Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Superprof une communauté de
1.421.871
professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Superprof une communauté de professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Prier en langue arabe au jour le jour

De Philippe, publié le 14/04/2017 Blog > Langues > Arabe > Comment Faire la Prière en Arabe ?

En tenant compte de tous ses dialectes, le langage arabe rassemble près de 300 millions de locuteurs, ce qui en fait le 4ème idiome le plus parlé de la planète.

Les arabophones sont des ressortissants de multiples États, mais ils sont en grande majorité de religion musulmane, lien culturel qui leur permet de passer outre les frontières en puisant dans ce socle commun de références religieuses.

Si tous les musulmans ne sont pas de souche arabe, les islamites (c’était le terme en vogue chez les islamologues français du XIXè siècle, à l’instar du père Henri Lammens) de tous pays passent nécessairement par ce véhicule de communication dans leur vie spirituelle.

Aussi, ceux qui maîtrisent la langue arabe sont plus de 350 millions sur la Terre ! Un nombre en hausse constante.

Le monde arabo-musulman portant bien son nom, nous présenterons en long et en large les principes des prières en arabe, et ne consacrerons qu’une toute petite section aux prières arabes qui seraient antérieures à l’ère coranique.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Le credo musulman

« Allah est Dieu et Muhammad est son envoyé. »

Cette traduction française possible de la chahada (profession de foi de l’islam) compte parmi les phrases les plus universellement connues.

C’est le fondement, avec le Coran, de la foi musulmane.

Celle-ci, quelle que soit la confession considérée (chiite, sunnite, etc. : nous n’entrerons pas dans le détail de ces schismes ni de leur implications géopolitiques toujours susceptibles d’être transcendés par la croyance au Mahdi et le califat), repose sur cinq piliers.

Apprendre la langue arabe permet aux musulmans de se perfectionner dans leur vie divinisée. La pierre noire | Continuité du Saint des saints par son vide matérielle, elle a échappé au Déluge dans l’héritage d’Abraham

  1. Le premier est celui de l’attestation de foi, que nous venons d’évoquer en exergue.
  2. Le deuxième, c’est la prière, avec des mots arabes bien sûr, que nous allons étudier ci-dessous.
  3. Le troisième, c’est la zakat, c’est-à-dire l’aumône ou l’œuvre de miséricorde temporelle.
  4. Le quatrième, c’est le respect du ramadan, revenant chaque année pour une période d’un mois lunaire.
  5. Le cinquième et dernier, qu’il serait difficile de réaliser très souvent, mais qui doit consacrer la vie du croyant, est le pèlerinage à La Mecque, capitale religieuse de l’univers islamique. Sur place, le sanctuaire réserve un parcours particulier, autour de la kaaba et du mont Arafat en particulier.

Découvrez également les clés des cours d’arabe enfants

Prier en arabe : les gestes rituels musulmans accompagnant la parole

Psalmodier n’est pas tout pour s’adresser au Créateur : un certain nombre de gestes et d’attentions sont nécessaire à la bonne marche rituelle de cet acte d’hygiène surnaturelle quotidien.

Avant toute chose, il faut pouvoir se mettre en prière dans un endroit approprié, c’est-à-dire propre et un minimum digne d’une conversation avec le divin. Les salles de prière et les mosquées offrent théoriquement une garantie sur ce point.

S’équiper d’un tapis devient dans cette perspective nécessaire, notamment parce qu’on aura pris soin, avant de prier, d’inspecter ses vêtements et son aspect physique afin de se présenter en état de pureté.

Les ablutions sont un passage à peu près obligé avant la prière. De nombreux blogs spécialisés en donnent des détails précis en fonction des situations.

Ensuite, pendant l’acte de foi proprement dit, divers signes physiques ponctuent les raka : 

  • Des changements de position (debout, geste de révérence ou ruku, à genoux face contre terre, accroupi…),
  • Des mouvements des mains (les lever au début pour la première invocation, puis sur le torse…),
  • L’orientation de la tête (vers le ciel, vers le sol, dans telle ou telle posture), etc.

Les explicatifs illustrés sont particulièrement précieux pour s’imprégner de l’atmosphère qui doit régner sur les différentes phases de la prière islamiste.

Prière arabe : les principes de l’oraison en langue arabe

Mais revenons-en au sujet qui nous intéresse plus spécialement ici : la prière !

Les villes musulmanes et certains quartiers occidentaux sont appelés à l’oraison par le muezzin, car la journée doit être ponctuée de 5 moments de recueillement (de 5 à 10 minutes) appelés « salat » :

  1. Fajr, comportant deux temps (ou « raka »), à l’aube ;
  2. Dhur, en quatre raka, juste après midi ;
  3. Asr, en quatre également, en plein après-midi ;
  4. Maghrib, en trois, lorsque le soleil se couche ;
  5. Et Isha, pour finir, en quatre étapes, dans la nuit.

C’est la course du soleil qui indique les moments opportuns pour l’oraison.

À chaque fois, en s’étant assuré d’avoir fait tous les préparatifs nécessaires, le fidèle se tourne vers la grande mosquée de La Mecque, en Arabie Saoudite, où se trouve la kaaba. Cette orientation (qui tombe en effet grosso-modo vers l’est depuis la France) s’appelle la « qibla ».

La prière commence en station debout. Elle ne doit pas être une action mécanique et roborative : non, elle implique – en plus du devoir qu’a la créature de louer son Seigneur – une mystique, d’où la nécessité d’avoir une intention droite avant de prononcer ses premières psalmodies.

La séquence orale s’ouvre alors par la célèbre antienne « Allahu akbar ».

 

Les passages de Français à la foi musulmane sont de plus en plus nombreux, notamment dans les banlieues françaises, au point qu’il existe des sites didactiques spécialement conçus pour eux, afin d’apprendre ce qu’est la prière en arabe.

« Le site des convertis francophones » met en avant un tas de supports audiovisuels aussi bien qu’écrits avec d’intéressantes traductions, et des mises en regard des textes originaux en arabe avec leurs équivalents francophones.

Pour les plus conventionnels, en ligne comme en librairie, il est possible de commander des manuels de la prière chez les musulmans.

Les deux titres les plus connus et conseillés par les imams de toute obédience sont Comment faire la prière pour adolescents et adultes (3€ !) et Comprendre et corriger le Salât (8€, pour entrer davantage dans les détails de la pratique religieuse).

Découvrez par ailleurs comment bien écrire en arabe

De quelle linguistique arabique s’inspirer pour prier en arabe ?

L’arabe parlé au Maghreb n’est pas le même que du côté de l’Orient.

Un seul arabophone sur six (voire sept) emploie quotidiennement l’arabe littéraire comme langue maternelle.

Cela correspond à ce que les linguistes appellent l’« arabe égyptien », calqué sur le contenu du Coran.

La prière musulmane s’accomplit dans cet arabe classique, ce qui fait que des natifs du Maroc ou d’Algérie peuvent avoir au début un peu de difficultés à tout comprendre.

D’ailleurs, beaucoup de musulmans, surtout dans les pays européens, ne sont pas à l’aise avec l’écriture arabe traditionnelle.

Pour les aider dans leur zèle, il est très facile de trouver sur Internet ou sur des supports papier des didacticiels pour prier dans la « langue du Prophète » grâce à des incantations arabes retranscrites en alphabet français.

Il est plus facile pour beaucoup de lire « Allahu Akbar » plutôt que « الله أَكْبَر » !

Ce qui ne dispense pas de se mettre à bonne école coranique en trouvant un professeur d’arabe pour devenir incollable sur les lettres arabiques…

De façon ludique, le Blog-Islam.Com offre des planches de BD à enregistrer puis à imprimer, où il n’y a qu’à se laisser guider de bulle en bulle.

Apprendre à prier en arabe est sans doute plus facile que de se mettre à jouer un instrument de musique, ce qui tombe d’autant mieux que les deux choses sont totalement incompatibles.

Dans les deux cas, on trouvera facilement des tutos vidéos pour ceux qui seraient rétifs à l’écrit ou qui seraient vraiment trop connectés.

 

D’ailleurs, pour être un fidèle suivant de Mahomet, entendre de l’arabe dûment prononcé permet d’éviter de prendre de mauvais tics langagiers en matière de prononciation ou d’accent.

La compréhension orale de l’arabe commence par une écoute attentive !

D’autres religions qui ont recours à des oraisons en arabe

Le calendrier lunaire traditionnel des musulmans commence avec l’Hégire le 16 juillet 622 (la fuite de Mohamed vers Médine).

En amont de cette date, la langue arabe existait déjà et servait de moyen de communication à des individus professant d’autres fois, chrétienne notamment.

Ceux-ci peuvent retrouver des références connues dans l’Alcoran, où les noms sont simplement arabisés ou islamisés (Myriam, Yeshoua…).

Les communautés chrétiennes d’Orient sont de plus en plus rares et appartiennent à différentes Églises, certaines étant rattachées à Rome (Église catholique), d’autres dépendant d’un patriarcat dit « orthodoxe » ou étant carrément autocéphales.

La propreté et la pudeur sont deux éléments nécessaires, en plus de la pureté (qui exclut les périodes de règles), pour la prière islamique. Une femme voilée se rendant à la prière | source : visualhunt.com

Ainsi, les Coptes sont les plus anciens habitants subsistants de l’Égypte, antérieurement à la conquête arabe.

Mais la plupart de ces communautés ont une langue sacrée différente de l’arabe pour vivre de la loi du Christ.

Le syriaque, à titre d’exemple, bien que sémitique comme l’arabe, appartient cependant au sous-groupe des langues araméennes.

Ce qui n’empêche pas l’existence d’un Notre Père en langue vernaculaire arabe.

Les alaouites (résurgence de paganisme ayant assimilé des éléments monothéistes) sont encore à part, puisqu’ils utilisent vraiment un dialecte arabe : présents en Syrie, au Liban et en Turquie, ils ont d’ailleurs contribué pour certains à la naissance du nationalisme, puis du socialisme pan-arabe.

Découvrez enfin comment apprendre l’alphabet arabe

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz