Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les conseils pour impressionner vos collègues de travail avec un véritable anglais professionnel

De Simon, publié le 10/12/2015 Blog > Langues > Anglais > Comment Mieux Parler Anglais au Travail ?

L’école nous enseigne un anglais standard, international et parfois même désuet dans certains cas. Ceci étant, les bases sont là.

Mais une fois cet apprentissage fait, comment faire pour passer au niveau supérieur et apprendre anglais professionnel ?

Superprof vous détaille ici 10 méthodes très sérieuses pour vous faire parvenir à votre objectif.

Maitrisez sans attendre un anglais professionnel digne de ce nom !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Consolider ses bases d’anglais : grammaire et conjugaison d’abord !

Comment peut-on prétendre à présenter un bon anglais professionnel, si les bases qui construisent la langue ne sont pas parfaitement acquises ?

Ce qui caractérise en partie l’english business, c’est avant tout un anglais syntaxiquement et grammaticalement maîtrisé, simple, épuré, voire soutenu. Vous n’avez pas forcément besoin de « fioritures » : le vrai but est de parler un anglais sans fautes qui pourraient faire tiquer votre interlocuteur.

Apprendre la grammaire anglaise pour améliorer votre anglais professionnel.

Le tout premier conseil à donner pour progresser est donc de parfaitement connaître sa grammaire anglaise, d’autant plus que cette dernière est bien plus simple que la française.

La langue de Shakespeare ne présente pas énormément de pièges, il faut bien l’avouer, mais il faut connaître ces quelques règles uniques sur le bout des doigts pour ne pas faire de fautes idiotes.

Des checklists grammaticales et complètes existent un peu partout :

  • dans des ouvrages anglais de base,
  • ou sur internet : anglaisfacile.com par exemple.

Nous parlons de grammaire, mais il en va de même pour la conjugaison évidemment.

Elle aussi beaucoup plus aisée à assimiler que la française. Il serait d’autant plus malvenu de ne pas la connaître sur le bout des doigts !

Ecouter tous les jours au moins 20 minutes d’anglais

Maîtriser l’anglais, c’est évidemment connaître tout cet « enrobage » grammatical, essentiel pour jongler avec les rudiments de la langue. Mais pour développer vos propres compétences, il est évident que cela ne suffit pas.

L’anglais s’écrit, évidemment, mais surtout : il se parle et s’écoute ! D’autant plus dans un contexte professionnel qui vous mettra dans plusieurs situations concrètes et périlleuses :

  • converser au téléphone,
  • parler avec un anglophone face à vous,
  • effectuer une présentation en anglais,
  • tenir un stand lors d’un salon international…

Pour améliorer votre oral et votre compréhension de l’autre, il est donc très important d’entendre l’anglais un peu tous les jours.

Dans différents accents, pourquoi pas, et sur différents supports. Le mieux est d’écouter l’anglais au moins 20 minutes par jour, au moins.

Les actualités sur les chaînes de TV anglophones, des films en VO, des séries ou encore des émissions et reportages TV sur les sites web de chaînes, sont aussi là pour ça !

Lire en anglais : presse et romans

Maintenant que nous venons d’aborder l’écoute, passons à la lecture ! Et si l’écoute peut s’améliorer via des supports ludiques, comme les films, etc., il peut tout à fait en être de même pour la lecture.

Pour celles et ceux qui ont ainsi pris l’habitude de lire des romans ou lire la presse  en anglais depuis plusieurs années (et pour ceux qui aimeraient s’y mettre), il vous suffira de basculer vers l’anglais.

Les plus motivés d’entre vous le feront tout au long de la semaine et observeront des progrès très rapides (on vous conseille ce super site.

Pour les irréductibles de la presse internationale, nous vous conseillons le New York Times.

D’autre le feront à intervalles régulières. L’anglais journalistique et littéraire, à la fois formel et très riche en vocabulaire et en expressions, vous permettra de découvrir des mots et des tournures alors inconnues pour vous. Pour pouvoir faire preuve d’un vocabulaire étoffé, la lecture est sans doute l’outil à privilégier !

Sous-titres en anglais

Lors de vos sessions d’écoute de l’anglais et, tout simplement, lors de votre temps libre, lorsque vous regardez films et VO en anglais, il est intéressant de faire l’effort de ne pas sous-titrer vos vidéos en français, mais bel et bien en anglais.

Choisissez de regarder des films en version originale pour progresser en anglais.

Cela vous permettra à la fois de voir comment les mots sont prononcés dans un anglais courant et par ailleurs, comment ils sont écrits. Les mémoires visuelles et auditives fonctionnent ainsi ensemble.

Cette méthode ne vous apportera pas de notions concrètes en anglais pro, mais plutôt une culture générale de la langue, avec ses expressions et mots courants.

Paramétrer son ordinateur en anglais

Vouloir faire des progrès en english business, c’est avant tout pour se préparer à des postes à qualifications élevées : dans des entreprises internationales, voire à l’étranger.

Dans ces sociétés, vos communications se feront parfois/souvent/toujours en anglais et votre matériel de travail sera peut-être lui aussi paramétrer en anglais.

Nous parlons notamment de l’ordinateur qui, à lui seul, représente déjà une grosse partie de ce que vous devez connaître de l’anglais pro : logiciels, éléments du système d’exploitation, boîtes email, réseaux sociaux…

Changer la langue de son ordinateur pour apprendre l'anglais.

Donc, pour prendre les devants, pourquoi ne pas assimiler tout ce vocabulaire dès maintenant, en paramétrant votre ordinateur et tous ses éléments en anglais ?

Cela vous rebutera peut-être un peu au début, mais les formules d’usages s’assimilent très vite.

Cette méthode représentera un véritable gain de temps pour vous.

Parler anglais avec des anglophones, en France

Vous qui êtes encore en France, pour vos études ou autres, vous souhaitez certainement maximiser les prochaines années pour apprendre à parler anglais, et notamment un anglais pro.

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, cela repose sur de nombreuses choses, comme une grammaire et une conjugaison maîtrisées, ainsi que sur votre capacité à parler et comprendre de façon fluide.

Pourquoi ne pas pratiquer avec des anglophones alors ?

Et pour cela, nul besoin de se rendre au Royaume-Uni ou aux USA, puisque de nombreux étudiants se déplacent par milliers tous les ans pour apprendre le français. Pourquoi ne pas profiter de leur présence pour échanger ?

Nous vous conseillons ainsi de vous rendre sur le site FUSAC, où sont enregistrés un bon nombre d’anglophones à Paris et en France, à la recherche de petites boulots au pair. Certains sont aussi à la recherche d’échanges en français et anglais.

N’hésitez donc pas à partir à leur recherche pour qu’ils vous aident aussi bien que vous les aiderez !

Apprendre les formules d’usage

Certains peuvent résumer l’anglais professionnel à ces quelques formules d’usage que l’on utilise dans les emails notamment. C’est une erreur évidemment, mais elles représentent toutefois une partie de ce fameux english business dont nous parlons ici.

Les fameux « Dear Mr… », « regards », « find attached », « forward » et autres « asap », sont des bases de cet anglais pro que vous souhaitez acquérir. Il vous faut absolument les connaître !

Cours particuliers

Instituts privés et cours d’anglais particuliers (cours d’anglais nantes, cours d’anglais marseille, cours d’anglais montpellier)ont l’avantage de posséder des formules et des programmes tout préparés pour travailler en profondeur et en détails l’anglais professionnel.

En choisissant cette option, vous vous donnez la possibilité d’améliorer votre niveau d’anglais professionnel avec des enseignants professionnels et certifiés, à la tête d’une méthode bien précise.

Cette solution qui est évidemment une solution souvent onéreuse, n’en reste pas moins une option sure et plus que conseillée pour progresser en english business sur un temps donné. D’ailleurs, tous les instituts privés et prof d’anglais proposent cet enseignement spécifique de l’anglais, conscients de son importance pour les étudiants.

Stage à l’étranger

A un certain moment, si vous voulez acquérir un english business solide, le mieux n’est-il pas de se confronter directement au monde du travail britannique, américain, irlandais ou canadien ? Bien sûr que si ! Nous vous recommandons donc chaudement de profiter de vos années d’études, voire post-études, pour enchaîner les expériences professionnelles dans un pays anglophone : stage, job d’été ou expatriation de quelques mois (notamment pour améliorer son accent anglais).

Même s’il s’agit de ce que l’on appelle un « petit job », vous frotter à des collègues, à une clientèle et à des managers avec leurs exigences, vous fera progresser mieux que n’importe quelle autre méthode !

Comment améliorer son anglais professionnels ?

Par ailleurs, si vos études vous imposent des stages à l’étranger, il apparaît logique d’en profiter pour les effectuer dans un pays anglophone.

Grâce à ce stage, vous obtiendrez des responsabilités plus élevées qu’avec un petit job et surtout, plus en phase avec la profession que vous souhaitez exercer.

Vous découvrirez sur place le vocabulaire en adéquation avec cette dernière et pourrez très rapidement assimiler complètement cet english business qui vous fait tant envie !

Valider son anglais professionnel via le TOEIC

Se tourner vers l’examen du TOEIC serait une excellente décision pour vous. Il représente en effet l’un des meilleurs outils pour tendre vers un anglais professionnel indispensable.

Pourquoi ?

Pour deux raisons en fait.

Premièrement parce qu’en passant le TOEIC, l’objectif est évidemment d’obtenir le score le plus élevé possible. Et ceci parce que le passage de l’examen est parfois imposé par des entreprises ou des écoles.

Il vous faudra donc partir dans une période de révision assez dense. Et le TOEIC étant au 3/5 composé de questions en rapport avec l’anglais professionnel, vous entrevoyez sans doute rapidement les bénéfices qu’il peut apporter à chacun (lorsqu’il est pris au sérieux)…

Cet examen n’est pas simplement une « certification », mais il est aussi un apprentissage à part entière.

Enfin, le TOEIC représente aussi une vérification officielle et reconnue de votre niveau dans les différents registres de la langue : grammaire, conjugaison, compréhension écrite, vocabulaire…

Il est donc pris en compte par de très nombreuses entreprises souhaitant recruter des personnes compétentes en anglais. Et, dans cette bataille, une note de 15/20 à l’oral du BAC d’anglais ne fera jamais le poids face à une note élevée au TOEIC !

Le Test of English For International Communication est donc là pour vous assurer des objectifs de progression dans un premier temps, puis une crédibilité professionnelle quant à votre niveau d’anglais.

Vous pourrez même ambitionner de partir travailler à Londres !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz