Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1
1

Se former en langue japonaise pour enseigner dans l’Hexagone

De Samuel, publié le 14/12/2016 Blog > Langues > Japonais > Apprendre le Japonais Pour Devenir Professeur en France

Bien que 9711 kilomètres séparent Paris de Tokyo, les relations entre la France et le Japon remontent au 17ème siècle, il y a quatre-cents ans !

En effet, en 1615, le samouraï Japonais Hasekura Tsunenaga passa plusieurs jours d’escale à Saint-Tropez pendant sa longue route vers Rome.

Ce fut le premier contact entre Français et Japonais.

Vous avez toujours été attiré par le pays du soleil levant ? La culture japonaise vous a toujours fasciné ?

Ce qui vous interpelle, c’est que l’archipel nippon a formidablement réussi à s’ouvrir sur le monde sans abandonner ses traditions et sa culture.

Alors que la plupart de vos camarades – lycéens ou étudiants – se cherchent une orientation professionnelle, la vôtre est déjà toute tracée : vous allez devenir professeur de japonais en France.

Savoir parler la langue japonaise – en japonais, nihongo – est un atout majeur dans un contexte de mondialisation des échanges où États, entreprises et Hommes cherchent à être plus compétitifs que leur partenaire sur un vaste marché mondial.

Devenir nipponophone vous a permis de connaître votre projet professionnel : devenir enseignant de langue japonaise.

Mais plusieurs questions se posent face à vos ambitions :

  • où et comment se former pour enseigner le japonais ?
  • comment vivre de ses connaissances en japonais ?
  • suis-je assez pédagogue pour faire progresser mes élèves ?

Pour devenir enseignant de langue nippone, il n’y a pas trente-six solutions.

Il faut :

  • prendre des cours pour apprendre le japonais
  • suivre des études littéraires de japonais
  • pourquoi pas effectuer un échange linguistique au Japon.

Superprof dresse pour vous une liste des choses à savoir pour s’installer comme professeur de japonais en France.

L’enseignement du japonais en France : état des lieux général

En dépit de son éloignement géographique avec la France, l’on pourrait parier de prime abord, que l’enseignement du japonais dans l’Hexagone n’est pas très répandu.

La langue du pays du levant dans l'Hexagone : croissance ou déclin ? De plus en plus d’élèves apprennent la langue japonaise en France.

Ce serait une erreur de jugement, car de nombreuses structures proposent des cours de japonais.

Depuis le milieu des années 1990, les effectifs dans les classes de japonais au lycée marquent une progression régulière.

A son retour du G7 Éducation au Japon le 15 mai 2016, la ministre de l’Éducation Nationale Najat Vallaut-Belkacem a annoncé l’ouverture prochaine de postes offerts au concours du CAPES de japonais.

Cela, dans le but de mieux répondre à la demande d’enseignants qualifiés pour cette langue.

Une mesure qui témoigne des vertus, croissantes, d’apprendre à parler japonais pour devenir professeur en France.

L’ambassade du Japon à Paris recense plus de 70 établissements d’enseignement supérieur et 39 lycées pour apprendre la langue japonaise :

  • universités, en cursus licence-master-doctorat : filières Langues Étrangères Appliquées (LEA japonais) et Langues, Littérature, Civilisations Étrangères (LLCE japonais). 2 fillières permettant notamment de travailler au Japon après le cursus.
  • lycées en LV1 (à Paris) et LV2 et LV3 dans presque toutes les académies

Les élèves qui n’ont pas suivi de cours de japonais durant leur scolarité peuvent apprendre la langue nippone auprès de nombreux professeurs dans toute la France :

  • écoles de langues asiatiques et orientales
  • associations privées dans toutes les grandes métropoles françaises
  • les centres culturels sur le Japon
  • instituts d’enseignement publics, tels que l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) à Paris
  • le cours particulier : par le truchement d’organismes spécialisés (Superprof, Acadomia, Kelprof, Aladom), des professeurs particuliers natifs, bilingues ou confirmés
  • leçon de japonais en ligne : trouvez un site pour apprendre le japonais gratuitement (parfois) et rapidement
  • rendez-vous vers la méthode Assimil

Votre fils/fille souhaite devenir professeur de japonais ? Quel cursus de formations doit-il/elle suivre ?

Les formations nécessaires pour devenir professeur de japonais

Même si le japonais est votre langue maternelle, savoir parler japonais n’est pas suffisant pour en enseigner la langue et l’on vous demandera un master (bac+5) pour enseigner la langue nippone.

Il faut maîtriser l’alphabet japonais – kanji, hiragana, katakana -, l’écriture japonaise, la grammaire, les mots de vocabulaire (en japonais, Yamato-Kotoba), le système phonétique et philologique du japonais et pouvoir le transmettre à ses élèves.

Donner des cours particuliers en langue japonaise en même temps que ses examens. Bien réviser ses partiels : plus tard, ils seront d’une grande aide pour le CAPES de japonais.

Voici une liste des cursus à suivre pour devenir enseignant nipponophone.

Le cursus LLCE

En France, huit pôles universitaires proposent le cursus de formation en langue, littérature et civilisation étrangère (LLCE) japonais :

  • Paris
  • Aix-Marseille
  • Bordeaux
  • Dijon
  • Lille
  • Lyon 3
  • Strasbourg
  • Toulouse

Délivrée en six semestres, la licence LLCE de japonais est ouverte aux débutants. Elle a vocation :

  • à faire acquérir des compétences linguistiques en japonais
  • à s’initier à l’histoire, la littérature, langue et cultures nippones.

Les cours sont centrés sur la connaissance écrite et orale de la langue.

En licence LLCE de japonais, l’accent est donc mis sur l’apprentissage de l’écriture syllabique et sur la compréhension des kanji.

Le diplôme permet à l’étudiant de devenir nipponophone confirmé et de maîtriser la civilisation et l’histoire japonaise, la prononciation, la grammaire, la syntaxe et le lexique japonais.

Le parcours LEA

Autre voie royale pour devenir professeur de japonais : le master de Langues Étrangères Appliquées, option japonais.

Au moins huit universités françaises comportent le cursus LEA dans leur offre de formations linguistiques :

  • Bordeaux
  • Grenoble
  • Nantes
  • Lyon 3
  • Aix-Marseille
  • Metz
  • Orléans
  • Strasbourg

Il est possible d’apprendre le japonais pour débutant à l’université par des cours de rattrapage ou des cours d’initiation en première année de licence.

La formation LEA forme les étudiants à communiquer, échanger et écrire en japonais dans un environnement professionnel et commercial.

Le diplôme est davantage tourné vers le monde de l’entreprise et des échanges internationaux.

Le Japanese Language Proficiency Test, JLPT

Cousin et frère du TOEIC et du TOEFL pour les anglophones, le JPLT est LE test d’aptitudes en langue japonaise qu’il est bon de valider.

En quoi consiste-t-il ?

Il se prénomme « Nihongo Nôryoku Shiken » en japonais, et désigne l’examen de compétence en langue japonaise.

Un JLPT ouvre accès à un diplôme reconnu internationalement, qui peut être requis pour s’inscrire dans une université japonaise – à l’instar de ceux qui veulent partir au Japon avant de postuler en France comme professeur.

Le certificat se décline en cinq tests classés selon cinq niveaux différents, où les candidats passent un questionnaire à choix multiples standardisé à la forme « Minna no Nihongo » (méthode fréquemment employée pour apprendre le japonais).

Au niveau 5 (nipponophones débutants), il est demandé aux candidats de connaître 80 kanji et 600 mots de vocabulaire.

Au niveau 1, le plus haut, il est attendu que les candidats maîtrisent environ 2.000 kanji et 10.000 mots de vocabulaire.

Les tests se composent d’exercices de lecture de kanji, de compréhension orale, de grammaire et de vocabulaire.

Vous avez déjà un bagage suffisant de connaissances en japonais ? Vous préférez parler plutôt qu’apprendre l’écriture japonaise ? Partez au Japon en immersion linguistique et culturelle !

Effectuer un voyage au Japon

Le voyage forme la jeunesse, dit-on. Il forme aussi des vocations et les connexions neuronales.

Pour apprendre le japonais gratuitement, un échange linguistique au Japon est l’une des bases pour quiconque se destine à l’enseignement.

Le séjour linguistique, une clé pour devenir enseignant de langue japonaise en France. Avant de vous envoler pour le Japon, commencez par apprendre quelques mots de vocabulaire japonais.

En effet, un échange linguistique au pays du soleil levant va accélérer votre processus d’apprentissage de la langue si vous n’avez pas le japonais pour langue maternelle.

Le Japon est peuplé à 98 % de natifs. Autant dire que vous serez en totale immersion linguistique et culturelle, un plus non négligeable pour la compréhension du japonais.

D’ailleurs, c’est en revenant d’un échange linguistique pour découvrir la langue et la vie au Japon, que vous avez eu l’envie de vous installer comme professeur en France.

De Sapporo à la ville de Fukuoka et Kyoto, vous êtes peut-être déjà passé par ces centres de formation linguistique :

  • ESL, séjours linguistiques
  • Institut Japonais, situé à Tokyo : cours intensifs de japonais pour tous niveaux (débutant, élémentaire, intermédiaire, avancé)
  • Centre culturel franco-japonais : 3h de cours par jour en suivant la méthode Minna no Nihongo, maîtriser les kanas, hiragana katakana, connaître de 100 à 2000 kanji.

Découvrez également les relations entre la France et le Japon

Comment faire pour vivre de ses connaissances en japonais ?

Sachez que si vous êtes nipponophone de niveau avancé, il est très facile de vous installer en qualité de professeur particulier en France.

Cette activité relève du domaine privé, et n’est pas réglementée. Aucun diplôme n’est requis, il vous faudra « juste » être compétent et légitime en face de vos élèves.

Pour enseigner le japonais, inscrivez-vous sur la plateforme Superprof.fr.

Vous aurez l’occasion de vous déplacer au domicile de vos élèves de votre ville, et leur faire apprendre les rudiments de la langue japonaise :

  • alphabet japonais
  • vocabulaire de base (dire merci – arigato – en japonais, bonjour – ohayo – ou je t’aime en japonais)
  • compréhension des kanji, hiragana katakana.

En moyenne, une leçon de japonais n’excédera pas 25 € par heure.

Si vous parlez le japonais langue maternelle, précisez votre offre et affinez vos compétences afin de « récolter » le plus d’élèves possible.

Par exemple, mentionnez-bien que vos cours se composent de :

  • grammaire
  • vocabulaire
  • conversation orale
  • prononciation et phonétique
  • exercices de reconnaissance des kanji, hiragana, katakana
  • lire et écrire l’alphabet syllabique

Être bilingue en japonais et connaître un maximum de kanji. Nipponophone confirmé, devenez traducteur : vous aurez un ascendant de taille parmi les locuteurs de langues indo-européennes !

Mais, peut-on vivre de son savoir autrement qu’en étant professeur ?

Bien heureusement, oui !

Devenez aussi interprète, traducteur pour traduire du japonais vers le français ou guide touristique.

Nouvelles, romans, mangas, brochures touristiques, scénarios cinématographiques… Un boulevard de choix possibles s’offre à vous si vous êtes nipponophone bilingue.

Par exemple, si en sus d’aimer le japonais, vous adorez aussi la culture japonaise, créez une microentreprise et lancez-vous dans la traduction de mangas.

De nombreux touristes Japonais viennent visiter la France, spécifiquement la ville de Paris. Tout comme les Français en visite au Japon, de plus en plus nombreux chaque année.

Puisque vous possédez plus de 2000 kanji sous votre langue, lancez-vous : c’est le moment de guider les Japonais en vacances !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz