Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Choisir son orientation pour enseigner le français

Par Sophie le 10/11/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > Quelle Formation pour Devenir Prof de Français ?
Table des matières

Le métier d’enseignant séduit chaque année de plus en plus d’étudiants, avec une hausse significative du nombre d’inscrits aux concours des métiers de l’enseignement.

La sécurité de l’emploi offerte par l’Éducation Nationale, l’envie de transmettre son savoir et de mettre sa pédagogie au service de la réussite scolaire de ses élèves expliquent en partie pourquoi cette profession attire tant.

Parmi eux, des amoureux de la langue française envisagent de devenir professeur de français.

Si vous aussi, vous êtes passionné par le français, son orthographe, sa syntaxe ou encore sa littérature et que vous envisagez d’en faire votre métier, Superprof vous fournit le guide pour votre carrière de futur enseignant de français.

Qui peut devenir prof de français ?

De nombreux concours permettent de devenir enseignant dans la fonction publique.

Que vous souhaitiez enseigner au primaire, au collège ou au lycée, il vous faudra justifier au minimum d’un master (niveau bac+5) pour vous présenter à ces concours.

Un premier emploi pour les étudiants

Une étude menée conjointement par l’Université catholique et l’organisme B2V indiquait en 2011 que 59% des étudiants avaient déjà envisagé de devenir enseignant.
En effet, ce métier longtemps considéré comme étant « le plus beau métier du monde » représente pour beaucoup une véritable vocation.

Comment choisir son orientation après une licence en lettres ? Nombreux sont les étudiants à envisager de devenir professeur de français !

Dès le collège ou le lycée, l’amour de la langue française et un bon niveau en orthographe peuvent susciter chez l’élève un réel désir d’enseigner la langue de Molière.

Si l’on est sûr de vouloir plus tard fournir un apprentissage du français à des élèves, il vaut mieux faire ses choix d’orientation en conséquence :

  • au collège, prendre une option latin pour mieux connaître l’étymologie des mots français
  • au lycée, décider de passer un baccalauréat littéraire
  • s’intéresser à la littérature française et améliorer sa culture générale

Bien sûr, un élève qui a opté pour une formation plutôt scientifique dans l’enseignement secondaire peut aussi, après le bac, modifier ses choix d’orientation et intégrer une faculté de lettres.
Il arrive par ailleurs que l’on découvre sa vocation de professeur après avoir passé une licence qui n’a pas de lien direct avec la langue française.

Pour ces cas de figure, des cours de français à domicile peuvent par exemple permettre de se remettre à niveau en vue des concours de l’Éducation Nationale.

Être enseignant de français après une reconversion

Les métiers de l’enseignement ne sont pas uniquement accessibles aux étudiants en fin d’études.
En effet, la seule limite d’âge pour pouvoir se présenter aux concours est de ne pas dépasser l’âge légal de départ à la retraite.

Quelle démarche pédagogique adopter quand on veut donner des cours de français ? Si votre métier ne vous convient plus, vous pouvez toujours vous reconvertir dans l’enseignement.

Ainsi, il est tout à fait possible de se reconvertir en tant que professeur à tout âge, et ce quelle que soit votre profession.

Dans ce cas de figure, il existe deux possibilités :

  • vous avez déjà un master ou un équivalent de niveau bac+5, auquel cas vous pouvez vous présenter à ces concours
  • vous ne possédez pas un diplôme bac+5, auquel cas il vous faudra reprendre vos études pour posséder le niveau requis et être admissible aux concours

Chaque année, le Ministère de l’Éducation Nationale ouvre des nouveaux postes dans l’enseignement.
Ce chiffre varie tous les ans car il dépend, entre autres, du nombre de départ à la retraite.

Pour les concours 2017 par exemple, plus de 26 000 postes ont été ouverts.
Le français (ou les lettres) est une discipline dans laquelle il manque chaque année des candidats : serait-ce l’occasion pour vous d’envisager votre reconversion ?

Les cas particuliers

Certaines personnes n’ont pas besoin de justifier d’un niveau bac+5 pour pouvoir se présenter aux concours.

Ces dispenses ne concernent toutefois que quelques cas particuliers :

  • être sportif de haut-niveau
  • être parent d’au moins trois enfants
  • être ou avoir été fonctionnaire dans un corps de personnels enseignants ou d’éducation

Si vous vous reconnaissez dans un de ces trois cas de figure, sachez que vous êtes donc dispensé de diplôme et que vous pouvez vous présenter aux concours de l’enseignement.

Les conditions pour enseigner le français

Comme nous le mentionnions précédemment, se présenter aux concours des métiers de l’enseignement requiert, sauf exception, un niveau bac +5 minimum.

D’autres conditions générales sont requises :

  • avoir la nationalité française ou être ressortissant d’un État Membre de l’Union Européenne (ou d’Andorre, de Monaco et de Suisse)
  • avoir un casier judiciaire vide ou non incompatible avec la fonction d’enseignant (un excès de vitesse par exemple ne posera logiquement pas de problème)
  • justifier des aptitudes physiques requises

Dès lors que vous remplissez ces conditions, vous êtes apte à passer le concours pour enseigner le français à vos futurs élèves.
Mais vous le savez, il y a plusieurs sortes d’enseignants de français.

Comment se préparer aux concours du CAPES lettres modernes ? Vous devez choisir à quel type d’élèves vous souhaitez enseigner le français : écoliers, lycéens…

C’est à vous de choisir à quel type d’élèves vous souhaitez dispenser des cours.

  1. Être professeur des écoles
    L’instituteur (ou institutrice) n’est pas à proprement parler un prof de français. Il s’agit d’un enseignant généraliste.
    Néanmoins, c’est à l’école primaire que les élèves doivent apprendre le français à travers la lecture et l’écriture. Ainsi, c’est certainement la matière qui prédomine dans l’enseignement du premier degré.
    Le concours de professeur des écoles (CRPE) se présente au minimum à la fin de la première année de master (M1).
    Après avoir réussi le concours, vous devez vous inscrire en deuxième année de master MEEF au sein d’une ESPE (ancien IUFM) pour pouvoir réaliser votre stage.
  2. Être prof de français dans l’enseignement secondaire
    À ce moment de la scolarité, il s’agit d’aider les élèves à acquérir les règles fondamentales du français (la grammaire, la conjugaison…) mais aussi leur apprendre à avoir un certain esprit de synthèse et à structurer des textes et leurs idées. Il faut aussi leur permettre d’approfondir leur culture littéraire.
Pour enseigner au collège, il faut avoir le concours du CAPES. Pour être professeur de français au lycée ou en classe préparatoire, il est nécessaire d’obtenir l’agrégation. 
Sachez que l’on peut envisager de devenir professeur agrégé durant sa carrière de professeur, après avoir obtenu le CAPES.

Préparer le concours du CAPES

Le CAPES (Certificat d’Aptitude au Professorat du Second Degré) permet de devenir professeur certifié, et donc d’enseigner au collège.
Plusieurs sections sont ouvertes chaque années aux futurs enseignants.
Parce que c’est l’enseignement de la langue française qui vous intéresse, vous devez choisir la section « lettres ».

Prêt à plonger la tête dans les bouquins pour obtenir le concours de vos rêves et enfin enseigner le français ? Prêt à plonger la tête dans les bouquins pour obtenir le concours de vos rêves et enfin enseigner le français ?

Au sein de cette section, deux options sont envisageables : lettres classiques ou lettres modernes.
En 2017, il y a 4320 inscrits à l’option lettres modernes contre 266 en lettres classiques.

Cette différence significative peut s’expliquer en partie par le fait que les lettres classiques comprennent une épreuve écrite en latin et en grec ancien, chargée d’évaluer le niveau culturel du candidat quant aux cultures de l’Antiquité.

Dans les deux cas, le concours se divise en plusieurs parties :

  • composition française de 6 heures, qui va juger des compétences culturelles, rédactionnelles et littéraires du candidat et qui porte sur l’un sujet au programme du lycée
  • épreuve écrite de 6 à partir d’un dossier inconnu (orientée Antiquité pour l’option lettres classiques, et grammaire française pour l’option lettres modernes)
  • épreuve orale de mise en situation professionnelle portant sur un texte en français dans laquelle le candidat va devoir réaliser un exposé pédagogique suivi par un entretien
  • analyse d’une situation professionnelle à partir d’un dossier sélectionné par le jury

Si vous êtes admis au concours, vous passerez une année en stage rémunéré.

A l’issue de ce stage, un jury déterminera si vous êtes apte à enseigner.

Les autres manières d’enseigner le français

Vous devez aussi savoir que l’on peut aussi être professeur de langue française sans pour autant enseigner au collège ou au lycée général.

En effet, d’autres alternatives existent.

Être prof de français en lycée professionnel

Vous pouvez choisir d’opter pour l’enseignement en lycée pro.
Dans ce cas, vous êtes au même titre que les professeurs ayant le CAPES un fonctionnaire de l’État.

Le concours pour accéder à ce poste s’appelle le CAPLP (Certificat d’Accès au corps des Professeurs en Lycée Professionnel).

Quel cursus choisir quand on veut enseigner la langue française ? Vous préférez enseigner le français dans le privé ? Il faudra passer un concours spécifique !

Les conditions d’admissibilité au concours sont les mêmes que pour les autres métiers de l’enseignement (niveau bac+5 par exemple).
Chaque année, plusieurs sessions sont ouvertes.
En ce qui concerne l’enseignement de la langue française, vous devrez choisir entre la section langues vivantes-lettres anglais, langue vivantes-lettres espagnol ou lettres-histoire et géographie.

Vous serez donc chargé de dispenser des cours dans deux matières (à savoir français/anglais, français/espagnol ou français/histoire géo) en fonction de vos choix au moment du concours.

Enseigner la langue française dans le privé

Certains peuvent préférer enseigner dans un établissement privé sous contrat avec l’État.
Si c’est votre cas, sachez qu’il existe un concours, correspond au CAPES et spécifique à l’enseignement privé, qui permet d’y arriver : le Cafep-Capes.
Les conditions d’admission et les épreuves sont les mêmes que pour le CAPES.

La différence majeure est la suivante : après l’obtention du concours et à l’issue de votre première année de stage, vous devenez obtenir l’autorisation du chef d’établissement dans lequel vous souhaitez exercer. 

Il est fortement recommandé de prendre contact avec l’établissement en question dès votre entrée en première année de master (M1).

Néanmoins, si vous avez uniquement le CAPES et que vous souhaitez enseigner finalement dans le privé, il vous est possible de demander votre détachement au rectorat.
Vous devrez ensuite solliciter l’accord de la CAAC (Commission d’Accueil et d’Accord Collégial).

Il existe donc de nombreuses façons d’enseigner le français : à vous de choisir la vôtre !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Sophie
Passionnée par les mots, les avions, les humains, le café : la vie quoi !

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz