Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

En combien de jours ou de mois peut-on apprendre la langue anglaise ?

Par Simon le 12/01/2016 Blog > Langues > Anglais > Est-ce Long d’Apprendre l’Anglais ?
Table des matières

A bien y réfléchir, cette question est probablement la plus importante pour un apprenti anglais.

Mais est-il pour autant possible de quantifier un nombre d’heures de cours d’anglais afin d’arriver à un tel objectif  ?

Voyons ensemble si nous pouvons dégager une estimation pour apprendre l’anglais…

Apprendre l’anglais : attention aux arnaques

Souvent, dans le cadre professionnel notamment, une personne peut être amenée à devoir pratiquer l’anglais. Du jour au lendemain.

A l’occasion d’une promotion ou d’une expatriation. Problème : ces personnes ne sont parfois pas du tout éveillées à cette langue ou très peu.

Comment faire dès lors ? Et quand apprendre l’anglais ?

A partir de cette question et de cette urgence qui vous est imposée, Superprof.fr souhaiterait commencer par vous dire : attention. Attention aux arnaques.

Conscientes de cette problématique et des envies de nombreuses personnes d’apprendre l’anglais, de nombreuses entreprises et autres instituts privés se sont lancés dans le business des cours de langue.

Surtout, plusieurs d’entre eux proposent des formules qui paraissent souvent très attrayantes, en vous promettant comment apprendre l’anglais en quelques semaines.

Comment apprendre l'anglais rapidement ?

Vous verrez même parfois : « apprenez l’anglais en 2 ou 3 mois ». Et ce, avec quelques heures de cours d’anglais seulement par jour. Bref, ces formules sont bien souvent des arnaques et se servent souvent d’un slogan attractif, ainsi que d’un tarif arrondi pour appâter les apprentis.

Il s’agit d’être honnête sur ce sujet : tout le monde ne part pas du même point. Certains possèdent de meilleures bases que d’autres.

Par ailleurs, tous les étudiants ne présent pas les mêmes dispositions intellectuelles pour apprendre une langue étrangère.

Il est donc pratiquement impossible d’avancer que l’anglais sera acquis par chacun(e) durant un laps de temps défini et fixe.

Il est d’ailleurs possible que, si vous veniez à vous plaindre à la fin de l’un de ces stages car votre niveau n’est pas encore satisfaisant, l’on vous rétorque: « apprendre l’anglais ne signifie pas forcément devenir bilingue ». Ce type de formule n’hésite donc pas à jouer sur les mots.

Une scolarité entière vous permet-elle de parler anglais couramment ?

En moyenne, les enfants commencent à aborder l’anglais dès la classe de 6ème. Jusqu’à la Terminale et le baccalauréat, cela représente plus de 7 années d’apprentissage.

L’enseignement de l’anglais durant cette période est plus ou moins intensif et s’applique avant tout à se concentrer sur les fondamentaux :

  • L’apprentissage de la conjugaison.
  • De la grammaire.
  • De la traduction de l’anglais vers le français, voire l’inverse.
  • L’assimilation d’un certain vocabulaire.
  • La compréhension orale.
  • L’expression écrite et orale.

Par la suite, l’enseignement de l’anglais devient de plus en plus sporadique dans les filières supérieures. A moins de rejoindre une Licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) ou LLCE (Langues, Littératures et Civilisations Etrangères) en université.

Combien de temps faut-il pour apprendre à parler anglais ?

Parions donc sur le fait que, comme de plus en plus d’étudiants, vous suiviez des études supérieures, post-BAC. En moyenne, vous suivrez donc une dizaine d’années de cours d’anglais.

Est-ce suffisant pour le parler couramment ?

Cela devrait être le cas. Ça l’est d’ailleurs dans certains pays d’Europe. Nous pensons à l’Allemagne ou les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande, Danemark). Mais la situation en France n’est pas encore aussi bonne.

Une dizaine d’années d’enseignement de l’anglais dans le système scolaire français n’est pas suffisant. Ces années peuvent toutefois servir d’excellent socle de développement avant de partir à l’étranger…

La problématique de l’immersion

Une fois ce constat effectué, afin de faire « exploser » le bilingue anglais qui sommeille en vous, il est souhaité de partir se confronter aux anglophones ! Il serait dommage de ne pas capitaliser sur les bases que le système scolaire vous a apportées.

L’immersion est donc la prochaine étape. L’été est le meilleur moment pour apprendre l’anglais.

Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Passer plusieurs mois ou années au Royaume-Uni

L’Union Européenne vous permet de rester autant de temps que vous le souhaitez sur place. Selon les expériences, une immersion totale en Angleterre, en Ecosse, Irlande ou Pays de Galles, de 6 mois à 1 an, peut permettre de s’approcher du bilinguisme. Apprendre l’anglais à l’étranger peut être une solution idéale.

Il vous faudra pour cela respecter plusieurs choses :

  • trouver une colocation avec des anglophones

Apprendre à parler anglais en immersion totale.

  • se bouger sur place (sortir régulièrement, partir à la découverte de l’environnement…)
  • et trouver un travail (côtoyer des collègues anglophones et avoir un manager boostera votre niveau).
  • enfin, si vous pouvez trouver une petite amie ou un petit copain sur place, ça ne peut que grandement aider !

Profiter du programme ERASMUS et autres échanges scolaires

Les universités proposent le célèbre programme ERASMUS pour poursuivre ses études quelque part en Europe. Arrangez-vous pour partir dans un pays du Royaume-Uni donc et respectez les principes énoncés ci-dessus (évitez un maximum les Français !).

Les écoles de Commerce, d’Ingénieurs, Sciences-Politiques, etc., proposent quant à elle à leurs étudiants de passer des semestres et années à l’étranger. Parfois même les années de césure sont autorisées.

Partir en erasmus pour apprendre rapidement à parler anglais.

Là encore, c’est une fantastique opportunité d’apprendre un anglais d’un niveau supérieur. Plus professionnel.

Effectuer un stage à l’étranger

S’il existe une méthode qui viendra compléter votre apprentissage de l’anglais à Vitesse grand V, pour vous rapprocher du bilinguisme, c’est bel et bien le stage à l’étranger.

En l’effectuant aux USA, en Angleterre, au Canada ou autres, vous vous lancerez premièrement dans un défi complexe, mais ô combien important : celui d’apprendre l’anglais professionnel.

Un anglais soutenu, avec ses différentes formules d’usage. Celui-ci, on ne vous l’enseignera pas lors de vos études en France : il faudra le vivre de l’intérieur pour l’assimiler. En outre, un stage à l’étranger implique souvent d’acquérir des responsabilités autrement plus importantes que le café et l’imprimante. Votre productivité devra donc être maximale, d’autant plus qu’il vous faudra travailler en anglais.

L’adaptation et l’immersion seront donc totales. Par-dessus cela, votre stage vous apportera un entourage de collègues, voire de managers, que vous côtoierez sur et en dehors du lieu de travail. Une vie sociale en quelques sortes, pour parler un anglais plus courant.

Comment faire un stage à l'étranger pour apprendre l'anglais ?

Qu’il dure 2 mois, 6 ou une année, le stage est le boost ultime qu’il manque peut-être à votre anglais ! Et si 2 mois semblent un peu courts pour devenir bilingue ou presque, ces 8 à 10 semaines de stage vous feront déjà beaucoup progresser. Quant à 6 mois ou 1 an, c’est le jackpot.

Faire une demande de Working Holiday Visa pour l’Australie ou le Canada.

Si le visa vacances-travail australien est très facilement accessible (en quelques heures ou jours), le canadien s’obtient quant à lui après plusieurs semaines. Cela reste tout de même très facile.

Mais ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que ce programme permet depuis plusieurs années à des milliers (millions ?) de jeunes, et notamment beaucoup de Français, de passer plusieurs mois dans ces pays. De 6 mois à 2 ans pour être exact.

Comment partir en Australie pour apprendre l'anglais ?

Autant de temps pour travailler donc, mais aussi faire de nombreuses rencontres, découvrir le pays et donc apprendre l’anglais en profondeur.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre l’anglais ! Mais vous ne vous mettrez pas à rêver en anglais dans les premiers mois d’apprentissage.

Apprendre l’anglais : que disent les études ?

Est-il possible de fixer un délai ou tout du moins une fourchette d’heures pour déterminer un temps précis nécessaire à l’apprentissage de l’anglais ?

Cela paraît difficile pour les raisons que nous avons énoncées plus haut. Pourtant, des études, en provenance d’instituts d’enseignements très sérieux, viennent apporter un élément de réponse. Le Foreign Service Institute, institut linguistique du Département d’Etat américain, relaye ainsi cette enquête.

Le rôle du FSI est d’enseigner chaque année les langues étrangères à de nombreux fonctionnaires d’état. 2000 étudiants s’y croisent tous les ans depuis 1946, pour y découvrir un panel de plus d’une soixantaine de langues. Les programmes préconisent quant à eux 4 heures de cours d’anglais collectifs par jour, pour 3 heures de travail personnel quotidien.

Bref, on parle sérieux là. Eh bien, grâce à son expérience dans le domaine de l’apprentissage des langues étrangères, le FSI détermine que 23 à 24 semaines (environ 6 mois), soit 575 à 600 heures, s’avèrent nécessaire à l’assimilation d’une langue proche (le FSI considère naturellement le français comme proche de l’anglais). L’inverse est donc aussi vrai.

Cela reste une estimation, certes. Par ailleurs, elle concerne souvent de hauts fonctionnaires, ayant suivi de longues études. Mais c’est un élément de réponse très intéressant.

La régularité comme meilleure amie

Maintenant que nous vous avons présenté plusieurs méthodes et délais pour apprendre l’anglais, il s’agit pour vous soit de compléter votre apprentissage, soit de ne pas le perdre ! Il n’y a en effet rien de pire que de perdre un tel acquis. Professionnellement et intellectuellement.

Suite à une immersion, il arrive toutefois souvent que l’on doive revenir en France. A partir de là, il y a un certain danger.

Pour ne pas perdre ses acquis, tous les moyens sont bons pour vous :

Comment apprendre à parler anglais en allant au pub ?

  • Regarder des films et séries en anglais (en version originale)
  • Voyager dès que vous le pourrez. L’anglais est, comme vous le savez, parlé dans le monde entier. En explorant la planète et ses continents, vous serez toujours amenés à parler anglais pour communiquer. Évidemment, partir en vacances dans un pays anglophone est encore mieux.

Vous vous demandez éventuellement : Est-ce long d’apprendre l’anglais ?

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 2,40 sur 5 pour 5 votes)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz