Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Révolutions linguistiques et auteurs français

Par Philippe le 15/12/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > L’Influence des Écrivains sur la Langue française
Table des matières

« Ma patrie, c’est la langue française », déclarait Albert Camus, qui devait sa vocation littéraire à un instituteur de l’école publique.

Le français jouit d’une excellente image à l’international, faisant office d’idiome diplomatique privilégié, au moins depuis les traités de Westphalie en 1648.

C’est une langue magnifique, mais réputée ô combien difficile ! Même les académiciens en perdent parfois leur latin…

Mais qu’en a-t-il été dans les siècles passés ?

Nous vous proposons une petite ballade à travers les âges, pour savourer toutes les subtilités que nos grands hommes de lettres ont su donner à la linguistique française !

Ou quand la culture influence la langue de Molière

Enrichir son français avec les écrivains humanistes

La Renaissance, qui marque par convention la fin du Moyen Âge, est partie d’Italie et des Pays-Bas bourguignons.

Elle n’a pénétré en France que dans la première moitié du XVIe siècle, alimentant le mouvement humaniste national.

Si les études étymologiques et la connaissance du grec ancien et du latin littéraire ont été remises à l’honneur, les grands esprits ont commencé à écrire de plus en plus nombreux en langue vernaculaire.

L'enseignant pédagogique de français langue étrangère doit préparer avec sérieux chaque étudiant en vue d'un examen francophone. Séjour linguistique | La meilleure école de langue, pour le FLE, c’est encore l’immersion | source : visualhunt.com

François Rabelais réinvente le roman sous le règne de François Ier, en faisant paraître Pantagruel et Gargantua.

Cet humaniste plein de verve et d’entrain manie la plume avec beaucoup de liberté, osant se moquer de tout et de rien, accumulant les avalanches lexicales et les synonymes les plus gloutons !

C’est une véritable révolution spirituelle, opérée à l’aide du français moyen !

Son aura a d’ailleurs éclipsé de nombreux auteurs qui eurent pourtant du succès à leur époque : le Gascon Guillaume du Bartas, Étienne Pasquier (un tantinet anti-humaniste), Maurice Scève…

Les deux autres géants du siècle des guerres de religion sont Michel de Montaigne et Étienne de La Boétie, deux amis inséparables.

Si le second est célèbre par son Discours de la servitude volontaire, le premier a dominé la pensée moderne par ses Essais.

En bon magistrat bordelais, il redouble d’érudition historique, philosophique, littéraire et scientifique.

Il aborde tous les sujets qui peuvent intéresser l’activité humaine. C’est un incontournable des programmes scolaires.

Parallèlement, la poésie française du XVIe siècle reste dominée par des inspirations italianisantes : les plus fins limiers s’inscrivent dans la suite du Chansonnier de Pétrarque.

Joachim du Bellay estampille les lettres de noblesse du français avec sa Défense et illustration de la langue française (1549).

Il démontre encore ses beautés cachées dans Les Regrets, où les odes redoublent d’inventivité.

Pierre de Ronsard fait rimer les roses et chantent la Saint-Barthélemy au nom du pouvoir royal : les artistes commencent à se placer sous sa protection.

En bref, conjointement à l’édit de Villers-Cotterêts, le siècle des humanistes assiste au recul définitif du latin scolastique au profit des langues vernaculaires, avec une grande diversité d’accents, d’orthographes et de procédés littéraires.

Prendre des cours de français et de littérature du XVIIe siècle

Après la syntaxe parfois anarchique et la langue virevoltante des humanistes, le Grand Siècle assiste à la codification du français.

Un bon tuteur pourra vous initier à cette prose grandiose à l’occasion d’un cours particulier à domicile ou de soutien scolaire.

L’Académie française est créée en 1635 à l’instigation du cardinal de Richelieu. Son but est de produire un dictionnaire et une grammaire.

Il s’agissait de « dégasconner » la langue française, en s’attaquant aux particularismes aquitains et à la trop grande influence de Rabelais et Montaigne, qui avaient pris de grandes libertés scripturaires.

La versification est dûment codifiée par Malherbe, tandis que nos collégiens entendent encore parler de la « langue de Vaugelas » dans le secondaire.

Une phrase de Boileau concrétise ces intentions : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ».

Le français du XVIIe est si beau qu’il mériterait à lui seul des profs spécialisés !

Les thèmes antiques sont plus présents que jamais, comme en témoignent les tragédies de Racine. Son vers est sans doute le plus pur de l’histoire littéraire nationale, ses alexandrins approchant de la perfection.

Son envers, la comédie, assiste aux mises en scène rythmées et puissantes de Molière.

Des cours du soir ou des cours particuliers de culture française internationale aideront l'universitaire étranger à acquérir un scole commun d'échange et un language de qualité. Communiquer | La maîtrise de sa langue maternelle dans une conversation est un besoin culturel | source : commons.wikimedia.org

Les contes sont en vogue, avec Charles Perrault qui obtient les faveurs du Roi-Soleil. Les Fables de La Fontaine complètent ce volet.

Outre les motifs empruntés à l’Antiquité, on puise volontiers dans les traits de caractère des peuples voisins. Le Cid de Pierre Corneille connaît un vif succès sous Louis XIII, alors même que l’on est en guerre contre l’Espagne !

Entre baroque, préciosité et classicisme, les auteurs sont nombreux et se côtoient les uns les autres grâce aux phénomènes de cour.

Étudier ces grands mouvements littéraires avec un professeur de français rien que pour soi est une idée à mettre en pratique pour améliorer sa culture générale.

Madame de Lafayette honore le roman via La Princesse de Clèves, tandis que La Rochefoucauld se distingue par ses Maximes.

La philosophie profite de la purification de la langue, enfantant de grands penseurs, parmi lesquels nous pouvons compter Pascal et Descartes.

Les orateurs – comme Bossuet, Bourdaloue et Fléchier – enchantent les oreilles de leurs auditeurs, tandis qu’un Fénelon se tourne déjà vers les œuvres utopiques annonçant les Philosophes des Lumières.

Quel avocat ne rêverait pas d’avoir le même art de la rhétorique ! Mais vous savez que ces choses-là s’apprennent ?

Les professeurs d’art oratoire sont rares, mais on trouve de tout sur Superprof !

Théophraste Renaudot lance avec succès le genre journalistique, créant La Gazette (de France) en 1631.

Enfin, les mémorialistes prennent davantage de liberté, n’écrivant dans un premier temps que pour eux-mêmes. D’où le caractère époustouflant des Mémoires du duc de Saint-Simon, ou tout l’intérêt historique des écrits du cardinal de Retz.

Les lettres peuvent y être associées, même si elles auront encore plus de succès au siècle suivant.

En prenant des cours de cinéma, vous pourrez aussi analyser l’impact du 7ème art sur la langue française.

Le siècle des Lumières : tournant de la langue française

Après la rigueur certaine du français au siècle de Louis XIV, le règne de Louis XV marque le retour de la liberté d’écriture.

On privilégie l’« esprit » et le sens de la formule ; on renoue avec Rabelais pour tourner en dérision, tandis que la littérature s’invite jusque dans les travaux encyclopédiques.

Le genre épistolaire plaît beaucoup, y compris lorsque les missives sont fictives : La Nouvelle Héloïse de Rousseau, les Lettres persanes de Montesquieu ou encore les Liaisons dangereuses de Laclos.

Les Lumières dominent largement cette époque. Voltaire fait partie de ces plumitifs talentueux qui s’attaquent à toutes les disciplines, parmi lesquelles l’Histoire, le théâtre, les vers et les contes.

L'apprenant doit bien s'exprimer et améliorer ses compétences avec méthode. Perfectionnement | Développer ses acquis demande un exercice constant et une formation continue | source : stocksnap.io

Le conte philosophique bat son plein avec Diderot, tandis que Beaumarchais laisse des pièces de théâtre à la portée politique indéniable.

L’attrait pour l’Angleterre est très visible dans la pensée de Montesquieu, qui prépare le parlementarisme et la séparation des pouvoirs dans son Esprit des lois (1748).

Les traités philosophiques confinent parfois plus à la littérature qu’à la rigueur morale.

Par exemple, Rousseau préfigure le romantisme et manie une langue des plus agréables, tandis que l’Encyclopédie ne lésine pas sur les procédés polémiques.

L’autobiographie renaît avec Les Confessions, sorte de réaffirmation du moi et de l’individu préparant le libéralisme individualiste de l’ère contemporaine.

Le XVIIIe siècle est celui de l’émancipation des consciences et des esprits, et par là des plumes. Les discours de la Révolution française, parfois terribles (cf. Saint-Juste, Mirabeau, Danton ou Robespierre), s’inscrivent encore dans cette dynamique.

Progresser en français grâce aux réalistes et aux romantiques

Après les horreurs de la Terreur, les arts se reconstruisent.

Avec l’Empire et la Restauration, un Maistre, un Chateaubriand ou un Lamennais porte la langue à son apogée.

L’instruction concernant de plus en plus de personnes, la littérature se démocratise et les auteurs foisonnent. Les élèves d’aujourd’hui en sont les héritiers.

Le XIXe siècle est marqué par un spleen qui s’imprime jusque dans la linguistique.

Deux grands courants le dominent : le romantisme et le réalisme.

Il n’est pas toujours facile de faire la part entre les deux, puisque le très prolixe et académique Honoré de Balzac se considérait lui-même comme un authentique romantique !

Dans l’ensemble, les auteurs romantiques font jouer à plein les sentiments et les émotions. Ils utilisent les champs sémantiques liés aux cinq sens.

Ce sont les Stendhal, Dumas et autres Lamartine – qui font parfois de la politique en parallèle.

Se soumettre à une session de certification est un bon plan pour son parcours et pour l'approche du français langue seconde. Réussite | Un test de connaissance et de prononciation régulier est nécessaire pour apprendre une langue étrangère | source : unsplash.com

Victor Hugo, qui traverse cette époque, mène à bien la déclaration des droits du laid à l’issue de la bataille d’Hernani (1830). Même le crapaud trouve sa place dans Les Contemplations !

On redore le blason du Moyen Âge avec Notre-Dame de Paris ou Aloysius Bertrand. On brode facilement autour de la mélancolie : ce sont les romantiques noirs à la Nerval, Musset…

Baudelaire et Rimbaud s’inscrivent eux aussi dans un mal-être certain, ce qui est l’occasion de créer des mots et des expressions. L’inventivité pétille comme jamais !

Vers la fin du siècle, le réalisme œuvre surtout du côté du roman. Ses deux grands noms sont Flaubert et Maupassant, sans oublier Zola pour sa variante naturaliste.

Découvrez également à quel point la musique à transformé la langue française

L’évolution du français aux XXe et XXIe siècles

Le XXe siècle, déchiré par les guerres mondiales, naît dans le réalisme classique, avec les Maurice Barrès, Paul Bourget et Anatole France.

Peu à peu, avec le futurisme puis le dadaïsme et le surréalisme, la littérature subit l’assaut de la déconstruction. On fait fi de toute règle.

Entre Paul Valéry et Paul Claudel, la poésie a eu le temps de perdre toute métrique véritable.

Le théâtre connaît lui aussi ces tendances avec l’« absurde » d’Artaud et Camus.

Le roman gagne en liberté avec des chefs-d’œuvre d’un genre unique : La Recherche de Proust et les ouvrages sulfureux de Céline (une langue inimitable !).

Les grossièretés peuvent s’inviter dans la plus pure littérature.

Dans la seconde moitié du siècle, l’originalité semble aller décroissant et la source se tarir.

Le français se caractérise alors par une plus grande perméabilité vis-à-vis des langues étrangères, à commencer par l’anglais.

Le XXIe siècle confirme cette tendance à l’élasticité et à l’absence de tout repère, l’État se chargeant en outre de modifier les normes orthographiques tandis que les romanciers les plus célèbres font leurs les tournures linguistiques les plus modernes.

Et les enseignants de s’arracher les cheveux devant des copies bourrées de « langage SMS » !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Philippe
Amateur de matières littéraires et de langues, autodidacte touche-à-tout, transmettre des savoirs par les mots à l'heure du numérique me tient à cœur.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz