Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Quelles sont les certifications de la Chambre Officielle de Commerce d’Espagne en France ?

Par Alexia le 30/11/2016 Blog > Langues > Espagnol > Les Autres Diplômes de la COCEF
Table des matières

L’offre de diplôme proposée par la COCEF est extrêmement riche. Outre le test ELYTE, DELE ou BULATS il est aussi tout à fait possible de se perfectionner en espagnol via d’autres diplômes comme le diplôme d’espagnol des affaires ou encore de traduction commerciale.

Si vous êtes étudiant, en passe de terminer votre scolarité et que l’espagnol occupera assurément une place importante dans votre orientation professionnelle, la richesse et la diversité des diplômes proposés vous permettra probablement d’en trouver un correspondant à vos attentes.

Pour les salariés, la logique reste la même : faire valider des compétences linguistiques pour bénéficier d’un avantage concurrentiel sur d’autres candidats.

Dans les deux cas, on vous recommande de regarder de plus près ces diplômes en lisant notre article, ils pourront s’avérer être un investissement utile pour votre (future) carrière.

Le diplôme d’espagnol des affaires

Pour qui ?

Cette formation vise à donner une maîtrise suffisante de la langue espagnole dans un contexte professionnel afin de donner aux élèves une relative autonomie par rapport à des tâches administratives ou d’affaires.

En ce sens, le diplôme d’espagnol des affaires requiert un niveau de langue espagnol intermédiaire. Pour l’élève débutant, peu à l’aise avec le lexique, l’orthographe, la conjugaison ou encore la grammaire espagnole, il sera très difficile d’obtenir le diplôme.

En schématisant, passer ce diplôme est intéressant pour un élève de niveau intermédiaire, souhaitant faire valider ses acquis et travaillant ou ayant pour projet de travailler avec des entreprises hispaniques, qu’elles soient en Espagne, en Amérique du Sud ou en Amérique latine.

Fonctionnement et processus

La préparation du diplôme se fait en collaboration avec des professionnels (formateur, professeur, enseignant) de l’enseignement. La teneur des cours est axée autour de 5 grandes thématiques, intimement liées à l’univers professionnel :

  • L’organisation de l’Etat espagnol
  • Le système juridique et le droit du travail
  • Le droit des affaires
  • Le commerce international
  • L’union Européenne

Ce diplôme est fortement axé sur du concret et hormis la première thématique, offre des outils de compréhension empirique de l’entreprise, autour de thématiques politiques, juridiques ou économiques.

Apprendre l'espagnol en suivant des cours en ligne peut être une bonne solution de préparer son examen. Tenez-vous au courant de l’environnement culturel et de la géographie de l’Europe en lisant des journaux, cela fait partie des thématiques du diplôme d’espagnol des affaires !

La durée totale de la formation est de 30 heures. Les cours ont lieu 2 fois par semaine, chaque mardi et jeudi de 18h à 20h afin de rester cohérent par rapport au public ciblé, qui bien souvent est déjà salarié.

Néanmoins, il reste tout à fait possible de suivre les cours par correspondance ou encore directement au sein de votre entreprise, si celle-ci en fait la demande à la COCEF.

Lorsque les 30 heures de cours sont terminées, un examen d’évaluation viendra valider votre niveau. Celui-ci se décompose en 5 épreuves et a une durée totale de 3 heures. Il est composé de :

  • Un résumé en espagnol : 20 points
  • Un test de compréhension orale : 20 points
  • Une lettre à rédiger en suivant des indications préalables : 20 points
  • Une traduction directe : 20 points
  • Un test d’expression écrite : 20 points

Attention : Si vous obtenez une note en dessous de 5 points à une de ses épreuves, la note s’avère être éliminatoire. Il n’est donc pas question de faire d’impasse et il est nécessaire de travailler sur toutes les thématiques de la langue (vocabulaire, prononciation à l’oral, expression écrite, maîtrise de verbe, structure d’une phrase, connaissance de synonyme et de contraire…)

Ce diplôme est assez complet car il challenge votre capacité à traduire, à vous exprimer et à comprendre une langue étrangère.

Les coûts sont variables en fonction de votre statut :

  • Pour un salarié, il lui en coutera 845 € TTC
  • Un étudiant souhaitant se former, un universitaire ou un demandeur d’emploi devra s’acquitter de la somme de 720 € TTC, sommes auxquelles s’ajoutent des droits d’examen de 125 € TTC.
  • Il est possible de payer un supplément de 48 € pour l’obtention des polycopiés de vos supports de cours. Sachez enfin, que l’examen se déroule uniquement à Paris.

Le diplôme de traduction commerciale

Le progrès dans la langue de Cervantes peut se mesurer grâce à une certification. Être bilingue pour travailler dans le milieu de la finance en Espagne peut vous aider ! Passez un diplôme de la COCEF pour ça.

Le diplôme de traduction commerciale peut être vu comme un complément utile au diplôme d’espagnol des affaires.

Pour qui ?

L’objectif de la formation va être de vous faire acquérir des connaissances suffisantes en termes de traduction français espagnol mais également espagnol français de textes à caractère économique, juridique ou commercial. Ce diplôme est la reconnaissance de votre aptitude à jongler entre les deux langues.

Ainsi, si vous travaillez ou souhaitez travailler dans une entreprise exerçant à l’international, où le français et l’espagnol sont utilisés conjointement et que vous avez déjà de bonnes connaissances du vocabulaire courant et commercial français et hispanique, ce diplôme est totalement en adéquation avec vos attentes.

Fonctionnement et processus

A l’inverse du diplôme d’espagnol des affaires, il n’existe pas de thématiques précises qui vous serviront de support.

Néanmoins, le programme sera axé selon 3 axes de travail :

  • L’introduction aux techniques de la traduction avec des textes et des niveaux de langage différents selon les supports. Au travers de ce premier axe, il sera également question de traduction directe ou libre et d’initiation aux expressions idiomatiques, comme les proverbes qui ne sont pas traduisibles mot à mot.
  • Les traductions inverses et directes (francais-espagnol et espagnol-francais) de texte à caractère économique, juridique et commercial. Le travail sur ce domaine sera également axé sur les différences de lexique ou de syntaxe sur des secteurs comme la bureautique, la publicité ou la fiscalité.
  • Le troisième et dernier axe traitera de traduction inverse d’un secteur spécifique prédéterminé comme la banque et la finance, la sociologie et la publicité ou encore l’import/export et les transports.

Les cours se déroulent le soir, chaque mercredi de 18 h à 20 h mais sont également accessibles par correspondance.

L’examen d’une durée de 4 heures est segmenté en 5 parties :

  • Une traduction directe : 30 points
  • Une traduction inverse : 25 points
  • Une traduction inverse sur un sujet spécialisé : 20 points
  • Un exercice de vocabulaire : 10 points
  • Un exercice de style : 15 points

A l’instar du diplôme d’espagnol des affaires, une note inférieure à ¼ du maximum de points sur chaque partie est éliminatoire. Là aussi, votre admission dépendra de vos connaissances dans de nombreux domaines avec néanmoins un coefficient plus élevé sur la partie traduction.

Le français langue étrangère ne s'enseigne pas de la même manière que le grec ou le russe. Economisez vos deniers si vous êtes étudiant ou demandez à utiliser vos heures de formation accumulées sur votre Compte Personnel de Formation si vous êtes salarié.

A l’instar du diplôme d’espagnol des affaires, les coûts sont ici également variables :

  • Les étudiants en cursus scolaire ou sortant d’une faculté ou d’une formation continue, les demandeurs d’emploi doivent s’acquitter de la somme de 862 € TTC
  • Le prix est de 1 055 € pour les salariés, tarif auxquels il faut ajouter les droits d’examen d’un montant de 125 € dans les deux cas.
  • Un complément facultatif de 48 € peut être déposé pour obtenir les polycopiés des cours. Le passage de la certification se fait uniquement sur Paris.

Les formations pouvant préparer pour les diplômes COCEF

Dans l’optique de préparer un diplôme de la COCEF, il est possible, en amont, de prendre des cours d’espagnol, via l’organisme.

Les cours proposés sont décomposés en 2 niveaux de compétences :

  • Formation A1/A2 : Ce niveau s’adresse aux débutants souhaitant commencer l’apprentissage de la langue. Les thématiques traitées restent simples comme le fait de compter, de se présenter, de commander au restaurant. L’objectif de ce niveau est de donner des outils en espagnol correspondants à des besoins immédiats. Il est également possible de choisir cette formation en rythme intensif.
  • Formation B1/B2 : Cette formation s’adresse à des personnes ayant des bases en espagnol et souhaitant développer leurs compétences sur des domaines plus techniques (participer activement à un dialogue de longue durée, donner son avis sur un sujet d’actualité, argumenter sur un thème défini). La formation B1/B2 est également faisable en rythme intensif.

Contrairement à ce que l'on pourrait, les mots en espagnol sont souvent très différents des mots en portugais. Vous pouvez décider d’étudier pour votre diplôme seul ou bien de faire appel à une formation selon votre niveau !

Les cours sont proposés en individuel comme en collectif (de 3 à 6 élèves). Les tarifs sont les suivants :

 

Modules 25 heures 50 heures
Collectif : A1 / A2 490 € 890 €
Collectif : B1 / B2 690 € 1 190 €
Individuel A1 / A2 990 € 1 690 €
Individuel B1 / B2 1 090 € 2 090 €

 

Pour un élève totalement débutant et souhaitant travailler et traiter avec des entreprises hispaniques, il est par exemple possible de se former en intensif sur le niveau A1/A2, puis B1/B2 pour enfin passer une certification et un diplôme comme celui d’espagnol des affaires.

Ainsi, les cours proposés peuvent s’avérer être un véritable tremplin.

En synthèse :

  • Grâce à un appareil d’enseignement extrêmement pédagogique et adaptable en fonction de vos emplois du temps, la COCEF et les examens proposées sont pour vous qui souhaitez faire reconnaître professionnellement vos aptitudes en espagnol, un formidable tremplin.
  • Etudiant, que vous souhaitiez poursuivre votre cursus et continuer à étudier, les diplômes délivrés peuvent vous permettre de rentrer plus facilement dans la vie active, une fois votre cursus terminé. Cette démarche est d’autant plus viable si vous avez des pistes pour travailler dès la fin de vos études dans une entreprise.
  • Salariés ou demandeurs d’emploi, chacun des diplômes proposés participe à vous apporter un avantage concurrentiel et favorise donc votre employabilité et votre mobilité sur de nouveaux postes.

La diversité des composantes testées au travers de ces deux diplômes sont assez vastes, ce qui les rend très complets. Assurément, vous gagnerez à mieux communiquer avec vos interlocuteurs, vous comprendrez plus de détails dans une conversation, vous arriverez à vous familiariser avec l’accent catalan ou madrilène, vous enrichirez votre culture hispanophone, notamment à travers des textes traitants de la civilisation espagnole.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Alexia
Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz