Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Quel est le poids de l’italien à l’international ?

Par Romain le 17/11/2016 Blog > Langues > Italien > La Langue Italienne dans le Monde
Table des matières

En considérant l’histoire de l’Italie, nous avons vu que le territoire italien a eu tendance à s’étendre pendant de nombreuses années. Surtout du temps des romains.

Aujourd’hui, le monde est totalement ouvert. Nous pouvons donc nous rendre facilement à l’autre bout de la planète en très peu de temps. Qu’en est-il de la langue italienne dans ce contexte mondialisé ?

Est-elle restée au même endroit ? S’est-elle exportée vers d’autres pays ?

Ce texte pour en savoir plus sur la langue italienne à travers le monde.

Les pays qui parlent italien comme langue officielle

Nous comptons aujourd’hui 70 millions d’italophones de langue maternelle à travers le monde.

La population italienne a été estimée, en 2013, à 60 millions environ.

Quels sont les pays où l'on parle italien ? Venise : une ville magnifique qui donne envie d’y séjourner.

Nous comprenons donc que les 10 millions restants sont partis vers d’autres contrées.

Cela s’explique par la diaspora italienne qui permit à de nombreux émigrants de partir vers d’autres pays européens, l’Amérique du Sud ou les Etats-Unis.

Parmi les pays qui comptent l’italien comme langue officielle, nous retrouvons :

  • L’Italie (évidemment) avec 60 millions de locuteurs natifs environ ;
  • La Suisse avec 471 000 Italiens de langue maternelle ;
  • Saint-Marin (3e plus petit état d’Europe) avec 30 000 personnes parlant italien environ ;
  • Le Vatican (plus petit état européen, devant Monaco) avec 1000 locuteurs italiens.
  • La Croatie: moins de 5 % de la population (soit 200 000 personnes environ) parlent une autre langue que le Croate (dont sûrement l’italien, entre autres) ;
  • La Slovénie où elle est parlée par au moins 0,5 % d’Italiens Slovènes (soit 10 000 personnes environ).

En Suisse, l’italien est la langue officielle de deux cantons :

  • Le canton des Grisons: 10 % de la population soit 33 000 personnes environ ;
  • Le canton du Tessin: 83 % de la population soit 255 000 personnes qui parlent l’italien.

Généralement, mis à part l’Italie, il est assez rare qu’un pays entier ne parle que l’italien.

Par exemple, en Suisse, l’italien est seulement une des langues officielles. Nous trouvons aussi des Suisses qui parlent allemand, français et romanche.

Au Vatican, c’est le latin qui se trouve être la première langue officielle de ce micro-État religieux.

Idem pour la Croatie et la Slovénie. Bien que l’italien soit considéré là-bas comme une des langues officielles du pays, elle n’est parlée que par une minorité des habitants.

À noter : du fait de sa colonisation en 1890, l’italien était aussi la langue officielle d’un pays d’Afrique : l’Érythrée.

Aujourd’hui, elle a presque totalement disparu dans ce pays.

C’est aussi le cas de Malte qui utilisait l’italien comme langue officielle jusque dans les années 1930. L’annexion du pays à l’Empire britannique en 1816 a changé la donne. Aujourd’hui, l’italien a laissé sa place à l’anglais.

Dans tous les cas, nous nous apercevons que l’Italie a été un pays moins colonisateur que ses voisins européens (dont la France ou l’Espagne).

Ainsi, les populations qui parlent l’italien comme langue officielle se trouvent principalement en Europe occidentale.

Les communautés italiennes à travers le monde

Malgré que les Italiens n’aient pas été un peuple colonisateur (sauf au temps des Romains), nous trouvons un grand nombre de communautés italiennes éparpillées à travers le monde.

Voyons ce qu’elles représentent sur chaque continent.

La langue italienne en Europe

En 2007, les statistiques ont montré que la moitié des émigrations italiennes se situaient en Europe (57,3 %).

En 2014, l’italien était parlé par 13 % de la population européenne.

Parmi les pays comptant de grosses communautés italiennes, nous trouvons :

  • L’Allemagne et la Suisse avec 500 000 personnes environ ;
  • La France (et la Corse) : 350 000 personnes ;
  • La Belgique: 200 000 personnes ;
  • Les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Autriche: moins de 100 000 personnes ;
  • La Roumanie et la Grèce (290 000 personnes d’origine italienne environ) ;
  • Bien qu’il ne fasse plus partie de l’Union européenne, le Royaume-Uni accueille lui aussi 100 000 personnes environ.

Soit un peu plus d’un million d’Italiens installés dans l’UE, hors Italie.

Certaines villes européennes comptent aussi une grosse communauté italienne.

C’est, par exemple le cas de Barcelone qui attire de plus en plus les migrants italiens. Depuis 2000, la population italienne y est passée de 15 400 à 52 000 en 2009.

La langue italienne en Amérique du Nord

En Amérique du Nord, nous trouvons une forte communauté italienne aux Etats-Unis, surtout.

D’ailleurs, les Italo-Américains représenteraient 5,6 % de la population environ du pays (soit 18 millions de personnes aujourd’hui).

Ils sont répartis comme suit sur tout le territoire américain :

  • Rhode Island (19,6 %) ;
  • New York (19,4 %) ;
  • Connecticut (18,6 %) ;
  • New Jersey (16,8 %) ;
  • Le reste dans le Massachusetts et la Floride (sans chiffre exact).

Comment les italiens se sont-ils installés au USA ? Voici la façade d’un café que nous pouvons apercevoir dans la petite Italie à Manhattan.

Au Canada, la communauté italienne serait d’environ 1,3 million de personnes.

La langue italienne en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud accueille, elle aussi, un grand nombre de migrants italiens, répartis dans différents pays.

Parmi ceux-ci, nous trouvons :

  • Le Brésil (25 % de la population est d’origine italienne, soit 30 millions) ;
  • L’Argentine (18 millions de personnes auraient une ascendance italienne) ;
  • L’Uruguay (1 million).

Sans oublier le Costa Rica et le Mexique où il est difficile de trouver des données exactes, mais où la migration italienne fut massive.

Autres pays où l’on trouve une communauté italienne

D’autres pays ont aussi accueilli des Italiens, à plus petite échelle.

C’est le cas entre autres de :

  • L’Albanie ;
  • Le Monténégro ;
  • Le Kosovo ;
  • La Dalmatie ;
  • La Tunisie.

L’Italie avait entrepris de coloniser une partie de l’Afrique.

De ce fait, en dehors de l’Érythrée, nous trouvons encore quelques personnes parlant italien en :

  • Somalie (5 résidents italiens en 2013) ;
  • Éthiopie (moins de 2000 locuteurs aujourd’hui) ;
  • Libye (parlé en seconde langue par 125 000 Lybiens environ en 2007).

Quelques données à savoir sur l’évolution de la langue italienne

Des chiffres à connaitre sur la langue italienne

C’est un fait, la langue italienne n’est pas la plus parlée en Europe et dans le monde.

D’après certaines données statistiques sur les langues parlées en Europe, seuls les habitants des pays voisins de l’Italie peuvent tenir une conversation en italien. Entre 12 % et 14 % s’estiment à l’aise dans cette langue.

Dans le reste de l’Europe, le pourcentage descend à 5 % ou moins.

En France, par exemple, nous sommes 5 % à pouvoir discuter en italien (contre 39 % en anglais).

En 2012, l’italien était en troisième position en termes de langue maternelle en Europe avec 12,52 %. Elle se situe derrière l’allemand (15,71 %) et l’anglais (12,91 %).

Pour information, l’italien se trouve devant le français (qui est la langue maternelle de 12,09 % de la population européenne).

L’italien est une langue intéressante dans le domaine commercial. L’Italie se trouve en effet à la quatrième place européenne et à la huitième place mondiale des pays les plus riches.

C’est aussi une destination touristique privilégiée puisqu’elle se trouve à la quatrième place des pays les plus visités au monde. D’ailleurs, l’exposition universelle de 2015 s’est tenue à Milan .

Avec ses villes magnifiques, ses monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO (dont la belle Venise, la tour de Pise ou le centre historique de Florence), la culture italienne a vraiment son mot à dire à l’échelle du monde.

Pour séduire, parlez italien

Les accents chantants et mélodieux des différents dialectes issus de la langue de Dante Alighieri en font une des langues les plus appréciées sur le plan de la séduction. Les nombreuses chansons d’amour italiennes en témoignent.

Améliorez vos chances de plaire en parlant italien. Rien de tel qu’une chanson d’amour en italien pour séduire la personne qui vous est chère.

Il est vrai que le français est aussi bien vu de ce côté-là (le français et l’italien tirent leurs origines tous deux d’un dialecte dérivé de la langue latine), mais, pour séduire, apprendre l’italien peut être un véritable atout.

L’italien : la langue de l’art et de la culture

Vous vous intéressez au monde de l’art ? Apprendre la langue italienne par le biais de cours de langue (en école de langue ou grâce à des leçons d’italien en ligne) vous sera aussi bénéfique.

De nombreux artistes sont italiens. Vous connaissez sûrement Leonard de Vinci, Raphaël ou Michel-Ange ? Ils sont tous les trois italiens.

L'Italie est le berceau de nombreux artistes de génie. La Cène : l’un des plus célèbres tableaux de Leonard da Vinci (avec la Joconde).

Ainsi, si vous appréciez l’histoire de l’art, vous aurez du mal à vous passer de l’italien. Que ce soit pour vous rendre sur place afin d’apprécier les œuvres des peintres en question ou en apprendre un peu plus sur leur vie.

En Italie, langue et culture n’ont jamais fait aussi bon ménage.

Pourquoi choisir de parler italien ?

Parler italien se révèle être un atout pour nous français. Car en plus d’être un partenaire économique et un de nos voisins, c’est une des langues étrangères les plus faciles à étudier.

En prenant des cours d’italien, vous remarquerez que la grammaire italienne, la conjugaison et certains mots de vocabulaire italien  sont très proches des nôtres. Cela est dû au fait que le français et l’italien sont deux langues romanes.

N’hésitez pas à prendre des cours d’italien à l’université, en institut de langues étrangères ou auprès d’un professeur privé (sur notre site, par exemple) pour améliorer vos compétences.

Avec un bon enseignant et un apprentissage régulier, vous serez capable de développer votre vocabulaire, de vous présenter à l’oral et de progresser rapidement en compréhension écrite et orale.

Si vous en avez les moyens, profitez-en pour vous rendre en Italie. En plus de découvrir les vestiges d’une civilisation qui nous a apporté énormément dans de nombreux domaines (culturel, littérature, science, etc.), vous aurez l’opportunité d’apprendre l’italien gratuitement.

Enfin, dernière chose : la « lingua italiana » est très peu parlée par les élèves de l’Union européenne. Ainsi, si vous êtes encore étudiant en littérature internationale, dans un autre domaine littéraire ou, pourquoi pas, spécialiste de la renaissance, être bilingue italien/français est un gros point positif qui peut vous aider à trouver facilement du travail.

Pour apprendre une langue (en l’occurrence l’italien), nous vous invitons à découvrir nos nombreux Superprof. Ils vous proposent, pour la plupart, un premier cours d’italien gratuit.

Puis, ils peuvent réaliser des cours d’italien en ligne, mettre l’accent sur l’expression italienne ou encore vous faire progresser grâce au cinéma italien.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Romain
Tombé dans l'écriture depuis tout petit, je suis aussi rédacteur web de métier. Mes passions : les jeux vidéo, le cinéma et les livres. Curieux de tout, j'ai une soif insatiable de nouvelles connaissances.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz