Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
4

Les bonnes adresses bordelaises pour étudier la langue nippone !

De Avner, publié le 12/12/2016 Blog > Langues > Japonais > Où Apprendre le Japonais à Bordeaux ?

Du haut du site naturel de la Dune de Pilat on peut voir loin, si loin que les “nippophiles” disent qu’il peuvent distinguer le Japon…

On s’est compris, bien que l’on pense d’habitude à la couleur du vin lorsqu’on parle de la région de Saint-Emilion, on va ici tenter de découvrir où apprendre le japonais à Bordeaux

Laissons donc de côté le tanin, la robe et la texture de nos bons vieux vignobles de Bordeaux (pour l’instant… du moins au moment où j’écris !) et penchons-nous sur l’hiragana et le katakana de l’écriture japonaise et la signification des mots japonais, avant, pourquoi pas, de nous intéresser à l’histoire du Japon.

Classée dans le top 5 des villes françaises où il fait bon étudier, selon le magazine l’Étudiant, les institutions, organisations et associations de Bordeaux proposent un large choix de matières à étudier pour découvrir l’archipel nippone (日本列島, Nihon rettō).

Oui mais par où commencer pour s’exprimer, prononcer et pourquoi pas maîtriser le japonais ? N’ayez crainte, comme lors de la visite d’un musée… Suivez le guide ou le Sensei !

Bordeaux et le Japon plus proches que jamais

Profitez du jumelage entre Bordeaux et Fukuoka pour exporter vos produits Made in France. Viticulteur, pourquoi ne pas exportez du vin de Bordeaux dans la ville de Fukuoka. Les deux agglomérations sont en effet jumelées…

Les 10.097,74 kms qui séparent Bordeaux du pays du soleil levant n’y feront rien. Balayée comme une vulgaire poussière, la distance entre ces régions semble effacée.

Plus liés que jamais, la ville classée au patrimoine de l’Unesco ne cesse de faire les yeux doux à l’état nippon, en particulier à la ville avec laquelle elle est jumelée : Fukuoka.

Dans un premier temps, dans le cadre du traditionnel Gala annuel de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) à Fukuoka de cette année (2016) c’est la ville de Bordeaux qui était à l’honneur. L’occasion de discuter des opportunités d’affaires dans le secteur de l’agroalimentaire avec pour témoin le patrimoine gastronomique de la région de Bordeaux pour illustrer les discussions.

De son côté, le Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) a ouvert un nouveau bar à vin 100% bordelais dans la même ville de Fukuoka, après Shanghai et New York notamment.

Enfin, on notera qu’un accord a été signé, entre les villes jumelles de Bordeaux et Fukuoka, portant entre autres sur des actions concrètes :

  • les échanges touristiques (partir au japon),
  • l’accroissement des échanges culturels (musique, danse, musées),
  • faciliter les flux d’étudiants et linguistiques (possibilité de vivre au Japon dans le cadre d’un séjour linguistique),
  • les sports (arts martiaux, rugby et football).

Cet accord entrera en vigueur sur la période de 2017 à 2019 : de quoi faire saliver les étudiants désireux d’étudier en immersion au Pays du Karaté.

Apprendre le japonais du collège à l’université à Bordeaux : comment faire ?

Quelles sont les formalités administratives à remplir pour étudier au Japon ? Beaucoup d’étudiants ont l’occasion de partir en échange universitaire au Japon. L’occasion unique d’aller y admirer des pagodes aussi belles que celle-ci… Pourquoi pas vous ?

En faisant une recherche via l’Ambassade du Japon à Paris on constate vite que, sur les 70 établissements de France qui dispensent des cours en japonais, un quart se trouve dans la région parisienne.

Mais trouvez-en ailleurs : pour prendre des cours de japonais à Paris ou prendre des cours de japonais à Lyon par exemple.

Minute Papillon il y a encore de l’espoir…

Même si la région de Bordeaux est considérée comme un “pôle secondaire” de l’enseignement du japonais, nous allons voir que la Belle Endormie est loin d’avoir dit son « dernier mot japonais » !

Avec 0,1 % de pratiquants du japonais au collège et au lycée à l’échelle nationale, on s’imagine bien qu’un collège qui apprend à lire et écrire en japonais est aussi rare qu’un japonais qui gagne les J.O en Judo (Du moins depuis l’avènement de notre légende Teddy Riner).

Etudier le japonais au collège Emile Combes

Affichant un taux de réussite – avec ou sans mention – supérieur à la moyenne nationale, le Collège Émile Combes brille de son succès.

Sa particularité ? La présence d’une section de langue orientale pour apprendre le japonais gratuitement, dès la 4ème, en tant que seconde langue vivante.

(Comment dit-on succès en Japonais ?)

Lycée François Magendie

En Gironde, il y a vraisemblablement un lien scolaire avec l’Asie illustré par la possibilité de continuer à progresser en japonais ou encore de passer un bac mention Orientale Japonais au Lycée François Magendie.

Les places étant limitées, la barrière à l’entrée est élevée et les élèves sont jugés sur leur motivation, leur capacité de communication lors d’une conversation à l’oral en Japonais et leur connaissances du pays.

L’Université Bordeaux Montaigne Bordeaux 3

Occupant l’un de plus grands campus d’Europe, avec un domaine de 235 hectares, l’Université Bordeaux Montaigne réunit plus de 16 000 étudiants dans un cadre d’étude privilégié.

C’est donc rattaché au Département d’études orientales et extrême-orientales, en place depuis 2011, que le département d’études japonaises évolue comme l’une des trois entités pédagogiques avec l’Arabe et le Chinois.

Les diplômes proposés vont de la licence (de Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales et Langues Etrangères Appliquées) jusqu’au doctorat, en passant par le master de recherche.

Ainsi, si vous souhaitez donner une dimension internationale à votre vie étudiante et laisser quelques portes asiatiques ouvertes pour votre vie professionnelle c’est votre chance !

La majorité des enseignants sont des locuteurs natifs, qui vous permettront d’acquérir un niveau de communication et compréhension générale en langue japonaise. Ces cours passeront en revue – en parallèle avec les éternels vocabulaire et grammaire – la civilisation japonaise et son riche passé culturel.

Conseil : ne ratez pas les inscriptions avant le début de chaque semestre si vous souhaitez parfaire vos connaissances en japonais.

Associations japonaises

La Maison du Japon

Judo ou Karaté, quel est votre art martial préféré ? L’art de dégustation de thé. Une activité culturelle méconnue des Européens. A retrouver toutefois au sein de l’une des associations japonaise de la ville de Bordeaux !

Situé dans le centre ville, près de la Garonne, la Maison du Japon est un des hauts lieux cultes de la culture japonaise sur Bordeaux.

Existant depuis 2001, cette boutique propose un large choix de produits authentiques provenant du marché japonais. Une place spéciale aussi pour les amateurs de Sumo qui trouveront quelques objets de collections.

Cette boutique répond à sa qualité d’association par les activités d’initiations et démonstrations qu’elle propose pour permettre au public bordelais d’appréhender la culture japonaise.

Des cours collectifs pour débuter (cuisine, langue, calligraphie, art martiaux, dégustation de thé) aux expositions, c’est souvent en étroite collaboration avec les établissements de la région et toujours ou presque en entrée libre que ces événements prennent forme à la Maison du Japon.

Pour les plus flemmards, du moins durant l’hiver, le site la maisondujapon.com fait état de boutique en ligne pour commander tout ce qui fait rêver pour préparer votre voyage au Japon ou simplement vous rapprocher de la culture nippone.

L’association Mandora

En activité depuis 2002, l’association Mandora s’est fait un nom sur la scène bordelaise. En effet, proposant des événements de grande ampleur comme Animasia, le Bordeaux Geek Festival ou encore Mandocine, l’association a su se faire aimer des “aficionados” de la culture japonaise.

En partenariat avec des institutions nationales comme UGC Cine Cité, ces opérations sont à la pointe de ce qui se fait en France en matière de culture japonaise nouvelle génération.

Amateurs de Luffy, de One Peace, de films d’animations ou encore de jeux vidéos, cette association vous rapprochera de vos passions au point d’aller jusqu’à vous proposer un travail via son Forum Emploi Numérique.

Pour continuer dans le milieu associatif, découvrez où apprendre le japonais à Marseille et où apprendre le japonais à Lille !

Engager un professeur de japonais à Bordeaux ?

Préparez votre voyage sur l'archipel Nippone, découvrez le japonais dès maintenant. Fan de manga ? Pourquoi ne pas tenter l’aventure de les lire en japonais ? A vous vos histoire préférées en kanji !

Bordeaux métropole et sa région regorgent de Superprof de japonais avec pas moins de 20 professeurs pour la ville d’Alain Juppé.

Ainsi, non seulement vous pouvez trouver un professeur de langue japonaise près de chez vous si vous résidez sur Bordeaux, Bruges, Bouscat, Mérignac, Pessac, Gradignan, Cestas… Mais aussi, vous ne serez pas délaissé si vous habitez dans le département de la Gironde !

Ces professeurs peuvent apporter leur soutien scolaire pour tous les élèves (scolaires, étudiants, professionnels) et de tous les niveaux (débutant, intermédiaire, avance).

Considéré comme complexe, comme de manger avec des baguettes pour la première fois, des professeurs spécialisés – voire dont c’est la langue maternelle – peuvent vous aider a réviser, traduire (Japonais – Français) et pratiquer vos phrases en japonais.

Pour les plus avancés, vous pouvez bénéficier de cours de perfectionnement de votre vocabulaire, prononciation ou encore de préparation aux examens (concours, mémoires, thèses…).

Que ce soit à domicile ou par par vidéoconférence ces leçons sont dispensés par des enseignants qualifiés et expérimentés. Natif japonais, étudiant en faculté de langue ou encore de retour d’un voyage en immersion en université au Japon : il y a toutes sortes de professeurs !

Enfin, allant de 15 à 40 euros, les tarifs des cours de japonais sur la région de Bordeaux sont accessibles et raisonnables.

Conseil : Pour celles et ceux qui sont salariés, vous pouvez proposer un DIF (Droit Individuel à la Formation) à votre société pour apprendre le japonais.

Amis Bordelais, nous vous invitons dès maintenant à faire un tour sur notre plateforme pour trouver votre enseignant idéal. Gardez une pensée pour nous lorsque vous siroterez votre verre de vin en disant “kampaï”, hein ?!

Besoin d’un prof particulier de langue nippone ailleurs ? Découvrez avec qui prendre des cours de japonais à Toulouse

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,29 sur 5 pour 14 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz