Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Tout savoir sur les centres sportifs pour s’entraîner dans l’Hexagone

De Samuel, publié le 29/05/2017 Blog > Sport > Coach Sportif > Les Salles de Sport en France

« En sport, dès qu’on s’arrête, on régresse. » (Marc Pajot, navigateur Français, né en 1953).

Lorsque l’on pratique une activité sportive, seul ou auprès d’un coach sportif personnel – un personal trainer – dans une salle de fitness, le plus difficile n’est pas l’effort physique, mais de puiser en soi pour trouver la motivation.

Il peut arriver que face aux difficultés, l’on soit tenté d’arrêter, c’est même là-dessus que la plupart des salles de sport font leur trésorerie : les personnes s’engagent sur 12 mois pour un abonnement mensuel, puis désertent la salle au bout de quatre ou cinq mois.

Autre dilemme : il faut savoir choisir la bonne salle de sport : avec ou sans engagement, low-cost ou non, cardio training, pilates, relaxation, body pump, step ou body sculpt, cours individuel ou cours collectif, etc.

Secteur en plein essor depuis 2010, le fitness en France – et son marché low-cost – est demeuré protégé de la crise économique, un marché au chiffre d’affaires estimé à 2,5 milliards d’euros.

Superprof livre un compte-rendu de ses recherches sur le marché des salles de sport en France.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Les services proposés en salle de sport

Le marché des salles de sport est florissant en France.

Après l'effort, le réconfort d'une bonne douche confortable dans un sanitaire privé : la classe ! Dans les clubs de sport les plus luxueux du pays, les vestiaires seront aussi tout confort…

Elles ne lésinent plus sur leur offre de prestations, que l’on décline comme suit :

  • Alimentation,
  • Boissons énergétiques,
  • Cours collectifs (zumba, body pump, body sculpt, step, aerobic, body fight fitness, body biking, etc.),
  • Coaching personnel,
  • Footing en groupe, jogging et running,
  • Mesurer ses performances,
  • Sauna et hammam,
  • Serviettes et vestiaires,
  • Parrainages.

L’un des principaux leitmotiv qui génère l’adhésion à une salle de fitness est le coaching nutritionnel.

En effet, selon un sondage OpinionWay de l’Observatoire de la Santé, « près de trois quarts des Français déclarent surveiller leur poids, soit pour maigrir, soit pour ne pas grossir ».

Savoir quelle quantité de protéines, de lipides ou de glucides, de légumes et de viande ingérer, fait en effet partie des ingrédients pour retrouver une silhouette svelte et bien dessinée.

Ainsi, le coach sportif devient le guide nutritionnel des personnes en surpoids qui souhaitent faire du sport pour mincir et raffermir leur peau.

Un conseil : il faudra se méfier des boissons énergisantes vendues par certaines salles de sport.

C’est un leurre de croire que les capacités sportives seront décuplées grâce à ce type d’élixir, car elles contiennent bien souvent trop de caféine ou d’excitants pour le cœur.

Inadaptées pour l’activité physique, elles pourraient être facteur de risques de blessures et de troubles digestifs, cardiologiques et neurologiques.

Autre question à se demander : mieux vaut-il privilégier les cours collectifs ou les séances de coaching individuel ?

Tout dépend des objectifs définis : faire du renforcement musculaire avec des haltères ou des rameurs, du cardio training, travailler son endurance, muscler ses abdos fessiers, travailler sur des machines haut de gamme, nécessitera des cours collectifs.

En revanche, si le but poursuivi est d’obtenir un programme optimisé en fonction de son indice de masse corporelle (IMC) et de ses capacités cardiovasculaires et respiratoires, si la personne souhaite surveiller les postures de son corps, alors il faudra préférer les cours individuels.

Tout dépend du tempérament, des goûts, de la morphologie et des aptitudes de chacun !

Toujours veiller à minorer les risques d’accidents cardiovasculaires, avec par exemple, la mesure de son pouls grâce à un cardiofréquencemètre !

Le choix de la salle de gym sera aussi fortement conditionné par le budget à y consacrer.

Certaines offrent des prix très bas, mais leurs prestations sont minimalistes (douches, serviettes et vestiaires payants) tandis que d’autres ont une offre all inclusive avec piscine, sauna et hammam pour récupérer.

Tout dépend, enfin, du confort attendu d’une salle de sport fitness.

Quel est le prix d’un abonnement en salle de sport ?

La théorie économique nous enseigne que les humains sont des agents rationnels – homo-œconomicus -, qui comparent l’utilité d’un bien ou d’un service en fonction d’un calcul coût-avantages escomptés.

A ce titre, nous comparons donc les offres d’abonnement des salles de sport par rapport à ce qu’elles proposent : abonnements low-cost versus salles de fitness luxueuses et traditionnelles, combien ça coûte ?

Dans la capitale de la gastronomie française, évacuer les toxines en prenant des cours de pilates ! Loin des salles luxueuses de Paris, un club de sport tout confort à Lyon coûtera moins cher.

Généralement, il faut compter entre 150 € et 300 € par mois pour une salle très haut de gamme, tandis que les centres sportifs à bas prix offrent des tarifs on ne peut plus attractifs, entre 10 € et 30 € par mois.

Comment expliquer ce rapport de 1 à 10 pour modeler et sculpter son corps ?

  • Le lieu : les salles à Paris sont plus chères qu’ailleurs,
  • La gamme de prestations : la qualité des machines, du coaching personnel et des services connexes,
  • Le type de public : remise en forme pour les classes aisées, ou les salles réalisant des économies d’échelle pour capter une clientèle aux revenus modestes.

Avant de choisir où pratiquer une activité physique et sportive en France, il vaudra donc mieux consulter un comparatif détaillé des tarifs appliqués en matière de remise en forme.

Pour avoir un ordre d’idées de combien débourser, voici un aperçu des prix que l’on peut trouver dans différentes salles, du très haut de gamme au low-cost en France.

Du très haut de gamme en France, du nord au sud

  • Klay Paris4 bis, rue Saint Sauveur à Paris (75 002), carte de membre individuelle à 1780 €, 160 € par mois,
  • L’Usine à Paris :
    • 8, rue de la Michodière, 75002 Paris, abonnement individuel à 1800 €, 149 € par mois,
    • 16-20, rue Quicampoix, 75004 Paris, abonnement individuel à 1800 €, 149 € par mois,
  • Ken Club : 100, Avenue du Président Kennedy, 75016 Paris, cotisation annuelle à 2700 €,
  • L’Institut Vendôme74, rue Vendôme, 69006 Lyon, club de remise en forme médicalisée, avec accès illimité à la salle de musculation, cardio training, des cours collectifs, sauna, et bilan préalable. Tarifs : 145 € par mois, 25 € la séance,
  • Le Wellness Sport Club : frais d’inscription à 250 € :
    • Vendôme : 153, rue Vendôme, 69003 Lyon,
    • Gambetta : 100, Cours Gambetta, 69007, Lyon,
    • Tassin-Lyon Ouest : 33, avenue de la République, 69160 Tassin la Demi-Lune,
    • Villeurbanne : 56, rue Paul Verlaine, 69100 Villeurbanne,
  • Training Go à Montpellier : 495, avenue du Mas d’Argelliers, 34000 Montpellier. Abonnements de musculations, de pilates, stretching, remise en forme avec un coach sportif personnalisé. Tarifs : 240 € par semestre ou 50 € par mois,
  • Le Carré Fitness à Marseille : 135, Cours Lieutaud, 13006 Marseille. Bodysculpt, cardio, pilates, travail des cuisses, abdos fessiers. Tarifs : 30 € par mois.

Du low-cost partout en France

  • Neoness : accès libre dès 10 € par mois, 7 € de plus pour des cours collectifs,
  • Fitness Price : forfaits de 19,90 € à 39,99 € par mois,
  • Fitness Park : 19,90 € le premier mois, 29,95 € par mois ensuite,
  • Vita Liberté : 9,95 € le premier mois, de 19,90 € à 39,90 € par mois ensuite.

De ces 11 chaînes de salles de fitness, l’on voit bien que la palette des tarifs est très hétérogène.

L’on pourrait même en rajouter quelques-unes : Défi Gym, Keep Cool, Simply Gym, Club Moving, Forest Hill, Vit’Halles, l’Orange Bleue.

Faut-il se méfier d’une salle de sport pas chère ?

Il n’est pas rare hélas de se méfier quand un service n’est pas assez cher.

L’entraînement garantira-t-il sécurité et efficacité ? Que devrai-je payer en plus des séances ? Comment vais-je pouvoir me motiver ?

Comment conserver la volonté pour aller à la salle de sport quand on est seul ? Envahi par la flemme ? Il y a des jours où l’on se sent l’activité débordante d’un chat en pleine sieste… Allez ! Du nerf, c’est l’heure de l’entraînement !

Le discount du sport offre-t-il les mêmes qualités qu’un centre sportif traditionnel, notamment en termes de sécurité – prévention des blessures, des risques cardiovasculaires – et de bien-être ?

L’on ne saurait effectuer une liste exhaustive de toutes les salles de fitness de France, il y en a tellement que ce serait comme vouloir établir la liste de toutes les boulangeries…

Néanmoins, nous pouvons recenser au moins deux chaînes de salles de gym avec des prix défiant toute concurrence :

  • Liberty Gym : des abonnements dès 4,95 € le premier mois, puis 9,95 € par mois,
  • Giga Fit : accès libre en weekend pour 13,95 € par mois, tous les jours pour 29,95 € par mois.

Il ne faut pas forcément fuir une salle de sport low cost, mais bien surveiller ce qu’elle propose :

Voici une salle de sport en plein cœur de Paris qui est peu onéreuse, et qui offre tous les gages d’efficacité à ses utilisateurs : Unity Factory.

L’enseigne revendique pouvoir faire du sport pour moins de 1,50 € par jour : c’est en effet le cas, avec un forfait à 19,90 € pour les 400 premiers jours du forfait « Endurance », puis 34,90 € par mois.

Une autre formule, le forfait « Tonic » demande 34,90 € pour les 3 premiers mois, puis 44,90 € par mois ensuite.

Pour Paris, ce n’est vraiment pas cher et il y a tout pour retrouver la forme physique de ses 20 ans : musculation, boxe, fitness, spinning (vélo en salle), pilates, TRX, avec bien sûr des niveaux de difficulté adaptés, du débutant au confirmé.

Souvent, les salles discount de remise en forme ne mettent aucun service de coaching personnel à disposition de leurs clients.

C’est bien compréhensible, comment rémunérer un personal trainer de manière décente si l’abonnement ne coûte que 20 € par mois ?

En revanche, si la salle d’entraînement est en accès libre, il faudra se ménager les muscles et les articulations.

Car utiliser les machines à mauvais escient peut coûter cher – tendinites, blessures irrémédiables, foulures, contractures, déchirures – et peut même mortel (en cas d’accident cardiovasculaire).

Le risque zéro, de toute façon, n’existe jamais !

Le sport à pas cher concentre de nombreux avantages et inconvénients :

Avantages des salles de sport low-cost.Inconvénients des salles de sport low-cost.
Des prix plus qu'avantageux.Absence de suivi personnalisé.
Des séances effectuées en autonomie.Risque de blessure et d’accidents cardiovasculaires.
Des horaires très flexibles, on vient quand on veut.Une motivation difficile à trouver.
Une clientèle simple, pas de "m'as-tu-vu".Risque de stagnation.
Une grande liberté dans l'entraînement.Tous les services supplémentaires sont payants.

Dans ce journal – bien qu’adressé aux femmes -, voici les dix commandements pour trouver sa salle de sport.

Il ne faut donc pas se méfier du prix appliqué, mais de l’offre de prestations : existe-t-il des vestiaires propres, puis-je utiliser seul(e) les machines, suis-je en assez bonne santé pour pratiquer seul(e) et sans suivi ?

Les salles de sport pour femme

Depuis que soixante ans que le fitness existe, les femmes sont les premières consommatrices de salles de sport et aussi les cibles de choix des marketeurs.

La séduction, l’esthétique, la beauté d’un corps affriolant et mince, svelte et dessiné font vendre. Ainsi les femmes sont-elles souvent utilisées en photo sur les brochures et les sites internet pour attirer nouveaux clients et nouvelles clientes.

Les salles de fitness pour femmes, un concept en plein essor dans la société du culte de la minceur ! Très souvent, les entreprises mettent des mannequins sur leurs publicités pour vendre leurs produits. Cela donne envie aux consommatrices de faire du sport pour leur ressembler !

Aussi sont-elles nombreuses à n’adhérer qu’à des salles de sport pour femmes exclusivement.

Voici dix bonnes raisons qui poussent les femmes à rejoindre des salles de sport pour femmes.

Si une part de plus en plus importante de Françaises et de Français fréquentent les salles de sport – ils seraient entre 3 et 5 millions, soit 6 à 8% de la population -, il y en a qui ne sont pas ouvertes aux hommes…

  • Lady Fitness,
  • Lady Moving,
  • Curves,
  • Gymlib.

Côté tarifs, la fourchette de prix est un peu plus élevée que pour les salles essentiellement low-cost : compter de 30 € à 50 € par mois plutôt que le 15 €- 20 € du discount.

Cependant, il s’agira de cours collectifs, de step ou de zumba, de chorégraphies dansées sur le rythme d’une musique, le stretching par exemple.

Ce n’est finalement pas si cher d’entretenir sa condition physique !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *