Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Apprendre le piano avec un professeur c’est aussi…

Par Alexandre le 28/04/2016 Blog > Musique > Piano > 6 Leçons de Vie que vous Apprendrez de votre Prof de Piano
Table des matières

Décider d’apprendre le piano et devenir pianiste, c’est aussi être conscient que l’on s’attaque à plusieurs siècles d’histoire de la musique.

Créé au milieu du 18ème siècle, de l’évolution du clavicorde et du tympanon, l’instrument a depuis vu passer Bach, Debussy, Beethoven, Mozart, Vivaldi, Stevie Wonder, Ray Charles et autres Gilbert Montagné.

Pour tenter de jouer du piano, il s’agit donc de trouver le bon prof de piano. Un professeur qui saura aussi bien vous inculquer les rudiments de l’instrument à cordes (apprendre le solfège par exemple), mais aussi parfois d’aller plus loin…

Car apprendre le piano n’est pas si simple.

Vous devrez faire face à l’échec, à la difficulté, aux exigences de ce pianiste expérimenté qui vous supervise, à des blocages et à des mélodies complexes.

D’ailleurs, vos cours de piano, à bien des égards, seront un ensemble de leçons de vie à appliquer aussi à son quotidien.

Persévérer, faire preuve de patience, corriger ses erreurs

Et si votre professeur de piano était aussi un prof de vie ?

Leçon de vie n°1 de votre prof de piano : apprendre le piano dans le tempo

A bien y réfléchir, cette leçon de vie que vous apprendrez forcément de votre professeur de piano, peut s’appliquer à presque tous les domaines.

Lorsque l’on commence quelque chose, comme des cours de piano, il est toujours recommandé de commencer doucement. Ne pas partir comme une brute !

Votre enseignant vous le répétera souvent lors des premières notes de musique (noire, blanche, croche, double croche, silence…) de votre apprentissage du piano. Et il aura raison.

Transposons cela au sport.

Avez-vous déjà vu un débutant skieur ou snowboardeur sur les pistes par exemple ?

Oui ?

Mais en avez-vous déjà vu un vouloir aller plus vite que la musique : descendre une piste rouge tout droit sans savoir freiner ? Grosso modo, il y a une chance sur trois pour que cela se finisse dans un chalet, un sapin ou un autre skieur. Un possible drame quoi.

Quels grands pianistes étudier lors de mes premiers cours de piano ? Ne vous faites pas mal, oubliez Johann Sebastian Bach dans un premier temps…

De la même manière, en tant que futur pianiste, si vous tenez à vos proches et à leurs oreilles musicales, ne tentez sous aucun prétexte d’apprendre le piano en commençant par la 3ème symphonie de Bach ! Jouer du piano commence par le bas : apprendre le solfège par exemple ! Un pianiste n’écoute pas toujours les conseils de son professeur de musique au début. Empressé qu’il est de pouvoir charmer derrière avec une belle mélodie, après quelques leçons de piano seulement.

On ne commence pas la guitare avec Jimmy Hendrix.

On commence d’abord par apprendre le solfège. Il en va donc de même lorsque l’on entreprend d’apprendre le piano et devenir pianiste. On débute doucement par la main droite, avec des mélodies simples et parfois même connues. Puis on ajoute la main gauche et d’autres difficultés.

L’apprentissage du piano doit se faire graduellement. Dans un tempo progressif ! Piano, piano… Petit à petit, vous viendrez peut-être à reprendre les plus grandes œuvres des 10 plus grands pianistes du monde.

Leçon de vie n°2 de votre prof de piano : ne pas faire 2 fois les mêmes erreurs en cours de piano

Vous ne voudriez pas frustrer votre professeur de musique, n’est-ce pas ? Ni vous par la même occasion…

Une fois encore : cela s’applique à vos leçons de piano, mais pas uniquement.

Faire des erreurs est une chose naturelle dans la vie ou lorsque l’on souhaite apprendre à jouer du piano. De nombreux adages et autres proverbes ont vanté, depuis la nuit des temps, les vertus de l’échec :

  • « Ce qui ne tue pas, rend plus fort» disait ainsi Nietzsche.
  • « Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme», affirmait quant à lui Winston Chruchill.
  • « J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis», expliquait quant à lui brillamment Michael Jordan lorsqu’il évoluait encore en NBA.

Ce genre de citations sur le pouvoir des erreurs, étapes indispensables à la réussite, nous pourrions vous en trouver plusieurs dizaines assez facilement. Mais elles sont avant tout là pour vous faire comprendre que faire des erreurs lorsque l’on est en train d’apprendre le piano est normal. La vie d’un pianiste en est jalonnée, de cours de piano, en cours de piano.

Se tromper inlassablement, louper des transitions, une note, se tromper de rythme… Ce qui n’est pas normal en revanche, ou tout du moins intelligent de votre part, c’est de ne pas travailler sur ces erreurs. Cela ralentira le travail de votre prof de piano, ainsi que votre apprentissage de pianiste.

Apprendre le piano en continuant inlassablement à faire les erreurs sera une perte de temps pour tout le monde. A vous de trouver la clé de sol et de passer au-delà des difficultés !

Leçon de vie n°3 de votre prof de piano : travailler seul en dehors des cours de piano

Quelle méthode adopter pour réviser ses leçons de piano ? Votre professeur de musique exigera de vous d’apprendre à travailler seul en dehors des cours.

Apprendre à jouer du piano ne peut se faire uniquement durant les leçons de piano passées en compagnie de votre enseignant pianiste. Tout au plus, vous passez 2h à 3h avec lui chaque semaine à apprendre le solfège. Peut-être un peu plus pour un pianiste plus motivé.

Mais vous qui êtes pressés de savoir enfin jouer La lettre à Elise à papa et maman, vous ne pouvez malheureusement vous contenter des seuls cours de piano. Votre professeur de solfège vous le demandera d’ailleurs très certainement : pour devenir un bon pianiste, il s’agit de travailler seul, en dehors des leçons de musique.

L’idéal reste évidemment de travailler le piano tous les jours pour apprendre le solfège rapidement. 30 minutes. Une heure si le piano vous attire vraiment, si vous sentez le pianiste en vous qui brûle d’impatience.

Chaque leçon prodiguée par votre prof de piano s’accompagnera immanquablement de nouvelles choses à apprendre. Un passage compliqué sur la main droite. Sur la main gauche. Un nouvel accord. Un changement de rythme soudain… Vous ne pourrez attendre comme par magie que votre pédagogue résolve cette difficulté à chaque fois pour vous, durant les quelques dizaines de minutes que durent vos cours de piano.

Il vous le dira d’ailleurs lui-même : pour bien jouer du piano, le plus gros du travail se fait en dehors des leçons de piano. Le prof de piano est en effet là pour vous donner les clés de son savoir musical. C’est à vous ensuite d’apprendre à les manier pour appréhender la musique !

Une leçon de vie qui s’applique bien évidemment à de nombreuses autres choses. Comme les études par exemple. Un professeur universitaire sera toujours là pour vous enseigner les rudiments de sa matière. Mais sans des révisions acharnées de votre part chez vous, il sera très dur de passer les examens.

Enfin, apprendre le piano avec vos deux mains sur le clavier vous permettra d’améliorer votre coordination et votre techniques de doigts.

Les méthode de piano pour progresser vite et comprendre comment jouer du piano sont nombreuses.

Leçon de vie n°4 de votre professeur de piano : apprendre le piano patiemment

Comment progresser au piano ? Vos paupières sont lourdes…

Vous qui avez commencé à prendre des leçons de musique, à apprendre le piano et le solfège, vous êtes désormais familier avec cet objet que l’on appelle un « métronome », n’est-ce pas ?

Concrètement il ne faut pas non plus sortir d’une école d’ingénieurs pour comprendre qu’il sert à battre la mesure à intervalles régulières. Il vous propose le tempo à suivre.

Mais figurativement, vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il pouvait bien évoquer ? Vous le pianiste en devenir, attentif aux conseils avisés de votre prof de musique, parvenez-vous à voir plus loin ? Plus loin que l’immédiateté de ce tempo inlassablement battu pour vous ? Allez, on se fixe derrière son piano et on prend quelques minutes pour y réfléchir…

Et si ce métronome parfaitement régulier prêté par votre enseignant pianiste pour apprendre le piano avait une signification bien précise ? Ne croyez-vous pas que votre prof, dans sa plus grande sagesse, ait voulu vous inculquer la patience ? L’effort régulier, le calme et le travail répété à intervalles régulières ? Ne le prenez pour un simple exécutant. Ne croyez-vous pas qu’il est une sorte de poète de la musique, vous inculquant cette dernière par messages subliminaux ?*

L’apprentissage du piano, la musique ou le travail en règle générale, sont affaire de patience. Les impulsifs ne seront malheureusement pas toujours les meilleurs élèves. La régularité du métronome doit vous inspirer un travail répétitif au piano et des progrès réguliers.

* A signaler que tout second degré n’est que fortuit.

Leçon de vie n°5 de votre professeur de piano : persévérer après ses erreurs pour continuer à jouer du piano

Vous commencez à peine à apprendre le piano. Mais, alors que vous n’en êtes qu’à apprendre le solfège, déjà, vous nourrissez de belles ambitions quant à cet instrument mythique.

Faisons donc un petit saut dans le futur. Et imaginez-vous dans un petit amphithéâtre de votre ville. Votre nom est enfin appelé sur scène pour y faire une représentation. Dans les gradins, plusieurs accompagnateurs de pianistes tels que vous, vos parents et votre professeur de piano.

C’est la toute première fois que vous faites cela. Évidemment, le stress est au rendez-vous. Vous qui devez interpréter une mélodie au piano après seulement 6 petits mois d’apprentissage de la musique.

Vous vous placez donc derrière le piano, prenez une énorme respiration et vous exécutez. Les premières notes sont tremblantes et hésitantes. `Malgré votre connaissance du morceau. A votre grand étonnement, et à celui de votre professeur de musique, vous faites même quelques erreurs inhabituelles.

Pourquoi faut-il continuer à jouer du piano en cas d'erreur ? On oublie sa honte, on respire et on se concentre sur la mélodie…

Vous êtes déstabilisé et déçu de vous-même. Vous n’avez donc qu’une seule envie : celle de partir !

Mais ce serait abandonner devant l’échec. Un petit échec par ailleurs, puisqu’il ne s’agit que de quelques notes, manquées pour cause de stress. Rien de dramatique donc. Car apprendre le piano, c’est aussi cela : persévérer après ses erreurs. Ne surtout pas abandonner.

Le piano est un instrument à cordes noble et pouvant par ailleurs être d’une vraie complexité. On ne le dompte pas comme ça ! Il faut du travail et quelques échecs pour parvenir, petit à petit, à gravir les étapes. Dites-vous donc que, hormis votre prof de piano, qui fronce peut-être légèrement les sourcils mais vous soutient à 100%, personne dans l’amphithéâtre n’a remarqué vos erreurs !

Il vous suffit de continuer votre mélodie pour parfaitement noyer le poisson.

Cependant, si vous vous arrêtez en plein milieu… Tout le monde s’en apercevra. Le sentiment de honte, dans ces moments de petites difficultés, n’est pas votre meilleur allié. La persévérance, en revanche…

Leçon de vie n°6 de votre professeur de piano : apprendre le piano en regardant de l’avant !

Vous pouvez en être sûr : l’une des premières leçons de musique que vous inculquera votre professeur de piano sera celle de savoir regarder devant.

Sur le coup, vous vous demanderez certainement s’il parle de la vie en général ou toujours du piano. Il parle bien du piano, effectivement. Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

Apprendre le piano, c’est aussi apprendre à lire une partition. Le pianiste doit assimiler un nouveau langage à déchiffrer lors des premières leçons. Mais rapidement, grâce à des cours de solfège sérieux, la clé de sol n’aura plus de secrets pour vous. Vous pourrez alors mettre en application le conseil de votre professeur : regarder de l’avant !

Comment se débarrasser du stress avant un concert de piano ? Il vous faudra en faire des représentations de quartier avant d’en arriver là !

Cela signifie tout simplement d’être attentif à la mesure suivante pour ne pas vous trouver démuni face à des changements dans la mélodie. Un ralentissement, une accélération, une note à aller chercher… Rester « la tête dans le guidon » est le meilleur moyen de se prendre les pieds dans le tapis et de mettre un frein à votre ambition : apprendre la musique, apprendre le solfège et apprendre le piano.

Dans le sport, on dit souvent qu’un joueur de football ou de basket qui avance la tête relevée est le signe d’un grand joueur. Dans le travail, un visionnaire sera toujours en avance sur un simple exécutant, concerné uniquement par l’instant présent.

C’est aussi grâce à cette qualité essentielle que certains entrepreneurs deviennent des génies et des grands de ce monde. Quand d’autres se contentent de les admirer au loin.

L’affaire Mark Zuckerberg contre les jumeaux Winklevoss en est le parfait exemple. Votre professeur de piano serait bien inspiré de vous parler de ce genre d’anecdotes. Cela permet d’imager et de se projeter, pour apprendre le piano bien plus vite.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Alexandre
Amoureux des langues, j'aime baigner dans les langages français, anglais et espagnols. Par le voyage, le cinéma, la culture ou les rencontres.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz