Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Comment booster sa carrière professionnelle en apprenant le mandarin ?

De Avner, publié le 06/01/2017 Blog > Langues > Chinois > Apprendre le Chinois pour Travailler en Chine

Qu’elle soit magique ou non, manipuler une baguette est un calvaire pour un occidental lors de ses premiers essais (Harry Potter nous le confirmera).

Toutefois c’est un élément-clé de la culture chinoise, tout comme l’histoire de la Chine ou les signes chinois, qu’il est important, voire essentiel, de maîtriser si l’on espère travailler un jour au pays du Kung-Fu, du thé et des feux d’artifices !

Pour ceux qui ont eu l’occasion de voyager en Chine, on se rend vite compte de l’importance de parler la langue pour se repérer, commander un repas ou tout simplement communiquer avec la population locale. Alors imaginez au niveau entrepreneuriat…

Apprendre le mandarin est un défi pour un Français, certes, cependant cette langue est loin d’avoir dit son dernier mot et le négoce se fait très souvent en chinois au pays de la Grande Muraille…

Une langue disparaît lorsque ceux qui la parlent n’ont plus l’argent et le pouvoir pour la faire respecter…

C’est loin d’être le cas de la Chine en pleine libéralisation avec sa population massive, sa classe moyenne grandissante, et son marché qui augmente aussi rapidement que la vitesse des coups d’un film de Jet Lee.

Même si l’on sait que les meilleurs linguistes ne sont pas forcément les meilleurs commerciaux, mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté en apprenant la langue chinoise, son vocabulaire, et sa grammaire pour être embauché.

Allons découvrir ceux qui misent sur l’apprentissage du chinois et pourquoi il fait bon savoir parler et écrire chinois pour intégrer une entreprise en Chine.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Les formations universitaires misent sur la Chine

La charge de travail est-elle plus élevée pour un étudiant en Chine ? Quel est le niveau de discipline dans une université chinoise ?

Jugés sur le niveau des professeurs-chercheurs, la qualité de l’enseignement et l’insertion des étudiants dans le monde du travail, les universités publiques et privées ont fort à faire…

Dans le privé, les écoles de management ou d’ingénieurs se sont rapprochées de la Chine et de l’Asie en général en proposant des initiatives qui suivent la tendance économique et linguistique d’étudier le chinois ou d’étudier en Chine.

Au même titre que le déploiement de formations numériques – avec l’avènement du tout digital – les écoles de commerce ou d’ingénieurs ont développé des accords de partenariats académiques, la mise en place de double diplômes ou encore des campus délocalisés en Chine.

Selon l’enquête CGE, aujourd’hui 1 étudiant français sur 5 choisit d’effectuer un séjour linguistique en Asie avec la Chine – entre Shanghai et Pékin – comme l’une des destinations phares.

C’est donc en parallèle d’une formation de commercial, de communication ou encore de marketing que les étudiants d’écoles supérieures prennent des cours de mandarin, à l’écrit comme à l’oral, pour répondre au marché du travail en Chine pour lequel “la connaissance du chinois est exigée”.

Hormis les métiers comme ceux de la finance, le contrôle de gestion, et des postes qui requièrent une forte expertise technique, les recruteurs étrangers ou chinois sont à la recherche de profils qui connaissent la culture chinoise, les valeurs traditionnelles du Dragon et qui ont une expertise de la langue pour s’intégrer rapidement baguettes et contrats à la main.

En 2014, on dénombrait plus de 10 formations de grandes écoles en France pour miser sur la république populaire de Chine, un chiffre qui s’est vu augmenter exponentiellement ces dernières années.

Découvrez notre Top 10 des raisons d’apprendre le chinois !

Un marché d’avenir : tourisme, jeux vidéo, e-commerce…

Quelles sont les entreprises qui recrutent des profils français en Chine ? Créer une entreprise en Chine est un chemin semé d’embuches. Comment procéder ?

La Chine se développe économiquement et avec elle son lot de secteurs d’activité de ventes qui n’en finissent plus de croître comme la notoriété de Jackie Chan (qui a reçu un oscar d’honneur).

La classe moyenne chinoise, qui est déjà plus importante qu’en France avec 100 millions d’habitants, devrait tripler en 2022 selon une étude publiée par le journal Le Monde. (Tripler ? Oui j’ai bien écrit tripler…).

Avec cette croissance, c’est tout le potentiel du marché économique chinois qui devrait voir le jour dans les années à venir.

A l’heure actuelle, les chiffres s’accumulent et ne mentent pas :

  • Le roi du e-commerce : quand on pense commerce sur internet, on s’imagine bien souvent les États-Unis… Et pourtant la Chine représentait déjà 28% des ventes en ligne avec 430 milliards de dollars en 2014. Aujourd’hui, elle compte 668 millions d’internautes pour 413 millions d’acheteurs sur internet… Je vous laisse faire le calcul pour déterminer qui est le plus grand marché connecté du monde…!
  • L’industrie du cinéma : fortement frappée en occident par le téléchargement illégal, le 7ème Art a vu ses ventes augmenter de 48% en Chine depuis 2014. Un phénomène qui se poursuit et représente d’ores et déjà 20 milliards de yuans (près de 3 milliards d’euros).
  • Les jeux pour mobiles : secteur en pleine éclosion en occident depuis quelques années, les recettes des jeux pour mobiles en Chine feraient rêver plus d’un milliardaire, avec une augmentation de 66% entre 2014 et 2015. Encore une fois, les Etats Unis devraient laisser la première place à la Chine avec des prévisions à hauteur de 100 millions de dollars de revenus en plus en 2016.
  • Le tourisme : habitués à voyager en groupe, les voyageurs chinois semblent plus enclins à voyager seuls comme le confirme le rapport du CITM (Chinese International Travel Monitor) indiquant qu’il y avait 5% de voyageurs de plus en 2014.

Malgré son statut de nouvelle puissance économique, la Chine, comme beaucoup pays dans le monde, reste sensible au charme naturel et puissant qu’envoient les phéromones des produits étrangers…

En effet, l’Empire Céleste affiche un engouement certain pour les produits étrangers et notamment les produits occidentaux. En 2015, pas moins de 35% des acheteurs chinois ont passé commande sur des sites étrangers, alors qu’ils ne représentaient que 26% en 2014.

La France et sa réputation haut de gamme – avec ses produits de luxe – en salive déjà et nombreuses sont les entreprises qui ont déjà un pied dans l’Empire du Milieu depuis plusieurs années. Celles-ci sont à la recherche de talents français qui savent s’exprimer en mandarin et en connaissent les us et coutumes.

Découvrez pourquoi apprendre le chinois peut vous permettre de voyager

Se faire une place sur le marché de l’emploi chinois

Quelle est la meilleure façon de se faire recruter par un grand groupe asiatique ? Entrer sur le marché du travail est facilité si vous parlez une langue comme l’arabe, le russe ou le chinois.

La courbe du chômage a beau avoir baissé récemment en France (Pour ceux qui n’y voient aucune manipulation des chiffres), il n’en reste pas moins difficile de trouver du travail.

La compétition pour la recherche d’emploi s’endurcit en France et les langues étrangères, les séjours en immersion à l’étranger, ainsi que les expériences particulières sont maintenant très prisées par les employeurs !

Avec l’avènement du commerce en Chine et la place que compte y jouer les entreprises françaises, on s’imagine bien l’importance d’avoir le mandarin “lu, parlé et écrit” sur son CV !

Pour faire de la traduction, traiter avec un client chinois ou répondre à une demande en lien avec la terre du milieu, votre savoir-faire dans la langue des créateurs de la poudre est un atout très apprécié dans le milieu professionnel.

Que vous l’ayez appris en école de commerce, en immersion dans une école de chinois en Chine ou encore via un professeur particulier – on peut en trouver plus de 2000 sur la plateforme Superprof – la connaissance de la langue chinoise est une particularité linguistique très vendeuse…

Le seul moyen de pouvoir vendre et manager une équipe en Chine

Veillez à ne pas manquer aux traditions chinoises pour ne pas vexer votre interlocuteur. Travailler en Chine nécessite une préparation, notamment au niveau culturel pour s’acclimater au pays.

Quand je parle anglais, c’est pour acheter, pas pour vendre…

Le personnage de Patrick Abitbol de La vérité si je mens n’aurait pu s’intégrer dans le marché actuel chinois.

En effet, avec l’éclosion de la classe moyenne, le potentiel du marché et l’intérêt pour les produits occidentaux – comme on l’a vu précédemment – les entreprises cherchent surtout à vendre en Chine.

Leurs produits, leurs services ou encore leur savoir-faire, les occidentaux rêvent de proposer à la Chine une panoplie de business qu’ils ne pourront refuser. Néanmoins, malgré tout l’aspect attractif du marché, les Chinois sont culturellement différents des pays d’origines latines et anglo-saxonnes et ils sont bien plus difficiles à convaincre qu’on peut se l’imaginer…

On dit souvent par exemple qu’un homme d’affaires chinois ne fera pas appel à vous si vous ne parlez pas sa langue. Parler chinois avec une bonne prononciation pour assurer les affaires de la vie quotidienne est un plus.

Si dans les faits cette idée reste encore à prouver, elle met en relief un problème fondamental chez les entreprises qui cherchent à pénétrer le marché : la barrière de la langue.

Parler le mandarin, être en mesure de comprendre une transcription en phonétique pinyin ou encore être à l’aise dans les tons rassure les interlocuteurs chinois. Ils y verront une forme de respect qui rapprochera vos deux entités commerciales.

Idéal pour nouer des relations économiques, bien plus que l’utilisation d’un traducteur qui pourrait ne pas tout traduire par peur d’offusquer l’un des deux acteurs de la communication…

Vous l’aurez compris, ce n’est pas indispensable car nombreux sont les interlocuteurs qui parlent anglais, mais c’est un avantage concurrentiel qui n’est pas négligeable et pourrait vous rapporter gros…

Par ailleurs, pour augmenter sa productivité et l’efficacité de son management, il est idéal pour un manager français d’apprendre le chinois. Imaginez avoir à faire à un traducteur à chaque fois que vous devez parler à votre équipe. Les dialogues de sourds que cela peut créer et les problèmes de compréhension qui pourraient coûter cher à votre entreprise, voire à votre tête d’employé…

En plus de la langue, c’est la culture chinoise qui doit être comprise et assimilée par le manager pour éviter tous gestes, remarques ou signes qui pourraient être mal interprétés et faire perdre la face a votre collègue.

Le management est une science humaine, il est donc nécessaire de comprendre les valeurs humaines de vos employés chinois pour améliorer votre collaboration.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *