Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Nos conseils pour donner des cours particuliers en langue nippone

Par Aurélie le 12/12/2016 Blog > Langues > Japonais > Comment Devenir Prof de Japonais ?
Table des matières

L’enseignement privé est très avantageux pour un futur professeur : en plus d’être un excellent entraînement aux techniques pédagogiques, il vous permettra de compléter votre salaire ou de financer vos études.

Cependant, les formations en langue japonaise sont peu nombreuses.

Aussi, beaucoup d’aficionados de la langue de Mishima se demandent si l’enseignement à domicile est possible…

Voici nos conseils pour devenir professeur particulier de japonais selon votre parcours éducatif (cours japonais) !

Faut-il obligatoirement des diplômes pour devenir professeur particulier de japonais ?

Contrairement à l’enseignement via l’Education Nationale, le métier de professeur particulier est beaucoup plus souple au niveau des obligations.

Seule contrainte : avoir plus de 14 ans !

Théoriquement, donc, n’importe qui peut donner des cours de japonais…

Quelles formations faut-il suivre pour devenir professeur particulier de japonais ? Aller étudier au Japon est un « must » pour l’apprentissage de la langue !

En pratique, c’est quand même beaucoup mieux de disposer de certaines qualifications et d’avoir un certain niveau pour proposer un cours de japonais varié :

  • grammaire,
  • vocabulaire illimité de mots japonais,
  • culture japonaise
  • ou encore histoire du Japon, il vous faudra être sacrément calé sur le sujet !

Bien évidemment, un petit coup d’œil à votre CV ne doit pas vous bloquer.

Ce n’est pas parce que vous disposez d’un Master de biologie que vous ne pouvez pas devenir professeur de japonais !

En fait, pour être sûr d’assurer pendant vos leçons et de plaire à vos élèves, il faut remédier à votre manque de diplômes grâce à une expérience variée.

Par exemple, vous pouvez booster vos qualifications en suivant nos conseils :

  • Travailler au Japon pendant quelques mois/années,
  • Vivre au Japon dans une famille d’accueil,
  • Avoir un correspondant japonais,
  • Prendre des cours dans une école de japonais,
  • Faire un séjour linguistique en immersion,
  • Apprendre le japonais en ligne, grâce aux cours MOOC par exemple.

Pour bien parler japonais, avoir un accent parfait, une bonne prononciation et savoir maîtriser l’écriture japonaise (kana, kanji, katakana, hiragana …), rien de tel que d’être en contact direct avec le peuple japonais. Cela attirera plus les élèves à venir apprendre le japonais avec vous.

Beaucoup d’élèves préféreront un professeur qui a voyagé au Japon plutôt qu’un enseignant qui est toujours resté en France !

Le diplôme n’est pas donc pas obligatoire, mais reste conseillé : il est important que vos étudiants aient la certitude de l’excellence de votre niveau en langue nippone !

Quels sont les différents profils de profs particuliers de japonais ?

Si vous consultez la liste de nos Superprofs en japonais, vous risquez d’être étonné par l’éclectisme des profils !

Eh oui, les professeurs particuliers, et surtout les enseignants de langues vivantes, ont tous des parcours très différents les uns des autres !

Chaque type de prof peut débuter l’enseignement privé, puisque les contraintes sont minimes.

Pour proposer des cours particuliers à un rythme intensif, vous n’avez pas forcément besoin d’une formation professionnelle : beaucoup de professeurs à domicile apprennent l’enseignement « sur le tas », ce qui est un bon entraînement au métier de professeur.

Compréhension, pédagogie et écoute … Si vous possédez ces qualités, vous êtes sûr de pouvoir trouver des élèves intéressés par vos cours de langue japonaise !

Alors, quelles sont les différences entre les professeurs particuliers de japonais ?

Voici une liste des profils les plus communs :

  • Le professeur-étudiant : si vous êtes en plein milieu de vos études (cursus de japonais ou non), vous pouvez donner des cours de japonais à des débutants pour compléter vos revenus et financer vos études.
  • Le professeur bilingue : souvent en fin d’études, le professeur bilingue a déjà fait un voyage au Japon (via Erasmus Mundus (la version monde du programme européen, ou un via un institut) pour apprendre à parler japonais. Il sait faire progresser ses élèves grâce à sa parfaite maîtrise du français et du japonais.
  • Le professeur natif : le japonais est la langue maternelle du professeur natif. Pas besoin de partir au Japon, il connaît tout de sa culture ! Calligraphie, connaissance irréprochable du dictionnaire japonais, cuisine japonaise … Ses aptitudes sont multiples.
  • Le professeur de l’Education Nationale : diplôme, agrégé, à la retraite ou non, ce type de pédagogue connaît bien la méthodologie des cours individuels et sait comment assurer la progression d’un élève. Ce dernier sait parfaitement comment organiser un cours de japonais !

Comment devenir bilingue dans la langue de Mishima ? Les professeurs natifs et expérimentés sont les plus populaires auprès des élèves.

Quel que soit votre âge, votre parcours ou vos compétences, vous correspondrez forcément à un certain profil de professeurs !

Bien évidemment, il faudra adapter vos honoraires en fonction de votre formation : si vous êtes bardé de diplômes de japonais, n’hésitez pas à viser les élèves plus « experts » et à augmenter vos honoraires.

Passer l’épreuve du japonais au Bac

Si vous souhaitez donner des cours de japonais, mais que votre futur cursus scolaire ne s’oriente pas dans cette direction, vous pouvez tout de même demander à passer l’épreuve de japonais au Baccalauréat.

Bien sûr, avoir une bonne note à l’épreuve du Bac peut être un « plus » dans votre CV !

En effet, dans la liste des langues vivantes que vous parlez, vous pourrez indiquer votre niveau officiel de japonais selon les critères de l’Education Nationale.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Passer l’épreuve de japonais en LV1 (niveau B2 – avancé),
  • Passer l’épreuve de japonais en LV2 (niveau B1 – seuil),
  • Passer l’épreuve de japonais en LV3 (niveau A2 – intermédiaire).

Une bonne note dans cette épreuve peut d’ailleurs booster votre moyenne générale et même vous faire décrocher le Bac s’il vous manque quelques points.

Par exemple, si vous décidez de prendre japonais en niveau LV1, le coefficient sera aussi fort qu’une LV1 classique (anglais ou allemand) !

L’épreuve est ouverte à tous : que vous soyez lycéen ou candidat libre, élève de série générale ou technologique, vous pouvez en faire la demande.

Comment passer une épreuve de langue nippone au Baccalauréat ? En candidat libre, vous pouvez passer l’épreuve de japonais à tout âge !

Pour comprendre toutes les modalités d’inscription, rendez-vous sur le site officiel de l’Education Nationale.

Grâce à cette épreuve, vous ne serez plus inexpérimenté en la matière et il vous sera plus facile d’inspirer confiance à vos futurs élèves.

Un engagement dès le lycée prouve que votre apprentissage de la langue nippone n’est pas récent : votre bagage linguistique n’en sera qu’amélioré !

La plupart des élèves qui choisissent le japonais au Bac se tournent vers l’enseignement privé pour les aider : en faisant vous-même appel à un professeur particulier, vous pourrez pratiquer la langue avec un connaisseur tout en décelant les techniques pour bien enseigner par la suite.

L’épreuve du japonais au Bac sera donc un excellent complément à votre formation de linguiste !

A signaler qu’un prof spécialiser proposera souvent des tarifs de cours de japonais plus élevés !

Licence LEA anglais-japonais pour enseigner ?

Le cursus LEA, c’est quoi ?

Acronyme de Langues Etrangères Appliquées, ce cursus s’adresse plus particulièrement aux étudiants souhaitant commencer une carrière dans le commerce international.

Particulièrement pointu, ce cursus aura pour objectif de vous former à l’expression orale, aux techniques de marketing ou aux coutumes de certaines civilisations.

Ici, le but n’est pas forcément de vous enseigner la langue nippone utilisée dans la vie quotidienne : c’est surtout le vocabulaire commercial qui sera important !

Voici quelques cours de japonais auxquels vous pourrez assister :

  • Traduction professionnelle,
  • Japonais des affaires,
  • Cours de communication,
  • Affaires internationales,
  • Economie,
  • Unités juridiques,
  • Management de projets internationaux etc.

Grâce à un apprentissage régulier, vous connaîtrez toutes les ficelles du monde complexe des affaires !

Pour devenir professeur particulier de japonais, la filière LEA n’est pas forcément la plus adaptée : votre connaissance du japonais se limitera surtout au lexique commercial.

Cependant, cette filière est très enrichissante au niveau culturel : si vous souhaitez vous initier aux spécificités de la culture et la société japonaises grâce à un formateur qualifié, la filière LEA pourra répondre à vos attentes !

Quels sont les diplômes conseillés pour devenir professeur particulier de japonais ? Pour bien enseigner la langue de Mishima, on ne peut pas négliger sa culture !

De plus, la filière LEA est toujours centrée sur deux langues vivantes.

En plus du japonais, vous pourrez enrichir votre connaissance en anglais, une langue parlée dans le monde entier !

Prudence, cependant : beaucoup d’élèves ont du mal à jongler entre ces deux langues et peuvent vite se perdre en cours de route.

Inscrivez-vous donc à la filière LEA si vous souhaitez avoir un apprentissage pluridisciplinaire et que votre plan de carrière ne s’oriente pas vers l’enseignement.

Licence LLCE japonais pour une étude complète de la langue

La licence Langues, Littératures et Civilisations Etrangères est la plus adaptée aux professeurs particuliers de langue vivante !

Ce cursus est une très bonne introduction aux métiers de l’enseignement, puisque la plupart des étudiants de LLCE se tournent ensuite vers le métier de professeur ou d’enseignant-chercheur.

Ici, rien ne sera laissé de côté : l’objectif de la licence est de vous perfectionner au maximum dans la langue de Mishima !

Au programme :

  • Culture historique du Japon,
  • Histoire des idées morales et politiques,
  • Littérature japonaise,
  • Phonétique japonaise,
  • Grammaire japonaise,
  • Traduction etc.

Pour développer votre connaissance grammaticale, maîtriser la conversation en japonais, étudier les particules de nom ou encore apprendre à bien prononcer les verbes, vous aurez à votre disposition de nombreux « sensei » qui pourront vous guider !

Les professeurs particuliers ayant suivi une formation LLCE sont très appréciés par les élèves !

En effet, votre apprentissage de la langue sera si pointu que vous serez sûr de pouvoir répondre à toutes les questions de vos futurs étudiants !

Tournez-vous donc vers cette filière si vous considérez sérieusement une carrière dans l’enseignement.

Master MEEF pour se préparer aux métiers de l’enseignement

Le master Métiers de l’Education, de l’Enseignement et de la Formation est LE cursus obligatoire si vous souhaitez devenir un enseignant diplômé.

Souvent précédé d’une licence LLCE (pour les professeurs de langue), ce master vous permettra de vous familiariser aux techniques du professorat et de l’éducation.

Les professeurs qualifiés vous aideront à être plus pédagogique et déceler les difficultés de votre élève.

Peu importe votre matière préférée (ici, le japonais), le cursus MEEF vous aidera à bien préparer vos cours de japonais et à communiquer efficacement avec vos futurs étudiants.

L’objectif principal du cursus : décrocher le CAPES.

Peut-on devenir professeur particulier en langue nippone sans formation ? Le Master MEEF vous aidera à décrocher le fameux concours du CAPES !

Grâce à ce diplôme, vous pourrez enseigner dans tous les établissements scolaires de France, du collège au lycée !

En 2015, environ 38% des candidats du CAPES ont décroché le fameux diplôme : ce chiffre varie énormément selon les académies, donc n’oubliez pas de vous renseigner sur la vôtre !

Bien sûr, les enseignants diplômés sont très appréciés des élèves : la formation MEEF vous permettra d’augmenter vos honoraires et de proposer des cours sophistiqués qui aideront l’élève à se perfectionner.

Lors de la formation, vous aurez accès à un stage professionnalisant afin d’acquérir une expérience conséquente dans l’enseignement

Avec une licence en langue japonaise + un master MEEF, vous ne pourrez pas rêver meilleur parcours professionnel !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...
Aurélie
Passionnée d'arts et de voyages, je milite pour la transmission culturelle ! Il n'y a pas d'heure pour la littérature, la littérature n'est jamais à l'heure.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz