Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Ce qu’il faut pour réussir ses enregistrements vocaux

De Philippe, publié le 12/07/2017 Blog > Musique > Chant > Les Outils Pour Enregistrer sa Voix

« Pour devenir chanteur, il faut travailler, travailler et encore travailler ! »

Enrico Caruso

Le tube planétaire Singing In The Rain de Gene Kelly en est sans doute un fruit direct : chanter sous la douche est une tendance universelle de l’être humain… Kant parlerait sans doute de « transcendental » !

Mais il serait difficile de transformer une salle d’eau en théâtre à l’italienne, tout le monde ne s’appelant pas Louis XIV, avec une myriade de courtisans assistant aux moindres faits et gestes de sa vie quotidienne…

Non : la cantatrice imbue d’érémitisme ne serait pas une diva pour deux sous, pour la simple et bonne raison qu’elle serait inconnue de tous.

Le chanteur isolé est comme un chanteur mort. Pour exister, il lui faut se produire, que ce soit en public dans une salle de spectacles ou par des canaux plus intimistes : le CD audio et ses différents produits dérivés, profitant à plein d’Internet.

Qui ne se souvient de l’incroyable succès de Kamini, jusqu’alors un parfait inconnu, grâce à la chanson Marly-Gomont ?

Une telle réussite, dans un style rétro ou résolument moderne, est à la portée de tous : il y faut du talent, puis la création d’un buzz fera le reste.

Outre la recherche de la célébrité, le fait d’enregistrer ses vocalises présente une infinité d’autres atouts : on n’est pas obligé de publier sur le Net les pistes enregistrées, mais on peut aussi les utiliser pour analyser et décortiquer ses progrès et ses interprétations.

C’est alors une méthode d’entraînement que l’on aurait bien tort de négliger dans le but d’apprendre à chanter

Regardons ensemble tous les éléments qui doivent être réunis pour la production chez soi d’un enregistrement sonore de qualité.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Le b.a.-ba : microphone et périphérique audio

Nous passerons rapidement sur un sujet qui semblera évident à plus d’un, mais encore faut-il opter pour un équipement de qualité !

En soi, un enregistrement vocal ne suppose qu’un seul accessoire : un micro. Si l’on excepte un autre point : avoir quelque chose à chanter !

Ce peut être un appareil indépendant et autosuffisant : c’est le dictaphone numérique ou magnétophone.

Les formats de sortie peuvent être multiples, des vieux modèles à K7 aux enregistrements sur un disque dur digne de ce nom (via l’extension de fichier MP3 par exemple) en passant par les CD miniatures…

De même, la qualité de réception des sons varie entre les modèles bas de gamme et haut de gamme.

Pour l’usage qui nous intéresse, mieux vaut opter pour un matériel numérique avec un bon microphone, ce qui permettra de pouvoir dignement travailler sur les fichiers audio produits, une mémoire de quelques Go étant fort appréciable.

Des marques comme Panasonic et Tamashi satisfont les amateurs depuis des décennies et ne cessent de se mettre à la page des dernières technologies.

L’idéal est cependant d’enregistrer sa voix directement sur un poste informatique équipé de la carte son qui va bien.

Un enregistreur audio très simple d'utilisation permettant un traitement audio avec reconnaissance vocale et plus d'un format d'enregistrement est la synthèse vocale d'enregistreur portable qu'il vous faut pour mettre votre musique en ligne. Logiciel d’enregistrement audio | Télécharger le logiciel enregistreur audio gratuit type Audacity est le meilleur moyen de ne pas regretter l’achat d’un logiciel de montage | source : stocksnap.io

Si vous êtes arrivé jusqu’à cette page, nous avons de bonnes raisons de croire que vous avez à votre disposition un ordinateur – celui-ci sera plus confortable d’usage qu’une tablette ou un smartphone.

Là, il sera nécessaire d’investir dans un micro externe, même si votre PC portable en a un d’intégré : sa qualité et son acuité laissent trop à désirer pour enregistrer des chansons. Ce n’est pas du Skype !

Le nec plus ultra est d’avoir un micro grand statique, comme dans les studios professionnels ou à la radio, sur suspension pour éviter toute vibration.

Sinon, un dynamique fera l’affaire (avec pied), et servira pour ceux qui auraient également besoin d’un microphone pour des concerts sur scène.

Un préampli est parfois intégré (pas mal en vue d’une capture audio pour instruments virtuels).

Un antipop (ou filtre anti-pop) est plus que conseillé pour protéger votre micro et supprimer les plosives à l’enregistrement. Il doit être placé à 5 cm environ du micro.

Prodipe, Shure et Behringer sont autant de fabricants ayant fait leurs preuves en la matière : entre 39 et 80€, il est possible de trouver son bonheur.

Si des enceintes ou un casque audio n’est pas absolument nécessaire aux logiciels d’enregistrement, il serait difficile de s’en passer… car on ne pourrait ni s’écouter, ni faire de montage (couper des parties ou supprimer des parasites, pour ne donner que deux exemples parmi les plus courants) !

Pour les enceintes, le choix est large selon la qualité du son et la connectique (fil USB ou jack, Bluetooth ; alimentation phantom car à condensateur ou bien secteur…) ; même chose pour les casques, dont le confort varie largement.

Un enregistrement de qualité devant être effectué dans des conditions optimales, le plus souvent chez soi avec tous ses repères et un poste fixe, vous pouvez sans aucun scrupule opter pour des produits filaires, souvent moins onéreux et de meilleure facture sonore que les modèles à batterie.

JBL et Sennheiser comptent probablement, chacun dans leur catégorie, parmi les valeurs les plus appréciées des mélomanes.

Pour toutes les catégories d’articles liées à l’univers informatique de la chanson, les sites spécialisés Woodbrass et Thomann sont de véritables cavernes d’Ali Baba.

Les spécialistes conseillent de ne pas se fier aux grandes surfaces et de se tourner vers ces enseignes spécialisées.

Le home studio : un must

Un home studio en bonne et due forme peut très bien être constitué petit à petit, en partant d’un simple ordi et d’un matériel de base.

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières : en ajoutant chaque année un ou plusieurs périphériques, vous parviendrez à un résultat honorable, qui pourra également servir à enregistrer des instruments de musique ou des parties proprement musicales.

Le but est d’atteindre un ensemble irréprochable sans se ruiner !

On pourra ainsi acquérir une interface audio USB avec ports MIDI, réglages d’intensité ou fréquence, enregistrement stéréo, parfait si l’on veut s’enregistrer en voix + instrument.

Ici, le top du rapport qualité-prix est incarné par le Focusrite Scarlett 2i2, le Presonus AudioBox ainsi que l’Alesis IO2 Express.

Voici comment enregistrer des pistes audio au format WAV grâce à un logiciel d'enregistrement sans réverbération, sans bruit de fond et avec un échantillonage supérieur aux vidéos YouTube et à un editor OS X WMA. Éditeur audio | Les meilleures logiciels offrent une bande son digne d’une création musicale version pro | source : visualhunt.com

Dans tous les cas, la base du home studio est de s’installer dans une pièce calme pour un enregistrement pur dès le premier jet.

Un écran acoustique – ou panneau acoustique – peut s’avérer nécessaire pour isoler son poste d’enregistrement.

Des « kits d’enregistrement vocal » à moins de 400€, et démarrant le plus souvent dès 100€ pour des éléments de qualité, sont disponibles à la vente chez la plupart des grandes marques.

Découvrez aussi les applications karaoké

Audacity : le logiciel en béton pour se produire à domicile

Il est important de s’en persuader : c’est en chantant que l’on devient chanteur, d’où la nécessité de s’exercer et de s’écouter pour se corriger.

Vous pourrez de manière réaliste juger de la vaillance, de la justesse et de la tessiture de votre organe.

Audacity compte parmi les programmes les plus utilisés parmi les jeunes chanteurs, amateurs aussi bien que professionnels.

Incontestablement, sa large diffusion repose en grande partie sur sa gratuité, mais aussi sur sa simplicité d’utilisation et le grand nombre de fonctionnalités qu’il propose.

Il ne sera pas difficile de trouver sur Internet un tuto pour explorer jusqu’aux dernières options de ce logiciel !

Compatible sur PC et Mac, les adeptes de Linux pourront aussi l’utiliser grâce à Wine, tandis que certaines versions ont été entièrement converties pour Ubuntu.

Les alternatives numériques pour s’écouter

Du côté des solutions gratuites, il sera difficile de trouver des logiciels équivalents à Audacity.

Certains accessoires vous permettront cependant de tester votre micro ou de vous faire la main pour vous amuser avant de passer à quelque chose de plus sérieux.

Ce sera par exemple le cas du magnétophone de série intégré au système d’exploitation Windows : Sound Recorder.

Les possibilités sont cependant assez limitées…

En parallèle, il existe un certain nombre de programmes payants, dont les versions d’essai ne donnent généralement droit qu’à une minute d’enregistrement : à peine de quoi découvrir l’interface pour se faire une idée et, peut-être, sortir sa carte bleue…

C’est notamment le cas de Music Creator 7, semi-professionnel, à moins de 50€ (prix variable selon le support).

Pour l’écoute d’un flux audio, un logiciel basique du type Windows Media Player ou VLC conviendra.

Compresser ses fichiers vidéo permet de conserver une qualité professionnelle pour ses fichiers MP3 puis de les envoyer à ses connaissances via Dropbox ou un équivalent.

Convertir des fichiers issus de votre « studio d’enregistrement » est désormais possible, gratuitement, en quelques clics via Google.

YouTube : la confrontation du chanteur avec son public

Youtube ne sert pas qu’à regarder des vidéos karoké !

Si les graines de people auront la chance d’étudier l’art du chant dans un conservatoire ou une école de musique, tout un chacun aura intérêt à recourir aux bons services d’un professeur de musique donnant des cours particuliers.

En effet, s’il est bien évidemment utile de bénéficier de cours de chant physiques, un fichier vocal rend possible de nouvelles formes de coaching vocal virtuel : c’est parfait pour progresser où que l’on soit !

Autrement, l’autre grand avantage de l’enregistrement numérique est de se faire connaître ou, du moins, de rendre publiques ses productions auprès de ses amis et contacts.

Un enregistreur de voix et une table de mixage sont nécessaires pour capturer votre voix au format MP3 ou WAV avec une qualité audio indispensable à la prise de son avant l'usage d'un logiciel pour l'édition audio façon Audio Recorder. Le Tascam PortaStudio 424 MKII | Enregistreur vocal avec séquenceurs de mastering et de montage audio… | source : Wikimedia Commons

YouTube est la grande référence dans ce domaine : ici, le chanteur en herbe entre dans le champ du public, et alors ça passe ou ça casse…

Les commentaires des internautes peuvent être dithyrambiques aussi bien que sans pitié, à condition que la vidéo (pouvant se contenter d’une simple bande sonore avec image statique) soit assez intéressante pour glaner des vues…

Coupler YouTube avec les réseaux sociaux tels que Facebook, c’est si on a un peu de génie le moyen idéal de percer en ce début de XXIe siècle !

Et pour compléter votre palette de chanteur, découvrez aussi les sites pour apprendre le solfège

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *