Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Ce que vous devez savoir avant de passer le GMAT

Par Martin le 05/10/2015 Blog > Langues > Anglais > Quel est le Meilleur Moyen de Réussir son GMAT ?
Table des matières

Inventé en 1953, le Graduate Management Admission Test (GMAT) est un outil très utilisé par les universités américaines (mais aussi dans 110 autres pays) pour sélectionner les étudiants qui souhaitent faire des études supérieures en gestion (école de commerce, Maîtrise en administration des affaires, Graduate business school, MBA, etc.).

Vous êtes étudiant en école de commerce et souhaitez profiter des échanges universitaires pour apprendre anglais et vivre aux États-Unis ?

Pour cela, vous avez au préalable besoin de passer le GMAT pour justifier le niveau d’anglais requis !

Le GMAT, c’est quoi ?

Le GMAT est un test standardisé en langue anglaise dont les scores s’étendent de 200 (note minimale) à 800 (note maximale).

Le test est conçu de telle sorte que la moitié des candidats obtiennent plus de 500 et l’autre moitié moins de 500.

Il n’y a pas de bonne note dans l’absolu : tout dépend des exigences des universités. Ce n’est pas un examen classique que l’on passe en cours anglais.

Un score de 550 est suffisant pour entrer dans une « petite » université ; en revanche, vous devrez avoir au moins 650-700 pour espérer entrer à Harvard !

Le GMAT : un test adaptatif

Le test d’anglais est réalisé sur ordinateur et est dit adaptatif. Cela signifie que les premières questions ont un niveau de difficulté moyen.

Si vous répondez bien aux questions, le niveau des questions suivantes augmente, si vous répondez mal aux questions, le niveau des questions suivantes diminue. L’objectif : vous pousser jusqu’à vos limites et savoir ce que vous valez.

Le GMAT : un test divisé en deux parties

Concernant le test à proprement parler, il est composé de deux grandes parties : une partie verbale et une partie quantitative.

La partie verbale du GMAT

La partie verbale a pour but de déterminer votre capacité à comprendre un texte. Dans cette partie se trouvent des questions qui évaluent votre compréhension du texte (« reading comprehension« ), votre connaissance en morphosyntaxe anglaise (« sentence correction« ) ainsi que votre raisonnement et votre esprit critique (« critical reasonning« ).

La partie quantitative du GMAT

La partie quantitative a pour but d’évaluer les capacités logico-mathématiques des candidats. Cette partie comporte une section intitulée « Data Sufficiency » dans laquelle on vous soumet deux propositions et vous devez déterminer si celles-ci sont suffisantes ou non pour répondre à la question. La partie quantitative comporte également des résolutions de problèmes (« problem solving« ), comme par exemple :

Problème : Si 3 ouvriers mettent 3 jours à construire 3 mètres de mur, combien de temps mettront 6 ouvriers pour construire 6 mètres de mur ?

Combien de temps est nécessaire pour bien préparer le GMAT ?

Comment avoir une bonne note au GMAT ?Le temps nécessaire pour bien préparer le GMAT dépend de votre objectif de score, de votre niveau d’anglais (pour pouvoir répondre aux questions de la partie verbale) et de votre niveau en mathématiques (pour pouvoir répondre à la partie quantitative).

La difficulté du GMAT ne réside pas dans la difficulté des questions (par exemple les questions de la partie quantitative ont un niveau de difficulté de type collège ou lycée) mais dans le fait de devoir à la fois répondre vite (moins de deux minutes par question) et bien (car le test est adaptatif). Afin d’obtenir un bon score au GMAT, il faut donc préparer le GMAT suffisamment en amont pour :

  • Acquérir la méthodologie : comment identifier les mauvaises réponses rapidement ? Comment choisir si on hésite entre deux réponses ?
  • Acquérir les compétences linguistiques et mathématiques nécessaires.
  • Avoir le temps de réviser les annales (ou « bachoter » diront les mauvaises langues) pour augmenter la vitesse à laquelle vous répondez correctement aux questions.

Pour optimiser vos chances de réussite, commencez à préparer le GMAT un an avant la date de votre passage du test. En effet, réviser son GMAT à la dernière minute est fortement déconseillé (voir l’excellent article paru dans le Magazine de Bloomberg).

Travaillez votre GMAT au moins 6 mois à l'avance afin d'éviter les mauvaises surprises.

Comment bien réviser le GMAT ?

Comme indiqué précédemment, bien préparer son GMAT implique trois choses : acquérir une méthodologie, acquérir des compétences et réviser pour gagner en vitesse. Voici quelques conseils pour bien réviser votre GMAT.

  • Planifiez un ou plusieurs créneaux horaires chaque semaine consacrés à la préparation du GMAT afin de ne pas procrastiner et d’avancer dans vos révisions, même lorsque votre planning est chargé.
  • Abonnez-vous à des magazines anglo-saxons (comme le Time) un an avant de passer le GMAT afin de développer votre culture générale, d’enrichir votre vocabulaire en anglais et vous habituer aux tournures linguistiques anglaises. Prenez l’habitude de consulter des documents en anglais chaque fois que vous en avez la possibilité.
  • Si votre anglais est faible, achetez un petit livre de grammaire ou faites un tour sur anglaisfacile.com pour réviser la conjugaison de base (« present », « present perfect », « preterit », etc.) et les prépositions. 10 ou 15 minutes de travail par jour (tous les jours) suffisent pour progresser rapidement.

Concernant les mathématiques, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Pour préparer l’épreuve quantitative, achetez une annale du GMAT, et tentez de répondre aux questions. Vérifiez vos réponses et lisez les remarques du correcteur en cas de mauvaise réponse. Si certaines notions mathématiques vous échappent, n’hésitez pas à vous replonger dans vos fiches de collège et lycée (si vous ne les avez plus, vous pouvez en acheter dans votre librairie de quartier).

Réviser les annales vous permettra de mesurer vos points faibles et vos points forts, de gagner en efficacité, en acquérant des compétences linguistiques et mathématiques, et de gagner en rapidité (à force de voir toujours le même type de questions, le même type de pièges, vous répondrez de plus en plus vite et de mieux en mieux.

Plus vous passez de temps à préparer votre GMAT, plus vous aurez de chance de le réussir avec un score élevé (voir la représentation ci-dessous).

gmat-preparation-superprof

Conseil : chronométrez-vous quand vous révisez, car il est nécessaire de répondre rapidement aux questions pour avoir le temps de finir le test dans le temps imparti.

Pourquoi recourir à un professeur particulier pour s’entraîner au GMAT ?

La préparation du GMAT est un travail de longue haleine ; or, il est souvent difficile de garder la motivation en étant seul-e face à son livre.

De même, apprendre à résoudre des problèmes mathématiques seul-e est loin d’être chose aisée. Dès lors, pourquoi ne pas faire appel à un prof particulier en cours d’anglais et de mathématiques ?

Un professeur particulier pourra notamment vous donner des cours d’anglais et  :

  • Vous aider à construire un programme de révision en fonction de vos points forts et de vos points faibles.
  • Vous donner la motivation nécessaire pour avancer dans vos révisions.
  • Vous expliquer les points de mathématiques que vous ne comprenez pas.
  • Vous donner des stratégies pour répondre plus rapidement aux questions, tout en limitant le risque d’erreur.

Les conseils d’un expert pour éviter les pièges au GMAT

S’il n’existe pas de recette miracle pour obtenir un bon score au GMAT, laissez-moi partager avec vous quelques conseils pour optimiser vos chances de réussite le jour J :

  • Lisez attentivement les énoncés pour ne pas répondre à côté de la plaque
  • Travaillez sur un papier brouillon avant de répondre aux questions
  • Surveillez l’horloge : ce serait dommage de ne pas finir votre GMAT, car vous avez pris du retard à cause d’une question difficile.
  • Si un problème mathématique est trop dur, plutôt que de poser une équation, éliminez les réponses fausses et « testez » les réponses restantes.
  • Dans la partie « sentence correction », si vous hésitez entre deux phrases, choisissez la plus courte.
  • Dans la partie « reading comprehension », lisez la question avant de lire le texte. Cela vous permettra de procéder à une lecture active et efficace du texte car vous savez quelle information chercher.

Si vous avez la moindre question ou si vous avez besoin d’aide pour préparer le GMAT ou besoin de cours d’anglais, n’hésitez pas à contacter Martin K. sur son annonce de cours d’anglais particuliers sur Superprof.fr.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 3,33 sur 5 pour 3 votes)
Loading...
Martin
Diplômé d'un master à l'ESC Dijon et d'un MBA à University of Kentucky, Martin K. est web-entrepreneur, écrivain et professeur. Il adore aider ses étudiants à reprendre confiance en eux pour atteindre (et dépasser) leurs objectifs.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz