Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La langue arabe sous toutes ses facettes

De Philippe, publié le 27/04/2017 Blog > Langues > Arabe > Tout ce que vous Avez Toujours Voulu Savoir sur l’Arabe

Comme son nom le laisse facilement deviner, l’arabe provient de la péninsule Arabique au Proche-Orient.

C’est un idiome appartenant au groupe des langues sémitiques (l’hébreu et l’araméen en font également partie).

Ses locuteurs seraient 300 millions environ, dans le monde arabo-musulman bien sûr, mais même au-delà. L’arabe est d’ailleurs la deuxième langue la plus parlée en France !

Cette langue arabique suscite la curiosité par sa phonologie, sa phonétique et son orthophonie particulières, mais encore plus par les formes multiples qu’elle peut prendre.

S’il y a un arabe littéraire, classique ou liturgique (selon le point de vue duquel on préfère se placer), notamment usité par les Égyptiens et par tous les musulmans, il y a en parallèle une grande variété de dialectes et de registres de langue.

Nous allons ici nous focaliser sur l’arabe littéraire et coranique, et laisser l’arabe vernaculaire dialectal des groupes bédouin et subsaharien à d’autres linguistes !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Apprendre l’arabe pour les petits

Ces dernières années, l’enseignement de l’arabe en France a connu un essor fulgurant avec le soutien des autorités publiques et le sceau officiel du ministère de l’Éducation nationale, chose attendue depuis longtemps.

Après la création d’une agrégation en arabe en 1905, le CAPES correspondant a été créé en 1975.

Aujourd’hui, l’arabe peut être choisi pour langue vivante dès l’école primaire, et ce jusqu’au fin fond de la Bretagne, selon l’offre proposée par tel ou tel établissement.

Mais cette possibilité est au petit bonheur la chance, n’étant pas encore donnée à toutes les classes élémentaires.

 

L'esthétique de la graphie arabe touchera facilement l'imagination et l'esprit créatif des plus jeunes, collégiens aussi bien que lycéens ou universitaires. Livre saint | Une beauté picturale qui touche le cœur | source : visualhunt.com

Pourtant, les physiologistes et experts savent bien que l’apprentissage d’une nouvelle langue étrangère est plus facile pour les jeunes que pour les adultes.

D’où l’intérêt pour ceux qui le désireraient d’opter pour des cours d’arabe enfants pour qui ce ne serait pas une langue maternelle.

En dehors d’un foyer déjà arabophone (au moins en partie), l’enseignement de la langue de Mahomet devra être confié à un tiers.

Quand l’école publique ne peut réaliser cette mission, il faut recourir à des structures pédagogiques privées parallèles, gratuites comme des relations amicales, ou payantes à l’image des cours par correspondance ou des cours particuliers à domicile d’arabe littéraire.

Dans l’idéal, il faut veilleur à deux choses :

  1. Ne pas trop en demander à un petit écolier,
  2. S’assurer de sa bonne maîtrise du français pour qu’une langue n’en fasse pas pâtir une autre.

Avec ces deux conditions, il ne sera jamais trop tôt pour apprendre la langue arabe, de même qu’il est tout à fait possible d’avoir deux langues maternelles : les mariages mixtes le démontrent souvent. C’est la voie royale pour être bilingue français-arabe !

Afin de ne pas braquer le jeune apprenant, autant dénicher des supports pédagogiques ludiques et interactifs, et ce jusque dans les exercices et évaluations.

Les nouvelles technologies prêtent leur concours, parfois sans surcoût : une petite recherche sur Google Vidéos débouchera aisément sur des centaines de dessins animés en arabe, revisitant par exemple des contes des Mille et Une Nuits !

Plus classique, la musique est incontournable pour l’éveil intellectuel et linguistique des tout-petits, en l’associant au chant.

Comme toutes les langues, l’arabe jouit d’un certain nombre de comptines à la mélodie et au rythme plaisants :

  • Mama zamanha gaya,
  • Doha ya doha
  • Ou encore Barboori rye harye a

Il sera encore possible d’explorer la voie des jeux de société arabophones, des jeux vidéo ou autres applications en arabe… Mais encore faut-il accepter de confronter sa progéniture aux écrans dès le plus jeune âge, ce qui n’est pas toujours indiqué !

Comment apprendre l’alphabet arabe ?

Une langue étant une association de sons et de phonèmes, elle ne saurait se passer d’alphabet, ne serait-ce qu’implicite.

Dès avant l’invention de l’écriture en Mésopotamie, événement qui marque le passage de la Préhistoire à l’histoire, l’oralité même supposait un certain alphabet.

L’alphabet arabe, langue fort ancienne, compte 28 lettres.

Les philologues sont aujourd’hui unanimes à considérer qu’il est issu de l’alphabet araméen (peu ou prou le syriaque actuel) créé à partir de l’alphabet phénicien, celui-là même qui a inspiré les Grecs !

Pourtant, de ce lointain cousinage ne subsistent pas beaucoup de ressemblances… C’est le moins qu’on puisse dire !

Pour être plus précis, c’est le nabatéen – sous-produit de l’araméen dont nous avons retrouvé des inscriptions vieilles de 2 500 ans – qui aurait donné naissance à l’alphabet arabique vers le IVe siècle après J.-C.

Quoi qu’il en soit, le plus vieux document en écriture arabe à proprement parler retrouvé date de 512 : c’est l’inscription de Zabad.

 

 

L’arabe littéraire étant l’arabe coranique, il est logique que son alphabet se soit fixé avec le Coran au VIIe siècle de notre ère, à l’époque de Mahomet.

Pour exprimer toutes les nuances possibles, l’arabe a supplanté les 22 lettres de l’araméen : 6 nouveaux graphes ont été ajoutés pour former l’alphabet arabe actuel.

Ces lettres « nouvelles », par esprit de tradition, sont associées à de petits signes (des points) pour être différenciées des lettres « anciennes ».

C’est au même moment que les chiffres arabes connaissent leur essor, avec le zéro promis à un succès planétaire.

Ceux qui désirent maîtriser l’arabe doivent savoir que chaque lettre admet 3 déclinaisons selon qu’elle est :

  • En début ou fin de phrase,
  • médiane ou isolée.

Des sites comme Al-Dirassa, Arabe-gratuit.fr et Japprendslarabe.net permettent de surmonter ces difficultés et d’assimiler toutes les subtilités de l’alphabet coranique.

Apprendre à écrire l’arabe

Déjà que l’alphabet grec, cousin du latin, a de quoi décontenancer un francophone natif… que dire des alphabets hébreu et arabe ?!

Ses symboles peuvent de prime abord dérouter, comme autant de hiéroglyphes. Mais tout système de communication a sa clef qui le rend limpide comme de l’eau de roche : il suffit d’y être introduit, initié.

C’est pour cette raison qu’apprendre à écrire l’arabe est possible.

Avant de s’y mettre, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit de l’une des langues les plus difficiles à transcrire au monde. Vous allez devoir redoubler d’efforts pour avoir un bon résultat !

Ensuite, n’oubliez pas que l’arabe littéraire est plus difficile encore que l’arabe dialectal. Pourtant, c’est ce premier qui nous intéresse au premier chef, et qui doit être l’objectif de tous les enfants d’Ismaël.

Cet arabe coranique est celui des élites et des autorités publiques, en plus d’être la langue sacrée de l’horizon musulman. C’est donc l’assurance d’être compris – à l’oral comme à l’écrit – dans tous les pays concernés.

Sans vouloir vous faire peur, sachez que vous aurez besoin de plus de 2 000 heures de cours d’arabe (les cours particuliers d’arabe sont plus efficaces en la matière, car davantage personnalisés. Mais pourquoi ne pas essayer également les cours d’arabe en ligne…?) avant de vous débrouiller convenablement avec l’écriture de l’arabe…

En bref, il faut être passionné ou très motivé !

Maroc, Tunisie, Algérie, Libye, Égypte, Liban, Syrie, Arabie saoudite (ou séoudite), Émirats arabes unis, Qatar, Koweit, Iraq, Yemen, etc. : autant de destinations devenant possibles grâce à l'arabe ! Dubai | Pour y voyager ou travailler, l’arabe sera utile | source : stocksnap.io

Les caractéristiques principales de l’écriture arabe, s’appuyant sur un alphabet de 28 lettres, sont de :

  • Procéder de la droite vers la gauche,
  • Suivre un mode cursif (comme de nombreuses langues anciennes où les lettres n’étaient pas séparées l’une l’autre),
  • Omettre les voyelles (de même que l’hébreu traditionnel),
  • Ne pas connaître l’usage de la majuscule (comme le latin jadis)…

Autant d’éléments qui rendent la lecture de l’arabe éminemment complexe pour un néophyte. Il apparaît en revanche au premier coup d’œil que la calligraphie arabe, un peu à l’image du japonais ou du chinois, est un art visuel à part entière.

Heureusement, il existe des manuels d’apprentissage et des cahiers d’exercices pour apprendre à écrire l’arabe, chez Larousse notamment.

Pour ceux qui ne consentiraient pas à cette dépense, Internet offre plus d’une possibilité avec des programmes tels qu’ABC arabe, Write with me in Arabic et Nos petits musulmans, sans oublier un grand nombre de tutos vidéos sur YouTube et compagnie !

Après, l’important est de s’exercer : là aussi, le Web – ou bien une connaissance – vous aidera à trouver un correspondant pour lire et écrire l’arabe, la pratique étant plus qu’essentielle.

Cela correspondra de plus à une immersion approfondie dans la culture arabique.

Comment faire la prière en arabe ?

C’est la raison qui pousse de nombreuses personnes à sauter le pas et à se mettre à l’arabe, car la foi musulmane ne saurait vraiment s’épanouir chez un individu qu’en étant nourrie de la langue choisie par Allah.

Faire sa prière en arabe liturgique n’est pas facile pour les non-arabophones, mais même les locuteurs d’un arabe dialectal doivent faire attention à ce que leurs faits et gestes soient conformes aux prescriptions de la religion musulmane.

Les 5 prières quotidiennes sont une obligation liée à l’un des 5 piliers de l’Islam, dont les adeptes sont à peu près un milliard sur la planète de nos jours.

Le rituel associe des paroles en arabe (c’est une nécessité) à différentes attitudes corporelles, à commencer par des ablutions ou rites de purification en amont de l’oraison.

Un monde linguistique très varié et en plein expansion. La diaspora des dialectes arabiques | source : commons.wikimedia.org

Dans le monde chrétien, la langue arabe est notamment employée par les maronites, lesquels l’associent au syriaque.

Quelques autres communautés l’emploient couramment, à l’image des alaouites de Syrie.

Dans tous les cas, les sonorités propres de la langue arabe sont mises au service de la louange du Créateur de toutes choses, et cela fait des siècles qu’elle occupe une place comparable à celle du grec, du latin ou du slavon !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *