Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Est-il préférable d’apprendre le solfège avant de se mettre au piano ?

De Thomas, publié le 28/01/2016 Blog > Musique > Piano > Doit-on Connaitre le Solfège pour Jouer du Piano ?

Evidemment, apprendre le piano n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Les techniques d’apprentissage sont nombreuses, différentes, et leur efficacité varie selon la personnalité, la marge de progression, et les capacités de l’élève.a

Pour ma part je me souviens avoir commencé le solfège à l’âge de 4 ans, sous l’impulsion de mes parents. Et en parallèle je découvrais et me familiarisait avec le piano, de manière ludique. Il est évident qu’aujourd’hui, ce type de cheminement est de moins en moins fréquent. Les deux pratiques sont devenues interdépendantes.

Quels sont les liens qui le rapprochent ?

En quoi le solfège a son utilité pour l’apprentissage du piano ?

Comment l’apprendre efficacement ? C’est à toutes ces questions que j’ai essayé d’apporter des éléments de réponse.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Le solfège : un atout et un outil pour apprendre le piano

Un outil pour apprendre …

Le solfège est une boîte à outils. Des outils très utiles dans l’apprentissage de la musique.

Et ce quelque soit l’instrument. Alors certes, ce ne sont pas les plus glamours. Mais même si le solfège n’est pas obligatoire, il reste un outil privilégié. Et son apprentissage est préférable, pour apprendre le piano (tout comme n’importe quel autre instrument) efficacement.

Et un outil pour savoir lire !

Doit-on connaitre le solfège avant d'apprendre le piano ? Le solfège au piano

La musique, comme un roman, se lit. Comme dans un processus de lecture « classique », on déchiffre, on décortique, puis on lit, et enfin on comprend ce que l’on lit. Avec le solfège, le processus est identique. On décortique, on déchiffre, pour lire la musique, et enfin comprendre ce que l’on lit.

La lecture est à la base de l’apprentissage et des cours de piano. La lecture des partitions, la compréhension des différentes rythmiques. Tout ceci, c’est la base pour ensuite progresser. Jouer des morceaux plus compliqués, jouer tous les styles, et même composer.

Découvrez aussi les accords basiques au piano

Quand pratiquer le solfège  ?

Plus on apprend jeune, mieux c’est.

Evidemment, il n’y a pas d’âge pour apprendre le piano. Et on peut très bien s’attaquer à l’étude du solfège à n’importe quel âge.

Mais il est évident que comme dans n’importe quel domaine, l’apprentissage lors de l’enfance est conseillé. Les raisons sont simples. les enfants sont des éponges. Ils retiennent plus vite en qualité, et en quantité les infos qu’on leur transmet.

Mon point de vue est de faire attaquer et le solfège, et l’instrument en même temps aux enfants. Ils ont assez de place pour assimiler les deux apprentissages. Surtout avec les méthodes d’apprentissage du piano  d’aujourd’hui dont nous parlerons plus bas.

 Lorsque l’on est adulte, l’attention, le stress, l’implication, la capacité à retenir ne sont plus les mêmes.

Il me semble donc préférable de ne pas cumuler les deux, et d’y aller par étape.

En commençant évidemment par une étude ludique et interactive du solfège. Et en agrémentant de pratique au clavier, que ce soit un adulte ou un enfant, le résultat final est le même. C’est le rôle du prof de s’adapter à la personne, et de proposer un contenu qui correspond à l’élève.

Dans la chronologie du cour de piano, il n’y a pas de règles précises.

Quand faut-il apprendre le solfège ? Quand apprendre le solfège ?

Au début, au milieu, a la fin… Peu importe. L’important, c’est de ne pas perdre de vue la cohérence du cours. C’est aussi de jauger les besoins de l’élève. Le placement de « l’instant solfège » dans le cours reste à l’appréciation du prof. Mais il n’y a pas de moment préférentiel.

Le faire en tout début de cours de piano permet d’avoir 100% de l’attention de l’élève.

Mais le risque est bien sûr de lui faire perdre le fil et de voir sa concentration baisser très rapidement. Et le faire à la fin peut être utile si le côté ludique est mis en avant. Mais là encore, le risque est bien de ne pas avoir les bonnes conditions pour que les exercices soient efficaces.

L’idée est donc de jauger, de disséminer les exercices dans le cours. En complément de l’étude d’un morceau par exemple.

Pour que l’élève profite à la fois de la théorie, et de la pratique. Car c’est comme ça que ça rentre.

Dans ce cheminement, l’élève pourra progressivement déterminer lui même quand jouer du piano et quand apprendre le solfège.

Pourquoi apprendre le solfège ?

Avec le solfège, on devient autonome musicalement

Si le solfège a bien une visée, c’est celle de structurer l’apprentissage rythmique de l’élève. Grâce au solfège, on développe le sens du rythme, on les dissocie les uns des autres, et on peut comprendre beaucoup plus facilement l’écriture musicale, ainsi que les structures de partition.

Le solfège, c’est la lecture de la musique. Et savoir lire la musique est important si l’on veut par la suite composer, jouer tous les styles. Il évite le basique mimétisme sur les éventuels tutoriels, et élargit le panel de connaissances de l’élève. Ce qui, par la suite, permet à la personne de s’épanouir en jouant de tout. Et principalement ce qu’elle aime.

Faut-il apprendre le solfège avant de jouer du piano ? Le solfège : un outil précieux

La musique doit rester un plaisir, au même titre que la lecture. Et pour aimer lire, il faut aimer apprendre à lire.
c’est exactement la même idée pour la musique.

Pour aimer faire de la musique, c’est quand même mieux d’aimer lire la musique. Et donc aimer le solfège.

Une pratique et un enseignement qui a changé

On ne va pas se le cacher. Apprendre le solfège n’est pas chose facile, et cela demande une motivation certaine et à toute épreuve. D’autant plus que par le passé, l’enseignement n’était pas très attractif, et plutôt coercitif.
Aujourd’hui, apprendre le solfège est devenu plus ludique, plus « fun ».

Tout d’abord, on peut dire qu’apprendre en même temps l’instrument, et la lecture des partitions peut sans aucun doute permettre a tout le monde d’y trouver son compte. Le tout en veillant a ce que la progression dans les deux domaines soit similaire.

De plus, axer l’apprentissage sur le pratique et non sur la connaissance par coeur des termes techniques est aussi une bonne recette pour éviter de dégouter l’élève.

Il ne faut pas s’y tromper. Les deux se complètent, sans être indissociables.

Beaucoup de grands musiciens, comme le guitariste Jimmy Hendrix ne maîtrisaient en aucun cas le solfège. Mais ça ne leur a pas empêché de composer des gros succès.

On peut penser qu’en général, pour éviter d’être complètement coincé devant une partition, ou alors de subir le syndrome de la page blanche si on compose, le solfège un allié de taille.

Apprendre le solfège tout en commençant le piano 

Plutôt, oui. Ce qu’il est important de retenir, c’est que le solfège n’est pas un passage obligatoire avant de se mettre au piano. Comme on a pu le voir, il est possible de s’amuser et de se mettre devant le clavier sans n’avoir aucune notion de lecture musicale et de compréhension rythmique?

Malgré tout, il est clair qu’un apprentissage ludique et accrocheur de la lecture musicale permet à un musicien d’avoir énormément de cartes en main. Tout d’abord dans l’approche des partitions et dans leur application.

Et par la suite, dans l’éventuelle composition. Car il y a une chose essentielle que le prof ne doit jamais perdre de vue. C’est la notion de plaisir.

C’est cette notion qui fait que l’élève va travailler son jeu en autonomie. Cette autonomie sans laquelle il n’y aurait qu’une très faible progression.

C’est en tout cas l’une des meilleures méthodes pour apprendre le piano !

Conseils  pour l’apprentissage du solfège et du piano

Soyez foufous, et surtout malins. Faîtes les deux en même temps.

Les conseils pour apprendre le piano et le solfège en même temps. Piano et solfège font la paire

Evidemment cela implique un investissement différent, et une motivation plus importante que la simple envie de refaire un morceau qu’on a entendu et qu’on a trouvé sympa.

Faire les deux, cela vous permettra de prendre confiance, d’avancer plus vite, de parfaire votre jeu. C’est aussi le moyen de progresser efficacement et à vitesse égale dans les deux domaines. Et au final vous vous rendrez compte que vous pourrez jouer non pas un seul, mais tous les morceaux qui vous plaisent.

Et ça, c’est ce qui fera la différence dans votre envie d’en apprendre toujours plus. Et c’est la mission du prof que de comprendre son élève, et d’adapter les séances en fonction de ses besoins.

On peut donc s’interroger sur l’importance de la relation élève – prof dans l’apprentissage du piano et du solfège. Cette relation qui doit être de confiance, et d’écoute mutuelle.

On peut aussi s’interroger sur la manière de mener un cours de piano en composant avec les deux pratiques. Le professeur se doit de fixer les objectifs d’un cours de piano.

Car ce n’est pas du hasard. On ne peut pas arriver, et faire.

Cela demande un temps de préparation dans le choix des exercices, dans la manière de les mener. Et évidemment l’adaptation à l’âge de l’élève, à son niveau, à sa marge de progression. L’heure du cours et son placement dans la semaine compte également.

Tous ces paramètres doivent être pris en compte pour que l’élève donne le meilleur de lui même.

Et enfin, en voyant de manière plus large, on peut s’interroger sur l’utilité et la pertinence des tutoriels sur internet, qui diffusent des heures entières de cours. Ou comment déceler l’utile de celui qui n’a que très peu d’intérêt.

Apprenez également comment travailler vos gammes au piano

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

4 réponses à “Doit-on Connaitre le Solfège pour Jouer du Piano ?”

  1. Katéri dit :

    Bonjour ! Est-ce que vous allez vraiment répondre aux questions? Car, je fais de gros efforts pour apprendre le piano, mais avec peu de succès.

  2. Charles dit :

    Bonjour, j’ai 17 ans et je souhaite apprendre à faire du piano. Je suis motivé et déterminé à me familiariser avec. Cependant, je ne souhaiterais pas passer par la case solfège, bien que je sois conscient que certaines bases soient fondamentalement importantes… Est-ce donc possible de ne pas faire de solfège, ou peu de solfège, pour apprendre le piano? De plus, j’aimerais savoir si il est difficile d’apprendre le piano?
    Merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *