Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Superprof une communauté de
1.421.871
professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Superprof une communauté de professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Réussir au mieux les épreuves orales du bac d’espagnol ?

De Alexia, publié le 19/06/2017 Blog > Langues > Espagnol > Comment se Préparer pour l’Oral du Bac Espagnol ?

Cette année, 718 890 candidats passent le baccalauréat, soit 3,34 % de plus que l’année dernière. Saviez-vous qu’ils étaient seulement 39 en 1809 lors de la première session ?

Ils n’ont certainement pas dû passer une épreuve d’espagnol, les pionniers du bac ! Mais si c’est votre cas cette année, vous avez peut-être besoin de quelques conseils sur comment bien réviser notamment son oral.

Ah l’oral ! Certains adorent mais la plupart le redoutent voire le détestent. Mieux vaut être bien préparé pour éviter un moment de stress intense surtout quand il s’agit de parler dans une langue qui n’est pas la nôtre.

Comment se déroulent les épreuves orales selon les séries ? Comment s’y préparer ? Quelle attitude adopter ? Comment gérer au mieux son stress ?

Superprof vous dit tout pour arriver à l’oral serein le jour J et décrocher une bonne note !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qui change selon la série ?  

Quels sont les sujets probables du bac espagnol à l'oral ? Allez, on se motive, le bac on l’a du premier coup !

Les épreuves orales comme l’oral d’anglais ou celui d’espagnol sont ce que l’on appelle des épreuves anticipées. Elles se déroulent en amont des dates du bac et des épreuves écrites.

Que le candidat passe un bac général ou un bac technologique, en LV1 ou LV2, l’épreuve orale de langue espagnole se déroulera de la même manière pour toutes les séries :

  • Une épreuve de compréhension de l’oral (excepté pour le bac L),
  • Une épreuve d’expression orale.

Ce qui change, c’est la durée de ces épreuves. Les futurs bacheliers en bac ES, bac S ou bac STMG plancheront sur la compréhension orale durant le deuxième semestre : 90 secondes d’audio, 3 écoutes avec une minute de pause entre chaque écoute.
Les élèves disposent ensuite de dix minutes pour rédiger un compte-rendu en français de ce qu’ils ont compris. Il ne s’agit pas là d’évaluer l’expression écrite en langue espagnole mais bien ce que les candidats ont compris.

Pour l’expression orale, les candidats en S, ES ou SMTG ont dix minutes pour préparer au brouillon une notion étudiée pendant l’année et tirée au sort pour l’épreuve orale. Ils disposent ensuite de 5 minutes de prise de parole en continu. Le but est clairement d’argumenter sur ce que l’élève a compris et de donner son opinion. Viennent ensuite 5 minutes d’interaction avec le professeur. L’épreuve dure donc 20 minutes en totalité.

Réviser pour réussir son bac 2018. Comment se déroulent les oraux du bac d’espagnol ?

Pour les séries littéraires, l’épreuve dure plus longtemps : 10 minutes de préparation, 10 minutes de prise de parole en continu et 10 minutes d’échange avec le professeur d’espagnol. L’épreuve dure 30 minutes.

Les L devront aussi passer l’épreuve de littérature étrangère en langue étrangère, donc potentiellement en espagnol selon la langue choisie par le candidat. Des dossiers doivent être préparés en amont sur chacune des deux thématiques étudiées durant l’année. Ils comportent :

  • Deux textes extraits d’une ou plusieurs œuvres étudiées en classe,
  • Des documents au choix du candidat qui permettent d’analyser la réception de l’œuvre (critique, adaptation, illustration…)

L’épreuve dure 10 minutes : 5 minutes de présentation du dossier et 5 minutes d’interaction.

Se préparer à la compréhension orale

Chaque épreuve d'espagnol compte pour la même chose dans la note finale. Il y a des moyens un peu plus modernes que ça, mais libre à vous !

Pour avoir une bonne note au bac espagnol, il faut s’entraîner à la façon d’un bac blanc. Les langues vivantes se travaillent durant toute l’année scolaire et pas seulement la semaine avant de passer les épreuves. Sinon, peu de chances d’y arriver ! Si vous ne parlez pas un mot d’espagnol avant de vous présenter à l’épreuve, autant vous dire que c’est mal parti.

L’écoute en espagnol est primordiale pour se familiariser avec les sonorités et la cohérence de la langue. Il est possible de s’entraîner en cours d’espagnol avec son professeur et ses camarades mais cela ne suffit pas.

Ce n’est pas avec deux heures d’espagnol dans la semaine et peut-être une ou deux écoutes que vous progresserez assez pour être parfaitement à l’aise le jour de l’oral.

Une langue, ce n’est pas juste des mots mis bout à bout. C’est une façon de s’exprimer.

N’hésitez pas à écouter la radio en espagnol (avec internet, c’est super facile). Même si au début, le débit de parole peut vous sembler rapide et que vous êtes un peu perdus, vous verrez qu’au fur et à mesure de l’écoute, vous comprendrez de plus en plus. A raison de 10 minutes par jour, vos progrès se feront sans même y penser ! La clé, c’est la régularité.

Mettez-vous en situation d’épreuve et prenez des notes pour restituer ce que vous avez compris. Pensez à comprendre d’abord le contexte à la première écoute :

  • De quoi ça parle ?
  • Est-ce un sujet d’actualité ?
  • Combien il y a de protagonistes ?

Concentrez-vous sur les mots que vous comprenez et surtout pas sur ceux que vous ne comprenez pas !

Puis essayez petit à petit d’affiner votre compréhension. Pour l’écoute 2, focalisez-vous sur ce que vous avez compris et essayez d’en apprendre encore plus :

  • Y a-t-il un problème particulier ?
  • S’il y a plusieurs protagonistes, sont-ils en conflit ?
  • Cherchent-ils une solution ?
  • Où se déroule la scène ?
  • Quand se déroule-t-elle ?

Enfin, à la dernière écoute, continuez de prendre des notes en complétant tout ce que vous pouvez comprendre de plus. Focalisez-vous sur des détails pour donner plus de corps à votre résumé.

Lire pour apprendre du vocabulaire

Le bac espagnol est-il différent selon la série ? Pour ne pas faire cette tête devant le sujet, mieux vaut se préparer.

Apprendre l’espagnol pour réussir son bac et entrer dans le cadre européen, cela passe aussi par l’apprentissage de vocabulaire. Cela sert pour la compréhension de l’oral mais aussi pour la compréhension écrite, l’expression orale et l’expression écrite. Pour tout, en soi ! On ne peut pas se prétendre bon en espagnol si on ne connaît pas un vocabulaire de base varié.

Vous pouvez également vous entraîner à repérer les éléments importants pour la compréhension. Même si c’est à l’écrit, les éléments sont toujours les mêmes, ils vous serviront aussi à l’oral. Ce sont les fameuses questions :

  • Qui ?
  • Où ?
  • Quand ?
  • Comment ?
  • Pourquoi ?

Vous habituez votre cerveau à repérer les mots-clés, les tournures de phrases et les temps utilisés. Pour les oraux, vous comprendrez mieux et connaîtrez plus de vocabulaire pour être à même de gagner des points, de réussir le bac de langue et d’éviter l’oral de rattrapage.

Parler pour préparer l’expression orale

Il n’y a pas de formule magique pour améliorer son expression orale : il faut parler. Parler permet de se décomplexer et de ne pas arriver totalement stressé à son épreuve orale.

Vous allez vous trouver peut-être un peu ridicule mais entraînez-vous devant votre miroir chez vous.

Répétez des phrases apprises en espagnol pour voir quelle posture vous adoptez et savoir si vous parlez de manière claire et audible.

Les examinateurs n’aiment pas faire répéter un élève et pour le candidat, cela peut être une source de stress. Il peut penser avoir dit une bêtise alors que l’examinateur n’a tout simplement pas entendu. Parlez de manière claire et avec confiance. Rien de mal ne peut vous arriver !

Quels sont les sujets d'examen les plus courants en espagnol ? Soignez votre présentation pour vous rendre à un oral.

Entrainez-vous ensuite avec un camarade de classe.

Faites une simulation de l’oral. Mettez-vous en condition : choisissez un texte connu par les deux. L’un est le candidat, l’autre l’examinateur et inversez les rôles pour plusieurs documents. C’est également une bonne manière de réviser ses textes et ses notions pendant les vacances par exemple.

Cet exercice est un bon moyen d’apprendre à structurer sa pensée et à gérer son stress pour l’oral espagnol.

Souvenez-vous qu’apprendre une langue ne se résume par à apprendre des mots, des notions ou des figures de style par cœur.

Si cela peut marcher pour la présentation de la notion, lors de l’échange avec le professeur, le candidat doit faire preuve de plus de spontanéité dans ses réponses.

Connaître des mots de liaison et des connecteurs logiques dans la langue de Cervantes peuvent aider mais parler de manière spontanée doit se faire tout au long de l’année pour ne pas stresser et décrocher son bac espagnol haut la main.

Quelques conseils pour un oral réussi

L’approche méthodologique adoptée pour réviser son bac est essentielle.

Comment enrichir son langage en espagnol ? Apprendre à noter les nouveaux mots de vocabulaire.

  • Pour l’oral, les fiches de révision sont utiles notamment pour bien mémoriser les notions et construire son argumentation lors des épreuves du bac,
  • Les annales bac et les corrigés du bac espagnol, utiles pour l’écrit, n’ont pas vraiment leur place ici, puisque les notions étudiées ne seront pas forcément les mêmes,
  • Entraînez votre oreille toute l’année pour la compréhension orale. Regardez des séries en VOST, écoutez la radio et regardez les journaux télévisés espagnols,
  • Pour présenter l’une des quatre notions du programme de terminale, on vous conseille de trouver une problématique, un peu comme au bac français, en lien avec les documents étudiés,
  • Faites un plan en plusieurs parties : introduction, deux ou trois arguments ou idées importantes, conclusion. Pensez aux connecteurs logiques pour lier les idées entre elles et ne pas se contenter de les poser les unes à côté des autres,
  • Soignez votre expression, votre prononciation et votre accent en espagnol. Si vous faites une faute, ce n’est pas grave si vous vous reprenez. Parlez clairement et normalement,
  • L’échange avec le professeur est bel et bien un échange : montrez que vous comprenez les questions, répondez-y, argumentez mais ne laissez surtout pas l’examinateur parler tout seul.

En synthèse :

  • Les oraux d’espagnol peuvent être stressants. La clé repose sur la préparation.
  • La compréhension orale : elle doit être travaillée tout au long de l’année en écoutant la radio sur internet, en regardant le journal télévisé ou encore des séries en VOST.
  • L’expression orale : là encore, c’est toute l’année. Parlez, parlez, parlez, il n’y a que ça qui fonctionne. Préparez-vous à l’épreuve avec un camarade, ça aide aussi.
  • Détendez-vous ! L’examinateur n’est pas là pour vous piéger. Ce n’est que 20 minutes, ça passe très vite 🙂
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz