Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Quelles formations faut-il avoir pour devenir prof de français ?

Par Sophie le 30/08/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > Les Diplômes qui Peuvent permettre de Donner des Cours de Français
Table des matières

Lorsque l’on aime la langue française, que l’on maîtrise son vocabulaire, sa grammaire, sa conjugaison, et qu’on a envie de transmettre son savoir, on peut naturellement avoir envie d’enseigner.

Vous avez envie de devenir l’enseignant qu’évoque Daniel Pennac dans Comme Un roman « ce professeur-là n’inculquait pas un savoir, il offrait ce qu’il savait ».

Cependant, entre le moment où l’on prend la décision d’offrir ses connaissances à de futurs élèves et le moment où l’on devient vraiment prof de français, il y a de nombreuses questions à se poser.

Dans quelle structure vais-je enseigner ?
Ai-je envie d’en faire mon métier ou simplement d’arrondir mes fins de mois en enseignant ?
Aurais-je l’approche pédagogique nécessaire pour proposer aux élèves un réel perfectionnement ?

Comment devenir professeur de français dans l'Education Nationale ? Devenir prof de français, c’est d’abord vouloir transmettre son savoir.

Si ces questions sont parfaitement légitimes, elles n’en demeurent pas moins essentielles.
Surtout parce qu’elles renvoient toutes à une seule et même interrogation : les diplômes qu’il faut obtenir pour devenir professeur de français.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas qu’un seul diplôme qui permet de donner des cours de français.
Il y en a plusieurs, tout simplement parce qu’il y a diverses manières d’enseigner la langue française.

Que vous soyez lycéen en train d’envisager vos études supérieures, à la recherche d’un emploi ou dans l’optique d’une réorientation, on vous dit tout sur les différentes façons de devenir professeur de français.

Professeur de français dans l’enseignement secondaire

Pour la plupart des gens, un professeur de français enseigne en collège ou en lycée.
C’est cette période que l’on appelle l’enseignement secondaire.

En France, l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans.
Ainsi, que l’on ait choisi un parcours scolaire général, technologique ou professionnel, on a tous eu un jour des cours de langue française dispensés par un professeur de l’Education Nationale.

Le CAPES : être prof au collège



Le parcours classique pour pouvoir enseigner le français au collège public est de préparer une licence puis de valider un master 2 en lettres modernes, afin de se préparer au fameux concours du CAPES (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré).



Vous pouvez aussi décider, après une licence en lettres modernes, de vous présenter au Master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation).
Ce master se prépare au sein d’une ESPE (Ecoles Supérieures du professorat et de l’éducation), que l’on appelait avant IUFM.

Comment préparer le concours du CAPES section lettres modernes ? Il ne suffit pas de connaître la culture française pour enseigner le français !

Au moment de passer le concours du CAPES, un futur professeur de français choisira bien évidemment la section « lettres ».
Ensuite, il aura la possibilité de jeter son dévolu soit sur lettres modernes, soit sur lettres classiques.

L’épreuve écrite est composée de deux parties de six heures chacune : une composition écrite portant sur l’un des points du programme du lycée, puis une épreuve écrite réalisée à partir d’un dossier.
La partie orale, en deux phases elle aussi, consiste d’abord en une mise en situation puis en analyse de situation professionnelle.

Ce concours évaluera à la fois vos compétences en grammaire, votre connaissance de la culture française (littéraire et artistique) mais aussi votre approche pédagogique, entre autres…

Le CAFEP-CAPES est son équivalent pour enseigner dans le privé sous contrat avec l’état.

A signaler que si vous ne souhaitez pas suivre de formation, vous pouvez aussi devenir prof de français par webcam.

L’agrégation : prof de français au lycée

Ceux qui souhaitent enseigner le français au lycée, en classe de prépa aux grandes écoles, en BTS ou en université en tant que PRAG (professeur agrégé) doivent passer l’agrégation.


Il est le seul concours de l’enseignement que l’on peut présenter uniquement après avoir obtenu le master.



Généralement, on prépare le concours de l’agrégation après le CAPES.
C’est d’ailleurs conseillé : ainsi, on est encore dans une dynamique de concours et d’apprentissage intensif.



Certains préfèrent passer l’agrégation alors qu’ils exercent déjà depuis quelques années au collège.
Si c’est parfaitement possible, c’est néanmoins plus compliqué de se réinvestir dans les études en parallèle de son métier d’enseignant.

Les épreuves diffèrent en fonction de votre choix : lettres classiques ou lettres modernes.

Dans tous les cas, vous passerez d’abord des épreuves écrites d’admissibilité puis des épreuves orales d’admission.

Le CAPLP pour être prof de français en lycée professionnel

Le Certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel (ou CAPLP) s’adressent à ceux qui veulent devenir professeur en lycée professionnel.
Pour y accéder, il faut comme pour le CAPES être inscrit en première année de master MEEF ou être titulaire d’un master 2.



Exactement comme pour les autres concours de l’enseignement, il y a deux épreuves écrites suivies de deux épreuves orales.
Pour ce concours, la première épreuve écrite dure 5 heures.

Comment avoir une approche pédagogique quand on veut enseigner le français ? Prêt à relever le défi des épreuves écrites des concours de l’enseignement ?

C’est un devoir de mobilisation des connaissances à partir d’un ensemble de documents.
La seconde est une épreuve de réflexion critique.



A l’oral, la première épreuve est une mise en situation et la deuxième se base sur un dossier préalablement crée par le candidat.

Professeur de français en études supérieures dans le privé hors contrat

Dans l’enseignement supérieur, on trouve plusieurs types de structures : les publiques, les privées sous contrats avec l’Etat et les privées hors contrats.
Pour enseigner dans les deux premiers, on a vu plus haut les concours qu’il fallait passer.

En ce qui concerne les établissements d’enseignement supérieur privés hors contrat, la procédure à suivre est particulière.

En effet, une école privée fonctionne exactement comme une entreprise.
Chaque enseignant va donc répondre à une offre d’emploi (ou démarcher seul), puis passer un entretien de recrutement.

C’est pour cela que dans les couloirs de ces structures, on peut trouver des professeurs aux profils très différents.
Néanmoins, la majorité d’entre eux sont d’anciens professionnels reconvertis en enseignants, ou qui continuent d’avoir une autre activité professionnelle en parallèle.

Certains exercent aussi dans plusieurs écoles à la fois.

Il est en effet important de préciser que le nombre d’heures de cours allouées à chaque professeur dépasse rarement les 20 heures par semaine (et même parfois beaucoup moins).



Les contrats peuvent prendre diverses formes : salarié en CDI, en CDD, entrepreneurs qui facturent chaque heure de cours à l’établissement scolaire…
Il n’y a donc pas de diplômes obligatoires pour enseigner le français en établissement privé hors contrat.

Il faudra cependant justifier d’une certaine expérience dans le domaine, d’une éventuelle formation pédagogique (très conseillée) et surtout avoir un niveau égal ou supérieur à ses étudiants.

Professeur de français à l’université

Comme nous le mentionnions plus haut, un professeur agrégé peut donner des cours de français à l’université en tant que PRAG (professeur agrégé).
Il est donc tout à fait possible d’enseigner à l’université en ayant l’agrégation.



Cependant, les PRAG sont à distinguer des maîtres de conférence.

Ces derniers, que l’on appelle aussi « enseignants-chercheur », ont une double mission.
Comme le PRAG, l’enseignant-chercheur transmet son savoir à ses élèves à travers les heures de cours magistraux ou de TD (travaux dirigés).
Il participe aussi activement au sein de l’université à des travaux de recherche et de développement, généralement en équipe.

Quel parcours scolaire pour être professeur de lettres dans le supérieur ? Comment devient-on maître de conférences à l’université ?



Pour devenir maitre de conférences en lettres et sciences humaines, il faut avoir un doctorat (bac+8).
Ceux qui justifient de plus de trois ans d’activité professionnelle ou qui appartiennent à un corps de chercheurs de l’enseignement public peuvent aussi envoyer leur candidature au Centre National des Universités (CNU).

Après son habilitation CNU, un candidat peut passer un concours organisé par chaque université à l’ouverture d’un poste.
Le professeur certifié (PRCE) est quant à lui un professeur habilité à enseigner au collège ou au lycée mais qui n’a pas l’agrégation.

Il peut être amené à enseigner dans le supérieur uniquement s’il n’existe pas d’agrégation dans sa discipline ou si il n’y a pas de poste de PRAG.

Une formation complète, qui vous permet d’être à même de donner du travail personnel entre deux cours de français et surtout, de contrôler l’enseignement de A à Z.

Professeur de français langue étrangère

Certains peuvent aussi décider d’apprendre le français en France (ou partout ailleurs dans le monde), à des étrangers désireux de se perfectionner.

Ils donnent des cours de FLE (français langue étrangère) dans le secteur privé.

De ce fait, il n’existe pas de « parcours-type » ou de concours en FLE.
C’est à partir du master (bac+5) qu’il est possible de se spécialiser.



Il existe aussi de nombreux organismes et instituts qui proposent des formations de FLE débouchant sur un diplôme.

On trouve par exemple le DAEFLE (Diplôme d’Aptitude à l’Enseignement du FLE) ou encore DPAFP (Diplôme Professionnel de l’Alliance Française de Paris).

Professeur particulier de français

Tous les diplômes que l’on vient de citer peuvent vous amener à devenir professeur particulier de français.
En effet, les professeurs sont nombreux à décider de donner des cours de français dans le cadre d’une aide aux devoirs.

Pour arrondir les fins de mois, ou encore au moment du départ à la retraite, mais toujours avec cette même envie de transmettre son savoir.

Néanmoins, il est tout à fait possible de devenir prof de français à travers des cours de français à domicile sans avoir un des diplômes précédemment mentionnés.

En effet, dans la mesure où vous avez des compétences évidentes en langue française et que vous avez un niveau supérieur à votre élève en cours de français, vous pouvez vous inscrire et déposer votre annonce sur Superprof ou postuler dans un organisme de soutien scolaire.

Un bachelier en littérature, un étudiant en lettres modernes ou encore un futur docteur en lettres classiques peuvent très bien dispenser des cours particuliers à des étudiants !



Pour ceux qui projettent d’orienter leur carrière vers le métier de professeur, c’est même une excellente manière de savoir si ce métier vous correspond.

Les tarifs des cours de français peuvent permettre une rémunération conséquente.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Sophie
Rédactrice web passionnée par les mots, qui aime apprendre, découvrir, voyager, vivre. Et aussi boire du café.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz