Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Comment enseigner les maths à un dyslexique ?

Par Simon le 17/02/2016 Blog > Soutien scolaire > Maths > Les Conseils pour Apprendre les Maths à un Dyslexique
Table des matières

Apprendre les mathématiques aux enfants n’est pas une chose aisée et les enseigner est une tâche qui demande beaucoup de rigueur, de concentration, d’organisation et d’empathie afin de se mettre à la place de l’élève pour lui apporter ce dont il a besoin pour combler ses lacunes.

Les maths face aux difficultés de lecture et d’écriture

Quelle que soit la difficulté de l’élève, il importe que ce dernier se sente à l’aise en maths mais aussi dans les autres disciplines. Cela va conditionner son intérêt pour les maths en l’occurrence.

La dyslexie est une difficulté d’apprentissage de la lecture mais aussi de l’écriture. Cette déficience va affecter les autres aspects de la vie de l’élève comme sa capacité de mémoire, sa concentration, ou encore son sens de l’organisation.

Pour s’assurer de bien enseigner les maths à une personne dyslexique – qu’elle soit enfant, ado ou adulte – vous devez utiliser des méthodes d’apprentissage qui incluent une approche multi-sensorielle.

Comment enseigner les maths à un enfant dyslexique ? Comment faire face à ses difficultés ?

Cela va les aider à développer une véritable conscience d’eux-mêmes ainsi que de booster leurs facultés cognitives.

 

L’approche multi-sensorielle

Cette approche implique l’utilisation de plusieurs de nos sens comme la vue, l’ouïe, le toucher, le mouvement.

Comment faire concrètement ?

Un apprentissage visuel et sensoriel

Pour enseigner les maths, il faut que l’apprentissage des maths soit le plus visuel et le plus sensoriel possible.

Utilisez des cartes sur lesquelles vous écrivez une formule ou une notion en particulier. Illustrez-les si possible afin d’engager les capacités motrices et auditives.

Intégrez des activités ludiques dans le temps d’apprentissage : en effet, la capacité de concentration est plus réduite que chez tout autre élève, cela va l’aider à davantage s’impliquer dans le processus d’apprentissage.

Du point de l’élève, ce type d’activités l’intéressent davantage, cela est plus gratifiant pour lui, il aura un sentiment d’accomplissement et n’aura plus peur des maths.

Utilisez toute le champ des couleurs de façon intentionnelle : les indices visuels aident les personnes dyslexiques à comprendre ce qui est écrit sur une feuille.

L'approche multi-sensorielle pour apprendre les maths à un dyslexique. Aidez-vous de supports visuels !

La couleur peut être utilisée pour écrire sur un support comme le tableau, les nombres décimaux peuvent être écrits dans une certaine couleur tandis que la note de l’élève sera dans une autre couleur (choisissez autre chose que le rouge qui garde une connotation universelle négative).

De l’utilisation du temps

Les personnes dyslexiques ont des difficultés avec la notion du temps et c’est pourquoi elles ne peuvent pas se concentrer longtemps.

Elles peuvent facilement être distraites par un élément extérieur et si elles doivent écouter un long laïus, un discours ou suivre une vidéo qui dure plus de 10 à 15 minutes, leur faculté de concentration chute rapidement.

Il ne faut pas oublier que les dyslexiques ont aussi des problèmes de mémoire à court terme, ce qui va rendre la prise de notes et la compréhension des instructions simples difficiles.

 

Comment enseigner les maths dans ces conditions ?

Prenez votre temps et ne vous précipitez pas pour terminer votre leçon de maths : laissez le temps à votre élève de recopier ce que vous avez écrit sur le tableau.

Il est important de s’assurer que l’élève a bien assimilé les explications avant de passer au chapitre suivant.

Répétez vos instructions autant de fois qu’il le faut, ponctuez vos phrases avec des mots-clés que vous allez réitérer plusieurs fois pour que l’élève les entende, les intègre dans son vocabulaire et dans son cours (cours particuliers maths).

Travailler la concentration et la motivation

Faites souvent des pauses : la concentration mais aussi le simple fait de rester tout le temps assis est quelque chose de pénible chez les dyslexiques.

Ils ont besoin de bouger, d’alterner les activités alors n’hésitez pas à passer d’une activité à une autre et de revenir sur votre activité d’apprentissage par la suite.

En outre, la dyslexique est seulement un frein à l’apprentissage. Une fois ses difficultés maitrisées, l’élève peut progresser en cours de maths très rapidement.

Comment apprendre les maths à un dyslexique ? Rien n’est impossible !

Il faut lui prendre conscience de sa marge de manœuvre !

Avoir des supports adéquats

Les personnes dyslexiques ont des troubles de la mémoire, notamment à court terme et c’est pourquoi il est recommandé de leur donner une documentation (avec supports visuels si possible) qui saura résumer le cours, le chapitre ou la notion sur laquelle vous travaillez.

Utilisez des repères visuels comme les astérisques, les puces, les numéros pour mettre en évidence les informations évidentes.

 

Travailler sur l’organisation et la structure

Pour enseigner les maths à une personne dyslexique, vous devez l’aider dans son organisation et dans la façon de structurer ses cours, sa pensée.

Vous allez devoir créer ce qu’on appelle des modèles d’organisation durant votre cours de maths et il faudra encourager l’élève à les appliquer chez lui, dans son quotidien.

  • Utilisez des chemises cartonnées pour différencier les cours et les chapitres, cela permettra de retrouver plus rapidement ce que l’on cherche. Là aussi, prévoyez un code de couleur pour chaque dossier.
  • Respectez un programme quotidien : le dyslexique a des difficultés à se projeter à court et moyen terme, il est donc préférable d’établir un programme quotidien pour qu’il sache ce qui l’attend. Affichez ce programme dans sa chambre si vous êtes un professeur particulier ou dans la salle de cours pour qu’il puisse le consulter le plus régulièrement.
  • Enfin, prévoyez que l’enfant utilise un cahier d’exercices ou alors un agenda et faites rédiger les exercices quotidiens dans ce cahier.
  • Faire des maths à la maison est une bonne alternative.

Prévoir d’autres ressources

Plus vous multiplierez les supports et les ressources, plus vous parviendrez à faire apprendre des choses à votre élève dyslexique.

Si possible, essayez d’encourager le tutorat avec d’autres professeurs : aussi bien pour l’élève que pour vous, c’est une opportunité d’avoir du soutien.

L’élève doit aussi pouvoir partager ce qu’il vit, ce qu’il apprend avec d’autres élèves.

Il ne faut surtout pas hésiter à faire venir un spécialiste pour que l’élève se sente intégré avec ses camarades de tous les jours.

 

Se servir de la commande vocale pour travailler avec un enfant dyslexique. Le numérique est là pour vous aider !

De nombreux outils technologiques sont aussi appropriés pour l’enseignement d’une matière telle que les maths : des jeux, du traitement de texte, des logiciels de commande vocale ou encore des enregistrements numériques de la voix.

La vielle école est aussi une bonne solution. Il existe de nombreux livres pour progresser en maths.

 

Les astuces pour apprendre les maths à un dyslexique

  • Ne pas proposer à l’élève dyslexique la copie de mots comme media de mémorisation.
  • A chaque début de cours, rappeler ce qui a été fait et vu au cours précédent.
  • Fragmenter toutes vos consignes : les présenter sous la forme de séquences et non sous la forme de longues instructions. Laissez toujours une trace visuelle des différentes tâches à accomplir.
  • Utilisez de la couleur pour tout ce que vous entreprenez, la couleur aide la mémorisation : proposez de surligner des mots-clés, de les mettre en gras afin de donner du relief à votre cours.
  • Revenir fréquemment sur les notions appris les jours précédents pour consolider les acquis.
  • Echelonnez les devoirs : au lieu de faire apprendre 3 théorèmes sur 15 jours, fractionnez cet apprentissage en lui faisant apprendre qu’un seul par semaine et vérifiez s’il est correctement acquis.
  • Pour aider un dyslexique à apprendre les maths, pour l’aider à mémoriser les éléments essentiels du cours (« cour de math« , lui donner la possibilité de représenter les événements principaux par des schémas, des graphiques, des dessins. Il faut, au fur et à mesure de l’apprentissage, que l’élève constitue ses propres notes à sa manière afin d’obtenir un véritable aide-mémoire.
  • A la fin de chaque cours, notez les points essentiels d’une manière simple sous la forme de mots-clés ou dans un tableau. Le but est de dégager l’essentiel du cours en quelques notions facilement repérables.
  • Si vous avez une fille, ne croyez pas que les garçons sont meilleurs en maths !

On le voit, enseigner les maths à un élève dyslexique, quel que soit son âge, n’est pas une chose très facile, c’est pourquoi l’aide et le concours d’un professionnel peut s’avérer fort utiles.

L’enseignant n’a pas le même investissement avec un enfant dyslexique qu’avec un autre élève mais c’est à ce dévouement total que l’on peut assister aux progrès de l’élève dyslexique.

Il est extrêmement important, en plus de compétences liées à l’enseignement des mathématiques, d’voir des ressources et des qualités humaines : ne vous impatientez pas si l’enfant parle trop vite car l’enfant dyslexique a une compréhension plus visuelle que les non-dyslexiques, c’est pourquoi il pense plus vite et que ses paroles sont souvent précipitées.

Plus vous aiderez visuellement un élève dyslexique, plus il aura de chances de comprendre et de retenir : laissez-le utiliser du papier millimétré ou du papier avec des lignes pour résoudre les problèmes. Le papier à lignes, notamment, leur sert à suivre un problème de façon horizontale ou verticale, selon le type de problème à résoudre.

Pourquoi ne pas choisir d’écrire en noir sur du papier de couleur comme une feuille jaune, c’est plus facile pour l’élève de déchiffrer et de lire.

Dernier conseil : Articuler et faire preuve d’empathie

Enfin, n’oubliez jamais de faire preuve d’empathie, de tolérance, de patience : articulez de façon claire, donnez des exemples concrets à chaque explication, motivez toujours l’élève dans ce qu’il fait et encouragez-le.

Essayez de lui enseigner des techniques pour s’auto-corriger en cours de maths.

Mais évitez d’utiliser des notions et des mots trop compliqués, évitez un langage abstrait car l’élève dyslexique a besoin de représentations concrètes, réelles.

Il n’existe pas de solutions toutes faites pour aider les dyslexiques toutefois un peu de pratique aide à les comprendre et à les sortir de leur blocage.

Il est tout à fait possible d’arriver à des résultats concluant avec un élève dyslexique au même titre qu’un élève qui ne l’est pas à partir du moment où l’on décompose son cours, qu’on l’étudie pas à pas et qu’on prenne son temps pour lui faire comprendre c

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,20 sur 5 pour 5 votes)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
gisquet
Invité
gisquet

Bonjour
ma fille est en 1er s et va redoubler , nous cherchons un professeur qui donne des cours particuliers math,physique pour dyslexique sur vitrolles 13127 ou aux alentours.
cordialement
cordialement

wpDiscuz