Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les similitudes entre la langue allemande et la langue française

De Sophie, publié le 25/07/2016 Blog > Langues > Allemand > L’Allemand, le Meilleur Ami du Français !

L’apprentissage de la langue allemande est jugé difficile pour une grande partie des français.

En effet, selon un rapport de l’Eurobaromètre spécial, seuls 6 % des français s’estimaient capables de tenir une conversation en allemand en 2012.
Il est vrai qu’en apparence, les deux langues vivantes n’ont pas grand chose en commun.

Si vous avez décidé d’apprendre l’allemand, que vous soyez étudiant ou déjà dans la vie active, il est normal que vous ayez quelques appréhensions.
Par exemple, du point de vue de la syntaxe, les français et les allemands ne construisent pas du tout leurs phrases de la même façon.
La grammaire allemande est aussi assez éloignée de la nôtre.

Cependant, en apprenant à parler allemand, vous pourriez être surpris.
Certains outils linguistiques français pourraient bien vous servir en Allemagne !

L’amitié franco allemande n’est pas une légende.

On la retrouve déjà dans les relations géopolitiques des deux pays.

Quelles sont les différences entre la langue allemande et la langue française ? De nombreux français décident de partir travailler en Allemagne.

Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel prennent souvent les décisions ensemble quand il s’agit d’affaires internationales.
De plus, le nombre de français qui partent vivre en Allemagne dans le cadre d’un emploi franco allemand sont nombreux. 
On estime en effet à 160 000 le nombre de personnes appartenant à la communauté française sur le territoire allemand.

Et ce couple franco allemand existe aussi parfois dans la linguistique !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Une origine linguistique commune

Tout d’abord, il convient de remarquer que le français et l’allemand, à l’instar de la majorité des langues européennes, possèdent la même origine commune.

Cela peut vous sembler étonnant. En effet, si vous rencontrez un allemand et que vous ne parlez pas la langue officielle du pays de Kafka, vous aurez du mal à communiquer ensemble.
Et pourtant !
Dès le XVIIe siècle, des savants ont remarqué des similitudes entre le grec, le latin et les langues européennes modernes.
Partant de ce constat, ils ont commencé à rechercher une éventuelle ascendance commune susceptibles d’expliquer ces ressemblances.

Cependant, le poids de la religion était tel qu’il était difficile à l’époque d’émettre une hypothèse qui remettrait en cause l’hébreu en tant que langue souche.

Ce n’est donc qu’au début du XIXe siècle que le mot « indo-européen » apparaît, et que les comparaisons linguistiques scientifiques ont commencé à se développer.
La langue allemande et la langue française proviennent donc de la langue primitive indo-européenne.

Cette langue parlée bien avant l’apparition de l’écriture a évolué, s’est divisée, pour créer au fil du temps les différents idiomes que l’on connait aujourd’hui.
La philologie (étude d’une langue) et la phylogénie (étude des liens de parenté entre les êtres vivants) ont permis de reconstituer une sorte d’arbre généalogique.

Dès lors, les langues issues du « proto-indo européen » se sont séparées en plusieurs familles.

Comment trouver un traducteur en allemand ? L’allemand et le français ont des origines communes.

Le français appartient à la famille des langues romanes tandis que l’allemand est issu des langues germaniques.
Néanmoins, au sein de cette grande famille indo-européenne, on note des similarités que vous noterez aussi en décidant d’apprendre la langue allemande.

La première similitude entre toutes ces langues, y compris l’allemand et le français, est qu’elles sont flexionnelles.
Cela signifie que les mots de ces langues changent de forme pour des raisons grammaticales.

Vous étudiez les fameuses déclinaisons de la langue allemande ? 
Vous noterez donc que vous êtes en plein apprentissage d’une langue flexionnelle !

Votre professeur d’allemand a du vous le dire dès le début de votre apprentissage : l’accent tonique est un élément très important de la phonétique allemande.
Il est généralement placé sur l’avant-dernière syllabe d’un mot.

Et bien vous ne vous en rendez certainement pas compte, mais l’accent tonique existe aussi en français ! 
Il est placé la plupart du temps sur la dernière voyelle de la fin d’un groupe de mots.

L’accent tonique est en effet une des spécificités de la famille des langues indo-européennes.

Tout ceci permet-il toutefois de devenir bilingue allemand rapidement ?

Des mots français dans la langue allemande

Si vous êtes parti étudier en Allemagne ou que vous côtoyez des allemands régulièrement, vous avez sûrement du être surpris de la présence de mots français dans le vocabulaire allemand.

Les raisons pour lesquelles on retrouve un peu de notre langue maternelle en allemand sont tout d’abord historiques.

En premier lieu, après la révocation de l’Edit de Nantes au XVIIe siècle, de nombreux protestants français ont fui en Allemagne.

C’est un des faits qui ont conduit les allemands à adopter petit à petit certains mots ou expressions françaises.
Ensuite, le rayonnement de la France pendant le Siècle des Lumières a joué aussi une grande influence sur la construction de la langue allemande.

Comment découvrir les similitudes entre deux langues vivantes ? Le rayonnement de la France à l’étranger a influencé l’Allemagne.

Chaque année, des nouveaux mots entrent dans le dictionnaire : c’est bien le signe qu’une langue ne cesse d’évoluer. Ainsi, on retrouve dans les langues aussi un peu de leur histoire.

Certains mots français sont donc employés couramment dans la langue allemande.
 De quoi donner une claque à celles et ceux qui renoncent devant la difficulté présupposée de la langue et qui se demandent : « Pourquoi apprendre l’allemand ? »

Il s’agira le plus fréquemment de mots ou expressions évoquant les arts de la table ou la mode.
En effet, c’est ce qui a toujours participé au rayonnement de la France à l’étranger.

A titre d’exemple, les mots « accessoire », « blouson », « boutique » ou encore « bonbon » sont identiques en français et en allemand.
Ils ont aussi la même signification.

Aussi, il est fréquent que les mots changent un peu mais soient sans aucun doute d’inspiration française.
Dans ce registre, le mot « biskuit » en allemand correspond au biscuit français. 
Pour évoquer un banquet, les allemands utiliseront « bankett» et diront de quelqu’un qu’il est « diskret » pour illustrer sa discrétion.

Un mot allemand mérite aussi que l’on s’y attarde pour illustrer l’importance de l’histoire dans le développement d’une langue.
« Mutterseelenallein » signifie être tout seul, se sentir seul.

Spontanément, vous vous demandez quel est le rapport de cette expression avec la langue française.
Et pourtant, il y en a bien un. Pendant la guerre en Allemagne, les soldats français disaient aux villageois allemands « moi tout seul » pour essayer de se faire comprendre.
Ils souhaitaient exprimer le fait qu’ils étaient perdus et avaient besoin d’aide.
Pour rendre la phrase plus claire, ils rajoutaient « allein » à la fin de la phrase.
Ainsi, petit à petit, les allemands se sont appropriés cette expression.

Elle fait désormais partie intégrante du vocabulaire de la langue de Goethe !

Vous cherchez à traduire un texte en allemand ?
Il ne vous sera donc pas forcément nécessaire de chercher dans un dictionnaire bilingue ou de trouver un traducteur ! Comme quoi, la langue allemande n’est peut-être pas si compliquée

Quand l’allemand inspire le français

Outre-Rhin, les mots français d’inspiration allemande sont moins fréquents.
Néanmoins, il serait faux de penser qu’il n’y en a pas.

Ils seraient pas moins de 200 mots en allemand ou d’origine allemande dans le vocabulaire français !

Comment ne pas évoquer la fameuse choucroute, spécialité culinaire emblématique du pays de Beethoven ?
Il est issu directement du mot allemand «Sauerkraut ».

Quelles sont les relations du couple franco-allemand ? On retrouve aussi des origines allemandes dans le vocabulaire français.

Le mot karcher, quant à lui, correspond à une francisation de la marque allemande Kärcher, leader en nettoyage.
Pour parler d’un fouet en cuir, les allemands emploient le mot « Karbatsche ».
Cela ne vous rappelle pas étrangement notre cravache à nous ?

Certains mots sont même utilisés en France sans avoir subi un seul changement.
Ainsi, « diktat » ou « putsch » sont communs aux deux langues.
Et vous vous en doutez, ce sont les allemands qui sont à l’origine de ces mots !

Cette inspiration s’explique par les relations particulières entretenues depuis toujours par les deux pays.
Malgré des guerres et des histoires frontalières compliquées, France et Allemagne se sont souvent mutuellement admirés.
La littérature allemande a particulièrement fasciné la France, notamment avec le fameux « De l’Allemagne » de Madame de Staël.
Les grands penseurs français ont toujours beaucoup estimé la philosophie allemande, qu’ils considéraient plus profonde. Victor Hugo était quant à lui passionné par les châteaux et les légendes allemandes.

C’est pourquoi on retrouve aussi, dans notre propre dialecte, des mots provenant du pays de Goethe.

Allemand/français : deux cultures liées

Langue et culture sont deux notions indissociables.

Ainsi, lorsque l’on décide d’apprendre une langue, l’immersion dans la culture du pays se doit d’être totale.

Pendant vos cours allemand, vous comprendrez petit à petit que malgré des différences, l’Allemagne et la France sont étroitement liés.
D’un point de vue linguistique, bien sûr, mais aussi dans leur culture.

La chaîne franco-allemande Arte est un excellent exemple de ce lien fort et solide.
Tout est traduit dans les deux langues et des émissions sont consacrées à la culture des deux pays.
Aussi, les politiques en matière d’éducation linguistique traduisent très bien ces relations spéciales.
De chaque côté du Rhin, on incite les collégiens et les lycées à étudier l’autre langue.
Des sections se sont crées, comme Abibac en France par exemple, qui témoignent de la collaboration forte entre les deux pays. Dans le même registre, de nombreux lycées bilingues qui mettent en avant ce désir de sensibiliser les élèves allemands au français et vice versa.

L’amitié entre la France et l’Allemagne est indéniable ! Et en décidant d’apprendre à parler l’allemand, vous participez à votre façon à son renforcement.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *