Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Apprenez les accents anglais : britanniques et américains

Par Alexandre le 18/02/2016 Blog > Langues > Anglais > Découvrir Tous Les Accents Anglais
Table des matières

Apprendre l’anglais, c’est aussi opérer une plongée complète dans la langue de Shakespeare, n’est-ce pas ? Pourquoi se cantonner à quelques vagues notions quand il est possible de l’étudier plus largement et de s’enrichir personnellement ?

A ce titre, chez Superprof, nous estimons qu’il ne faut en aucun cas négliger l’apprentissage des accents anglais !

Qu’ils soient internationaux, britanniques ou américains….Ils sont tous des dérivés de la langue anglaise !

Mais comment faire pour les apprendre ?

Quelles sont les particularités de chacun d’entre eux ?

Apprendre l’anglais à l’école ne nous enseigne pas les différents accents anglais

Selon votre âge, vous avez découvert la langue anglaise à l’école primaire ou dès le collège. Et s’il s’agit de la première option, alors il est fort probable que l’on vous ait plus proposé une initiation à l’anglais, plutôt que de véritables leçons grammaticales.

Partons donc du principe que l’apprentissage intensif de l’anglais débute dès la 6ème, au collège ! Si les disciplines de la grammaire, la conjugaison, l’expression orale et autre lecture sont alors les domaines sur lesquels se concentrent les professeurs, qu’en est-il des accents anglais ?

Cette affirmation vous étonnera peut-être, mais l’école, et nous entendons par là le collège et le lycée, n’a pas vocation à vous apprendre l’accent britannique, américain ou les deux !

Un choix délibéré a effectivement été fait de la part de l’Education Nationale pour orienter les leçons vers un accent que l’on qualifiera alors « d’international ». L’anglais international désigne en fait la langue de Shakespeare lorsqu’elle est parlée par des non-natifs, vierge de tout accent.

L’anglais et surtout l’accent que l’on apprend à l’école française est donc un anglais qui doit nous permettre d’être compris dans le monde entier. Que cela soit dans un pays anglophone, comme en dehors. Cet accent particulier est dit « simplifié » par rapport à ses confrères américains et britanniques. Il n’en demeure pas moins correct d’un point de vue phonétique.

Gageons toutefois, pour être tout à fait honnête, que cet accent anglais international se rapproche bien plus de l’accent US que du british. Cela s’explique d’ailleurs assez facilement.

En effet, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, les Américains deviennent la 1ère puissance internationale. L’anglais devient alors la langue appliquée au business à un niveau planétaire.

L’anglais est la langue la plus parlée.

Mais c’est l’accent US, puissance économique oblige, qui déteint sur l’anglais international.

Profitez de vos cours particuliers anglais pour apprendre les accents anglais

 

Peut-on qualifier l'anglais international d'anglais neutre ? L’accent anglais international pour être compris partout.

Une fois que l’on sait cela, on se rend compte immédiatement que les 3 accents anglais les plus importants sont le britannique, l’américain et l’international. Cela fait donc 3 fois plus de règles phonétiques à apprendre !

D’autant plus si vous vous destinez à une profession vous emmenant aux quatre coins du monde. Il est en effet toujours agréable de pouvoir s’adapter à la prononciation locale.

Vos interlocuteurs en seront toujours ravis. Avoir un anglais professionnel est un atout pour votre CV.

Mais si l’école ne vous apprend pas les accents, hormis l’international, comment faire ?

Pour Superprof.fr, la solution tient évidemment en ces quelques mots : cours particuliers d’anglais ! Tout le monde n’a malheureusement pas la chance de pouvoir se rendre aux USA ou à Londres pour plusieurs mois afin d’améliorer son accents anglais !

Les professeurs particuliers d’anglais font donc souvent office de « bouées de secours » à ce niveau-là. Certains d’entre eux sont tout simplement natifs d’Angleterre, des Etats-Unis ou d’ailleurs, et ont donc toutes les qualités requises pour vous enseigner les fondamentaux de leur accent. Quand d’autres enseignants français ont passé une partie de leur cursus à l’étranger pour parfaire leur connaissance de l’anglais. Et donc des accents.

La solution du professeur particulier est donc souvent la bonne pour apprendre les accents anglais, qu’il soit british ou américain. En tête à tête, ce dernier aura en effet toute la latitude et le temps de gommer les quelques imperfections que vous avez. Et surtout, de vous apprendre les différentes subtilités des accents anglais, que nous allons vous détailler t-dessous.

Les particularités de l’accent américain

L’accent américain plus facile à acquérir ?

Comme nous le laissions supposer plus haut, il est plus facile de passer d’un accent international neutre à l’accent américain, qu’à l’accent britannique. L’international se rapproche effectivement de l’US.

Mais ce n’est pas la seule raison !

A quoi ressemble la prononciation américaine ? Ronald Reagan : le vrai accent américain

Il faut également noter que les générations actuelles ont acquis l’habitude d’entendre l’anglais américain de façon régulière. A travers la musique et internet, mais surtout via les séries et les films en VO ou VO sous-titrée.

Notre oreille est donc bien plus au fait de cet accent plus linéaire et nasal que le britannique.

Accent américain : le « t » qui se transforme en « d » ou en « n »

L’accent américain se caractérise entre autres par cette petite particularité, mais que l’on retrouve dans de nombreux mots. En effet, aux quatre coins du pays-continent que sont les Etats-Unis, il est une prononciation qui peut étonner dès le départ : celle de la lettre « t », lorsqu’elle se trouve à l’intérieur d’un mot et surtout, lorsque le « t » se situe au début de la syllabe.

Selon les mots, le « t » ne se prononce donc pas, puisqu’il se transforme en « d » ou en « n » !

Prenons par exemple le mot « water » (eau). Lorsque vous le prononcez avec l’accent américain, cela donne donc « wader ». Tous les Américains que vous croiserez diront le mot de cette façon, autant le savoir ! Il en va de même pour « lighter », « bottle »…

Par ailleurs, prenons le mot « international » : aux USA, vous l’entendrez souvent (tout le temps ?) prononcé « inernational ». Le « t » passe donc à la trappe ici. Même chose pour « interstate » ou « intersection » par exemple.

L’accent américain mange les mots

C’est un peu réducteur de dire cela. Tous les Américains ne mangent pas des syllabes à l’oral. Disons que c’est une pratique très répandue. Comme les Parisiens avec le français. Vous savez, le fameux « je suis » qui se transforme en « j’suis », voire même « chuis » !

Il en va de même pour de nombreux Américains donc. Comme stipulé plus haut, nous considérons l’anglais US comme plus nasal et linéaire que l’anglais britannique. Vous remarquerez que beaucoup parlent effectivement du nez.

En outre, si l’on dit souvent que les mots sont plus « mangés », ce qui peut paraître péjoratif, cela donne toutefois un effet beaucoup plus fluide à l’oral.

L’accent américain, que de nombreuses personnes rêvent d’acquérir d’ailleurs, semble en effet plus limpide ou coulant à l’oreille. Moins saccadé ou haché.

Apprendre et assimiler l’accent anglais

L’accent anglais : soutenu avant tout

Au contraire de l’accent anglais donc ! Même s’il existe aussi un anglais familier ou « de la rue », comme dans toutes les langues, nous dirons avant tout que l’accent britannique est soutenu. D’aucuns diront qu’il est bien plus beau à entendre que l’Américain.

Suivez les médias anglophones et anglo-saxons pour découvrir cet accent !

Pourquoi dit-on que la prononciation anglaise est soutenue ? Pour un accent british stricte et soutenu !

Mais son problème, bien que le Royaume Uni soit tout proche de la France, est qu’il est très difficile à décrypter de prime abord. Malheureusement pour nous qui apprenons l’accent anglais international, à la première conversation avec un Britannique pure souche… C’est la panique !

Ceci est dû à l’universalisation de l’accent US dans le monde. Mais aussi à l’accent si particulier qu’ont les Anglais. On dit cela des Brésiliens avec le portugais, mais l’on pourrait presque dire que l’anglais britannique est chanté ou récité. La plupart des syllabes sont en effet prononcées et accentuées souvent.

Les diphtongues et triphtongues de l’anglais britannique

Les diphtongues sont des syllabes où l’on doit prononcer deux voyelles, même si elles ne sont pas écrites. Comme dans le mot « duty » par exemple, qui se dit « dewty ». Il en va de même pour les triphtongues : « layer », « employer »…

Ceci nous le retrouvons évidemment dans l’anglais américain, mais disons que la prononciation est bien plus accentuée chez les Britishs ! Ils sont les détenteurs de l’histoire de la langue anglaise !

Si nous étions un peu taquins avec les Anglais, après tout nous l’avons été avec la prononciation nasale des Américains, nous dirions qu’ils ont parfois tendance à rajouter des diphtongues là où il n’y en a pas !

Prenez par exemple la prononciation des mots se terminant en le suffixe « ty », comme « pretty », « definitely », « shortly »…

L’anglais britannique mettra effectivement un accent si fort sur la dernière syllabe, que vous aurez parfois l’impression d’entendre 2 voyelles.

Les plosives

Autre particularité de l’anglais britannique que nous souhaitions mettre en avant pour vous permettre de découvrir les deux accents : les plosives. De quoi s’agit-il ?

Comment reproduire l'accent british ? A vous le charme britannique de Mr Bean.

Les plosives, pour faire simple, représentent tout simplement l’exagération des accents placés sur certaines consonnes. Vous n’êtes pas sans savoir que la prononciation anglaise impose de placer des accents sur des syllabes, dans chaque mot, pour que cela soit moins linéaire. Parfois, ces accents sont situées sur des syllabes à consonnes fortes, comme le « b », le « t », le « p » ou encore le « d ».

Et comme son nom l’indique, lorsque l’accent est de mise, ces quelques consonnes doivent être dites de façon plosive. Elles doivent exploser de votre bouche en quelques sortes. A ce propos, la plosive « b » peut parfois se transformer en « p », tellement elle est plosive justement.

C’est le cas de « british », qui, avec un accent anglais, devient pratiquement « pritish ».

Idem avec l’Université de Cambridge, qui se transforme littéralement en Université de « Campridge ».

Imaginez….les plosives dans la gastronomie anglaise. Il faut s’accrocher !

Et une fois que votre accent est maitrisé, il ne vous reste plus qu’a bien écrire anglais !

Bref, pour un bon anglais britannique, n’oubliez surtout pas vos plosjves dans vos citations anglaises !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Alexandre
Amoureux des langues, j'aime baigner dans les langages français, anglais et espagnols. Par le voyage, le cinéma, la culture ou les rencontres.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz