demi d’expérience dans l’apprentissage de la langue de Cervantès, sont relativement minces…

D’ailleurs, il en va de même si vous venez tout juste de terminer votre 3ème année de Langues Etrangères Appliquées à la Fac de Lettres, sans quasiment jamais avoir mis un pied en Espagne, en Amérique Latine ou à Miami.

Bref, arrêtons de tourner autour du pot. Pour s’approcher d’un phénomène tel que le rêve dans une langue étrangère, il faut au moins s’approcher en parallèle du bilinguisme. Rien ne sert d’espérer si après « un mojito por favor » vous êtes au maximum. En revanche, si vous êtes capable d’expliquer la composition du mojito, son évolution à travers l’histoire et de réciter un poème de Pablo Neruda à la fille en face de vous… Le tout en espagnol… On croit fort en vos chances !

S'immerger dans un pays étranger peut-il favoriser les rêves en espagnol ? Test : si vous pouvez décrire ce paysage en espagnol, vous vous approchez peut-être du but !

Si vous commencez à peine vos cours particuliers d’espagnol, cessez d’y croire. Une quasi-parfaite connaissance de la langue est donc selon nous une condition minimum pour espérer vivre le phénomène nocturne. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ne serait-ce que d’un point de vue linguistique. Reprenez vos cahiers, vos notes. Revoyez vos films préférés de Pedro Almodovar et en VO non sous-titrée évidemment.

Mais pourquoi prendre des cours espagnol Paris ou ailleurs en France ?

Et combien de temps faut-il pour apprendre la langue espagnole ?

Doit-on se trouver en immersion à l’étranger pour rêver en espagnol ?

Autre pièce du puzzle : la question de l’immersion dans un pays étranger. Dans le cas présent : l’Espagne, l’Argentine, la Bolivie, le Costa Rica et tout ce que compte le continent américain du Mexique à Ushuaia, sans passer par le Brésil.

Il nous semble en effet impossible de notre point de vue de rêver en espagnol sans se trouver par la même occasion dans un pays hispanophone. A moins que la langue espagnole soit votre langue maternelle. Mais dans ce cas précis, c’est de la triche.

Chez Superprof, nous pensons que vous pouvez avoir un super niveau, mais si vous ne parlez pas la langue ou ne l’entendez pas au quotidien… Cela ne fonctionnera pas. 2ème étape de notre expérience donc : prenez un billet d’avion sans plus tarder pour Buenos Aires. Et sans discuter s’il vous plaît.

En ne respectant pas rigoureusement cette condition, cela nous semble impossible. Et ce qu’il faut également signaler, c’est qu’une petite semaine au club de vacances ne suffira évidemment pas. 3ème étape : appelez votre patron et dites-lui que vous vous apprêtez à rester plusieurs mois ou années en Argentine. Un long séjour et une longue acclimatation à votre environnement linguistique sont nécessaires.

Une seule solution : plonger à 100% dans l’espagnol

A partir de là, que faire une fois que vous vous trouvez en immersion ? Vous serez effectivement entourés d’hispanophones. A l’épicerie, au cinéma, dans les bars, à la plage, dans la rue…partout.

Mais il ne suffit pas de se laisser porter par la vie autour de vous. Il s’agit d’y prendre part évidemment. Ainsi, rêver en espagnol nécessite de s’intégrer totalement à la société sur place ! Cela passe donc, entre autres, par un logement partagé avec d’autres hispanophones. Ceci pour ne jamais couper avec l’espagnol, même lorsque vous passez la porte de votre palier.

L’immersion est indispensable et doit être totale ! Le plus tôt possible, car il n’y a pas d’âge pour étudier l’espagnol.

S'immerger complètement dans l'espagnol permet-il de rêver dans la langue de Cervantès ? « Hola chica, que tal… »

Autre élément à ne pas éviter lors de votre immersion : travailler. Comment s’immerger à 100% sans travailler ? Le fait d’accepter un job à l’étranger et de l’exercer dans une langue que vous apprenez et qui n’est pas la vôtre, est toujours une promesse de progrès fulgurants.

Surtout vous vous constituez un environnement qui viendra stimuler toutes vos capacités intellectuelles, plusieurs heures durant la semaine. Votre cerveau bouillonnera donc d’espagnol.

Enfin, nous dirions qu’avoir un(e) partenaire de vie hispanophone aide grandement les choses également. A vous de jouer.

L’apprentissage de la langue conditionne-t-il à rêver en espagnol ?

Pour se mettre en condition et enfin arriver à rêver en espagnol, il peut être intéressant d’apprendre l’espagnol en parallèle. A un niveau élevé nous entendons évidemment. Une chose probablement plus facile à réaliser pour des enfants débutant leur apprentissage de l’espagnol très tôt dans leur vie.

Comme nous le laissions entendre juste au-dessus, le fait de dévouer toutes ses capacités intellectuelles et de réflexion à cette langue étrangère peut vous conditionner.

Vous qui approfondissez actuellement la grammaire espagnole, la conjugaison ou la phonétique, vous réfléchissez beaucoup dans cette langue. En additionnant cela à une vie à l’étranger, l’immersion est totale. Et les rêves pourraient alors arriver…

A force de penser sans arrêt en espagnol…

Que voulons-nous dire par là ?

Parlons de vécu. Si vous avez déjà séjourné plusieurs mois dans un pays étranger, tout en y vivant pleinement (colocation avec la population locale, job sur place, etc.), il vous est alors peut-être arrivé de penser plus que de raison avec la langue de ce pays.

Prenons l’exemple de l’espagnol. Dans un contexte similaire à celui que nous venons de décrire, il vous est peut-être déjà arrivé de tourner, retourner et détourner des dizaines de phrases dans votre tête tous les jours.

D’imaginer telle ou telle situation plausible au travail ou à la maison et à votre façon de prononcer en espagnol une phrase banale que vous diriez en français. Car c’est aussi cela devenir bilingue et apprendre une langue : c’est se mettre à penser en espagnol tous les jours et toutes les heures.

C’est anticiper une conversation avec une ou un ami pour parler d’une histoire qui vient de vous arriver.

En faisant cela, une nouvelle fois, vous sollicitez une bonne partie de vos facultés intellectuelles à « fonctionner en espagnol ». Pensées, environnement, discussions, job… Tout est en VO espagnole autour de vous : de quoi peut-être déclencher vos premiers rêves !

De l’importance de se composer un entourage hispanophone…

Si nous n’avons trouvé aucune étude venant attester d’une solution miracle pour rêver en anglais, espagnol, allemand, etc. Nous avons en revanche trouvé de nombreux articles sur les interprétations des rêves. Voilà une chose sur laquelle femmes et hommes se sont penchés depuis la nuit des temps.

De notre côté, sans être d’éminents scientifiques ou philosophes, nous sommes au fait que ce qui se passe dans une journée peut resurgir dans vos rêves le soir-même ou un peu après. La mémoire à court terme a tendance à conditionner les rêves.

Un environnement amical hispanophone est-il indispensable ? Vos amis et vous sur une plage en Argentine !

Ainsi, les personnes que vous croisez au jour le jour, plusieurs fois dans une semaine même, peuvent tout à fait venir faire un tour dans votre tête la nuit. Ce sont vos discussions et les situations par lesquelles vous passerez ensemble qui seront peut-être le petit remède miracle à un rêve en espagnol.

Enfin, dernier argument qui devrait vous convaincre de vous faire des amis espagnols : vous ne les avez jamais entendu parler français. N’est-ce pas ? Leur réalité, et la vôtre lorsque vous êtes ensemble, c’est l’espagnol. Ils s’expriment ainsi, rient ainsi et communiquent à avec vous dans des mots 100% espagnols. Vous minimisez par conséquent les chances de les voir apparaître dans vos rêves s’exprimant en français ! Cela est évidemment possible, nous savons tous à quel point nos rêves peuvent être (souvent) bizarres.

Mais s’il y a une petite chance pour vous de rêver enfin en espagnol, sachez que cela se fera certainement à travers ses amis et autres connaissances que vous côtoyer dans votre quotidien. Vous rêverez alors peut-être de conversations avec eux ou de grandes aventures, dont seul le subconscient a le secret…

Pour vous mettre sur la piste du phénomènes, voici quelques astuces pour perfectionner votre castillan

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz