Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment être pédagogue en mathématiques ?

De Teddy, publié le 20/08/2015 Blog > Soutien scolaire > Maths > Comment Passionner ses Élèves en Maths ?

Les cours particuliers maths ne cessent de croître depuis quelques années et nombreuses sont les familles en France à faire appel à un enseignant à domicile pour remonter le niveau de leur(s) enfant(s).

Si les mathématiques font l’objet de tant de demandes et si elles sont devenues une matière relativement hermétique pour beaucoup d’élèves, la question de savoir comment les enseigner et donc comment faire progresser l’élève demeurent.

Il s’agit alors pour moi de délivrer quelques clés, astuces et conseils sur la pédagogie à adopter lorsqu’on donne des cours particuliers en mathématiques. Nous verrons que toutes les idées avancées au cours de l’article peuvent se résumer en une plus grande flexibilité et en une adaptation permanente aux besoins de l’élève.

Découvrez sans plus tarder ces quelques conseils pour enseigner les mathématiques

Un professeur particulier doit rendre le contenu des cours intéressant et passionnant

Pour enseigner les maths et les formules, un prof doit avoir une vision des maths.

Lorsque l’élève est face à un professeur particulier dont le but est de relever son niveau en mathématiques, ce dernier se doit de moduler le contenu des séances afin de le rendre le plus attractif et le moins ennuyant pour l’élève.

Dans le cas contraire, il serait difficile pour lui d’y voir un quelconque intérêt et cela nuirait incontestablement à sa volonté de progresser ce qui ne ferait qu’accroître son aversion pour la matière.

Deux points me semblent importants à mettre en œuvre concernant le contenu des cours :

Comment rendre un cours passionant ?

Le professeur particulier doit combiner la théorie et la pratique

Il est totalement nuisible de ne faire que du cours pur sans l’étudier et le faire comprendre au travers d’exercices d’application. Il faut éviter de faire du cours pour du cours.

L’important est d’énoncer, expliquer et détailler les propriétés et théorèmes à travers les exercices. Faire apprendre à l’élève l’un d’entre eux ne lui permettra pas de comprendre son utilité.

En plus, il trouverait cela certainement agaçant au fil des séances.

Par contre, lorsque l’enseignant particulier est capable de lui faire retenir une propriété ou un théorème au travers d’un exercice, l’élève pourra alors se faire une idée concrète et précise de ce dont on traite. Il saisira plus aisément son enjeu et intégrera plus facilement la notion.

En quelque sorte, l’exercice doit devenir un moyen « ludique » de faire apprendre le cours. L’approche ludique du cours est ici très importante, pour lever les blocages en maths !

Le professeur particulier doit insister sur l’utilité de chaque notion

Toutes les formules et théorèmes doivent être contextualisés dans le sens où il faut impérativement expliquer à l’élève à quel moment il doit l’utiliser. L’enseignant ne doit pas avoir peur de se répéter, s’il le faut, jusqu’à temps que l’élève connaisse parfaitement les divers usages de sa propriété mathématique.

En clair, quand il fait face à une question ou à un énoncé, il faut qu’il sache ce qu’il doit faire, ce qu’il doit utiliser et comment il doit l’utiliser.

Par exemple, quand on aborde la trigonométrie en classe de troisième, il faut lister avec l’élève toutes les formes d’énoncés, de questions qui exigeront de lui l’utilisation d’une propriété trigonométrique et le faire, bien entendu, pour chacune d’entre elles.

aide-aux-devoirs-pedagogie

De même, avec un élève de Terminale, le professeur doit faire des liens avec le BAC en lui donnant la forme des questions pour lesquelles il devra utiliser telle ou telle formule par exemple. La pratique et l’entraînement sont les moyens pour parvenir à cette fin.

Découvrez également comment proposer des cours de maths via webcam !

Faire preuve de modestie dans les explications

Si l’élève a besoin d’aide pour progresser, l’erreur serait de répéter ce que son enseignant officiel lui a déjà dit. Ce dernier fait souvent preuve de complexité et a beaucoup de mal à rendre les explications faciles.

Le nombre d’élèves auquel il fait face quotidiennement est en partie responsable de ce problème. Lors des cours particuliers, le professeur doit inverser la tendance et expliquer les choses de la manière la plus simple qui soit.

Il doit abandonner le discours technique pour le remplacer par un discours plus adaptatif, ce que j’ai nommé la modestie pédagogique.

Il ne sert à rien de déverser ses connaissances sur l’élève et de lui faire croire que son manque de compréhension vient de son incapacité à retenir de telles connaissances.

En réalité, ce manque est déterminé par le comportement de l’enseignant particulier qui sera capable ou non d’aborder modestement le programme.

Le professeur doit être à l’écoute de l’élève

En avril 2015, l’institut OpinionWay a réalisé un sondage sur 1010 personnes en France âgées de 18 ans et plus dont l’objectif était de savoir quelles étaient les qualités principales d’un bon pédagogue.

Les sondés pouvaient choisir 3 réponses parmi toutes celles qui étaient proposées. Sans surprise, la qualité « Être à l’écoute » est apparue en tête de liste, récoltant plus de 50% des réponses.

Ce qui est intéressant à noter est que même les sondés de plus de 35 ans ont aussi été plus de 50% à choisir cette qualité. Cela montre « qu’être à l’écoute » est largement partagé par toutes les générations.

On parle d’ailleurs de soutien scolaire, la formule prend ici tout son sens.

Il paraît ainsi évident que le prof particulier de maths doit chercher à développer une relation de confiance avec son élève en essayant, en permanence, d’identifier et de comprendre ses besoins.

Bien entendu, il n’est pas suffisant de le deviner soi-même. Il est nécessaire de demander directement au/à la principal(e) concerné(e) ce qu’il/elle ressent vis-à-vis de la matière, ce qui le/la bloque, ce qui l’angoisse, ce qui le/la passionne etc. Par conséquent, plusieurs points doivent être mis en œuvre lors des séances :

Un professeur particulier doit etre à l'écoute de ses élèves

Les clés afin d’être à l’écoute de son élève

  • Mettre à l’aise l’élève dès les premières heures : dès le premier cours, l’enseignant se doit de créer un climat paisible dans lequel l’élève se sentira bien, prêt à progresser et plus que motivé pour y arriver. La relation de confiance qui doit s’établir se joue au cours des premières séances. Si un blocage psychologique apparaît lors de celles-ci, il faut bien avouer que les cours n’auront que peu d’effets car l’élève n’aura tout simplement pas la motivation pour faire les efforts nécessaires. Il n’osera pas poser les questions qui le retiennent et créera une distance entre lui et l’enseignant. Quand la confiance sera installée, vous pourrez lui proposer différentes méthodes d’apprentissage des maths
  • La relation empathique : le meilleur moyen, je pense, pour parvenir à créer ce climat d’écoute est de se mettre à la place de l’élève afin de ressentir soi-même ses difficultés, ses craintes, ses doutes, etc. Ainsi, ce dernier saura que l’enseignant est attentif à ses interrogations et sera plus à même de lui en faire part. Celui qui ne se soucierait que des résultats sans même s’identifier à l’élève ressemblerait à un automate fastidieux, ce qui conduirait l’élève à refuser toutes formes d’échanges avec son professeur particulier.
  • Accepter toutes questions qu’elles quelles soient: il faut rapidement informer l’élève qu’il peut poser n’importe quelle question, tant que celle-ci a un rapport direct avec les mathématiques. En général, il a des questions qu’il n’ose pas poser à son enseignant officiel pour des raisons psychologiques diverses. A fortiori, il n’en parle quasiment jamais à ses parents, ceci étant plus que vérifié lors de la période de l’adolescence. Le professeur particulier se révèle alors être la pièce centrale du puzzle car c’est à lui de faire face à toutes ces questions qui, pour le moment, restent confidentielles. Cet élément de la pédagogie est fondamental puisque les interrogations de l’élève sont souvent la clé du progrès.

justin timberlake animated GIF En définitive, la pédagogie de l’enseignant particulier se doit d’être avant tout flexible et adaptée aux nécessités de l’élève. Pour cela, toutes les dimensions du cours particulier sont à prendre en considération et aucune ne doit être mise de côté. Que ce soit la dimension psychologique, théorique ou relationnelle, elles se révèlent être interdépendantes et, en cela, forment un ensemble unique dont tous les aspects doivent être pratiqués.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 3,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz