Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
3

Comment se servir du copywriting et de la rédaction web pour convaincre ?

De Valentin, publié le 20/12/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > Copywriting : Quand la Langue Française Devient une Arme Marketing

L’ère du numérique a inconsciemment fait naître de nombreux métiers liés au web.

Plus particulièrement, les métiers de copywriter et de rédacteur web.

Ce ne sont pas deux fonctions similaires ?

Oui et non. Si dans certaines compétences et fonctions, on peut retrouver des points communs entre ces deux métiers, ils restent quand même bien différents !

Bien entendu, leur principal point commun réside dans la maîtrise de la langue française et de sa diversité.

Une compétence qui impose de savoir jouer avec les synonymes, les tournures de phrases, de trouver les mots d’exactes, d’enrichir constamment son vocabulaire et ses connaissances, de faire preuve parfois de pédagogie et souvent de réflexion.

Notre langue officielle est au cœur de l’écriture web, que l’on soit rédacteur web, concepteur-rédacteur, rédacteur publicitaire ou même journaliste.

Le français est un puissant atout pour exprimer ses idées, vendre, promouvoir et persuader. Vous ne nous croyez pas ? Découvrez en quoi les disciplines du copywriting et de la rédaction web peuvent vous amener à convaincre une audience…

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce que le copywriting ?

Que se cache derrière ce terme anglais ? Quel est le rôle d’un copywriter ?

Par définition le copywriting est :

« une technique de rédaction de texte adaptée à Internet. L’optimisation d’un texte par le copywriting peut s’avérer cruciale pour une bonne visibilité. »

Cette définition ne nous apprend pas grand-chose en réalité, on ne perçoit pas très bien encore la différence avec la rédaction web…

C’est lorsque l’on s’intéresse au rôle du copywriter que tout devient plus clair…

Un copywriter est un professionnel de la rédaction publicitaire. Son métier consiste à rédiger des textes de vente afin d’encourager les clients à acheter.

Concrètement, le copywriting, c’est l’art de convaincre ses clients, de les pousser à passer à l’action en utilisant notre belle langue française.

En français, on pourrait définir le terme de copywriter comme « rédacteur publicitaire » ou encore « concepteur-rédacteur ».

Les professionnels du métier aiment également comparer la fonction de copywriter à celle d’un photographe.

Quelles sont les qualités requises pour devenir copywriter ? Il n’est pas rare qu’un copywriter rédige des dizaines et des dizaines de pages pour seulement produire au final qu’un slogan…

Selon eux, tout le monde est capable aujourd’hui de prendre une photo avec son smartphone, ajouter des filtres et la publier sur les réseaux sociaux. Mais, finalement, seuls les photographes professionnels sont capables d’utiliser une caméra en mode manuel et de jongler avec les ISO, l’ouverture, la vitesse, la mise au point, la lumière, etc.

Seulement, grâce à son savoir-faire, le photographe est capable de rendre un portait banal en véritable œuvre originale !

Tout comme en photographie, la grande majorité des Français est capable de rédiger un petit texte, mais combien sont capables d’attirer l’attention du lecteur et de le pousser à l’action ?

C’est à ce moment que la maîtrise parfaite de la langue française par le copywriter entre en jeu. Après d’innombrables lectures, relectures, modifications, il est capable de convaincre le plus grand nombre en seulement quelques mots.

Ses forces :

  • Créativité,
  • Sens critique et de la réflexion,
  • Esprit synthétique,
  • Orthographe irréprochable,
  • Grammaire française maîtrisée,
  • Vocabulaire français étendu,
  • Connaissances des figures de style (métaphore, pléonasme, néologisme, allitération),
  • Respect de la phonétique.

Toutes ces notions sont le B.a.-ba de la profession de rédacteur publicitaire !

Par ailleurs, utilisé comme ceci, le français peut aussi permettre de décrocher un job !

Le copywriting comme arme de persuasion par la langue française…

Vous l’avez compris, la langue française est le premier outil du copywriter.

Il utilise la langue de Molière pour conquérir le cœur des lecteurs et des futurs clients.

Qui utilise le copywriting ? 

Saviez-vous que nous sommes tous des copywriters ?

Il n’y a pas seulement que les marketeurs et les rédacteurs publicitaires qui utilisent cette technique.

Nous sommes tous régulièrement amenés à convaincre et vendre en langue française, en voici quelques exemples :

Comment le copywriter arrive-t-il à convaincre avec les mots ? Vous devez rédiger une petite annonce pour proposer vos services de soutien scolaire ? Vous allez faire du copywriting : savoir vous vendre auprès des étudiants et parents d’élèves.

Plusieurs méthodes pour convaincre avec notre langue maternelle

Rédiger un texte comme un copywriter professionnel ne s’invente pas. Ils utilisent diverses techniques qui vous rappelleront peut-être vos cours de français.

Les discours des rédacteurs publicitaires respectent des règles de langage précises en fonction de leurs clients et de leurs missions.

Voici les 5 principales :

  • La méthode AIDA (Attention-Intérêt-Désir-Action)

Il faut rédiger une accroche prometteuse en utilisant le terme exact et le bon vocabulaire français.
Votre discours doit susciter chez le lecteur le désir et rendre votre promesse irrésistible.

  • La méthode QQOQCCP (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi ?)

Très souvent enseignée par les professeurs de français, cette méthode de questionnement consiste à regrouper le maximum d’informations avant d’apporter la meilleure solution.
Une méthode également utilisée dans le milieu journalistique.

  • La méthode narrative

Largement utilisée par les romanciers et écrivains francophones, la technique permet de placer le lecteur directement au cœur de l’action. Apprendre le français passe par la maîtrise de cette méthode qui consiste à rédiger un texte sous la forme suivante : problématique-action-intrigue-résolution-conclusion.

  • La méthode de Henry Hoke (Peindre-Promettre-Prouver-Pousser)

La technique s’apparente à celle de l’AIDA, mais elle est davantage utilisée pour les campagnes publicitaires visuelles.

  • La méthode de Christian Godefroy

Ce copywriter français a mis en place sa propre méthode de rédaction au fil de ses années d’expérience.

Elle se déroule en 9 phases :

  1. Déclencher la curiosité chez le lecteur
  2. Lui parler
  3. Démontrer ce que le produit lui apportera
  4. Comment ?
  5. Prouve-le !
  6. Offrir une garantie
  7. Exprimer les avantages
  8. Incitez-le à agir rapidement et pourquoi
  9. Offrir un cadeau s’il agit vite

Les copywriters peuvent remercier l’Académie française et la linguistique de notre belle langue pour toute sa richesse !

Qu’est-ce que la rédaction web ?

Le métier de rédacteur web ne se résume pas seulement à la création de contenus écrits sur Internet.

Découvrons plus en détails cette fonction polyvalente à mi-chemin entre le journalisme et la publicité qui ne cesse d’évoluer en France…

Un rédacteur web doit avant toute chose :

  • être créatif,
  • curieux,
  • ouvert d’esprit
  • et faire preuve d’une bonne culture générale.

En tant que rédacteur, il doit maîtriser la langue française écrite (grammaire, conjugaison, orthographe, syntaxe) pour être précis et concis.

Dans le secteur de l’écriture web, on distingue 3 profils :

  • Les rédacteurs : ils mettent en avant la rédaction de leurs contenus.
  • Les référenceurs : ils œuvrent pour optimiser les contenus rédactionnels dans le but d’améliorer le positionnement des pages du site web dans les moteurs de recherche.
  • Les concepteurs-rédacteurs : plus tournés vers le domaine publicitaire, ils doivent en quelques mots pousser le lecteur à l’action.

Quelles sont les qualités d'un bon rédacteur web ? Pour optimiser la visibilité de ses projets, le rédacteur web doit travailler son référencement !

Les meilleurs rédacteurs web possèdent cette triple qualité !

Comme la science n’est pas infuse, même si le rédacteur web possède une très bonne culture générale, il doit sans cesse s’adapter à de nouveaux projets. Son travail est basé sur la demande.

Avant de commencer sa production et de respecter plusieurs codes de rédaction comme les gabarits éditoriaux, le rédacteur doit collecter le plus possible d’informations sur le sujet donné et, bien entendu, vérifier ses sources.

Ces métiers de l’écriture web sont accessibles à tous, il n’y a pas vraiment de formation spécialisée dans le domaine contrairement au journalisme.

Néanmoins, une formation littéraire, un diplôme d’école de langues ou de l’enseignement supérieur peuvent être utiles pour se lancer dans l’aventure.

Si le français n’est pas votre langue maternelle, et que ce métier vous passionne, vous pouvez facilement, grâce au DELF, le DALF ou des cours de Français Langue Étrangère (FLE), approfondir vos connaissances dans la langue de Voltaire pour rédiger des contenus de qualité en français.

La rédaction web utilise-t-elle la langue française différemment du journalisme ?

Quelle est la différence entre un rédacteur web et un journaliste ?

On ne peut pas écrire sur le web comme on écrit sur un journal papier et inversement…

La rédaction web utilise des codes particuliers bien différents de ceux des journalistes.

Voici les différences importantes :

  1. Le support : cela peut paraître banal, mais les codes de rédaction entre le web et le papier sont bien différents. Même si depuis quelques années la profession journalistique se digitalise de plus en plus.
  2. La déontologie : principe fondamental qui impose aux journalistes d’être en toutes circonstances, neutres et objectifs. Le rédacteur web, lui, répond à une demande. Ses contenus mettent en avant des services, des produits, etc. L’objectivité n’est donc pas toujours de mise !
  3. Le style d’écriture : la rédaction web s’adapte au comportement des internautes qui lisent 25 % plus vite sur Internet. Le style doit être concis, aéré et percutant. Le vocabulaire doit être simple et compréhensible. Même en lisant en diagonale, le lecteur doit tout de suite saisir l’idée du texte.
  4. Le référencement : les contenus rédigés sur le web ont toujours une optique de référencement pour renforcer la visibilité du site sur Internet. Pour cela, le rédacteur web doit choisir les bons mots-clés, soignez ses titres, faire attention aux liens, etc.
  5. La cible : avec ses centaines de millions de sites web, Internet regorge d’informations. Contrairement au journaliste qui s’adresse (en fonction de son journal) à une population beaucoup plus généraliste, la cible du rédacteur web sera bien plus précise : il devra répondre aux attentes des internautes.

Quelles sont les différences entre un journaliste et un rédacteur web ? Le journalisme et la rédaction web sont deux métiers bien différents sur le fond comme sur la forme…

Néanmoins, il existe un point commun entre les deux professions : l’orthographe.

On ne remerciera jamais assez notre langue française et ses règles grammaticales, son plus que parfait, son participe passé, son impératif et ses adverbes !

Avec l’avènement des nouvelles technologies et du langage sms, les fautes d’orthographe fleurissent un peu partout !

Un fléau que rédacteurs et journalistes doivent combattre pour ne pas détourner les lecteurs et perdre en reconnaissance. Un bon Bescherelle et un correcteur orthographique sont les principaux outils du rédacteur web.

On pourrait résumer la différence entre les deux professions comme : les rédacteurs web communiquent et les journalistes informent.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz