Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

La dyslexie et l’apprentissage du français

Par Philippe le 18/10/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > Comment Apprendre le français à un Dyslexique ?
Table des matières

Sommes-nous tous égaux devant l’acquisition de connaissances linguistiques ?

Dans la perspective du résultat, peut-être ; du point de vue des efforts à fournir, certainement pas !

Diverses difficultés peuvent rendre l’usage du français, aussi bien en tant que langue étrangère qu’en tant que langage maternel, malaisé.

Ce sont entre autres les troubles de la cognition, dont l’un des plus répandus est la dyslexie.

Nous sommes nombreux à avoir au moins un enfant ou une personne dyslexique dans notre entourage.

Du moins, nous en avons connu au cours de notre cursus scolaire, sur les bancs de l’école primaire, du collège, du lycée ou de l’Université.

Découvrez l’utilité des cours de français pour élèves dyslexiques…

Les différents types de dyslexie

Demeuré un certain temps inconnu, cet handicap semble s’être dévoilé et toucher un nombre croissant d’individus.

C’est devenu un enjeu majeur du système éducatif, mais pouvant persister bien au-delà, jusque dans le monde professionnel et la vie adulte.

Une pédagogie logique doit répondre à la conscience d'une perception orthographique différente. Dépistage des troubles de l’attention | Le rôle de l’orthophonie voire de la psychologie est essentiel | source : kaboompics.com

Selon la définition scientifique, le mot renvoie à une « difficulté d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe, en dehors de toute déficience intellectuelle et sensorielle, et de tout trouble psychiatrique » (encyclopédie médicale Larousse), mais avec une légère diminution de la mémoire à court terme côté linguistique.

À titre d’exemple, l’ingénieur Ron Davis est touché de dyslexie alors qu’il est doté d’un QI avoisinant les 160 (il était donc un enfant précoce) ! Comme quoi, ce n’est en rien une fatalité, ni un signe de retard mental.

Conseils pour le français langue maternelle

La dyslexie se révèle le plus souvent dès les petites classes, dans l’enseignement primaire, lorsque l’enfant doit se confronter à l’apprentissage du langage écrit et à sa pratique. C’est toujours l’écrit, et partant l’orthographe, qui condense les barrières peu évidentes à franchir.

Pourtant, ce trouble développemental est présent dès la naissance, en raison d’une organisation cérébrale non identique à celle de la majorité des gens (ce qui est loin d’être un mal en soi).

Trois tests traditionnels mettent en évidence la dyslexie : les habiletés métaphonologiques, le RAN (dénomination rapide d’objets courants) et la nomination des différentes lettres de l’alphabet français.

C’est une gêne pour l’épanouissement de l’écolier, pour ses résultats scolaire et, quelquefois, pour ses relations avec l’extérieur. Il est donc impératif de prendre les mesures adaptées pour tenter d’y remédier.

C’est nécessaire dans le processus d’orientation de l’enfant.

Dans cette perspective, plusieurs méthodes ont été imaginées ou mises en œuvre, complétant les très efficaces cahiers de vacances DYS.

Découvrez comment prendre des cours de français pour préparer un examen.

La théorie Davis

Nous avons déjà parlé de Ron Davis ci-dessus. Cet esprit d’élite fit le constat que sa dyslexie semblait plus embarrassante à certains moments qu’à d’autres.

En fait, il s’est rendu compte qu’en s’adonnant à la sculpture – son passe-temps favori – il redoublait de dyslexie lorsqu’il était le plus créatif.

Aussi, en consacrant un maximum de temps à cette activité productrice de trouble dyslexique, il remarqua que son handicap diminuait par la suite dans la vie courante.

Il put même lire des livres sans éprouver la moindre difficulté – ou presque !

Au cas où, un médecin pourra reconnaître un trouble d'ordre auditif. Bus scolaire | La dyslexie dysorthographie peut établir une mauvaise coordination motrice et neurologique : l’école doit en relever le défi | source : gratisography.com

Cette expérience est riche d’enseignements pour nous.

En effet, il importe de ne pas enfermer un enfant dans l’univers trop sévère du scolaire, où il est constamment placé au pied du mur, comme en face de ses obstacles les plus insurmontables.

Sondez les aspirations de l’élève, et trouvez-lui un hobby qui lui plaise : non seulement ce sera pour lui une échappatoire et un moment de détente, mais cela lui permettra parallèlement de prendre de la distance par rapport à la dyslexie, pour son plus grand profit personnel.

C’est aussi un moyen de savoir contrôler sa dyslexie, afin de mieux la vivre et de moins en pâtir au cours de la scolarité comme de la vie active.

Les cours particuliers et la dyslexie

Pour les dyslexiques, l’apprentissage linguistique et grammatical est laborieux.

Un souci pour celles et ceux qui souhaitent donc apprendre à mieux exprimer leurs idées par écrit

La dyslexie est généralement indissociable de la dysorthographie.

Il leur faut beaucoup plus de temps qu’à leurs camarades. Aussi, faire appel, en renfort, à un enseignant sensibilisé à la question pour de l’aide aux devoirs, du tutorat et du soutien scolaire est un réflexe sain.

L’essentiel est qu’il y ait de la sympathie entre l’enfant et son tuteur. La méthodologie pédagogique employée dans ces cours de soutien en tête à tête peut être à mille lieues des heures passées en classe. Ce sur-mesure pourra plus facilement identifier les problématiques du moment, et trouver les solutions adaptées.

Par petits progrès successifs en français, l’élève prendra peu à peu confiance en soi, ce qui fait déjà partie des réponses les plus efficientes à apporter contre la dyslexie pour réussir, par exemple, un examen.

C’est aussi l’objet, en parallèle, du travail de l’orthophoniste qui saura accompagner l’enfant dans une démarche pluridisciplinaire grâce à une bonne évaluation et prise en charge de ses troubles des apprentissages.

Découvrez le témoignage d’une prof de français sur sa matière…

Les exercices adaptés aux DYS

Des professionnels de la rééducation, de la cognition et de l’enseignement ont commencé à concevoir, il y a déjà plusieurs années, des exercices spécifiques pour aider les dyslexiques à mieux acquérir certaines notions – telle la grammaire ou le calcul.

Il existe en librairie un certain nombre d’ouvrages et de manuels allant dans ce sens, pour tous les âges et tous les niveaux.

Vous trouverez dans cette littérature indispensable de quoi combler le déficit de l’Éducation nationale en ce qui concerne cette pathologie cognitive, avec des exercices de mathématiques ou de dictée adéquats.

L'acquisition du langage peut être entravée par un mauvais comportement. Échec scolaire | L’adaptation du rythme est d’une grande importance | source : visualhunt.com

Des ressources librement disponibles en ligne peuvent être téléchargés, notamment sur des sites Internet s’intéressant tout particulièrement au phénomène de la dyslexie.

Afin d’épauler les familles, de les aiguiller, de les conseiller et de leur proposer des aides, une Fédération française des Dys (FFDYS) a vu le jour pour faire connaître au grand public et dans les médias l’ensemble de ces troubles cognitifs spécifiques, du langage et des apprentissages.

Elle se bat entre autres pour l’intelligibilité du Web vis-à-vis des dyslexiques, et propose l’intégralité des articles publiés sur son blog… en version audio ! Une idée simple, mais ô combien pratique.

Les cours de français : une solution ?

Les cours de français peuvent aider les enfants et notamment les dyslexiques.

Voici comment…

Le français, une langue difficile ?

Les collégiens de France, quand ils sont touchés par la dyslexie, sont comme leurs parents inquiets au moment de commencer l’étude d’une nouvelle langue étrangère, que ce soit l’anglais, l’allemand, l’italien ou encore l’espagnol.

La même préoccupation existe pour les étrangers désirant apprendre la langue française. En effet, apprendre deux ou trois langues pour un dyslexique, c’est devoir fournir deux ou trois plus d’efforts ! Il y aura deux fois plus de choses à retenir : deux systèmes phonologiques, deux imageries lexicales, etc.

Si les idiomes ont chacun des spécificités lexicales, grammaticales, syntaxiques et logiques, ils sont tous traités par la même zone du cerveau. Dès lors, selon ce que confirme une étude menée en 2001 par l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), les mécanismes d’apprentissage linguistique sont communs à toutes les langues.

Par chance, le français compte parmi les langues régulières, lesquelles restent d’une assimilation plus aisée que les langues irrégulières (à correspondance graphème-phonème complexe).

Mais selon l’origine de l’apprenant, le français pourra paraître extrêmement complexe.

Ainsi, un Japonais dyslexique aura des difficultés à différencier le du r, ces deux phonèmes n’existant pas en japonais, mais n’en formant qu’un seul, avec une prononciation médiane.

Pour la maîtrise orale du français langue étrangère, l’apprentissage par submersion dans un milieu francophone sera plus facile que l’étude du FLE en classe, de façon classique. L’immersion n’est pas mal non plus, ne concernant que les enfants atteints des mêmes troubles cognitifs, avec des professeurs formés en fonction.

Les leçons à domicile ne sont donc pas toujours utiles pour lutter contre la dyslexie, contrairement aux cours de remise à niveau en français pour les élèves étant simplement en échec scolaire.

La méthode AIM

Très prisée en Belgique flamande, l’Accelerated Integrated Method, mise au point en 2000-2001, est due à une enseignante canadienne : Wendy Maxwell.

Elle s’appuie sur les gestes et une approche communicative, avec des phrases toutes faites, principalement dans le secondaire. Une étude menée par Yvonne Wever en 2012 a mis en lumière le fait que ce mode d’apprentissage interactif est plus efficace que tout enseignement conventionnel auprès des jeunes dyslexiques.

Le but est de plonger les élèves dans la langue française, en mettant l’accent sur le langage oral, sans aucun usage de leur langue maternelle en classe.

Le syndrome de l'autisme et le manque de repères et de reconnaissance spatiale peuvent aller de pair avec la dyspraxie mentale. Langue française | L’expression par l’écriture et la compréhension écrite sont difficiles pour mon enfant ? C’est possiblement de la dyslexie | source : stocksnap.io (Aaron Burden)

*

Depuis ces dernières décennies, les troubles en « –dys » sont mieux connus, et peut-être plus nombreux. Il y a parfois une perméabilité entre la dyslexie et d’autres difficultés d’apprentissage (comme la dyslalie, la dysphasie, la dysorthographie, la dyscalculie, la dysgraphie ou le trouble déficitaire de l’attention – lequel n’a rien à voir avec de l’hyperactivité). En 2003, le neuropsychologue français Michel Habib a même évoqué une « constellation des dys » ou « dys-constellation ».

Il faut donc veiller à ce qu’un problème n’en cache pas un autre, et se confier à des professionnels pouvant apporter une aide sérieuse. Attention, dans certains cas, un diagnostic précipité et péremptoire peut être un moyen d’excuser un système d’enseignement de ses propres déficiences ou dysfonctionnements.

Dès lors, il est prudent de demander une contre-expertise auprès d’un professionnel neutre.

Découvrez également comment progresser en orthographe !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,33 sur 5 pour 3 votes)
Loading...
Philippe
Amateur de matières littéraires et de langues, autodidacte touche-à-tout, transmettre des savoirs par les mots à l'heure du numérique me tient à cœur.

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
MELANGE SYLVIE
Invité
MELANGE SYLVIE

Excellent article

wpDiscuz