Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Par Roxane le 24/03/2015 Blog > Cours particuliers > Belles histoires > Cyrille, consultant reconverti professeur d’allemand-anglais
Table des matières

    Professeur à double casquette : enseignant de l’Education nationale en semaine, professeur particulier le week-end.

    Aujourd’hui enseignant dans le secondaire et professeur particulier, vous avez longtemps exercé un autre métier. Comment êtes-vous tombé dans le bain de l’enseignement  ? 

    J’ai toujours voulu être professeur, même si j’ai exercé le métier de consultant en gestion des risques bancaires pendant des années.

    De 2008 à 2010, j’ai été un consultant qui donnait des cours particuliers pendant son temps libre, tout simplement car j’aime enseigner. Puis en 2010, j’ai sauté le pas et depuis je suis enseignant contractuel de l’Education nationale, en allemand, au collège et au lycée. Je reçois une nouvelle affectation chaque année, rarement avant le mois d’août !

    Au départ, je n’imaginais pas un instant changer de métier pour faire classe à une trentaine de lycéens. J’ai commencé par donner quelques cours particuliers, j’ai développé le contenu de mes cours, et ça a beaucoup plu à mes élèves dont le nombre n’a cessé de croître. Par effet boule de neige, j’ai passé de plus en plus de temps à préparer mes cours et enseigner.

    Cours de langue d'une classe de 4e (source : Ministère de l'Éducation nationale) Cours de langue en 4e (source : Éducation nationale)

    Comment est perçue la double casquette par vos collègues de l’Education nationale  ?

    Souvent, les professeurs de l’Education nationale ne voient pas d’un bon œil les cours particuliers, quand d’autres trouvent que les deux activités sont complémentaires.

    Un professeur peut-être certifié et néanmoins mauvais pédagogue ou psychologue ! Pourtant, c’est souvent parce que je suis professeur au lycée que les parents font appel à moi plutôt qu’à un étudiant.

    Alors un cours particulier, ça sert à quoi par rapport aux cours à l’école ?

    Les besoins des élèves sont tous différents : ils ont des carences que les profs à l’école savent repérer mais l’Education Nationale n’a pas les moyens de proposer du soutien individualisé à chaque élève. Le professeur particulier intervient à cet instant pour remotiver, pallier un déficit, remettre sur le chemin de la motivation.

    L’avantage d’avoir la double casquette ? Mes deux activités s’enrichissent l’une l’autre :

    Je m’inspire de mes méthodes de cours particuliers pour avoir des résultats en classe. Par exemple, avec mes élèves de 6ème, je m’efforce de restructurer l’apprentissage, la lecture, l’écriture. Je vais plus loin que le programme scolaire, je reprends les fondamentaux.

    Cyrille-photo article Prof au lycée et SuperPROF particulier !

    J’ai la chance d’enseigner cette année dans un établissement qui me laisse une certaine liberté pédagogique, avec de bons moyens technologiques. J’ai aussi travaillé en ZEP (zone d’éducation prioritaire). Je m’efforce toujours d’appliquer les mêmes méthodes testées et approuvées.

    Quant à mes élèves à domicile, ils cherchent une personne d’expérience, ponctuelle, organisée, patiente, capable de les remobiliser, d’être réactive, d’anticiper leurs demandes…un enseignant du secondaire, en somme !

    Un cours particulier avec un prof de l’Education nationale, ça ressemble à quoi ?

    Il y a deux choses à savoir : mes cours particuliers se déroulent toujours au domicile de l’élève et je ne propose pas de soutien scolaire… je fais progresser, grâce à une méthode bien à moi !

    Du CP aux classes préparatoires, ma méthode reste la même, simple et moderne : j’élabore un programme à partir des besoins de l’élève grâce à mon support pédagogique, organisé en dossier personnel pour chaque élève, dans mon ordinateur portable. Il s’agit d’une base de cours et de fiches pratiques, étoffées au fil du temps. Je conserve la mémoire de toutes mes préparations.

    Comment évaluez-vous la progression d’un élève, sans interro ou examen ? Leur donnez-vous des exercices à faire à la maison ?

     Mais si, je fais passer des tests à mes élèves de cours particuliers, sur des points de grammaire (des écrits), sur la compréhension orale (document audio de deux minutes, diffusé deux fois, suivi d’un QCM en anglais / allemand, sans traduction des questions en français). Puis, les élèves se corrigent et se notent eux-mêmes, dès la fin du test.

    Je leur donne des devoirs à faire entre chaque cours : relecture des cours précédents, apprentissage de listes de vocabulaire, étude de textes, exercices, et plus rarement des documents audio, pour améliorer l’expression écrite ou la grammaire.

    Afin de suivre facilement l’avancée de chaque élève, je leur demande d’avoir un classeur dédié aux cours particuliers, dans lequel classer par thèmes les documents que je leur transmets : écrit, oral, documents de cours. Il est primordial que l’élève apprenne à s’organiser. J’y consigne tout ce qui a été fait et ce qui est à faire : les textes étudiés, les exercices effectués, les devoirs à faire.

    Quel est à ce jour un grand défi que vous ayez relevé avec un élève ?

    J’enseigne à un élève doté d’une mémoire quasi exclusivement immédiate. Il ne retient donc pas les cours d’une fois sur l’autre. Mais au fond, le défi à relever est le même avec chaque élève : s’adapter à leur demande et à leur personnalité singulière. Et dans 99% des cas, tout se passe très bien !

    Avez-vous une anecdote relative aux cours particuliers que vous donnez ?

    Cyrille-paysageEn 2007, un de mes premiers élèves en cours particulier m’avait contacté pour préparer un concours d’entrée en classe de 4ème européenne en à peine deux semaines ! Les conditions étaient les suivantes : une préparation intensive en allemand en vingt-quatre heures, prépayées, pour un élève au niveau très moyen, et un planning de cours serré dans le temps. J’ai dû m’organiser en amont pour répondre à la demande, créer toute la structure de mes cours particuliers d’allemand. L’élève était dans la lune et les bases étaient à reprendre entièrement. Cependant, j’ai beaucoup appris de cette première expérience de cours particuliers.

    Grâce à cet élève « cobaye », j’ai commencé à détailler ma proposition de cours d’allemand et à l’étendre aux cours particuliers d’anglais.

    Qui peut devenir professeur particulier, selon vous ?

    Tous ceux qui ont le goût de la communication, la création, le contact humain, le développement, la psychologie, la réactivité, l’organisation et tant d’autres aspects encore. Ah oui, et la ponctualité à toute épreuve !

    Qu’ignore-t-on à propos de votre activité de professeur particulier ? 

    Le stress à mes débuts : lorsque j’ai eu mes premiers élèves en cours particuliers de langues, j’ai passé un nombre d’heures considérable dans la préparation des cours, l’élaboration de ma méthode et de mes supports de cours. Ce qui me permet aujourd’hui d’y passer un peu moins de temps grâce à une structure solide et une belle réserve de documents, classés et organisés dans des fichiers informatiques par matière, niveau et thème.

    Alors, heureux de votre reconversion ?

    Je m’ennuie beaucoup moins aujourd’hui…et même jamais ! J’ai mis dès le départ toute mon énergie dans ce projet et j’ai foncé. L’enseignement est un métier multi-facettes, où l’on peut être déçu, comme partout, mais les retours sont si positifs que je ne me pose pas la question de la durée. Je suis un heureux enseignant à 100% de mon temps. Et il est rare que j’aie des personnes indifférentes face à moi, elles sont au contraire attentives, souriantes, réactives !

    Retrouvez Cyrille sur son annonce de cours d’anglais et d’allemand.

    Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

    Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

    Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
    Loading...
    Roxane
    • Aime apprendre la langue des autres • A marché 100 km en équipe en 29h30 pour OXFAM-juin 2015

    Commentez cet article

    avatar
    wpDiscuz