Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Comment devenir un As des mathématiques ?

Par Simon le 14/12/2015 Blog > Soutien scolaire > Maths > Les Astuces pour Mieux Comprendre les Maths
Table des matières

Comment réussir dans les mathématiques ?

Une question des plus importantes, pourtant synonymes de maux de tête à travers toute la planète…

Vous le savez probablement déjà : les mathématiques vous permettront d’accéder à des jobs de « premier plan ». Ingénieur, financier, médecin, vétérinaire, architecte…

Si votre plan de carrière comprend l’une de ses professions, mais que vos résultats (en cours de math) ne vous le permettent pas encore, Superprof.fr vous explique ici, en 8 astuces, comment progresser et devenir bon en maths !

Comprendre que personne n’est vraiment nul en maths !

Et oui ! Cette phrase vous fera peut-être sourire, voire rire, et notamment si vos résultats vous font penser le contraire, mais de nombreux professeurs l’affirment : personne n’est vraiment « nul » en mathématiques. Si vous pensez le contraire, il s’agit donc de réajuster votre état d’esprit et de comprendre que cette matière n’est faite que de logique.

Comment progresser en mathématiques ?

D’une certaine logique. Et c’est elle que vous devez déchiffrer. Cette logique, on ne vous l’apprend d’ailleurs pas forcément à l’école. Tout du moins, la pédagogie n’est parfois pas orientée vers elle. Ce qui peut donner un apprentissage laborieux des mathématiques, résultant ensuite d’un rejet de la matière (du fait des nombreuses idées reçues sur les maths).

Qui sait, avec un peu de travail, vous parviendrez peut-être à aller chercher une bonne note au Bac de maths !

Avoir des bases solides

C’est probablement assez bateau de dire cela, mais on ne répétera sans doute jamais assez l’importance capitale des bases, et ce, quelle que soit la discipline dont on parle ! Evidemment, il en va de même pour les maths. Les fondamentaux mathématiques s’acquièrent quant à eux lors de la petite enfance et l’adolescence : entre CP et CM2, puis au collège. Ainsi, au lycée, lorsque « l’épuration » des filières commence à se faire, pour envoyer un tel ou un tel en scientifique, en littéraire, économique ou technique, les bases sont alors considérées comme acquises. En gros, si vous souhaitez rejoindre une classe scientifique et passer au niveau supérieur, il vous faut connaître ce socle de connaissances sur le bout des doigts. Si ce n’est pas le cas et que votre souhait est de progresser dans la matière, l’un de nos premiers conseils sera alors de commencer par là : revoir les bases !

Quel que soit le niveau de mathématiques auquel vous souhaitez accéder ensuite, ces fondamentaux seront toujours là, alors autant assurer leur assimilation dès maintenant. Mais par quoi cela passe-t-il ?

Voici une petite liste de révision pour vous :
• Les tables de multiplication, de façon à ce qu’elles soient automatiques.
• Les différentes opérations : la multiplication, la soustraction, la division et l’addition. Cela peut faire sourire, mais si, à un moment donné de votre parcours scolaire, vous oubliez où et comment poser une retenu ou que la méthode de division sur papier vous est sortie de la tête… Cela pourrait vous faire mal lors d’un examen !
• Le système décimal.
• Les théorèmes de base : Pythagore et Thalès notamment.
• Géométrie : connaître les différentes formes géométriques, les triangles et les angles.
• Les fractions.
En revoyant tout cela avec concentration et sérieux, vous posez ainsi le terreau nécessaire à votre progression en maths.

Assimiler une fois pour toutes le vocabulaire propre aux maths

Là encore, nous sommes dans le domaine des bases. Mais il s’agit plus ici de compréhension écrite, essentielle aux mathématiques, que de formules.

Il faut comprendre les bases en maths avant de se lancer.

Pour progresser en maths, il vous faudra donc parfaitement comprendre le vocabulaire propre aux mathématiques, afin de déchiffrer les problématiques que l’on vous impose. Ce vocabulaire en question comprend des mots tels que :

  • Ajouter
  • Soustraire
  •  Retenir
  •  Facteur
  • Produit
  •  Somme
  •  Terme
  • Différence
  • Dividende
  • Facteur
  • Quotient…

Un travail de mémorisation essentiel pour avoir de meilleures notes en maths !

Comprendre un cours avec des exercices corrigés

Le cours de mathématiques du jour a été difficile pour vous ? Vous ne l’avez pas compris ou peu ? Cela arrive évidemment, et plus ou moins souvent selon les élèves. Mais faut-il pour autant oublier cette mauvaise journée et se dire que l’on comprendra mieux au prochain cours ? C’est possible, mais la meilleure solution pour vous reste de creuser la question vous-même, en prenant le temps dont vous avez besoin pour cela. Chez vous.

Pour que vous puissiez progresser dans un domaine que vous n’avez pas réussi à comprendre de prime abord, il est intéressant de compléter les notes restant de votre cours de maths avec d’autres existant déjà sur internet. Ensuite, lorsque le cours de maths est complet, servez-vous de ces fameux exercices corrigés que l’on peut trouver dans certains livres de maths ou sites web. Une fois le cours plus ou moins assimilé, jetez-vous dans le bain et prenez le risque de faire des erreurs. Les exercices corrigés vous permettront de les identifier rapidement pour mieux les comprendre. Ceci est probablement l’une des meilleures méthodes pour progresser en maths.

Profitez un maximum du temps de cours et du professeur

Ce message s’adresse aux adeptes du « je le ferai mieux moi-même », trop confiants (ce n’est pas forcément une mauvaise chose) dans leurs propres qualités de travail. Progresser en matchs, c’est aussi se servir de ses heures de cours de maths et du savoir de son professeur. Un maximum de notions peuvent et doivent s’acquérir durant ces quelques heures que vous avez chaque semaine.

Soyez attentif lors de vos cours de maths !

Ainsi, pour optimiser un maximum les leçons prodiguées par votre professeur, voici quelques conseils de base :

  •  Restez attentif durant le cours.
  •  Tentez de percevoir le fil conducteur du cour durant l’ensemble de la leçon, pour ne pas le perdre et surtout, se rendre compte où l’enseignant veut en venir.
  • Posez des questions et répondez à celles du professeur, même si c’est pour faire des erreurs. Comme vous le savez, un professeur n’est jamais aussi content que lorsque l’un de ses élèves se trompe en cours : cela lui permet d’expliquer pourquoi il a fait cette erreur et comment ne plus la commettre à nouveau.

Organiser son travail

Vous pouvez avoir toutes les facilités du monde en mathématiques, celles-ci ne seront jamais mieux servies que par un sens certain de l’organisation de vos cours. Que vous soyez plutôt pro-classeur ou pro-cahier, il apparaît évident de ne pas mélanger les genres et les thématiques. De même, ne commencez pas de nouveau chapitre sur une feuille déjà utilisée pour un autre ! Créez-vous une hiérarchie claire et qui sera lisible pour vous. N’oubliez pas que la mémoire photographique est la plus puissante chez une majorité de personnes. Il est donc important d’optimiser l’organisation de vos notes, pour mieux vous les remémorer !

Et en parlant de lisibilité, il serait dommage de gâcher une belle organisation par une écriture disgracieuse. Ecrivez lisiblement chaque mot pour ne pas les confondre au moment de la relecture ! Et pour améliorer cette fameuse lisibilité, l’autre astuce est de séparer la couleur de ce qui relève du cours et des notes, avec les définitions/règles/théorèmes : à écrire en rouge ou à encadrer proprement. Enfin, réalisez vos figures géométriques à l’aide d’instruments appropriés et non pas à main levée ! Effectuez-les en plein centre de la page.
Avec cet ensemble de règles, vous arriverez certainement à organiser votre travail, indispensable dans une optique de progression.

Relire, ficher et retravailler sa leçon après chaque cours

Les élèves n’assimilent qu’une petite partie de ce que le professeur tente d’enseigner en cours. C’est bien connu. Et cela diffère d’ailleurs selon les moments de la journée, la fatigue aidant. Alors, pour vous qui êtes un élève sérieux et qui avez pris note de la leçon donnée, il est toujours très intéressant de compléter cette assimilation par la relecture du cours, et ce, le soir même si possible. Si votre désir est de progresser rapidement en mathématiques, il est alors important de jouer sur cette mémoire à court terme. La leçon reçue le jour même, surtout si elle n’est qu’en partie enregistrée, doit être complétée quelques heures plus tard.

Faire des fiches après ses cours de maths pour mieux les assimiler.

Pour ce faire, la relecture est évidemment un outil très utile, mais la réécriture et la classification du cours dans des fiches spéciales, dans lesquelles les parties les plus importantes et pertinentes sont gardées, est encore mieux ! En procédant de la sorte, vous vous donnez non seulement l’opportunité de comprendre le cours, mais aussi de l’apprendre par cœur. D’autant plus que, connaître son cours et l’apprendre par cœur, permet de pouvoir justifier l’ensemble de ses réponses lors d’exercices et examens futurs.

Un travail indispensable pour réussir en mathématiques !

Acheter des livres complémentaires ou prenez des cours particuliers

Pour compléter les cours que l’on vous prodigue à l’école, n’hésitez surtout pas à investir dans un autre livre de mathématiques.

Faites-en sorte de choisir un ouvrage dont le propos sera assez vulgarisé pour vous. Investir dans un livre trop compliqué sera un coup pour rien. Le complément de cours que cela peut vous apporter est très intéressant. C’est aussi l’occasion de relire votre cours, mais écrit différemment.

Travail en parallèle de vos cours particuliers de maths.

Enfin, si le travail personnel ne vous suffit plus, la dernière option qu’il vous reste est de prendre des cours particuliers, avec des professeurs certifiés. Cela représente un autre budget, il est vrai, mais on ne progresse probablement jamais autant  que dans une situation d’enseignement individuel. Le professeur particulier se focalisera sur votre programme, vos objectifs et vos blocages. Dans un temps qui vous sera totalement consacré, le taux d’assimilation s’améliore considérablement.

N’hésitez pas enfin à lui demander quelques astuces pour améliorer votre calcul mental !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz