Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Adopter une approche ludique des cours particuliers de mathématiques

De Agnès, publié le 08/07/2015 Blog > Soutien scolaire > Maths > Comment ne pas Être pas Bloqué en Maths ?

Comment progresser en mathématiques ? Rapprochez-vous des maths !

Les mathématiques sont parmi les matières  les plus demandeuses de cours particuliers, et de  soutien scolaire.

Très souvent, les élèves se disent bloqués : ils ne savent pas ce qu’ils doivent faire pour résoudre l’exercice qu’on leur propose. C’est vraiment une sensation de blocage, de stupeur, et d’impuissance quand ils veulent apprendre les maths.

Pourtant, ces personnes sont habituellement intelligentes et censées. Elles savent dans leur vie de tous les jours trouver des solutions à leurs problèmes.

Par exemple, quand un jeune est bloqué dans un jeu vidéo, il va sur youtube ou sur des forums pour chercher des solutions. Quand un élève doit aller de chez lui au lycée ou au collège, en prenant parfois plusieurs moyens de transports, il sait parfaitement s’organiser. Quand il s’agit de répéter et répéter des figures en skate pour arriver à la perfection, il sait faire preuve de ténacité.

Voici quelques conseils pour enseigner les maths et débloquer certains élèves…

Pourquoi les plus jeunes peuvent avoir des blocages en mathématiques ?

Les origines des blocages en mathématiques sont multiples. L’élève ne comprend pas à quoi cela sert, sinon pour avoir de bonnes notes afin de suivre un cursus scolaire satisfaisant.

Plusieurs hypothèses sont envisageables:

Je vais essayer de vous présenter les causes de blocage les plus répandues que j’ai pu déceler grâce à mon expérience de prof particulier à Toulouse.

L’élève se perd dans le langage mathématiques

Comment réconcilier son fils avec les mathématiques ?

En effet, les professeurs de mathématiques utilisent des mots du langage courant, mais avec un sens différent, parfois très différent (une racine carrée n’a pas grand chose à voir avec une racine d’arbre), ou légèrement différent (une partie d’un ensemble peut être égale à tout l’ensemble. Autrement dit la partie peut-être égale au tout).
 Zéro (0), parfois ce n’est rien, ça n’existe pas, mais parfois c’est un nombre, donc ça existe (je pense à la réflexion d’une élève qui me disait : « la partie réelle du  nombre complexe n’existe pas, puisqu’il n’a pas de partie réelle, elle est nulle »).

Quand on pose la question « sur quelle ligne se trouvent ces points ? », un élève peut être surpris que la réponse soit sur une parabole. En effet, une ligne en mathématiques n’est pas forcément droite. Inversement, une droite en mathématiques est une courbe.

Les professeurs n’ont pas toujours conscience de ces ambiguïtés lexicales et ne les explicitent pas. Ce qui fait que l’élève perd ses repères et a l’impression que « les maths, c’est du chinois ! ».

L’élève n’a pas compris profondément les bases, en particulier l’usage des symboles

Si on ne sait déjà pas très bien ce qu’est un nombre entier, réel, décimal etc., alors quand on le remplace par une lettre, l’élève se perd…
Comme les symboles n’ont pas de sens pour lui, il n’arrive pas à s’y retrouver.

  • Par exemple  c’est égal à (=) , mais pas à (≠).
  • Pourquoi quand on multiplie une inégalité par 2 on ne change pas le sens, mais par -2 si ?
  • Pourquoi -x peut-il être un nombre positif ?
  • Par exemple x(y+z)=xy+xz mais pas à xy+z: pourquoi ?

A nouveau cette sensation de faire « au pif », d’être dans le brouillard.

L’élève ne sait pas que c’est normal d’être perdu et est déstabilisé quand on apprend une nouvelle chose

Pour certains, cette sensation vertigineuse d’avoir oublié même ce qu’on croyait connaître est tellement insupportable qu’ils préfèrent carrément passer à autre chose.

Il y a également la peur de « passer pour un imbécile » en posant des questions au professeur, la peur des moqueries des camarades, la peur de se tromper. Or pour avancer dans la compréhension, le droit et même le devoir de se tromper sont indispensables. Il faut pour cela être dans un environnement propice, dans lequel on se sente en sécurité . Ce n’est pas toujours le cas au collège ou au lycée.

Un suivi personnalisé permet à l’élève de reprendre confiance en ses capacités



C’est pour ces raisons, qu’un suivi par du coaching et  des cours de maths peuvent permettre  à l’élève de retrouver confiance en lui. Cette confiance en soi est primordiale afin de progresser et complémentaire du soutien scolaire à domicile.

L’environnement, dans mon bureau, est un environnement tranquille, avec de multiples ressources (jeux, exercices adaptés, accès aux ressources internet, cours de maths, etc.), mon attitude de coach bienveillante, et néanmoins exigeante, permet à l’élève de faire des mathématiques, c’est à dire se poser des questions, expérimenter, se tromper, recommencer, sans crainte de jugement. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez à pas consulter mon site.

Les avantages d’une approche des mathématiques par le jeu

Je propose, en cas de blocages et d’impossibilité pour l’élève de s’intéresser aux mathématiques, d’aborder le problème de façon décalée, par le jeu.Je vais vous présenter trois jeux qui développent chacun des compétences utiles pour les mathématiques.

Anti-virus : « Apprendre à raisonner »

Apprendre à résoudre des équations en jouantC’est une jeu de manipulation de pièces. Une des pièces est le virus et il faut l’éliminer. Il y a une configuration de départ sur un plateau, et en bougeant les différentes pièces suivant les règles, il faut dégager un chemin.

Ce jeu développe le raisonnement. Tout d’abord, il faut se fixer sur le but à atteindre, ce qui est le cas en mathématiques. On met en place une stratégie en fonction du but et non pas en fonction des données. Par exemple si on demande de résoudre équation , cela ne sert à rien de chercher les solutions avec le Δ.
Pour arriver à faire sortir le virus, il faut déplacer la pièce qui le bloque. On se fixe donc un sous-but avant le but ultime. Ce qui donne en mathématiques, dans l’exemple précédent, qu’il faut transformer l’égalité pour se ramener à une équation connue.
Et ainsi de suite. Suivant le niveau de la configuration de départ, on se fixe plus ou moins de sous-buts.
On peut aussi manipuler, ou bien réfléchir en regardant les pièces sans les bouger suivant ses goûts. Le côté manipulation est intéressant, parce que souvent les élèves n’osent pas manipuler. C’est à dire compter sur leurs doigts, détailler les étapes sur un petit brouillon, faire des dessins, etc.

Surtout, aller jusqu’au bout d’une idée, se tromper, revenir en arrière, recommencer.

Découvrez également comment proposer des leçons de maths via webcam.

Set : « Apprendre à développer son sens d’abstraction mathématiques »

Apprendre à developper son sens d'abstraction mathématiquesC’est un jeu de cartes. Sur les cartes il y a des figures comportant quatre critères : trois formes possibles, trois couleurs possibles, trois remplissages possibles, trois quantités possibles.
On dispose 12 cartes sur la table et il faut faire des ensembles de 3 cartes, ayant pour chacun des 4 critères la même caractéristique (par exemple deux figures par cartes pour le critère nombre), ou aucun point commun (par exemple une carte avec une figure, une avec deux, une avec trois, pour le critère nombre). Et ce pour chacun des quatre critères. Le premier qui trouve un « set » a gagné. On change les cartes et on recommence.

Ce jeu développe le sens des associations (très utiles pour les cours de maths). C’est également un jeu de rapidité si on joue à plusieurs (ce qui est prévu). On doit donc trouver rapidement des points communs ou des points de différences. L’idée étant de comprendre que plusieurs équations sont en fait un même type d’équation .C’est utile de voir rapidement ce qu’il y a de commun dans différentes expressions mathématiques. 
Ce jeu développe aussi le sens de l’abstraction.

Il est remarquable de noter que les petits enfants arrivent sans problème à développer le sens de l’abstraction. En effet, assez vite ils reconnaissent la catégorie « chien », « chaise », « humain », etc.

Pourquoi une fois en cours de mathématiques (cours de maths lyon)cette capacité se perd-elle ?

C’est une des nombreuses méthodes pour enseigner les maths.

Digit : « Apprendre à résoudre des  calculs formels en mathématiques »

Apprendre à résoudre des calculs formels en mathématiquesC’est un jeu dans lequel on dispose de 5 bâtonnets, et de cartes. Le but du jeu est de reproduire la forme dessinée sur la carte (ça c’est facile) mais ensuite passer d’une forme à une autre en ne déplaçant qu’un seul bâtonnet.

Ce jeu nécessite de porter attention à la forme de départ et à celle d’arrivée, et de trouver ce qu’il faut changer entre les deux. C’est exactement ce qu’on fait quand on fait des calculs formels en mathématiques. Parfois un simple indice varie, ou il y a un terme en plus, etc. Il est nécessaire de se demander « comment » on peut passer d’une forme à l’autre, en suivant les règles de calcul.

Les jeux permettent aux élèves de se réconcilier avec les mathématiques

Ces trois jeux qui sont agréables à pratiquer développent tous les trois des qualités utiles en mathématiques. C’est une façon de réconcilier les élèves bloqués avec les mathématiques et d’essayer de les passionner pour les maths. En effet, en ayant une approche décalée, ils peuvent se rendre compte qu’ils ont des compétences, les développer, et ils peuvent les réutiliser dans un cadre plus scolaire par la suite.

Le « savoir savant est adapté au niveau conceptuel de l’enfant » et l’apprenant choisit d’inventer ou de trouver un jeu qui structure cette adaptation. Cela devient alors une pédagogie détournée et justifié par une plus grande efficacité qui permet à l’élève de devenir bon en maths.

Le temps de « jeu pédagogique » est une phase de contextualisation du savoir. C’est une vision des maths partagée par de nombreux profs.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz