Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Faites-vous comprendre avec une phrase simple en espagnol !

De Simon, publié le 07/03/2017 Blog > Langues > Espagnol > Les Phrases Espagnoles qui vous Sauveront la Vie !

Vous aimeriez partir en vacances en Espagne ou dans un pays d’Amérique latine, mais vous ne parlez pas un mot d’espagnol ?

Tentez l’expérience pour apprendre la langue espagnole et vous débrouiller dans n’importe quelle situation.

Si vous êtes dans cette situation, vous êtes bien tombé !

En lisant cet article, vous apprendrez toutes les phrases utiles à connaître pour échanger en espagnol et apprendre l’espagnol plus rapidement !

L’espagnol, une langue à la portée de tous

Pour un locuteur français, l’espagnol est loin d’avoir la complexité du chinois ou de l’arabe. De fait, l’espagnol est probablement la langue la plus facile à apprendre pour un Français. On peut arriver à acquérir un bon niveau en relativement peu de temps.

Si l’espagnol est une langue facile, c’est d’abord parce qu’il s’agit d’une langue romane, au même titre que l’italien, le portugais, le roumain et bien sûr le français. C’est pour cette raison que beaucoup de mots espagnols ressemblent à leurs homologues français.

Si vous êtes méthodique et motivé pour apprendre les phrases utiles en espagnol, vous pourrez atteindre votre but en quelques semaines, voire en quelques jours.

Et ce même si vous partez de 0 en espagnol.Il n’est jamais trop tard pour se lancer dans l’apprentissage de l’espagnol. Après, il faut être honnête : vous ne deviendrez pas bilingue du jour au lendemain, même en espagnol.

Mais est-ce vraiment le but recherché ? Pour voyager ou pour échanger en espagnol en milieu professionnel, il n’y a pas besoin d’être bilingue.

Voici les phrases importantes à connaître en espagnol.

Les mots  utiles en espagnol et les phrases faciles

La base de la base, c’est réussir à se saluer et à se présenter en espagnol. Commençons par là.

Voici les phrases pour saluer quelqu’un :

  • Pour dire bonjour : « ¡Buenos dias ! » si c’est le matin, « ¡Buenas tardes! » si c’est l’après-midi et enfin « ¡Buenas moches ! » si c’est le soir. Vous remarquerez que l’espagnol utilise des points d’exclamation à l’envers en début de phrase lorsqu’il y a un point d’exclamation à la fin de la phrase. C’est la même chose pour les points d’interrogation.
  • Pour dire « salut » à un ami : ¡Holà ! C’est une manière plus informelle de se saluer.
  • Pour dire « au revoir » : Adiós.

Hasta ahora  : à tout à l’heure.

Hasta pronton : à bientôt.

Hasta mañana : à demain. « Mañana » signifie à la fois « demain » et « matin » en espagnol.

Lo siento, pero tengo que irme : je vais devoir vous laisser.

¿ Quieres dajarme tu numeo de telefono / tu e-mail ? Pourrais-tu me donner ton numéro de téléphone / ton email ?

Dales recuerdos a tus amigos : salues tes amis de ma part.

Saurez-vous repérer les similitudes de l’espagnol et du portugais ?

L'Espagne est-elle une destination idéale pour le tourisme balnéaire ? Une des nombreuses plages de sable de la côte espagnole

Voici quelques mots de vocabulaire indispensables à connaître en espagnol.

En complément de vous cours d’espagnol travaillez sur les mots de cette liste.

Ils sont utilisés dans la plupart des phrases espagnoles :

  • Sí : oui.
  • No : non.
  • Por favor : s’il vous plaît.
  • Muchas gracias : merci beaucoup.
  • Perdón : excusez-moi. On peut aussi dire « disculpe ».
  • Muy bien : très bien.
  • ¿ Y usted ? : et vous ? Si vous voulez tutoyer la personne : « ¿ Y tú?
  • No hay de qué : je vous en prie. Littéralement : il n’y a pas de quoi.
  • De nada : de rien.

Voici maintenant les phrases à utiliser pour vous présenter à quelqu’un :

  • Me llamo Daniel : Je m’appelle Daniel.
  • Bienvenido : bienvenu.
  • ¿Cómo se lama ? : Comment vous vous appelez ?
  • Soy francés : Je suis français. Si vous êtes une femme : Soy francesa.
  • ¿De dinde es ? : d’où venez-vous ?
  • Soy de Lyon : je viens de Lyon.
  • Este es el señor Martin : je vous présente (monsieur) Martin. On peut aussi dire « Le presento a Martin ». Si c’est une femme : « la señora ». Si c’est votre épouse : « mi mujer ». Attention, le « j » se prononce « r » en espagnol.
  • Me encantada de haberle conocido : je suis enchanté de faire votre connaissance. Si c’est une femme, c’est « haberla ». Pour dire tout simplement « enchanté » : « Encantado ». Ou « encantada » si vous êtes une femme.
  • Fué un placer conocerte : j’ai été ravi de faire ta connaissance.
  • Tengo 12 años : j’ai 12 ans.
  • Igualmente : moi aussi.

 Voici maintenant les mots et les phrases à utiliser pour poser une question en espagnol :

  • ¿Me podriá ayudar a…? : pourriez-vous m’aider à …
  • ¿Tiene la sal ? : est-ce que vous avez du sel ?
  • ¿Qué hora es ? : quelle heure est-il ?
  • ¿Hay… ? : Est-ce qu’il y a ?
  • ¿Dónde está el metro ? : où se trouve le métro ? Pour dire : « je cherche le métro » : « Estoy buscando el metro ».
  • ¿Dónde se compran los billetes ? : Où achète-t-on les billets ? Le verbe se conjugue (compra si ce que vous recherchez est au singulier).
  • ¿Qué es esto ? : Qu’est-ce que c’est ?
  • ¿Cómo ? : quoi ?

Pour dire que vous voulez quelque chose : « Querriá »  (je voudrais…).

Attention également à bien prononcer ces phrases avec le bon accent espagnol !

Voici d’autres phrases utiles à utiliser en toute situation :

  • ¿Estaba muy bien ? : c’était très bien. Pour parler d’un spectacle par exemple. Pour dire « c’était très bon » : « ¡Estaba muy bueno ! »
  • Pour dire que vous aimez quelque chose : « Me gusta » (j’aime). Si vous aimez plusieurs choses : « Me gustan ». Pour dire que vous n’aimez pas quelque chose : « No me gusta/an ». « Ne me gusta(n) mucho » : je n’aime pas beaucoup.
  • Estoy de acuerdo con tú/usted : je suis d’accord avec toi/vous. Je ne suis pas d’accord : « No estoy de acuerdo ».
  • Me gustaría (ir al teatro) : j’aimerais (aller au théâtre).
  • Para mí (no es una buena idea) : pour moi (ce n’est pas une bonne idée).
  • No entendio : je ne comprends pas. Ou : « Disculpe, pero ne he entendio » : excusez-moi, mais je n’ai pas compris.
  • No gracias : non, merci.
  • Lo siento mucho : je suis vraiment désolé.
  • No pasa nada : ce n’est pas grave.
  • ¡Enhorabuena ! : félicitations !

Pour expliquer que vous ne parlez pas très bien l’espagnol et pour mieux comprendre ce que disent vos interlocuteurs :

  • Hablo un poquito español : je parle un petit peu l’espagnol. Pour dire que vous ne parlez pas du tout l’espagnol : no hablo español .
  • Pour demander à poser une question : ¿Le puedo hacer una pregunta? (je peux vous poser une question ?).
  • Pour demander à la personne de répéter plus lentement : ¿ Podría repetirlo más despacio, por favor ? (Pourriez-vous répéter plus lentement s’il vous plaît ?). Ou, plus simplement : « ¿Puede repetir ? ».
  • No he oído lo que ha dicho : je n’ai pas entendu ce que vous avez dit. Pour faire répéter votre prof en cours d’espagnol !

Comment demander son chemin en espagnol ? Déambuler dans les rues des villes espagnoles, un plaisir qui n’a pas de prix !

Des phrases qui vous feront peut-être dire que l’espagnol est proche du catalan !

Les phrases en espagnol à utiliser dans certaines situations courantes

Voici maintenant des phrases en espagnol qui peuvent servir dans certaines situations. Tout d’abord, lorsque vous souhaitez demandez votre orientation à un hispanophone :

  • ¿Perdone, me puede indicar comme ir al metro / al centro ? : Excusez-moi, pourriez-vous m’indiquer comment me rendre au métro / en centre-ville ?
  • ¿Estoy perdido, me puede ayudar ? : Je suis perdu, pourriez-vous m’aider ?
  • ¿Dondé está el supermercado ? : où se trouve le supermarché ?
  • A la derecha : à droite. A la izquierda : à gauche. Derecho : tout droit. Al lado de : à côté de.

Lorsque vous souhaitez vous déplacer (en bus, en train, en avion…) :

  • Quisiera un billete para Madrid, por favor : j’aimerais acheter un billet pour Madrid s’il vous plait.
  • ¿A qué hora sale el autobus para la playa ? : A quelle heure est le bus pour la plage ? Si c’est un train : el trén. Si c’est un avion : el avión.
  • ¿Donde puedo comprar los billetes ? Où est que je pourrais acheter les billets ?
  • ¿Done está la estación de tren más cercana ? : Où se trouve la gare la plus proche ?
  • ¿Donde está la taquilla ? : Où se trouve le guichet ?
  • ¿Donde está la parada de autobús ? Où se trouve l’arrêt de bus ?
  • un billete sencillo : un billet simple. Un billet aller-retour : un billete ida y vuelta.
  • ¿Puedes darme los horarios ? Pourriez-vous me donner les horaires.
  • ¿En qué dirección debo ir ? Dans quelle direction dois-je aller ?

Comment se faire comprendre en Espagnol ? Apprenez à trouver votre chemin dans Madrid !

A l’hôtel et au restaurant :

  • ¿ Tiene une habitación libre, por favor ? Est-ce que vous avez une chambre de libre s’il vous plait ?
  • ¿ Quiziera reservar una habitación para 3 personas ? : je souhaiterais réserver une chambre pour 3 personnes.
  • ¿ Quisiera alquilar une habitación / una casa / un apartamento durant 7 días : je souhaiterais louer une chambre / une maison / un appartement pendant 7 jours.
  • ¿ Que restaurante me recomendia en la zona ? Quel restaurant me recommandez-vous dans les alentours ?
  • Une cerveza, per favor : une bière s’il vous plaît. Pour un verre de vin : une copa de vino. Pour un café : un cafe. Pour de l’eau : un agua sin gas.
  • ¿ Nos podria traer la cuenta, por favor ? Est-ce que l’on pourrait avoir l’addition s’il vous plaît ?
  • ¿ Donde se encuentran los servicios ? Où se trouvent les toilettes ?

Avec ces quelques phrases, vous devriez pouvoir vous faire comprendre et communiquer en espagnol. Au travail ! Vous pouvez aussi prendre quelques cours d’espagnol si vous avez le temps pour approfondir votre apprentissage et aller plus loin.

Pour réussir à mémoriser les phrases, vous devez absolument les reprendre plusieurs fois. Si vous êtes motivé, vous devriez pouvoir apprendre les mots et les phrases utiles en espagnol en quelques semaines. Voire en quelques jours si vous révisez à temps plein et que vous avez une bonne mémoire.

N’hésitez pas à regarder des films en espagnol pour vous familiariser avec l’accent espagnol et plus largement la manière de s’exprimer dans cette langue.

Si ensuite vous souhaitez aller plus loin dans l’apprentissage de l’espagnol, vous devrez passer pas mal de temps sur la conjugaison.

La conjugaison espagnole est très riche (tout comme l’histoire de la langue espagnole dans son ensemble) et du même niveau que la conjugaison française (contrairement à la conjugaison anglaise,plus  rudimentaire que en cours d’espagnol). C’est sans doute l’élément le plus difficile de la langue espagnole.

La différence entre le “castellano” d’Espagne et l’espagnol en Amérique Latine

De nombreux fruits tropicaux, qu'on trouve uniquement en Amérique Latine, sont venus enrichir la langue espagnole. De nombreux quartiers dits « coloniaux » existent en Amérique Latine. On y trouve une architecture datant de l’époque coloniale espagnole.

L’Espagnol d’Espagne et le castellano qu’on retrouve en Amérique Latine peuvent être perçus comme des cousins linguistiques.

Certes, l’influence de l’espagnol de Christophe Colomb ou Cristobal Colombus ne fait aucun doute, mais les années voire les siècles d’indépendance des pays qui composent l’Amérique Latine en ont décidé autrement.

Ainsi, dans cette partie du monde connu pour ses populations accueillantes, chaleureuses et festives, l’utilisation du vous comme en Espagne est presque inexistante.

A l’usage du “vosotros” et des terminaisons de conjugaison en « eis » ou en « ais » – qui sonnent très étranges pour un latino – on préférera l’usage de la 2ème personne du pluriel.

Par exemple on ne dit pas « Como estáis? » mais « Como están? ». Et ce, que l’on vouvoie ou non en français.

Par ailleurs, de manière générale alors que l’Espagne n’utilise la formule de politesse “usted(es)” que dans les rares occasions où l’on viendrait à rencontrer le Roi, les latinos s’en donnent à coeur joie et il s’emploie dans la vie quotidienne.

Pour l’anecdote, « gringo » et « ay caramba » ne sont utilisés qu’en Amérique du Sud et pas en Espagne.

Les expressions en espagnol à utiliser au Mexique

Au Mexique, le mot "madre" qui signifie "mère" est utilisé dans de nombreuses expressions y compris des expressions vulgaires du langage courant. Au Mexique, alors que les américains sont appellés « gringo » les français ont aussi leur appellation puisqu’on les surnomme « Franchute ».
« Madre » signifie « mère » en espagnol.

Plus connu pour sa gastronomie épicée, ses belles plages de Cancun, Playa del Carmen et Tulum et la civilisation Maya que pour sa langue, le Mexique – hormis les lieux touristiques du Yucatan où l’on parle anglais – abrite un espagnol particulier.

Reconnu pour son accent très prononcé, l’espagnol du Mexique, diffère considérablement des accents que l’on peut trouver en Espagne, de Madrid jusqu’aux villes d’Andalousie.

Souvent caricaturé par les latinos ou les mexicains eux-mêmes, l’espagnol mexicain est unique en son genre notamment dans le fait que les R sont roulés avec une intensité hors du commun.

Demandez à un mexicain de prononcer le mot “Ecuador” cela donnera “Ecuadorrrrrrrrrrrrrr”.

Autre grand point de différence, la vitesse dans le langage parlé. En effet, lors d’une discussion au Mexique on constate que l’on prend son temps pour émettre, articuler et accentuer chaque mot.

Le « Spanglish » mexicain

L’histoire et la guerre entre le Mexique et les États-Unis d’Amérique, la proximité géographique ou encore la gastronomie Tex-Mex ont eu un impact linguistique dans le vocabulaire espagnol au Mexique.

En effet, à la différence des pays d’Amérique du Sud et à l’instar de pays comme Puerto Rico et la République Dominicaine l’espagnol mexicain a intégré une série de mots anglais dans leur version espagnole. Voici quelques exemples de ce que les linguistes nomment aujourd’hui le “Spanglish” :

  • To rent : rentar (au lieu de « alquilar ») : Louer
  • To check : checar : Vérifier.
  • A car : un carro (au lieu de « un coche« ) : une voiture
  • A truck : una troca (camioneta) : Une camionnette

Les mots espagnols issus de la culture mexicaine :

  • ¿Mande? : comment ?
  • ¡No manches! : « incroyable » en version argo.
  • Orale: mot passe-partout, que les mexicains utilisent pour dire : « c’est incroyable ! », « dépêche-toi », « dépêchez-vous » …
  • ¡Está padre! : « c’est génial ! » en version argo.
  • ¿Que onda? /¿Que pasó? : version mexicaine de « what’s up »
  • Fresa : snob, bourgeois.
  • Gringo(a) : surnom réservé aux nord-Américains.
  • Guero(a) (ou huero): Il désigne les personnes à peau blanche.
  • Guey (prononcer wey): equivalent de mec, mon pote.

J’attire l’attention des lecteurs sur l’expression « ahorita ». Effectivement, alors qu’elle signifie littéralement  « maintenant » celle-ci est utilisée à foison et s’utilise réellement pour dire « j’arrive » dans un futur… Plus lointain que proche !
C’est un point important de la culture mexicaine à assimiler car il peut vite devenir gênant lorsqu’on attend quelqu’un qui nous dit “ahorita vengo”.

Enfin, un point a connaitre avant de se lancer dans un voyage au Mexique, en immersion dans un séjour linguistique ou encore dans une conversation avec un “chilango” le mot “coger” signifie prendre et n’a aucune connotation sexuelle comme en Espagne.

Les phrases simples en espagnol à utiliser en Colombie

La Colombie est une région d’Amérique Latine connue pour sa richesse linguistique. L’espagnol en Colombie diffère d’une région à l’autre. Il est très marqué par l’influence ethnique.

Malheureusement plus célèbre à l’international pour ses cartels et un certain Pablo Emilio Escobar Gaviria – la série Narcos renforçant les clichés – la Colombie n’est pas reconnue pour ses vertus linguistiques.

En effet, de Bogota à Carthagène en passant par Medellin, la Colombie possède une des formes d’espagnol les plus pures en Amérique Latine avec notamment une prononciation très claire.

Commune et à la fois différente pour chaque région, l’intonation colombienne en espagnol sonne comme une musique influencée par la large diversité ethnique qui compose ce pays.

Tout comme au Mexique, on utilise “usted” pour établir une conversation formelle. Fait marquant, deux amis qui se disputent utilisent usted pour se parler comme une insulte (Étrange pour les francophones).

Ici très peu d’anglicismes mais une multitude d’expressions propres composent l’espagnol colombien. En voici les exemples les plus communs :

  • No dar papaya: cette expression signifie ne pas « exhiber ses richesses».  Elle est très courante dans ce pays marqué par son extrême violence.
  • Qué más ? : « quoi de neuf ? », « qu’est-ce que tu racontes ? »
  • Que pena : « quelle peine » ou « quel dommage ». En Colombie on l’utilise tout le temps pour s’excuser : pour interrompre quelqu’un, bousculer, demander une faveur ou déranger. Plutôt poli non ?
  • Que este bien / Que le vaya bien / Que descanse … : « que vous soyez bien » / « bonne chance » / « que vous vous reposiez ». Une manière polie de se dire au revoir.
  • Que mamera! / Que pereza: version colombienne de « j’ai la flemme »
  • Listo : OK ! (alors que littéralement ça veut dire « prêt »)
  • Hagale : « fais-le » employé dans beaucoup de contextes différents. Pour dire « ok » ou encourager à faire quelque chose.
  • A la orden : signifie « à votre service » et « je vous en prie ». On l’entend partout chez tous les vendeurs de rue.
  • Parcero/parce/weon/(her)mano: version colombienne de « mon poto »
  • Hagame un favor (impératif) ou Me hace un favor : On l’entend souvent pour demander un service.
  • Chevere ! / Bacano ! / Que chimba ! : version colombienne de « Génial ! »
  • De una ! : C’est une expression pour dire « Faisons-le », « allons-y »
  • Guayabo : « gueule de bois »
  • Prendido : version colombienne de « Tipsy » en anglais.
  • Bobo : « stupide ». On l’entend souvent de cette manière « no seas bobo »
  • Un man : un mec ! Sorte d’anglicisme colombien.
  • Regálame : Cela signifie « vends-moi » ou « donne-moi » d’une façon très propre aux colombiens.
  • Una pola : une bière
  • Re : « très ». C’est toujours utiliser en préfixe comme « re-chimba ».

Les phrases de base en espagnol à utiliser en Argentine

L'Argentine est le seul pays d’Amérique Latine ou le double "L" se prononce "ch". L’espagnol argentin est reconnaissable parmis des milliers. Il puise son originalité dans sa prononciation et l’utilisation de certains mots.

Loin des cours d’espagnol dispensés dans les écoles de langues, le castellano argentin tient sa particularité dans le fait qu’il se distingue à la fois de l’espagnol d’Espagne et de celui du reste de l’Amérique Latine :
Parlé avec une rapidité proche de l’espagnol qui étonne en comparaison avec celui du Mexique ou de la Colombie.
Chanté avec des intonations proches de l’italien, dues à l’immigration italienne d’après la deuxième guerre mondiale.

Là où le castellano des Argentins puise son originalité réside essentiellement dans la prononciation de certaines lettres qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Ainsi la sonorité « ch » est systématiquement employée comme règle de prononciation par les Argentins de Buenos Aires jusqu’à Iguazu dès que deux “l” se suivent ou lorsqu’on retrouve un “y “dans le mot.

Par exemple on entendra souvent “la cache” ou “como se chama” respectivement en lieu et place de “la calle” et “como se llama”.

D’autre part, le pays de Diego Maradona se démarque à nouveau dans l’utilisation de la grammaire espagnole. Le tutoiement sera par conséquent utilisé via la forme “vos” lorsqu’on utilise “tu” dans le reste des pays hispanophones et le  « vosotros » employé en Espagne sera passé aux oubliettes – comme dans le reste de l’Amérique Latine – au profit du “ustedes”.

En ce qui concerne le vocabulaire, il y a certains mots qu’il ne vaut mieux pas employer en Argentine, avant d’en connaître vraiment le sens.

  • Aguantar : soutenir/appuyer quelqu’un
  • Asado : barbecue
  • Bancar : supporter, aider, payer, donner
  • Birra : bière
  • Boliche : discothèque
  • Boludo : idiot (employé affectueusement entre amis, une insulte à l’égard d’un inconnu)
  • Bondi : bus
  • Boton/Cana : flic
  • Chabon/Chabona : enfant, garçon/fille (affectueux)
  • ¡Che! : Eh ! (expression typique du pays pour interpeller quelqu’un)
  • Chorro : voleur
  • Copado : buena onda
  • Coparse : adorer
  • Fiaca : flemme
  • Flaca/Flaco : nana/mec
  • Guita : fric, argent
  • Hinchapelotas : casse-pieds
  • Laburo : travail
  • Macanudo : super, génial
  • Mango : peso, plata (pièces de monnaie) / 1000 pesos
  • Mina : fille, nana
  • ¡Mira vos! : façon d’exprimer sa surprise ou sa perplexité
  • Morfar : manger
  • Mozo : garçon de bar ou de restaurant
  • Palo : un million de pesos
  • Pancho : « hot dog ». On en trouve beaucoup sur Buenos Aires.
  • Pibe/piba : mec/nana. On parle de Diego Maradona comme le « pibe de oro »
  • Pucho : cigarette
  • Quilombo : bordel
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,33 sur 5 pour 6 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
Attal Martine
Invité
Attal Martine

Super le prof !! Moi qui n’ai jamais appris l’espagnol, je débute à peine et ces phrases usuelles me serviront ! Merci beaucoup, MARTINE.

wpDiscuz